Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Quand le blog « la Lumière » bloque « la Maçonne ».

J'ai certainement battu tous les records. François Koch du blog « la Lumière », après un seul commentaire, m'a bloqué ! Il faudra que je me tourne vers les frères de la GLNF/GLAMF and Co pour vérifier s'il y en a un qui a fait mieux que moi au moment fort de leurs différents. Là, j'hésite.

Mais qu'est-ce que j'ai (encore) fait?

Je venais tout juste m'enregistrer – je n'avais aucun compte même à titre privé. Mon commentaire était une phrase ultra-bateau type « voici un article … et j'ai lu le livre ! » en joignant un lien vers mon article – la très insolente critique du pas-du-tout insolent livre d'Isabelle Duquesnoy – que François Koch semble défendre bec et ongles comme si sa vie était en jeu. Un frère a eu le temps de commenter.

Ne comprenant pas la disparition de mon lien (si si je suis sûre de l'avoir vu!), j'en ajoute un second bâclant la phrase – pensant avoir commis une erreur de manipulation. Voici ce que François Koch me répond le 21 novembre à 10h30

« Je suis très malheureusement contraint de supprimer le commentaire de « @la maçonne », car il renvoie vers un post où elle me met en cause dans la partie commentaires. La critique et le débat ne me dérangent pas, je l’ai démontré à de nombreuses reprises, sauf avec des PERSONNES ANONYMES (donc qui n’ont pas une once de courage pour assumer ce qu’elles écrivent), et accessoirement de mauvaise foi, dotées d’aussi peu de d’honnêteté que d’éthique. La règle communément admise sur les blogs, c’est que les commentaires anonymes doivent être modérés dans leur expression (c’est la moindre des choses lorsque l’on veut rester planqué). D’autre part, anonyme ou pas, les commentaires (comme tout écrit public) n’échappent pas à la loi qui permet de poursuivre les propos diffamatoires ou insultants. J’ai écrit. Et je signe de mon vrai nom : KOCH. »

 

Ceci après que quelqu'un commente en signant « anonyme ». Il a même inventé une règle rien que pour moi! Tant d'années à écrire sur les francs-maçons, pour finalement ne rien comprendre à leurs codes. 

Encore un qui me fait le coup du « vilain anonymat » me dis-je en mon fort intérieur. Un précédent article avait mis de l'ordre dans le chaos des accusations – le fameux anonymat s'est trouvé être la seule critique factuelle qui tenait encore debout (enfin presque) m'obligeant à faire un compliment à la GLDF, dans la foulée … C'était un 1er novembre, souvenez-vous. 

Je vais apprendre quelque chose à François Koch : ce n'est pas parce que l'on signe de son vrai nom que l'on a le droit d'insulter les gens – ou plus le droit de le faire que ceux qui signent d'un pseudonyme. A moins de faire une grossière erreur d'interprétation, François Koch met en doute mon intégrité morale et mon éthique. C'est un comble pour quelqu'un qui fait, comme lui, la louange d'un livre qui est une compilation d'insultes et de préjugés sociaux-culturels !

C'est cela la démarche maçonnique: des anonymes qui se reconnaissent entre eux et qui n'ont guère besoin de connaître les pedigrees de leurs interlocuteurs pour les respecter.  

Ainsi, faut-il rappeler à François Koch, que ce n'est pas parce que je suis anonyme qu'il a le droit de m'insulter et de me diffamer. 

J'ai droit à la bonne et vieille et moche menace du type vient de se faire pendre le doigt dans le pot de confiture. Classique – et si j'étais mauvaise langue – je dirais même typiquement masculin, mais comme je ne le suis pas, je ne le dis pas. Il n'y a que les frères de la GLDF qui ont le droit à mes remarques perfides. Je sais, mon romantisme me perdra.

Là, où il pouvait m'apprendre ce qu'est l'objectivité journalistique, François Koch me démontre un parti-pris étonnant - mort annoncée d'une déontologie tant vantée- n'admettant pas la contradiction – préférant diaboliser celle qui conclut tous ses articles par lilithement vôtre - Facile de prétendre que mon commentaire n'était pas « modéré » après avoir supprimé l'objet du soi-disant délit. La règle commune en blog – Monsieur Koch – est de garder le commentaire incriminé pour preuve.

