Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : une circulaire annonçant un convent laborieux

GLDF : une circulaire annonçant un convent laborieux

C'est sur le blog « la Lumière » de François Koch, notre journaliste profane, qu'a été publié une Circulaire de 7 pages destiné aux loges de la GLDF en vu de préparer le prochain Convent de juin 2014. Cette circulaire dévoilée n'est que le énième épisode de la Confédération Maçonnique de France et cette quête à l'inespérée et bien lointaine reconnaissance d'obédiences régulières.

La GLNF, reprenant le poil de la bête, retrouve peu à peu ses liens perdus avec les Amériques et ne saurait tarder à s'asseoir prochainement à la table de la Grande Loge Unie d'Angleterre (UGLE). Les cinq Grande Loges Européennes, suite à leur dernier communiqué, un peu trop insistant et public, ont fait vœux de silence.

Dans sa circulaire, Marc Henry insiste pourtant sur la continuité des démarches et l'intérêt de la Confédération Maçonnique de France.

« Le dialogue a été poursuivi avec les 5 Grandes Loges Européennes sur la base du mandat donné par le Convent, et engagé avec les Obédiences Françaises se situant comme nous-mêmes dans le cadre d’une Maçonnerie respectueuse des principes de Spiritualité, de la Tradition et du caractèrestrictement initiatique des Travaux rituels en Loge. »

Il mentionne la désinformation, déformation et même les mensonges de certains commentateurs qui embrouillent les esprits de nos pauvres frères de la GLDF. La Confédération est «un pôle » par rapport à d'autres obédiences, est-il ainsi expliqué, qui auraient « des préoccupations sociétales, parfois antireligieuses et très souvent politiques ». La GLDF ne mange pas de ce pain-là.

Cette circulaire explique que Marc Henry, accompagné de Jean-Noël Dubar, a participé à tous les Congrès Régionaux afin d'éclairer les positions véritables de la GLDF auprès des frères de la GLDF.

Quelques questions se posent pourtant : N'est-ce pas aux frères de la GLDF de décider de l'avenir de la GLDF ?

Pourquoi les informer seulement après les Congrès Régionaux de l'avancée du dossier alors qu'ils auraient peut-être appréciés en discuter librement entre-eux lors de ces congrès ?

Enfin, question subsidiaire pour départager les vainqueurs, que fiche cette circulaire sur le blog très profane de François Koch ? (qui dit « mercis » aux blogueurs de ne pas la mettre, mais comme je suis une blogueuse, on comprendra que cela ne me concerne pas ... ).

La seconde partie de cette circulaire sont les réponses aux questions que se posent les frères de la GLDF. Pour ma part, ces réponses me laissent autant dans la perplexité qu'auparavant.

Voici une petite lecture-analyse « à ma façon »:

  1. Rupture avec le GODF ? Il n'y a pas lieu de rompre, puisqu'il n'y a aucun traité d'amitiés avec le GODF (comme d'ailleurs avec les autres obédiences) et uniquement des accords administratifs. Marc Henry et son Conseil Fédéral est dans cette rhétorique : on ne peux pas rompre ce qui n'existe pas.

    Je vais l'appliquer à ma prochaine rupture sentimentale pour voir si cela marche :« Ce n'est pas du tout une rupture, chéri. Nous n'avons rien signé.»

  2. Relation avec la GLFF ? Ce sera tout pareil : les femmes dehors. Aucun changement. Elles se contenteront (bien) des « cérémonies de réception », histoire qu'elles comprennent leur infériorité biologique. Cette réponse ne dément nullement ce que je soupçonnais : la confédération empêchera toute évolution promise ces dernières décennies aux soeurs.

  3. Relation avec les autres obédiences ? Elles resteront inchangées.

  4. Evolution des tenues ? Aucune modification. Il est toutefois rappelé que ce ne sera pas la fête chez Nono, il est interdit de parler de politiques et de religion en loge. Le GADLU reste un symbole comme un autre et la GLDF maintient la non-croyance en Dieu pas obligatoire.

  5. Les visiteurs ? C'est complétement open pour les frères de la GLAMF et la GLIF. Cela nous le savions déjà. Pour les autres, tous les frères reconnus comme tels pourront être reçus aux tenues de la GLDF (non sans vérifier si le frère visiteur sait où il est).

