Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Ces fraternelles qui rendent bipolaire.

Ces fraternelles qui rendent bipolaire.

Le monde maçonnique doit être bien paisible pour que François Koch nous offre, après un article dont je ne vois toujours pas l'intérêt sur les relations internationales et autres reconnaissances du GODF, un autre article tout aussi insipide sur les fraternelles, mais permettant malgré tout d'alimenter les blogs anti-maçonniques sur le sujet (le relayant sur un article en date de 2006).http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/01/21/la-fraternelle-des-fraternelles-au-godf/

Manquant d'un sens critique plus que confondant, il nous explique que le Grand Maître du GODF, Daniel Keller s'oppose aux fraternelles, tout en recevant dans leur temple prestigieux la FCEF, association de fraternelles (FCEF, Fédération du Cercle Européen des Fraternelles) pour leur colloque annuel. Les fraternelles, c'est mal. Nous explique-t-on et Daniel Keller de s'offusquer :

"Il ne faut pas donner un sens à la location (à plein tarif) de notre Temple Groussier à la FCEF. Je ne me rendrai pas à ce Colloque et il n’y aura pas d’accueil officiel. La position du GODF n’a pas changé : la question du retour du GODF au sein de la CIO fraternelles n’est pas posée et nous ne reconnaissons toujours aucune fraternelle… à l’exception de la Fraternelle Parlementaire."

Ce même Daniel Keller est membre d'une fraternelle, mais celle-là, elle est bien. Elle ne se mélange pas avec n'importe qui et ne fait pas partie des 31 fraternelles en question. Les autres, les vilaines, payent le loyer au prix fort.. Nananère! La fraternelle de Daniel Keller doit être la maternelle. Il ne faut pas nous prendre pour des idiots. Une obédience peut très bien refuser la location de ses temples à des associations qui ne lui conviennent pas. Le GODF sait le faire, je ne vais quand même pas leur refiler la méthode.

François Koch, dans une mauvaise foi toute journalistique, mais il est payé pour cela, se garde bien de souligner la contradiction. Il précise qu'il y a réchauffement des relations, parce que le président des vilaines fraternelles est un frère du GODF. L'année dernière, ce colloque avait lieu à la GLDF. Précision fort utile, s'il en est, sauf que cela ne signifie pas que le président était un frère de la GLDF.

La fraternelle est une association (généralement déposant ses statuts légalement selon la loi 1901) regroupant des sœurs et des frères de toutes obédiences ayant soit une profession commune, ou appartenant à un groupe professionnel précis, ou partageant les mêmes idées. Elles peuvent être aussi géographiques (liées à une région ou quartier). Ces 31 fraternelles représentées par la FCEF possèdent ces caractéristiques.

Dans la catégorie « métier », il y a, par exemple, « la Fraternelle La Beauté » regroupant des médecins et chirurgiens plastiques, et dans la catégorie d'idées, il y a « EVH Ecologie Valeurs Humanisme », une fraternelle de l'écologie. Dans la liste, on y retrouve le GITE – connu, Groupement International de Tourisme et d'Entraide, qui, à une époque, (le font-ils encore ?), publiaient un livret d'adresses pour se loger lorsqu'un maçon était en déplacement. Une telle publication est effectivement le mal incarné. Il y a quelques curiosités : une fraternelle pour Orange, une autre Energie-Solidarité-Progrés, celle des industries électriques et gazières, une appelée « les Trois Monts », appartenant à la catégorie géographique, des franc-maçons de Montparnasse, Montsouris et Montrouge.

Précisons tout de suite, l'essentiel : ces fraternelles sont légales. Par ailleurs, une sœur et un frère ont le droit de se réunir dans les associations de leur choix. La Franc-maçonnerie bénéficie, elle-même, de cette liberté de réunion, au moins en Europe. Ainsi, une obédience ne peut ni interdire l'existence de ces fraternelles et encore moins interdire leurs membres d'y appartenir. Elle peut tout juste prévenir de toutes dérives. Ce qu'elles ne semblent pas savoir faire, le GODF y compris.

Les fameuses dérives sont judiciaires. Est-ce qu'un membre d'une fraternelle est plus malhonnête qu'un autre ? Cela reste à prouver. En attendant, je ne vois pas quel genre d'escroquerie peut conduire la fraternelle « les Enfants de Cambacérès », regroupant des maçons homosexuels.