Il est évident que de telles menaces ne peuvent pas m'impressionner. Je pourrais être une de ses grosses sœurs, avec une coiffure vulgaire, une gloutonne, buvant du vin à grosse gorgée – j'avoue un penchant pour le Bourgogne aligoté - dont sa nouvelle amie se moque durant 370 pages. Cela serait très drôle devant un tribunal : le "délit de sale gueule" défendu par le blog "la Lumière".

Seulement voilà, la GLFF vient de créer le buzz ...http://lamaconne.over-blog.com/2013/11/la-glff-fait-le-buzz-%E2%80%A6.html

La Grande Loge Féminine de France - vous pouvez être fières mes soeurs de votre obédience - a fait publier (faite tourner!) sa réponse. Elle a choisi l'humour, le style léger qui caractérise cette obédience et ses soeurs.... Oui oui, je n'oublie pas cette superbe intelligence qui les anime (comment cela j'en fais trop?).

Elle a été publiée tout d'abord dans le blog "la Lumière". François Koch a un peu planqué le lien en fin d'article, précisant le jour et l'heure - grinçant le mot "humouristique".  Aucune image n'apparaît. Il nous évite la lecture d'un commentaire qui aurait été bienvenu.

Fort heureusement, les blogs maçonniques tenus par des maçons l'ont repris, le font tourner …

Enfin, là aussi j'exagère … les blogs maçonniques qui font tourner l'information sont : Gadlu.Info tenu par le frère Noé Lamech (ici : http://www.gadlu.info/la-glff-repond-a-la-franc-maconne-insolente.html ) et le blog « la Maçonne ». Un frère de la GLDF, un des rares qui connaissent ma véritable identité, et accessoirement le meilleur adversaire de « la Maçonne » a organisé la diffusion du « droit de réponse » de la GLFF sur les réseaux sociaux.

J'en parle, non pas pour faire pleurer dans les chaumières (si je voulais, je diffuserais des chansons de Cabrel) mais bien pour souligner que l'originalité de la GLFF a été comprise.

La révolution, c'est encore la GLFF qui l'a fait.  François Koch vient de passer à côté. Il a préféré nous montrer un communiqué de la GLAMF/CMF. Il doit trouver cela plus beau. 

 

… la « Maçonne » se penche sur le blog « la Lumière ».

Jusqu'à il n'y a pas si longtemps que cela, les obédiences et les grands-maîtres faisaient confiance au blog « la Lumière » - Certaines obédiences le font encore estimant que leurs messages passent mieux octroyant quelques interviews ou invitant François Koch à des festivités où le maçon commun n'a pas l'occasion d'aller. Je me suis donc demandé : que raconte ce blog ? Est-ce que les obédiences ont intérêt à communiquer avec lui ? Si oui, lesquels ?

Parlons concret. Pour connaître, le fond de commerce de ce blog, il suffit de suivre les articles tagués par obédiences.

C'est sans surprise, donc, que l'on découvre que les très tranquilles obédiences féminines et mixtes ont rarement l'honneur d'être mise en avant par le blog « la Lumière ». Deux pages pour la Grande Loge Féminine de France et deux pages pour le Droit Humain. En y regardant bien, il y a en fait peu d'articles consacrés pour l'une ou l'autre de ces deux obédiences.

La GLDF – qui pourtant nous offre le CMF sur un plateau – ne bénéficie que de 7 pages d'articles. Cela devient plus intéressant pour le GODF : 20 pages ! Bigre ! L'obédience qui gagne les faveurs de François Koch est la GLNF avec 38 pages d'articles. Les deux obédiences qui font le beurre sont le GODF et la GLNF. Est-ce qu'elles y trouvent leur compte? A elles de savoir. 

On remarquera que le choix des tags laissent à désirer. Il suffit de regarder les 20 pages dédiés GODF pour comprendre qu'il y a embrouille. Que viens faire le GODF dans un article « GLNF : Servel fait un pas de fourmis vers la démocratie ? » Lecture faite : il cite le GODF comme modèle démocratique de l'élection du Grand Maître et la GLDF. Bon, ne pinaillons pas … il pouvait tout simplement dire les « obédiences libérales et adogmatiques ». Mais il ne connaît pas l'expression. Comparez le modèle d'élection du GODF avec celui de la GLDF, c'est mettre sur un pied d'égalité un Président du Conseil avec un Président de la République élu au suffrage universel. François Koch ne doit pas maîtriser les finesses électorales des obédiences, non plus. 