    Voilà, où cela se complique. Le Conseil Fédéral et Marc Henry parlent bien, je suppose, des frères des obédiences avec lesquelles ils ne peuvent pas rompre, parce qu'ils n'ont pas de traités d'amitiés.

    Comment peuvent-ils donc recevoir des frères d'obédiences avec lesquels ils expliquent qu'ils n'ont aucune relation ? Ils le faisaient, bien sûr, avant – mais avant, il n'y avait pas la Déclaration de Bâle, leur espoir d'être eux-mêmes reconnus par d'autres obédiences régulières, et la demande de rompre « sans ambiguité » qui semble bien être la préoccupation majeure de ces mêmes obédiences. De même, de l'autre côté, la coutume, la tradition, la confiance permettaient ces relations sans traités d'amitiés. Demain qu'en sera-t-il ?

  6. Les frères de la GLDF pourront-ils visiter d'autres obédiences ? Même type de réponse. Seulement et seulement si ces obédiences respectent les principes de la GLDF. Du coup, on se demande quels sont ces principes. La non-mixité, l'invocation au GADLU, la bible en troisième lumière ?

    Il est rappelé assez sournoisement, que les frères de la GLDF ont accepté ses Principes (avec un P majuscule). Il est donc demandé aux frères de la GLDF de s'engager à les respecter « en conscience » en refusant d'aller visiter ces loges qui ne les respecteraient pas.

  7. Comment maintenir les relations fraternelles avec les obédiences ? Par les colloques, conférences publiques, et les fameuses cérémonies de réception. Cette inhabituelle question fait suite aux deux autres. Elle confirme que visiter ou recevoir des visiteurs extérieurs à la Confédération Maçonnique de France n'est pas spécifiquement recommandé. Le maintien des relations avec les autres obédiences se fera, dans la pratique, durant des sauteries profanes.

  8. D'un point de vue immobilier, la GLDF mentionne qu'elle ne court aucun risque.

  9. Si les frères ne peuvent parler de religion ou de politique en loge, ils pourront malgré tout défendre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, comme les droits de l'homme.

  10. La Confédération, pourquoi ?

    « Vivre pleinement le REAA dans le respect des principes qui sont les nôtres »
    « Elargir la chaines d'union », « découvrir d'autres frères » peut-on lire. De la part d'une obédience qui annonce d'emblée qu'elle n'a pas signé de traités d'amitiés avec des obédiences en France qu'elle connait depuis des décennies, que leurs frères visitent, avec lesquelles ils espèrent s'arranger avec des colloques et à la buvette du coin, je ne pense pas que cette réponse soit satisfaisante.

    « Permettre à la GLDF d'assumer son histoire ». Je n'ai pas vraiment l'impression que la GLDF, en particulier Marc Henry et son Conseil Fédéral, l'assument.

Conclusion :

Chacun construira son opinion, à la faveur d'une saine lecture. Quant à moi, je note :

  • la volonté de la part de Marc Henry et de son Conseil Fédéral de continuer (et faire voter les dispositions qui lui sont liées) la Confédération Maçonnique de France. Les raisons sont, d'ailleurs, toujours la reconnaissance avec au moins les cinq Grandes Loges Européennes (mais n'en citent aucune) et « entrer dans l'histoire ».

  • Pas de rupture. Le principal argument est que la GLDF ne peut pas rompre avec des obédiences avec lesquelles elle n'a rien signé. Ce qui signifie que les obédiences libérales comme le GODF, la GLFF, le DH ne sont pas reconnues par la GLDF et ne l'ont jamais été. Il est préféré une rupture progressive ou « par étape ». Il y a d'ailleurs une insistance à considérer que les joyeusetés profanes suffira à maintenir des relations fraternelles avec les obédiences libérales. C'est d'ailleurs pour cette raison que la GLDF a quitté l'IMF, sans avoir l'avis du Convent.

  • L'argument auquel devront faire face loges et frères qui pratiqueraient l'inter-visite se dessine déjà : ils se sont engagés à des Principes (lesquels?) et devront agir « en conscience ».

