Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Le jour où « la Maçonne » fait un compliment aux frères de la GLDF.

Le jour où « la Maçonne » fait un compliment aux frères de la GLDF.

C'est aujourd'hui, un 1er novembre, date ô combien funeste et dont on pourra fêter l'anniversaire tous les ans, que je me vois contrainte de reconnaître une qualité aux frères de la GLDF.

Il faut bien faire des critiques à ce blog – négatives si possible et factuelles – La dernière trouvée est mon anonymat qui « dérange » et voir même "mettraient mal à l'aise" mes détracteurs et détractrices. Cette critique anorexique mérite toutefois que je m'y attarde un peu.

Ce qui me dérange, quant à moi, est que des pays européens tentent et ont tenté de mettre en place une discrimination contre les franc-maçons, leur demandant de se dévoiler pour certains postes. (http://www.gadlu.info/discrimination-maconnique-en-angleterre.html )

Ainsi que des franc-maçons et des franc-maçonnes demandent à une sœur qui tient un blog de dévoiler sa véritable identité a de quoi inquiéter – et surtout étonner l'observateur – c'est-à-dire – le profane extérieur. Une identité est secrète. C'est d'ailleurs le seul « secret maçonnique » qui est respecté et farouchement défendu. Les rituels et autres symbolismes sont publiés, les problèmes des obédiences sont étalés au grand jour et largement commentés, les désaccords entre frères et soeurs publiquement et ouvertement répandus, et tout le linge sale est lavé et repassé sur les réseaux sociaux. Mais le secret d'appartenance, de l'identité de la sœur ou du frère, demeurent (encore) important.

N'importe quel crétin peut ouvrir un blog. C'est techniquement facile. C'est gratuit. Qu'il soit maçonnique ou non, un blog n'engage que son auteur.

Les bloggeurs et bloggeuses qu'ils tiennent un blog de recettes de cuisine, de littérature, d'humeur, .... sont la plupart du temps anonymes, usent et abusent de pseudo. Les blogs maçonniques ne contreviennent pas à cette règle. Ceux qui se présentent sous leur identité peuvent se le permettre socialement – ce qui est bien pour eux, tout comme pour les blogs profanes.

Or, la plupart des bloggeurs n'ont pas cette liberté. Eux comme moi ne pouvons pas ignorer notre société et nos obligations familiales et professionnelles. Nous ne pouvons pas ignorer l'anti-maçonnisme galopant et rampant. Nos blogs, tout comme le mien, s'inscrivent à le combattre, en montrant une image positive et démystifiée de la maçonnerie. Je n'ai pas non plus envie de trouver une bande d'excités sous mes fenêtres.

De quoi parlons-nous ? D'un article élogieux sur la GLFF que j'ai écrit.

Faire des éloges à une obédience féminine ou mixte semble causer de nombreux émois.

C'est vrai que l'on n'est pas très habitué à cela dans la blogosphère.

Qu'une sœur anonyme fasse des articles positifs, montrant la force des obédiences mixtes et féminines, leurs originalités, ce en quoi elles sont révolutionnaires, ce que les femmes, enfin, ont fait … cela dérange. C'est un fait. Mais mon blog est fait aussi pour remettre à une place toute aussi égale que nos frères, les soeurs.

Je rappelle cet article « Guerre de tranchée (3) : l'avantage des femmes ». (http://lamaconne.over-blog.com/2013/10/guerre-de-tranch%C3%A9e-3-l%E2%80%99avantage-des-femmes.html). Peu lu, peu commenté. Mais qui indique bien - et assez bien - ce que je pense de la maçonnerie féminine ou mixte, composée d'obédiences en bonne santé qui savent régler leur propre problème sans téléphoner à un journaliste ou à un bloggeur - ou une bloggeuse -

Il faut aussi arrêter de se raconter des fables. Aucune obédience ne peut voir d'un mauvais œil un article qui vante ses qualités, son travail, qui la met en avant, qu'elle en ait donné l'autorisation ou non. Elle ne peut demander que des modifications s'il y a des erreurs dans les faits mentionnés.

« On ne la connais pas ». Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Pourquoi écrit-elle ? Qui lui a donné le droit ? (en dehors de la loi française, bien entendu).