La nature des articles – je prends en compte les 20 pages tagués GODF – concernent les affaires d'escroqueries des frères, les problèmes des obédiences – du-moins perçu ainsi par le blog « la Lumière » (CMF, le père Vesin, … ), la fraternelle de soutien à Hildago, … Bref, rarement une image vraiment glorieuse de la franc-maçonnerie. Grosso-modo, François Koch ne parle jamais de franc-maçonnerie dans ses articles, ne pose rarement une question de fond sur l'initiation, le rituel, … Il présente des associations plus ou moins publiques qui font des affaires, de la politique et qui se chamaille (quand elles le font) pour l'élection de leur président.

Pour savoir, s'il a des intérêts particuliers, j'ai tagué nos « noms », les non-anonymes qui trempent dans les mauvais plans :

Brigitte Bareges, la Mairesse de Montauban, a eu droit à deux articles. Jérôme Cahuzac a eu le droit à 6 articles, dont 2 articles de défense de son parrain. Pour être juste, Gérard Contremoulin de « Sous la Voûte étoilée » a publié 4 articles seulement au sujet de Jérôme Cahuzace, et 6 articles au sujet de Brigitte Bareges. Je propose à la GLFF de la mettre sous cloche rien que pour continuer à l'énerver et même de la prêter au Droit Humain, qui ne souffre d'aucune affaire. Les tam-tam maçonniques sonnent aussi pour moi : Jérôme Cahuzac ne serait que suspendu, donc toujours un frère du GODF, le temps que l'on oublie, il risquerait donc d'être ré-intégré. 

François Koch boude royalement toutes les manifestations maçonniques qui ne feraient pas appel à un politique en vu ou pour lesquelles il ne recevrait pas une invitation.

Quand on aime dépeindre les psychologies torturées des franc-maçons comme François Koch, les anti-maçons pourraient lui plaire. D'autant qu'il faut le reconnaître, ils sont plutôt créatifs.

Je n'ai trouvé que 3 articles tagués « anti-maçonnique ». Il lui aura fallu qu'un journal concurrent fasse un article « marronnier » (on croit rêver !), la mort d'un jeune et un temple saccagé pour qu'il se fende d'un article. Il a dû s'arracher un bras avant de les écrire m'indiquent des sources anonymes profanes dont je ne peux révéler l'identité, ma déontologie me l'interdisant. Dénoncer l'anti-maçonnisme, ne doit pas être très vendeur pour un journaliste avec une si bonne éthique.

Pour le blog, tenu par le frère Noé Lamech – rubrique « anti-maçonnique » nous avons ceci :http://www.gadlu .info/category/anti-maconnique-2

De quoi faire de bons papiers pour n'importe quel bon journaliste … 

« Média grand public » pas de doute. C'est le moins que l'on puisse dire, avec ce qu'il y a de péjoratif dans le terme. Voilà que je me la joue « petite bourgeoise » !.

Le blog « la Lumière » n'est ni plus, ni moins que l'un des représentants de nos « marronniers ». Il suffit de regarder ses derniers articles : de la grosse ficelle pour antimaçonnique décomplexé.

 

Un blog par un profane sur la franc-maçonnerie, why not ?

Si personne n'a résolu cette équation, faut-il avouer nos fautes pour nous montrer juste, équitable et transparent au risque d'alimenter des propos anti-maçonniques de plus en plus virulents ? Les franc-maçons sont-ils des êtres plus mauvais, enclins aux pires bassesses, que les membres d'un club de foot ou de la fraternelle du saucisson au vin-blanc ? Pourquoi vouloir faire des mea-culpa dégradants pour toutes et tous ? Au nom de quoi ? De la liberté d'expression d'un François Koch et d'une poignée de ses confrères et consoeurs ?

Nous en sommes finalement là. Au nom d'une sacro-sainte liberté d'expression d'une minorité, contre la nôtre, nous devrions supporter l'arrogance et le mépris du blog « la Lumière » et de son auteur. Un blog par un profane, oui – mais un qui nous respecte un peu plus, sinon nous aimer – un qui nous titille, oui un qui dénonce aussi les méfaits des nôtres – mais un blog comme celui de « la Lumière » n'est rien de cela.