S'il y a acceptation de la part du convent de la GLDF, il existera toujours un flou – une ambiguïté – qui permettra de faire pression sur les loges et les frères dans l'avenir qui souhaiteraient visiter d'autres obédiences, afin d'obtenir un minimum de visites des frères dans les obédiences mixtes et féminines. Un minimum « acceptable » par les obédiences régulières.

S'il n'y a rien de signé avec les obédiences en France aujourd'hui, il est évident que la GLDF ne souhaite pas y remédier et ne proposera pas à celles et ceux qu'ils visitent depuis des décennies et même pour certains plus d'un siècle une quelconque reconnaissance de leur part. Une définition originale du "maintien des relations fraternelles". On apprendra, donc, que même en maçonnerie, il n'y a rien de mieux qu'un document signé.

L'avenir de la GLDF ne sera plus dans les mains du Convent et des frères de la GLDF, mais bel et bien dans celles des obédiences régulières, celles de la GLAMF, celles de ceux qui courent après des l'illusion d'une reconnaissance, qui pourront continuer à jouer la même pantonyme.

S'il y a refus, il y a très certainement moyen pour la GLDF de créer réellement le type de démarche – si elle est uniquement à but initiatique – au sein d'une Confédération. Aucune obédience libérale n'empêche de vivre et de pratiquer la démarche que les frères de la GLDF veulent. Tout comme les obédiences libérales, même en les visitant, en les reconnaissant comme tel, n'ont pas abandonné leurs propres démarches et assument leurs histoires.

Cette circulaire - un peu tardive - pourquoi? Parce que la majorité des frères refuseraient une confédération qui les éloigneraient de leur pays, de leur histoire qu'ils partagent autant avec le DH qu'avec le GODF et de ce qui fait leurs spécificités. Il y a une différence entre construire une démarche initiatique contre d'autres démarches, en seule opposition avec elles, et en construire une pour eux. Cette circulaire montre du doigt des obédiences, des frères et des soeurs, et leurs engagements - mais ne dit rien de ce qu'est et deviendra la GLDF.

Petit message à l'intention du Grand Maître de la GLDF et de ses conseillers fédéraux : La rupture, c'est comme une épilation : il faut y aller franchement et honnêtement.

Lilithement vôtre,

Pour compléter cet article à lire aussi sur le blog Myosotis du Dauphiné Savoie, tenu par le frère Emmanuel, « Fidèle d'amour » de la GLNF : « le Grand Maître de la Grande Loge de France précise sa position » : http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-le-grand-maitre-de-la-grande-loge-de-france-precise-sa-position-au-sein-de-la-cmf-pas-de-rupture-a-123586471.html

En rappel d'autres articles sur la même question :

Lettre Blanche Ouverte aux 5 Grandes Loges Européennes : http://lamaconne.over-blog.com/2014/02/lettre-blanche-ouverte-aux-5-grandes-loges-europ%C3%A9ennes.html

A lire l'analyse qui a suivi cette "lettre blanche ouverte" sur le blog « Myosotis du Dauphiné Savoie » : « les 5 Grands Maîtres comme la CMF en déconfiture » http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-les-5-grands-maitres-europeens-comme-la-cmf-en-deconfiture-122482112.html

Parce le passé et en particulier l'histoire d'une obédience explique parfois son actualité, je souhaite mentionner (hélas tardivement) l'existence du blog suivant : http://sifodierisinvenies.overblog.com/ et son dernier article : : sifodierisinvenies.overblog.com/2012/12/le-cheval-de-troie.html

Je souhaite rapporter un fait qui n'y est pas mentionné. En 1955, la GLDF s'est rapproché de la GLNF pour leur proposer un projet de fusion. Huit réunions ont permis d'établir ce projet. La GLDF renonçait à la Grande Maîtrise, bien que d'effectifs supérieurs, et surtout à l'élection du Grand Maître par le convent. La GLNF a voté cette fusion et l'a fait accepté par son convent. La GLDF ne l'a jamais présenté.