Il faudrait croire qu'afficher sa véritable identité seraient une autorisation supérieure à dire tout et n'importe quoi, que ce soit sur un blog ou des commentaires sur des réseaux sociaux. L'insulte, la diffamation, leur est, parait-il, permis. C'est un peu court ce : « je me dévoile donc je peux t'insulter. Dis-moi qui tu es, et je ne t'insulterai plus. »

Ces soeurs et ces frères sont dépassés. Pour eux, très certainement, une maçonnerie est un jeu-concours réservé à quelques "élites". Se considérant eux-mêmes pour ladite élite. Ce n'est pas la maçonnerie que je défends et présente dans ce blog. Bien au contraire. Je ne suis, de même, pas une grande légitimiste. Ainsi, on peut toujours me critiquer - certains bloggeurs peuvent retirer mon blog de leur lien - (ce qui a été fait cette semaine ....). Si cela leur fait plaisir et leur donne l'impression d'exister, qu'ils ne se gênent pas.

J'ai attaqué, plus souvent qu'à leur tour, à un certain nombre de positions de la GLDF. Je me fais l'économie de citer ces articles et d'indiquer les liens. Vous m'en excuserez. Une recherche un peu trop fastidieuse et des liens un peu trop nombreux? Beaucoup de frères n'ont pas apprécié. C'est le moins que l'on puisse dire.

Cependant, il faut leur reconnaître ceci. Aucun d'entre eux ne m'a reproché mon anonymat. Ils le respectent. Je pourrais dire qu'ils se fichent comme de l'an 40 de savoir qui je suis. Il y a un peu de vrai là aussi. Aucun d'entre eux n'a pété du cordon – voulant rabaisser mon opinion avec des titres et des grades. Ils ne m'ont pas, non plus, demandé si j'étais "mandaté" pour critiquer leur obédience. Ce qui m'aurait fait hurler de rire! Je dois l'avouer.

Ils sont dignes. Tout simplement. La dignité. La tenue en dehors de la tenue. Voilà une qualité qui me fait méditer.

Lilithement vôtre,

Florilège de quelques articles qui me laissent songeuse ...

Celui-ci une critique (fort bienvenue) d'un livre signé "Hécate", tiens un pseudo!, qui annonce très sérieusement que la GLFF est mixte : http://blog.librairie-tablehermes.com/tag/glff/

Un autre livre assez douteux : http://www.atlantico.fr/decryptage/influences-franc-maconnerie-decisions-francois-hollande-sophie-coignard-707241.html. On peut préférer cet article - je parle du fichage de la "secte maçonnique" - http://www.blog-anto.be/article-trois-points-c-est-tout-120037207.html et on peut apprécier aussi ce titre "les franc-maçonnes de satan interdisent le hidjab" http://mohamedmahdiforkaneahlalbayt.over-blog.com/pages/Les_francsmaconnes_de_satan_interdisent_le_Hidjab-3161238.html

Partager cet article

Commenter cet article

Annaty/joelle 03/11/2013 11:51

... En accord,

joelle tivollier 02/11/2013 20:21

"La tenue en dehors de la tenue " - Fond et forme ...

La Maçonne 03/11/2013 10:49

C'est rarement le fond qui est en cause, qui demeure finalement une opinion,
mais la forme.

yaka 01/11/2013 21:52

Après nous les mouches
et après les mouches, les vers !
Conseil de frangin, laisse pisser le mérinos et pester ceux qui, sur les colonnes, récitent en coeur que le secret doit être gardé en oubliant un peu vite qu'en dehors du temple il en est toujours de même.
Combien sont-ils ? 5, 10, 20 à réclamer ton identité ?
Ils sont loin de représenter l'ensemble de la maçonnerie francophone.
En tout cas, personnellement, je me fiche de connaitre ton nom, cela ne m'apportera rien de plus pour apprécier ton blog.
TBF.

La Maçonne 02/11/2013 10:17

Je te remercie Yaka. Tu as raison, ils ne sont pas plus nombreux et se multiplient guère.

frangine59460 01/11/2013 20:41

je suis bien d'accord avec toi, l'anonymat existe sur toute sortes de blogs autres que maçonniques, et pourquoi les maçons et maçonnes devraient donner leur nom. On dirait Vichy! Ces detracteurs, s'ils sont maçons, auraient ils oublié un des principes fondamentaux de notre devise : Liberté? liberté d'expression, liberté de se devoiler ou non
jeune apprentie, j'essaie d'appliquer ces principes mais je vois certains maçons qui n'en sont que par le nom et parce qu'ils portent un tablier, où sont les valeurs qu'il devrait y avoir derriere ? tiens j'en cite une toute petite que bons nombres semblent oublier : Tolerance
voila pourquoi, moi aussi je tiens a mon anonymat

fraternellement

La Maçonne 01/11/2013 20:51

Merci Frangine de ton commentaire ... Tu as raison de te protéger ...