Les sœurs et les frères sont aujourd'hui tout autant responsables de la communication de leur obédience respective. Les réseaux sociaux le permettent. Ils communiquent et en connaissent bien mieux les règles qu'un François Koch.

Les obédiences peuvent vivre, grandir et évoluer sans un blog tel que celui-là. Elles n'ont pas besoin de s'y prostituer et de s'y vendre. Elles ne sont pas à vendre.

Les obédiences féminines et mixtes sont de belles obédiences, fortes de leurs histoires et de leurs engagements passés, présents et à venir. Nous n'avons pas à avoir honte de ce que nous sommes. Vu le peu d'articles qui leur sont consacrées sur le blog « la Lumière », avec leurs effectifs en constantes augmentations et fortes d'une belle image, elles en sont la preuve.

Donnons-nous le droit de dire ce qu'il a de meilleur de nous de la manière que nous voulons et aimons et savons faire. La GLFF vient d'ouvrir une porte, tout un champ de possible.

Aujourd'hui, des blogs - ils en existent pour presque tous les goûts. Cette diversité me plaît. Le choix est un élément de toute liberté. La pensée va bien, merci.

Le blog « la Maçonne » est un de ces nouveaux blogs. Un blog .2, une autre génération, qui veut montrer de la maçonnerie une image, qui ne soit pas « les maçons sortent de l'ombre ». Depuis, le temps qu'ils le font, ils ne doivent même plus savoir à quoi ressemble ladite ombre!

Il a, de même, pour but de permettre à des femmes profanes d'avoir les informations nécessaires, de les trouver facilement et d'avoir un petit point de repère dans les méandres du web. Après tout, la nouvelle amie de François Koch a fait un bouquin pour expliquer comment elle ne savait pas que la Grande Loge Féminine de France initiait uniquement des femmes !

La rapidité avec laquelle François Koch du blog « la Lumière » m'a bloqué, me faisant gagner un trophée que les frères de la GLNF vont m'envier (là, j'hésite encore) montre, au moins, que je le fais bien. Très bien même.

 

 

Lilithement vôtre,

 

 

Un texte particulièrement fort ....

Partager cet article

Commenter cet article

renéderenaissance 11/10/2014 00:32

Je découvre votre blog par Google, et par suite je constate que mon "aventure" n'est pas unique ! (mais j'ai pu participer plus longtemps..).J'ai écrit pas mal de commentaires, dont aucun ne fut refusé. Puis un jour : pfuit ! plus rien : blocage de TOUS les dix autres envoyés. Pourtant ils étaient du même style que les autres. En vous lisant, je viens de comprendre : dans le dernier envoyé (et le premier rejeté) j'avais "égratigné" M. Koch ! Et moi qui croyais à l'humour juif (citation du film Lévy contre Goliath).
Je lui ai écrit pour demander la raison de ce blocage : pas de réponse. Alors vous avez eu de la chance.
PS mon pseudo de ce post est celui que j'utilisais sur son blog.

Magdala 19/01/2014 09:26

Merci pour cet éclairage. J'ai le sentiment, sur ces blogs de FF issus d'obédiences uniquement masculines, qu'il y a encore culturellement une espèce de "blocage" sur l'initiation des femmes. Il est temps qu'ils digèrent leur manuel d'histoire maçonnique ! Maria Desraimes, c'était quand même au 19ème siècle ! J'ai eu aussi le même sentiment lorsque j'ai eu l'occasion de me frotter en direct aux pics du "hérisson" Jiri Pragman. Ca ne lui enlève en rien d'avoir fait un travail remarquable pendant dix ans... mais le contact avec les femmes... difficile !

Fabrice 27/11/2013 14:57

Bravo pour cet article qui décrit le blog de François Koch mieux que je n'aurais pu le faire moi-même.

Il faut lire le dernier billet au sujet de Lucien Neuwirth. Le journaliste de L'Express n'hésite pas à qualifier la loi de 1967 de "loi maçonnique d'un type particulier" (sic). Et d'énumérer trois critères absolument grotesques.

En un billet, François Koch discrédite le travail parlementaire et laisse entendre que le parlement serait le jouet de la franc-maçonnerie puisque celui-ci édicte des "lois maçonniques".

