Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Le droit de réponse de Hervé Vigier

Dans la série "je dépose un nom à l'INPI", Hervé Vigier a déposé le nom "Rit Primordial Français" et a demandé aux deux auteurs du livre "Rite Français d'origine, dit Rit Primordial de France" de retirer toutes les mentions liés au dépôt de nom et en sus des royalties sur les livres déjà vendus.

J'en ai fait l'exposé dans un précédent article : "le pouvoir des marques ... en Franc-maçonnerie"

Hervé Vigier aurait contacté plusieurs blogs - sauf le mien - pour avoir un droit de réponse qu'il publie finalement dans les commentaires du blog "Sous la voûte étoilée" que je vous retranscris : http://www.souslavouteetoilee.org/2014/07/le-depot-a-l-inpi-et-la-rancon-de-la-gloire.html

"Suffit-il en Maçonnerie de prétendre être agressé, pour obtenir qu’un Frère désigné soit cloué au pilori sans même avoir été entendu ou pour le moins questionné ?

La réponse est certainement oui pour une majorité de Maçons. Un premier site n’a pas publié la mise au point que je lui ai faite ; un second ne prend, explique-t-il, en compte que les interventions des membres mais ne propose aucune rubrique pour devenir membre ! Un troisième m’a demandé, avant d’écrire, à m’entendre, et a choisi de ne rien écrire. Vous avez écrit et condamné, saurez-vous m’accorder la parole ?


Si l'association incriminée « Les Amis de Roger Girard et du Rit Primordial de France» peut se présenter et apporter quelques précisions, je vous indique qu’elle été constituée voici 14 ans, à la mort d'un compagnon de René Guilly. Elle a publié depuis 5 cahiers. En décembre 2012, ses adhérents ont décidé de déposer l’appellation inusitée de « Rit Primordial de France », et de constituer sur ce thème un nouveau cahier, qui a été achevé à Pâques dernier et sera publié en octobre prochain, sous le titre de « Le Rit Primordial de France ».


Les co-auteurs sont issus du GODF, comme de la GLNF et du Grand Chapitre Mixte du Rite Français Moderne Belge. Les rédacteurs des postfaces sont membres éminents du GODF, de la GLTF, de la GLMN, de l'ALS, de juridictions françaises masculines et mixtes, et des témoins de la renaissance du Rite Français en France à partir des années 1970. Le dépôt à l'INPI de la dénomination "Rit Primordial de France" avait pour but, non de préparer une opération financière, mais d'insister sur l'esprit de la synthèse de 1785, qui a abouti à l'unité maçonnique française, tout en préservant l'expression de chaque sensibilité. Cet aspect parfaitement démocratique, dans l'esprit de la personnalité de Roettiers de Montaleau, est pour nous l'élément fondamental de ce Rit Primordial de France, par opposition au conservatisme autoritaire et soi-disant éclairé de la Maçonnerie anglaise.


Quand telle ou telle obédience ou juridiction se réclame du Rite Français, la question arrive immédiatement : quel Rite Français ? Avec Rit Primordial de France, nous espérions protéger un esprit d'origine, au sein d'une liberté dont il a toujours été le chantre. L'ouvrage de Maurice Bouchard et Philippe Michel nous aurait comblés, s'il avait ouvert à sa façon vers la même dimension. Très malheureusement, il propose un rituel qui n'a jamais existé, inflige de mettre le doigt sur la couture du pantalon, ne respecte aucune des études faites depuis René Guilly dans les années 1950, jusqu'à Jacques Tuchendler voici quelques mois, et pourtant oh combien précieuses. Le comportement actuel de Philippe Michel à l’encontre d’un ensemble de Frères et Sœurs qu’il ne connaît nullement et ne cherche pas à connaître, illustre ce côté de combat solitaire, si éloigné du Rit Primordial de France.
Si Rite Français ou Rite Moderne sont régulièrement utilisés, il n’en était rien de Rit Primordial de France, qui n’apparaît qu’une fois, voici près de deux-cents ans, en 1819. L’idée de ceux qui ont souhaité ce dépôt est surtout qu’il reste un dénominateur commun de la Maçonnerie française, et ne soit détourné par personne de sa volonté d’ouverture. Soit malheureusement tout l’inverse de ce que l’ouvrage de Maurice Bouchard et Philippe Michel – que j’ai pris la peine de lire attentivement et entièrement - présente comme dépôt du Rit Primordial de Fra
nce !