(in Livre du Centenaire de la GLNF 1913 - 2013)

Partager cet article

Commenter cet article

WBJ 11/05/2014 18:27

bonsoir ma sœur ,
que d'hypocrisie , une CMF qui au départ a comme objectif la reconnaissance de la GLUA , poussé par 5 GGLL et dont les règles étaient connu de tous , RÉSULTAT un grand n'importe quoi
comment faire de nouveau confiance aux GGMM MH et AJ tous deux étant des acrobates de haut vol , entre pirouettes , salto avant ,arrière , !! je plains les FF de ces deux obédiences

frangine59460 11/05/2014 16:02

MTCS
bravo pour cet article, mon epoux etant à la GLDF te felicite aussi (il n'est pas tres internet), si les intervistes s'arretent, il envisage serieusement de quitter la DLDF d'ailleurs....Marc henry ferait bien de faire tres attention, il va vider les loges de ses frères...ce "probleme" le tracasse bien d'ailleurs et il s'ensuivit un poeme en partie tres tres inspiré de ce qui se passe avec cette "reconnaissance"

fraternellement

frangine59460 11/05/2014 16:18

voilà c'est fait ma Soeur ;)

La Maçonne 11/05/2014 16:08

Merci Frangine,
Donne le bonjour de ma part à ton mari. Et bises à toi!

frangine59460 11/05/2014 16:03

desolee, encore trop rapide et quelques fautes
"quitter la GLDF"

Fabrice 11/05/2014 15:43

Si je puis me permettre, on peut s'interroger sur la santé mentale des individus capables de pondre de telles circulaires... Quel enculage de mouches tout de même...

La Maçonne 11/05/2014 16:05

Je crois qu'ils vivent dans un monde fermé où seule la GLDF existe. En plus, ils s'y sentent "reconnus", et certainement très intelligent. Ils ont construit un langage à eux, avec une logique et un raisonnement déconnecté de la réalité et de ce que vivent leurs frères.
C'est un peu aussi du point de vue humain une leçon: rien ne remplace la vie "profane" qui a bien souvent plus de bon sens que la maçonnerie.

La Maçonne 11/05/2014 16:05

Je crois qu'ils vivent dans un monde fermé où seule la GLDF existe. En plus, ils s'y sentent "reconnus", et certainement très intelligent. Ils ont construit un langage à eux, avec une logique et un raisonnement déconnecté de la réalité et de ce que vivent leurs frères.
C'est un peu aussi du point de vue humain une leçon: rien ne remplace la vie "profane" qui a bien souvent plus de bon sens que la maçonnerie.

tabor 11/05/2014 10:04

Manifestement Folace, croisé sur un autre blog n'a encore rien à dire mais à troller, interpeller, s'en prendre aux personnes. Triste pratique mais si commune de la com-propagande profane.
-----------
Belle analyse de la situation, chère maçonne, analyse que je partage pour l'essentiel.
Les faits sont :
- aucune rupture ni dans les faits(puisqu'il n'y a rien à rompre), ni dans l'esprit, ni dans la pratique des relations avec les obediences "libérales"
- maintien, mais pas très convaincu dans la demarche CMF.

Quelques remarques complementaires à la tienne, maçonne.
- Le "paquebot" CMF ne peut s'arrêter subitement. Mais le virage s'amorce. Chacun sait qu'il n'y a pas le moindre espoir avec les 5 GL européennes qui n'ont pas la moindre intention(elles l'ont réaffirmé) de se séparer du pôle GLUA. Mais cette illusion si largement entretenue ne peut être evanouie si simplement. Il faudra une com echappatoire, le moment venu.
- GLAMF a avec le protocole d'intervisites et de loges de recherches communes avec GODF signé par les 2 GM(restant à ratifier par les instances) est en pleine turbulence ! Les propagandistes tentant de faire gober une inepsie(officiellement par son GM : "les visites sont autorisées sauf qu'elles sont interdites par le reglement" ) pour rassurer la frange la plus sectaire et sexiste de GLAMF ... tout en se préparant au grand écart de discours.
- Dans un tel contexte GLDF peut-elle s'orienter vers le sectarisme vers lequel des apparachiks de GLAMF la poussait ?
En l'êtat la CMF n'est rien de plus que des accords d'intervisite. Sur le fond, la notion de "FM de tradition" n'est plus qu'un vague slogan, la "régularité" une tarte à la crème vidée de tous sens(les GLAMF vexés de s'être fait éconduire par GLUA veulent fabriquer leur "règles" qu'ils veulent imposer au monde.
----------
Quel avenir ? Cette crise tout d'abord une revolution de palais dans la Cour GLNF s'est etendue bien au delà recomposant en effet le PMF.
- La GLNF même si l'habileté diplomatique lui vaut reconnaisssance est empétrée dans une crise morale(les arnaques financieres au grand jour), les affaires judiciaires des proches du GM se multipliant. L'ambiance est absolument détestable dans nombre de loges qui mainteant ecoutent les avis exterieurs et commencent à réaliser. Les scores "soviet suprême" ne trompent plus personne.
- Les piliers de délimitation sectaire s'ecroulent l'un apres l'autre(cf regularité).
- Les intervisites sont devenues pratique courante.
- les recherches maconniques ne se sont jamais si bien portées
- Les solutions tecniques du web facilitent des fonctionnements fédératifs simples(cf GLEFU, GLIF)