Une fois de plus, la caricature l'emporte sur la réalité historique qui est beaucoup plus triviale mais dont il faut souligner que les Obédiences, pour des raisons d'image, s'accommodent très bien. On a pu le constater avec le communiqué de la Grande Loge de France qui s'est empressé de souligner la proximité amicale de Lucien Neuwirth avec le Dr. Pierre Simon (ancien Grand Maître de la GLDF). Ce qui, bien entendu, n'a pas manqué d'impressionner François Koch, lequel en a déduit la loi de 1967 était estampillée GLDF.

Si les francs-maçons (et encore devrais-je dire plutôt "certains francs-maçons") ont été sensibilisés à la problématique de la contraception, ils ne le furent pas davantage que les organisations féministes, nombre de praticiens de santé (médecins, infirmiers, thérapeutes, etc.) ou du droit (avocats, magistrats, etc.) et la classe politique dont faisait partie Lucien Neuwirth.

Il faut quand même rappeler que la loi a pu vaincre les réticences des parlementaires précisément parce qu'une majorité d'entre eux a bien été obligée de constater que la société française était désireuse de cette avancée. On l'a bien vu récemment avec l'ouverture de l'institution du mariage aux personnes de même sexe.

Il est toutefois vrai que l'engagement du Dr Pierre Simon a été important dans ce dossier. Mais il l'a été avant tout pour des raisons médicales, juridiques et sociales. Simon était le responsable national du Planning familial et c'est à ce titre, et à ce titre seul, qu'il s'est particulièrement impliqué. Il ne s'est jamais exprimé au nom de la GLDF sur ce sujet en disant : "Neuwirth, vite ! dans mon bureau". L'homme était aussi réticent à l'expression publique inconsidérée des Obédiences en général et de la sienne en particulier, si bien qu'il est absolument grotesque (voire injurieux) de laisser entendre que Lucien Neuwirth aurait été finalement une sorte de marionnette manipulée par la GLDF ou à tout le moins une marionnette consentante. C'est ce qu'on comprend quand Koch écrit en lettres capitales "LOI MACONNIQUE".

Pourtant, il suffit de se reporter aux travaux des loges (GO, GL, DH, GLFF) et aux comptes rendus des Convents des années 50 et 60 pour se rendre compte qu'il n'y avait pas une réflexion concertée et programmatique de l'ensemble de la franc-maçonnerie française sur la contraception, puis un peu plus tard, sur l'avortement. Certaines Loges ont pu réfléchir sur ce sujet comme sur bien d'autres.

Par conséquent, cette façon caricaturale de présenter ce bout d'histoire de notre pays démontre bien la fascination de Monsieur Koch pour tout ce qui touche à "l'influence maçonnique" sur laquelle il semble énormément fantasmer.

C'est en quelque sorte le change maladroit qu'il donne pour tenter de compenser des centaines de pages consacrées aux chicanes obédientielles, aux affaires dans lesquelles certains maçons sont mêlées directement ou indirectement et, plus largement, aux faits divers - souvent sans intérêt - qui jalonnent la vie des obédiences françaises.

Ils ne font pas que magouiller et se déchirer. Ils édictent aussi des "lois maçonniques".

Luciole 24/05/2014 14:58

Tardivement,(je n'ai découvert "La Maçonne" qu'aujourd'hui) est-ce qu'écrire '"..Koch s'arrange avec la vérité historique,tout comme la GLdF (ou ceux qui font des raccourcis).'"
n'est pas faire soi-même un vrai raccourci??

Fabrice 27/11/2013 19:45

Exactement.

La Maçonne 27/11/2013 19:03

Pierre Simon a (de mémoire) surtout rédigé un document en 66 concernant la sexualité des français et très certainement compris avant beaucoup la nécessité d'une contraception. Dire que la GLDF a soutenu (en son entier) cette loi est ridicule et insultant pour les personnes qui l'ont réellement soutenu.
Autant dire que la GLDF est féministe!
Koch s'arrange avec la vérité historique, tout comme la GLDF (ou ceux qui font des raccourcis).

Looping 27/11/2013 02:25

MTCS

Je ne connais pas bien François Koch ni son blog, je trouvais intéressant d'avoir quelques informations sur le paysage maçonnique.
Je suis très surpris de sa réaction à ton commentaire.

Concernant le livre en question, je crois que nous lui accordons bien trop d'importance.