Quand les franc-maçons construisent eux-mêmes les mythes anti-maçonniques!

Dans les années 90, des frères se sont illustrés par leur triple appartenance et leur capacité à se couvrir les uns et les autres. Nous pouvons nous interroger sur un point : ils ont été initiés et la responsabilité de leur initiation est, quand même, de leur loge sinon de leur obédience, pas du Rotary Club ou de club de foot dans lesquels ces frères auraient pris des contacts d'affaires similaires et fomenter les mêmes escroqueries.

De même, une des accusations est l'ascenseur hiérarchique, le coup de pouce ou de pied, ... Ainsi, on peut soupçonner les membres enseignants d'EDUC 3000, les policiers du Club la Reynie, les assureurs de l'Amicale International des Assureurs, de ces pratiques. On peut aussi se demander quel coup de pouce révoltant peut bénéficier un écrivain de « la Chaîne d'Union des Ecrivains » à part des conseils sur des correcteurs d'orthographe.

Les deux fraternelles, celles qui sont les bonnes et gentilles selon le GODF et son Grand Maître Daniel Keller, sont la Fraternelle des Parlementaires et le Cercle Ramadier (qui regroupent uniquement des membres de partis de gauche). Seraient-ils moins aptes à se refiler tuyaux et autres ascenseurs dans ces deux fraternelles ? Les membres de ses fraternelles ne seraient-ils pas tout autant que d'autres, sinon plus, couvrir les fesses d'un de leur frère escroc à col blanc ?

Le GODF souhaite défendre qu'une cause - la leur - et les fraternelles dites d'idées, celles qui discutent de long en large sur un sujet voulant l'approfondir.

Le Cercle Ramadier et la fraternelle des Parlementaires ne me semblent pas plus honorables et porteuses d'idée que la fraternelle de l'écologie ou les enfants de Cambacérès. De même, les gendarmes des Amis de Moncey (c'est qui Moncey?) ont peut-être des idées.

Un autre point qui n'apparaît que très rarement dans les discussions concernant les fraternelles: elles sont multi-obédientielles au sens très large du terme. Ainsi, pour exemple, les enfants de Cambacérès a pour président un frère de la GLAMF, dont les membres sont autant des sœurs (GLFF, DH, …) et des frères (GODF, GLNF, GLAMF, …) et a été fondé par une frère de la GLNF. Il s'agit de membres appartenant à des obédiences qui ne se reconnaissent pas. …. Cela ne peux que chiffonner le GODF et surtout son Conseil de l'Ordre. Si le président de la FCEF est un frère du GODF, les relations se réchauffent. Quand c'est un frère de la GLNF, les relations seraient carrément gelée.

Une fraternelle est une fraternelle : il n'y en a pas de « meilleures » que d'autres. Elles sont toutes condamnables ou aucunes ne le sont. Si on accepte la logique des fraternelles pour quelques unes d'entre elles, on l'accepte pour toutes. Sinon, cela ressemble à ce que c'est : à de la tartufferie. Le GODF et son Grand Maître, via son journaliste préféré François Koch, nous dresse un tableau noir et blanc "grand public" des fraternelles, prenant les maçons pour des gogos, jouant sur les grands thèmes chéris par l'anti-maçonnisme.

C'est ce dont on ne parle pas qui peut poser question : la logique des fraternelles.

La franc-maçonnerie est un des rares endroits existants encore où l'on peut rencontrer et échanger avec des personnes que l'on n'aurait pas l'occasion de connaître dans le cadre de nos vies profanes. Des personnes différentes, soit par leurs opinions, leurs professions, leurs milieux …. Nous pouvons critiquer la franc-maçonnerie, nos obédiences ou nos loges. Néanmoins, elle permet toujours ces rencontres et ces échanges dont la richesse est incomparable. Ainsi, la fraternelle, dont le but, est de regrouper des personnes faisant le même métier, vivant dans le même quartier ou partageant les mêmes idées, est un contre-sens. C'est un peu se retrouver avec son voisin ou son collègue de travail. Dans la vraie vie, ils ne sont pas tous franc-maçons, dans les fraternelles, si – et je dirais même : en plus, ils le sont ! Pour l'ouverture aux autres, la quête de la différence ou d'une autre opinion, ce n'est pas vraiment le top.

