Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand (livre)

 Nous baignons dans un aquarium médiatique dans lequel il s'avère que notre oreille est plus ouverte que notre œil. […]
Dans ce contexte, critiquer la doxa exige d'accepter le lieu commun pour mieux y descendre et observer bien en face ce choeur que nous formons, comme le prouve les audiences. La même info nous est servie en boucle par des médias paresseux ou impécunieux, sans argent ou sans idées, et le pire est que nous sommes consentant. Nous reprenons le chant pessimiste et le blues qu'il nous refile. 

Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand

Au regard des actuels événements politiques et économiques, il m'a semblé utile de vous présenter ce livre découvert par hasard. Il fait parti de ces livres, profane, qui ne laisse pas indifférent. Un coup de coeur ou de tête que je souhaite vous faire partager.

« Comment les médias nous parlent (mal) » a pour sous-titre « Contre le pessimisme médiatique et ses effets politiques ». L'auteure, Marielle Darrigrand, est sémiologue et dirige le cabinet « Des faits et des signes » . Blogueuse et chroniqueuse, elle intervient régulièrement dans les médias. Elle est chargée de cours à Paris 13.

Elle nous propose, dans un essai de 76 pages, une analyse des médias et surtout du vocabulaire utilisé - ces "clichés" ou "expression toute faite" dans lequel nous baignons dès que nous allumons la radio, regardons le journal TV ou lisons notre journal préféré.

De la fragilité du peuple, du naufrage de notre économie et du séisme résultant des derniers résultats aux élections européennes, les médias nous montrent un monde où plus rien ne semble possible. Si la catastrophe n'est pas encore arrivée, elle n'est pas loin. Les médias préparent son chemin.

L'individu fragile, on l'a dit, est centre de cette vision. Pour bien comprendre le rôle du discours médiatique, il faut aller un cran plus loin dans la qualification qu'il donne à cet être. Si l'on en croit les journaux, l'individu, la personne intéressante, celle qui mérite un portrait, une enquête, un zoom, c'est l'individu fragile qui précisément quand il a des accès de solidification – de radicalisation – se met spectaculairement en colère.

Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand

Drôle, émouvant parfois, très bien écrit, le décryptage des clichés est suivi d'une réflexion sur les médias eux-mêmes, leur pouvoir et leur influence dans nos décisions.

L'épisode du Non à la Constitution européenne a montré avec quel éclat « patrons » (de presse ou de rédaction) étaient remarquablement inaudibles, et il faut remarquer que les deux mouvements politiques montants, les deux populismes de droite et de gauche, ne se sont appuyés par aucun organe de presse majeur. Bref, ce n'est pas vraiment l'autorité médiatique – phénomène des années politiques , où des maîtres-penseurs et des éditorialistes arrogants officiaient – qui nous étouffe aujourd'hui.

Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand

u'est-il nécessaire pour que les médias reprennent leur place et soit à nouveau dans le monde ? L'auteure présente des pistes originales.

Cet essai vous permettra de lire votre journal en gardant le moral. Si cela ne changera pas le monde, cela peut changer vos matins.

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

Jean-Yves 06/06/2014 09:58

J'ai entendu parler de ce livre sur France-Culture, un matin,il y a peu. Et je m'en vais l'acheter sur les bons conseils de Lilith.
Pour l'anecdote, depuis 1987 je ne regarde plus les infos de TF1, et les programmes de cette chaîne en général. Depuis peu de temps (1 an environ) je zappe France-Inter, et, le soir, je regarde PBLV (ben quoi, j'ai le droit de me délasser les neurones, non?). Après? Je lis, je blog, et... j'honore mon épouse de temps en temps, quand elle y pense... Alors, elle est pas belle la vie, hein?