Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

2014 : en principe ternaire (1)

2014 : en principe ternaire (1)
L'illustration de cet article est de CLERCQ* qui m'a été remis en exclusivité. 
(sa page FB https://www.facebook.com/clercq?fref=ts et pour en savoir plus relire l'article : http://lamaconne.over-blog.com/2013/11/clercq-l-artiste.html)

«Tout est fatiguant, plus qu’on ne peut le dire, L’œil n’es pas rassasié de voir. L’oreille ne se lasse pas d’entendre. Ce qui a été , c’est ce qui sera ; Ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera : Il n’y a rien de nouveau sous le soleil ». Les cotillons se répandent sur le sol. Les bonnes résolutions s’égrainent tel un rendez-vous avec un vieil amour. Même jour, même heure. Une nouvelle année commence.

« Il y a un moment pour tout, un temps pour chaque chose sous le ciel. » Nous laissons derrière nous les mauvais jours, de ce qu’il faut oublier. Il y avait aussi les heures légères, celles partagées entre quelques lignes. Ces petits riens qui nous comblent. Des vœux à nous pardonner. Nous nous sommes perdus, âme sœur. De quête en quête, que les vôtres soient sereines.

« un temps pour se lamenter, un temps pour danser. » La vie nous accueille, ouvre en grand ses volets de chaque aube. Il y a d’autres trains, d’autres chemins à traquer. C’est long la vie. Je vous souhaite chaque jour de nouvelles danses.

« tout ce que ta main trouve à faire, avec ta force, fais le. Car il n’y a ni activité, ni raison, ni connaissance, ni sagesse, dans le séjour des morts, là où tu vas. » Pourtant, aigreur, rancœur et haine, combattent telles des armées bien entraînées, tout ce que d’autres peuvent bâtir. Nos rêves, toutes les contributions pour rendre le monde plus beau et plus juste, nous construisent. Chercher en soi ce qu’il y a de meilleur. Penser. S’épanouir. Être heureux. Réussir ses entreprises.

« Qui donc sait ce qui est bon pour l’être humain pendant la vie, pendant le nombre de jours de sa vie futile, qu’il mène comme une ombre ? Qui peut dire à l’être humain ce qui sera après lui sous le soleil ? » Je ne sais pas. Pas moi. Pas eux. Personne. Seuls peut-être, sans guide aussi, mais libres. Que vous puissiez être là ou ici, même ailleurs, cette année encore, en âme sœur.

2014 : en principe ternaire (2) : http://lamaconne.over-blog.com/2014/01/2014-en-principe-ternaire-2.html

2014 : en principe ternaire (3) : http://lamaconne.over-blog.com/2014/01/2014-en-principe-ternaire-3.html

Lilithement vôtre,

Le texte en italyque : Qohéleth appartient aux écrits de sagesse. Ce petit livre aussi connu sous le nom de « l’ecclésiaste » remet en cause tranquillement le travail, la sagesse, la vie humaine et même la religion traditionnelle. Non conformiste, Qohéleth nous invite à vivre notre existence en tant qu’être responsable. La maxime qui ponctue le texte est connue suivant la traduction « vanité des vanités, tout est vanité ». Ici, dans la bible dont je tire les passages (La Nouvelle Bible Segond, édition d’études), elle est traduite par « futilité complète ». En effet, nous explique les traducteurs le mot hébreux signifie « buée, vapeur, haleine » évoquant l’inconsistance et l’insignifiance. Le terme « vanité » ayant perdu de son sens. Qohéleth est souvent considéré comme un texte pessimiste et sombre, mettant en scène une humanité solitaire face à sa vie. Pourtant, ce texte est porteur d’un message de paix et d’espoir. Les passages que je cite - ci-dessus - sont tirés de ce livre.

Partager cet article

Commenter cet article

lilith 09/01/2014 21:10

Bonne Année!