Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La Grande Loge Féminine d'Espagne accuse … (Manifiesto de la Gran Logia Femenina de Espana).

La Grande Loge Féminine d'Espagne accuse … (Manifiesto de la Gran Logia Femenina de Espana).

La Grande Loge Féminine d'Espagne, jeune obédience féminine, adhérente au CLIMAF, habituellement plus discrète que sa grande sœur française, a publié un manifeste en date du 8 janvier 2014. Ce manifeste, d'une grande dignité et d'une grande force, dénonce la situation en Espagne. Vous trouverez les textes complets en français et en espagnol en fin de cet article.

Après avoir présenté la situation précaire de 30% des familles et la détérioration des services publiques, la Grande Loge Féminine d'Espagne dénonce :

« Les libertés gagnées pendant des années, sont méprisées, déformées et finalement supprimées.

  • Ainsi, la nouvelle loi contre l'avortement, sur la base de l'imposition d'une morale particulière, prive les femmes de la liberté de décider sur leur propre corps et de l'option d'une maternité libre et désirée »

Nos sœurs dénoncent, de même, des lois :

  • « La nouvelle loi sur la sécurité publique, …/...
  • La loi sur les frais judiciaire, …./ …
  • La loi Wert, nouvelle loi de l'éducation, rend le rêve nostalgique et oligarque de régression aux années de la dictature devenir un fait, avec le but non dissimulé d'imposer une moralité et une idiologie uniforme et d'exclusion. …/... »

Je cite encore :

« Cet ensemble de mesures et de situations que nous dénonçons sont au service d'un modèle de pouvoir – défendu maintenant depuis la morale religieuse et patriarcale la plus rétrograde – qui frappe encore plus les femmes, plus intensément secouées par la pauvreté et le chômage ../...

Les principes de Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité qui ont contribué au développement et à la promotion de l'égalité des femmes dans la société, ainsi que les Droits Humains …/...

Pour ces raisons et compte tenu que la Franc-maçonnerie sous ses prémisses humanistes loin de tout esprit de parti, a exprimé et continue d'exprimer la condamnation la plus ferme de tout totalitarisme, en solidarité et imposition contraire à l'éthique universelle des Droits Humains.

La Grande Loge Féminine d'Espagne, composée de femmes libres penseurs, diverses et tolérantes, comme collectif dédié à la réflexion herméneutique, philosophique et sociale, étant donné l'ampleur de la dégradation sociale arrivée ses derniers temps, ne peut pas rester silencieuse devant un recul d'une telle ampleur, étant forcé non seulement à exprimer son trouble mais aussi d'ajouter sa voix à celles des citoyens que clament pour sa défense et à contribuer activement à la recherche de nouvelles idées et approches pour rendre réellement efficace ces principes.

Signé : Grande Loge Féminine d'Espagne»

Pour suivre les actions, voici le site d'une association défendant le droit à l'avortement, "El tren de la libertad" http://www.eltrendelalibertad.com/ qui, le 1er février, manifestera et remettra un texte au Congrés espagnol. Il s'agit, bien sûr, d'une association profane. Cette information complète le Manifeste de la GLFE.

Rectificatif : Le site officiel de Grande Loge Féminine d'Espagne est indiquer en fin d'article, avec mes remerciements à une des lectrices de ce blog.

Lilithement vôtre,

Le Manifeste de la Grande Loge Féminine d'Espagne, en espagnol

Le Manifeste de la Grande Loge Féminine d'Espagne, en Français

Partager cet article

Commenter cet article

giraud 14/01/2014 22:01

je vis en Espagne et je salue l'audace de celles et de ceux qui ont le courage de s'opposer a toutes ces mesures totalitaires, insensées et injustifiées du gouvernement actuel.

selene 13/01/2014 21:15

Voir ici le site espagnol de la GLFE: il semble être tenu à jour. il y a un message hier.

http://www.glfe.org/index.asp?Idioma=2

La Maçonne 14/01/2014 08:58

Merci Selene! Je l'intègre à l'article.