Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

« Ce n'est pas maçonnique ».

« Ce n'est pas maçonnique ».

La plupart du temps, ces remarques vous sont envoyées comme point final à une conversation, comme un jugement sans appel et – disons-le – arbitrairement. C'est d'ailleurs cela leur côté franchement agaçant. Ceux et celles qui les utilisent, certains plus souvent que d'autres, font bien sûr référence aux valeurs et/ou qualités que toutes bonnes maçonnes et tous bons maçons sont censés non seulement connaître, mais aussi pratiquer avec dévotion. En effet, sémantiquement parlant, « ce n'est pas maçonnique » est la même chose qu'un « ce n'est pas chrétien ». En gros, les références sont les mêmes : tendre l'autre joue, aimer son prochain … entrer dans le moule.

Tout comme le prêtre qui harangue la foule de fidèles à l'église le dimanche matin, ces frères et ces sœurs estiment détenir la juste définition de ces valeurs et/ou qualités, s'autoproclamant au passage super-guide spirituel, et qu'ils en font eux-mêmes un usage implacable.

Tenter d'en discuter avec eux, c'est un peu parler avec une porte blindée ou un grand inquisiteur.

Je distingue, de même, le « ce n'est pas maçonnique » - cri du cœur face à une injustice, un propos déplacé (raciste, sexisme, homophobe …) au jugement sentencieux qui est généralement assorti d'une leçon sur le fil à plomb à découvrir, le secret, l'engagement, la tolérance …

Si cela m'énerve (mais m'énerve vraiment), c'est bien sûr lié à mon histoire, mais aussi parce qu'il s'agit – non pas uniquement d'un jugement – mais d'une manipulation : vous êtes sorti du cadre, cela dérange pour une raison ou une autre, on vous culpabilise. Le pire est que cela marche. Le jeune apprenti, compagnon ou maître se sent coupable de s'être égarer sur les chemins de luxures profanes.

Si vous avez été malhonnête, avez trompé, trahi, pas été très courageux, si vous avez menti, critiqué une personne, si vous l'avez insulté, si vous avez fait un oubli, si vous avez été impoli, grossier, fait une promesse que vous n'avez pas tenu, si vous avez traité quelqu'un avec mépris et arrogance, on vous le dira sans passer par un « ce n'est pas maçonnique » et une leçon de chose sur la pierre brute. A vous donc d'assumer.

Si vous cherchez en vain ce que vous avez fait de mal et ne trouvez rien, vous êtes effectivement devant une manipulation.

Les francs-maçons aiment se dire libres, mais beaucoup d'entre eux ne supportent pas l'indépendance des autres. Il y a des frères et des sœurs qui découvrent le « pouvoir », d'autres qui pensent appartenir à une élite, d'autres qui ont juste un système de valeur un peu fermée et qui font de la franc-maçonnerie une religion. Tout comme, vous pouvez rencontrer une personne toxique.

Quoique vous soyez, c'est comme pour les cadeaux: c'est l'intention qui compte.

Nous avons envie, parfois, de lancer un « ce n'est pas maçonnique » à la figure de quelqu'un. C'est facile. Comme on nous le dit, après tout, pourquoi chercher plus loin.

Cela peut concerner une opinion, une idée un peu trop farfelue à votre goût, vous avez devant vous un frère ou une sœur qui n'est pas un bigot du secret ou de l'engagement maçonnique, qui ne sait toujours pas pour quel plateau est le fil à plomb … Avant de sortir l'artillerie lourde, demandez- vous :en quoi cela vous empêche-t-il de suivre votre propre chemin ?

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

yaka 11/05/2014 22:35

Va où le vent te mène, comme le chantait Angelo Branduardi.
C'est quoi être "maçonnique" ?
Il n'y a pas que la truelle qui compte, le mortier doit être de bonne qualité et les pierres d'équerre pour que le travail avance. Et il faut laisser reposer de temps en temps lors de la progression, pour ne pas tasser l'ouvrage.
Un petit coup d'aiguillon est nécessaire par moments, et la manière de le faire, de le dire ou de l'écrire est propre à chacun. Je ne me souviens pas avoir lu que Lilith se targuait d'avoir la vérité, dés lors il est bon de prendre ses écrits tels qu'ils sont et de réfléchir en quoi cela peut nous aider.
On est pas d'accord ? Pas de soucis, on en discute et on expose ses points de vue. Libre à chacun de reprendre sa route dans la direction choisie, ou de modifier son parcours. Mais pourquoi vouloir imposer sa vision à tout prix ? Ca, ce n'est pas maçonnique ! ( et là, je rentre dans le camp des donneurs de leçons ... pas facile d'être soit-même )

