Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La permaculture

« Nourrir l'humanité demain » fut une conférence publique de la Fédération Française du Droit Humain du 16 mars 2013. Vous trouverez en lien la vidéo de cette conférence.

Une de mes lectrices s'est adressée à moi, pour attirer mon attention, sur la Permaculture.

La Permeaculture, contraction des mots « permanents » et « culture » a pour père fondateur deux australiens : Bill Mollison et David Holmgran. Elle a pour vocation d'être une solution la plus complète, efficace et rapide pour faire face aux problèmes de l'humanité et de la planète.

Son éthique est de prendre soin de la planète, de l'humain autant de la personne que de la collectivité, ainsi que de prévoir un partage équitable. A la fois, une science et une philosophie, la permaculture est tout autant une solution de production.

Elle peut intéresser les franc-maçons parce qu'elle est, d'abord, un mode de pensée, une manière de voir la planète et ses ressources. La permaculture pose des principes de « design ». Ces principes n'ont pas de nombres limités. Ils évoluent suivant l'évolution des connaissances. Ils permettent une compréhension du monde, une vision et un mode de pensée.

Le design permaculture est une méthode de conception de système. C'est une manière.

  1. d’appréhender un système ou un problème dans sa globalité ;

  2. d’observer comment les parties d'un système sont reliées ;

  3. de réparer des systèmes défaillants, en appliquant des idées apprises de systèmes durables matures en fonctionnement ;

  4. d’apprendre des systèmes naturels en fonctionnement, pour planifier l’intégration de l’être humain dans les écosystèmes où il s’est implanté et qu’il a abîmés avec ses systèmes agricoles et urbains, par manque de connaissance et d’éthique ;

  5. d’inclure ceux qui n'ont jamais entendu parler de la permaculture.

En France, l'association Kokopelli intègre les principes de la permaculture.

Ce mode de pensée est applicable sur toute construction – de la zone industrielle, de l'entreprise à la ferme.

L'agriculture est, bien sûr, ce qui a été le plus étudié. Il existe autant de modèle de permaculture, qu'il existe autant de climat, de type de culture et de moyens à mettre en œuvre. La gestion de l'énergie est leur point commun : utiliser les énergies naturelles (observation de l'écosystème), réduire les déchets et/ou les réutiliser, limiter les consommations et les déplacements. La permaculture est une culture « biologique », ne faisant pas appel à la chimie. Elle pratique le non-labour, favorisant la bonne fertilité du sol et s'appuie sur l'observation de la forêt et des arbres, par la plantation de haies. La permaculture a de même pour principe l'efficacité, ou le rendement, par l'observation même de la nature et d'écosystème mature.

Un site en construction proposant plusieurs articles vous permettra d'aller plus loin dans la réflexion.http://www.permaculture-sans-frontieres.org/sites-web-de-reference

Lilithement vôtre,


Partager cet article

Commenter cet article

mathieu 18/01/2014 08:52

je ne sais pas d'où vous tenez que kokopelli intègre les principes de la permaculture. Ce mot est tellement flou et utilisé à toutes les sauces que tout le monde se retrouve à faire de la permaculture...La permaculture c'est avant tout une manière de voir, un paradigme basé sur une éthique forte, d'où découlent des principes fondamentaux qui permettent de déduire des techniques adaptées à chaque cas particulier. Il n'y a pas de solutions toutes faites, juste une boîte à outils pour changer sa manière de voir et d'intéragir avec le monde.
bien à vous,
http://prise2terre.wordpress.com/
http://ressources-permaculture.fr/wakka.php?wiki=PagePrincipale
http://ressources-permaculture.fr/wakka.php?wiki=PagePrincipale

mathieu 19/01/2014 14:43

ce n'est pas parce qu'on produit des graines qu'on fait de la permaculture! il faut arrêter de tout mélanger. Bien sûr que l'esprit de Kokopelli est tout mimi-écolo-activiste et tout et tout, mais ils sont loin malgré tout d'un système permaculturel : croyez-vous que la multiplication sexuée et donc la reproduction "pure" de variétés sélectionnées est imitée de la nature? non. Mais attention ce n'est pas un jugement de valeur, ils font un travail admirable et plus que nécessaire. Ce n'est toutefois toujours pas de la permaculture.
j' ai tenté dans un article de définir les différences entre agriculture bio, agroécologie et permaculture : http://prise2terre.wordpress.com/2011/11/09/sen-sortir-entre-le-bio-lagroecologie-et-la-permaculture/
J'ai l'air de pinailler sur les termes, mais le diable est dans les détails, l'agroécologie s'est déjà faite récupérée (http://prise2terre.wordpress.com/2013/01/25/les-decomposeurs-de-lagroecologie/), la perma doit rester ce qu'elle a toujours été : une méthode de conception de système humain durables. Et pas un vague truc bio++
au plaisir,
Mathieu Foudral

La Maçonne 18/01/2014 13:21

C'est ce que m'expliquait, non?
En quoi kokopeli n'aurait pas cet."état d'esprit"? Ils sont producteurs de graine.