Il suffit de lire les conditions d'admission du Cercle Ramadier pour s'en convaincre : être membre d'une obédience reconnue (par qui?), être parrainé par deux membres du cercle, être membre d'un des partis de gauche et être connu pour en avoir les idées (la précision est intéressante). L'acceptation du futur membre n'est pas faite par un vote démocratique de tous les membres du cercle, mais uniquement par les membres du bureau. Sur leur site, il y a un onglet « démocratie participative », ils attendent nos participations. Ils le peuvent toujours. En premier lieu, on pourrait leur conseiller de tester les principes démocratiques chez eux et pour eux mêmes, histoire de voir. http://www.ramadier.fr/

Cette fraternelle n'est pas plus "maçonnique" qu'une autre. D'ailleurs, elle ne peut prétendre l'être, du fait de sa fermeture évidente et son mode d'admission. Un groupe d'idée "maçonnique" - ou qui peut prétendre l'être - regroupe des personnes d'orientation et d'opinion différentes. S'il veut être un laboratoire d'idée supplémentaire aux loges, il se devrait - au moins - de mettre en pratique ces idées au sein de son groupe. Simple question d'éthique. La méthode maçonnique le permet. Dans le cas contraire, c'est profane et partisan.

S'il faut réfléchir aux fraternelles, ce n'est pas le double discours de Daniel Keller, Grand Maître du GODF, que nous y arriverons. Les autres obédiences sont, d'ailleurs, parfaitement sereines : elles ne reconnaissent aucune fraternelle. Elles n'ont nullement attendu sur la GODF. Elles considèrent toutes les fraternelles comme des groupes profanes recevant des francs-maçons et n'en reconnaissent aucune.

L'avenir de ces fraternelle ne semble pas si incertain que cela : la FCEF, Fédération du Cercle Européen des Fraternelles s'offre pour son colloque une temple prestigieux, qu'elle paye plein pot. Vous l'a-t-on dit ?

Après une analyse circonstanciée de la liste des 31 fraternelles, il n'y en a aucune qui puisse me recevoir. Je propose, donc, d'en fonder une : "la Sororité des Emmerdeuses".

Lilithement vôtre,

Le colloque et la liste des fraternelles.

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe 04/05/2014 16:34

Bonsoir Ma S.'.,

Pour ta fraternelle la sororité des emmerdeuses compte tu accepter les frère ou devrons nous fonder la fraternité des emmerdeurs ?

T.'. A.'. F.'.

La Maçonne 04/05/2014 16:39

Nous n'avons pas encore écrit la première ligne de nos statuts ... Il faudra, je le crains, pour ces frères négocier âprement une place. Il faut bien que nous méritions notre sororité. Cependant, l'idée que vous fondiez une "fraternité des emmerdeurs" va nous faire réfléchir ...

the true 19/03/2014 15:18

j'ai quand même une question qui me tracasse ,pourquoi ces personnes qui aiment tant la lumiere sont ils autant dans l'ombre .
Et puis si les fraternelles etaient aussi profane que tu le dit pourquoi est ce qu'elle se rassembleraient au GODF, la logique voudrait que pour le prix ou elles louent la salle elles prennent une salle dite neutre.
bref ton article est bizarre....
et enfin je ne comprends pas pourquoi tu signe lilithement est ce un hommage au livre de lilith

La Maçonne 19/03/2014 17:02

Pour la location de la salle, ils font comme ils veulent. Les fraternelles ne sont ouvertes qu'aux maçons, ainsi que cette réunion passée.
Pour ma "signature", c'est un choix de mes lecteurs, ainsi que mon surnom Lilith.

supermoun 02/02/2014 16:23

Voilà une belle idée que cette sororité des emmerdeuses ! Ayant souvent été affublée de ce délicat qualificatif, je vote pour, et plutôt 3 fois qu'une.

Saled 28/01/2014 20:03

J'ai bien aimé et je suis du GO alors que je n'appartiens à aucune fraternelle. A la réflexion je pourrais peut-être fonder la fraternelle de ceux qui n'appartiennent à aucune fraternelle???

La Maçonne 28/01/2014 20:16

Tu vas avoir beaucoup de monde..
La plus importante fraternelle est celle-là.