frangine59460 11/05/2014 16:15

Merci MTCS pour cet article...et oui, nous avons encore beaucoup à apprendre...pour ceux qui invoquent "ce n'est pas maçonnique" (alors qu'il n'y a pas de raison particulière comme racisme etc..comme tu le notes dans cet article), je dirais "regardes toi dans le miroir mon Frère ou ma soeur), car comme le disait si bien Saint Luc dans son évangile "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi !" je precise que je ne suis pas chrétienne ou autre...mais que cette phrase devrait être méditée par chaque maçon, chaque jour de sa vie

fraternellement

jean-Yves 09/05/2014 15:30

Voilà la belle affirmation! "ce n'est pas maçonnique" avec la variante "tu n'es pas FM!" ou "soit FM!"
Pour l'avoir expérimenté dans mon premier atelier (je dis "atelier" pour bien souligner que je suis devenu spéculatif, moi qui viens de l'artisanat "opératif"...), il fait pas bon contester et même vilipender un "33" se lâchant en profane sur le toile sur une question "sociale" traitée en "bon sens de café de commerce"( genre: retour de la peine de mort, prisons 3 étoiles et y'a trop d'arabes...)
Bon, ils vont en Tenue, comme on va à la messe le dimanche à St Nicolas du Chardonnet, se laver des péchés de la semaine pour recommencer le lundi. On laisse ses métaux à la porte du garage, heuu... pardon! du Temple et on les reprend sur le parvis, alléluia...! Les censeurs sont à nos portes, sous la voûte étoilée, aux agapes, et... on s'en accommode, on souris, on hausse les épaules, et on avance avec sa pensée libre, tranquille et nombreux à partager. La preuve? Lilith, Ciril.K, Triangle, mon tendre frère P-Vincent de ma Loge et tant d'autres!, et belle leçon de maçonnerie quant on devient tolérant avec les intolérants du "c'est pas maçonnique ça, coco!"
Je ne sais pas qui étaient ces Frères en portrait à l'entrée du Temple de ma ville, mais ils sont mort en déportation ou aux combats entre 40 et 44. Je m'interroge toujours à chaque Tenue si j'aurais eu leur courage.... Mais ça, pour le coup, ils furent "maçonnique"! Voilà une belle leçon silencieuse...

La Maçonne 09/05/2014 17:09

Pour moi, Nicole, pas de souci - tu peux diffuser mon article comme tu le souhaites.
Le témoignage de Jean-Yves parle pour nous ... Ce sont par les actes que nous nous reconnaissons.

nicole 09/05/2014 16:25

merci pour ce billet et les commentaires notamment celui touchant de Jean Pierre. Si parfois le doute nous surprend des pl comme celle ci nous renforce dans notre engagement ! j'aimerai que tu m'autorises à une diffusion restreinte. merci.

triangle 09/05/2014 08:14

c'est toujours les mêmes qui nous balancent le "ce n'est pas maçonnique" grattons un peu et nous savons qui ils sont! La plupart du temps en dehors des clous pour traverser ...souvent ce sont les mêmes qui font croire autour d'eux que les Maçons sont tous des universitaires tellement intelligents, qu'il est difficile d'en parler etc etc etc ....mais ce n'est pas maçonnique essayons d'être ou de rester progressifs....pas gagné!

Ciril.K 08/05/2014 22:35

Evidemment Lilith. Nous avons à faire à des censeurs, qui te disent tantôt ce n'est pas de l'art, ce n'est pas de la poésie, ce n'est pas rationnel et en ce qui nous concerne ici: ce n'est pas de la maçonnerie. Mais c'est quoi la maçonnerie, si ce n'est la découverte de son être profond dans le respect des autres et de leurs idées? En te disant ceci, qui les renvoie à leurs propres doutes transformés en certitudes,et enrobé dans leur peu d'imagination ils te donnent assurément une bonne leçon de "non maçonnerie". Remercie les pour cela...
Bises. Ciril.K