Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

« Devenir Franc-maçon au XXIème siècle. Pourquoi ? Comment ? … se préparer» Marianne Blancherie (Livre)

Je vous avais présenté son blog http://lamaconne.over-blog.com/2014/01/spiritualit%C3%A9s.fr-le-blog.html, voici son livre.

Marianne Blancherie présente dans un livre de 76 pages, une méthode destinée aux profanes, leur permettant de réfléchir à leur choix et à leur désir d'une quête spirituelle. Sa lecture, même si elle dépasse le cadre habituel, peut s'adresser aussi aux sœurs et aux frères, sorte de retour en arrière, pour mesurer leur choix.

Contrairement à bons nombres de livres et d'articles sur le sujet, l'auteure propose une approche sensible, voir même intime de la démarche spirituelle, dès le départ, voir même avant qu'elle ne commence réellement.

« Pour devenir franc-maçon, il faut un élan de générosité, vouloir participer, faire quelque chose à son échelle pour ajouter une pierre, améliorer le monde dans lequel nous vivons. » Explique-t-elle. Une grande partie de son livre présente un « travail sur soi ».

« Les franc-maçons sont des cherchants pas des trouvants » écrit-elle, et on ne l'écrira jamais assez.

« Lorsque l'on trouve une vérité, c'est toujours une vérité transitoire, une étape sur le chemin qui fait qu'on continuera à évoluer en se posant d'autres questions, en précisant toujours plus sa quête ».

De même, ce qui n'est encore jamais assez dit aux profanes désireux d'entrer en franc-maçonnerie : « De façon abrupte, on peut dire que l'initiation ne peut remplacer une thérapie ». Je l'aurais écrit, quant à moi, de manière bien plus abrupte.

L'auteure est persuadée que le choix d'une démarche est importante, elle précise ainsi « Si vous avez un parrain (donc un ami qui vous présente), il fera sans doute tout ce qu'il peut pour que vous veniez chez lui..../.... Mais l'amitié peut avoir ses limites. …/... Il faut interroger l'ami qui vous présente, avoir des discussions de fond avec lui, mais aussi et on le néglige trop souvent, interroger votre désir, et ce que vous venez chercher en franc-maçonnerie. »

« Dans tous les cas, écrit-elle plus loin, (surtout si vous ne connaissez aucun franc-maçon). Documentez vous ». On dirait presque moi !

En effet, Marianne Blancherie et moi-même avons deux démarches différentes, d'autres diraient même divergentes, mais nous nous rejoignons sur de nombreux points. La franc-maçonnerie n'est pas une thérapie, et elle estime qu'il faut un équilibre personnel – qu'elle définit par ailleurs dans son livre - avant de débuter une telle démarche. J'ajouterai que, certes, il faut cet équilibre, mais comme nul n'est parfait, il faut avoir conscience de ses déséquilibres ou, du moins, ne pas espérer « aller mieux » grâce à la franc-maçonnerie.

L'auteure a choisi d'entrer en franc-maçonnerie et a choisi jusqu'à son rite, le rite égyptien, via des recherches personnelles. Sa démarche peu commune et peu connue qu'elle ouvre à d'autres grâce à son livre, est une démarche spiritualiste. Elle n'a pas, par ailleurs, une approche dogmatique de la franc-maçonnerie. Elle présente assez bien, dans son livre, comme sur son blog, d'autres choix. L'originalité de son livre et de ses conseils réside dans des cartographies personnelles, de la mesure de ses désirs et de ses attentes. Si on peut critiquer sa cartographie sur les rites, il faut reconnaître que j'ai lu plus idiot ailleurs. Néanmoins, cette cartographie assez simple de lecture, donne une idée et le fait d'exister peut permettre un développement ultérieur.

Les chapitres « la loi de correspondance », « la fraternité et le bonheur du partage », et la « magie du symbole » donnent, par ailleurs, une approche circonstanciée de ce qu'est pour l'auteure une démarche spiritualiste, différente des rites pratiqués comme le Rite Français ou le Rite Ecossais Ancien et Accepté. Pourtant, parmi ses réflexions, il y a un petit quelque chose qui nous invite, humblement, à revoir nos bases :

« Je crois que la fraternité, c'est être solidaire du chemin que parcourt l'autre et attentif à son évolution, comme aux embûches qu'il rencontre ».

Ce sont ces phrases qui font le charme de ce livre, qui nous renvoient aussi à d'autres pratiques plus froides.

Comme il s'agit, pour l'auteure, aussi d'une démarche spiritualiste et d'une préparation à celle-ci, elle invite à la réflexion et à la méditation : « Pour arrêter le flux des pensées, il suffit de penser à … un ciel moutonneux ». Je dois avouer que j'ai quelque peu décrochée, après avoir testé l'exercice. Un ciel moutonneux, même sous mes yeux, me fait penser à d'autre chose et pas qu'à des cieux moutonneux.

L'auteure termine son livre par un dernier conseil :

« Cultivez-vous ! Ayez le désir d'aller toujours plus loin sur le chemin, de poussez toujours plus avant votre quête. Il n'est en réalité d'autre chemin, d'autre moteur, qu'en cette foi profonde le Mystère de l'Homme et en la Vie . »

Avouons que ce conseil peut s'adresser à quelques vieux maçons désabusés et à d'autres peu curieux du monde extérieur.

Pour qui cherche une dimension à une démarche initiatique, sinon une démarche mystique, ce livre n'en demeure pas moins une approche largement satisfaisante. Pour ceux qui n'y adhérent pas, en fin de compte, cette lecture n'est pas perdue pour autant, du fait de conseils judicieux et d'une approche originale d'une connaissance de soi et de ses attentes.

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article