Enfin, et pour l'anecdote, tu parle du G.O comme étant une obédience masculine, il me semble que c'est moins simple que cela ;-). Mais il m'avait semblé que Koch n’était pas très bienveillant à l'égard du G.O.

En tout cas, j’apprécie beaucoup ton blog, il n'y a pas beaucoup d'endroit ou lire sur l'actualité maçonnique.

Triple accolade fraternelle

La Maçonne 27/11/2013 19:05

Merci Looping de ton message et de ton soutien.

ni maîtresse ni déesse 25/11/2013 11:55

Le paysage des blogs maçonniques est en train de ressembler au paysage maçonnique tout court
spécificités, alliances, oukases.
Tiens le coup, frangine, profane ou pas certains ne sont intéressés que par les batailles de mecs.
La mixité, ça se gagne également sur la toile.

La Maçonne 27/11/2013 18:53

La liberté - du moins l'indépendance - se gagne aussi sur la toile.

frangine59460 24/11/2013 13:58

merci pour cet article tres éclairant sur la blog "la lumière", et bien,je crois qu'a un certain "niveau", ou"degre hierarchique", certains de nos grands patrons se vendent, se perdent? pour passer de l'ombre à la lumière, bien qu'ils n'en ai pas besoin je pense. Cela donne une fausse image (vraie à certain degré?) de la maçonnerie, et ce journaliste en a fait son gagne pain (quête identitaire ?) , ne laissant part à la critique que lorsqu'on va dans son sens

ah lala, ces egos surdimentionnés..y a du boulot

cette lumière est loin de la lumière éclairante et naturelle que l'on recherche les soirs d'hiver pour se requinquer, mais plus proche des néons artificiels de Las Vegas pour un blog qui veut s'intituler La Lumière

La Maçonne 24/11/2013 15:57

C'est moi qui te remercie Frangine. F Koch a effectivement trouvé le point faible des franc-maçons et sait en jouer : l'ego des GM et autres "célébrités" maçonniques. Un courtisan, en somme.

gosselin 24/11/2013 13:45

L'auteure du livre a donné une réponse à la Glff, la qualifiant de "intelligente et spirituelle". Et elle ajoute qu'elle "aurait aimé rencontrer cet esprit durant ses années clopinantes en Fm, plutôt qu'après avoir rendu son tablier."
Elle ne donne pas le sentiment de vouloir aller plus loin. Elle a fait son bouquin et basta.
Que chacun retourne à ses préoccupations plus importantes. Qui se souviendra de tout ça dans quelques semaines ? Personne ! :-)

La Maçonne 24/11/2013 15:54

Cool, l'essentiel de cet article à 99% parle du blog "la Lumière" et notre Gosselin en est toujours à défendre l'auteure d'un bouquin sans intérêt ....

La Maçonne 24/11/2013 10:47

Athanase & Jean-Marc : Merci pour la médaille!
Les FF et les SS qui l'informent devraient s'interroger à quoi ils participent avec ce blog "la Lumière". Que 3 articles sur l'anti-maçonnisme et encore : cela en dit assez long sur ce qu'il n'aime pas dénoncer!

jeanmarc 24/11/2013 00:08

Si je comprends bien, la maçonne est en colère car elle vient d'être deflorée sans s'en apercevoir. Mais c'est vrai qu'il faut plutôt le prendre comme une décoration.
Félicitations, et en plus, j'aime beaucoup tes commentaires.

Athanase 23/11/2013 22:16

Ma TCS
Ton post m'a amusé ! Amusé parce que tu t'attaques à un roc. Comme tu le signales toi-même le blog "La Lumière" n'est pas un blog maçonnique c'est le blog d'un journaliste profane. Un journaliste qui a trouvé un créneau et qui s'est engouffré dans le brèche au point de devenir une référence... C'est quand même curieux, je te l'accorde !!!
Ceci-dit ! il est toujours bien informé et c'est là qu'il faut se poser des questions ????
qui l'informe? il y a forcément au plus haut des Ob:. des SS ou des FF qui le renseignent... Pourquoi?
Alors, il t'a blackboulée ...Laisse tomber ! en vérité il t'a décorée, il a accroché à ton revers la médaille de la vérité... Chose qui ne risque pas de lui arrivé car lui, il gagne de l’argent chaque fois qu'il écrit une ligne, vérité ou rumeur ...
3B ma S .