tabor 11/05/2014 16:50

@folace : connais pas "blog maconnique" !... NB : quand tu n'as rien à dire sur un sujet, tu sais, il y des solutions plus utiles que s'en prendre aux commentateurs !

Maitre Folace 11/05/2014 12:18

Désolé tabor mais ta surenchère est dépassée tu trouveras meilleur que toi vas sur le "blog maçonnique" qui parle de la circulaire avec un langage que tu dois comprendre (pas moi)

Pour ma part là ou tabor (77 ou pas) passe le débat trépasse. Allez bonne stout quand même

Christophe 11/05/2014 06:40

Merci. Bonne analyse. Est-ce une rupture sans le dire, puisqu'il n'y a rien à dire? En tout cas, il n'y a rien à construire, en effet! J'avais écris "enquistement" de la relation GL-AMF et GLdF, avec en réaction qlq énervements de certains internautes! Finalement c'est la GL-AMF qui essaye de se désenquister. Mais c'est également elle qui est la plus exposée dans cette affaire avec une GLNF de plus en plus attractive, capable d'aspirer sa substance, et un SCPF qui se porte de plus en plus mal. Aujourd'hui, son mano à mano avec la GLdF lui pose plus de problème qu'il n'en résout, n'ayant pu entraver la marcher en avant de son obédience mère.

La Maçonne 11/05/2014 11:43

Merci Christophe. Comme je connais ton blog, j'ai souhaité faire un ajout sur cet article, mettant en lien ton travail de recherche.
Tu y trouveras une petite anecdote supplémentaire.

Maitre Folace 10/05/2014 20:34

Chère Anne

Donc pour résumer, si j'ai tout compris tu envisages de quitter ton "chéri"?

Bises

Maitre Folace 10/05/2014 22:28

Bah justement je pensais qu'il était à la GLDF parce que tu sais ce que "refuserait" la majorité des frères de la GLDF alors que moi je ne le sais pas... je te le dirai après le vote du Convent et peut-être la TGL de décembre. Une contre analyse, à quoi ça sert sinon de sortir l'artillerie lourde avant et on se dirait des mots qui fâchent... et puis il se passera autre chose entre temps, tout bouge si vite, restons pragmatique.

Ce que je sais, pour ma part (en toute humilité c'est déjà beaucoup), c'est que cela ne va rien changer pour moi, puisque je ne visitais déjà pas hors GLDF et SCDF. D'autre part si j'ai quitté le GODF après le pronunciamiento de mai 2012, au-delà de la duperie que je n'envisageais pas cautionner, c'est aussi que je souhaitais aller de toute façon vers une maçonnerie sans religion et politique et ce que j'ai trouvé à la GLDF me conviens tout à fait.

Donc, "en conscience" pas de soucis, aucun problème métaphysique.

Pour le reste tu es dans ton rôle et cela me séduit plutôt pour reprendre mon film favori "Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache."

Je t'embrasse

Stéphane

La Maçonne 10/05/2014 21:43

Maintenant que tu connais mes spécialités (ruptures et épilations - les deux étant douloureux), peux tu me proposer une sorte de "contre analyse" s'il y a un épisode qui me manque? Ou si tu y vois une erreur d'appréciation?

Maitre Folace 10/05/2014 21:38

Ah lui aussi il est à la GLDF...

La Maçonne 10/05/2014 21:21

Mais Maître Folace, pour paraphraser ces éminents maçons, rien n'étant signé, comment peut on rompre ce qui n'existe pas.