Pour ma part, j'ai donc téléphoné aux éditions Dervy, auxquelles il revenait d'effectuer les vérifications relatives à la disponibilité du titre, du sous-titre et des illustrations, et que je connaissais pour avoir publié chez eux à titre personnel "La face cachée des frères invisibles" en réponse aux attaques de Ghislaine Ottenheimer contre l’ensemble des Maçons. Il m'a été dit, avec beaucoup de courtoisie, qu'ils me recontacteraient rapidement, ce qui n'a pas été le cas ; je leur ai ainsi écrit pour demander le retrait de cette dénomination jusque là nullement répandue de "Rit Primordial de France", que nous avions déposée pour des raisons de protection de l'esprit de la maçonnerie française et d’un très prochain ouvrage portant ce titre.


La prochaine lecture de cet ouvrage illustre cet esprit du 18e siècle que nous appelons de nos vœux pour la Maçonnerie contemporaine, selon lequel il existe plusieurs maisons dans la demeure du Père. Le rituel proposé par « Le Rit Français d’origine 1785 » aurait dû à notre sens conservé le nom figurant sur le document fourni en annexe de cet ouvrage « Rit Français ». Le Rit Primordial est un esprit, une tradition, non une énumération de règles.
Le débat est alors ouvert sur des bases maçonniques, où chacun a sa place et respecte l’avis de l’autre.
Très fraternellement.

Hervé Vigier, président de l’association « Les amis de Roger Girard et
du Rit Primordial de France »

Auquel Philippe Michel, un des auteurs du livre, réponds ceci :

"En ce qui concerne le dépôt INPI :

1/ le livre devait initialement s'appeler "Les Spécificités du Rit Primordial de France" et le manuscrit a été déposé en copyright en novembre 2011... il y a donc antériorité... et protection du titre. En effet, un titre de livre est protégé par le droit d’auteur (art. L112-4)
2/ le manuscrit a été envoyé à Dervy et à Detrad début 2012 et le contrat signé avec Dervy fin 2012. Les éditions Dervy aurait fait une vérification qu'elles n'auraient rien trouvé puisque votre dépôt est postérieur.
3/ le dépôt en classe 41 ne veut, selon le code de la propriété industrielle et intellectuelle, absolument pas dire que tu puisses revendiquer la propriété et l’usage exclusif de l’appellation « Rit Primordial de France ». Penses-tu que Coca Cola m'attaquerait si j'écrivais un livre sur l'histoire de la marque ?

Pour ce qui est de ta vision du RPdF, c'est la tienne. Je la respecte à la différence de toi qui te permets de juger la vision d'un frère (feu Maurice Bouchard) qui y a consacré plus de 30 ans. C'est dommage...
Pour ce qui est de la tienne c'est celle de Guilly et faut il rappeler qu'il est parti avant d'avoir fini son travail ?
Ce qui me rassure c'est que j'ai eu des retours très positifs de "membres éminents" de la GLRB, de la GLAMF et du GODF qui te connaissent
et ont apprécié le livre.

Pour ce qui est de ton affirmation : "[le livre] propose un rituel qui n'a jamais existé", il s'agit du rituel adopté en 1785 par le GODF.

Quant à ta demande à Dervy du "retrait de cette dénomination", tu oublies de préciser que tu as également demandé un "juste dédommage
ment" !!!"

A titre personnel, je ne vois pas en quoi un dépôt de nom à l'INPI garantit la "pureté" d'un rite et encore moins en quoi, Hervé Vigier peut justifier ladite pureté via une association qui n'est ni une loge, ni une obédience ...

Lilithement vôtre,

Mon article sur le sujet : http://lamaconne.over-blog.com/2014/07/le-pouvoir-des-marques-en-franc-maconnerie.html

Voici la réponse que les éditions Dervy ont faites.

Partager cet article

Commenter cet article

J-Yves. 26/07/2014 19:54

La sagesse contenue dans la chanson de M Le Forestier devrait être écouté par tous ceux qui se laissent aller à des commentaire tristes et bien inutiles, indigne de l'idée que l'on se fait d'être F.°.M.°.
Le papa d'Albert Camus a légué à ce fils qu'il n'a pas connu une phrase: "un homme sa s'empêche".
Toute la Dignité d'un homme est dans cette phrase. Puisse les commentaires de ce blog "s'empêcher"...

La Maçonne 27/07/2014 11:20

Merci Jean-Yves ... A force de faire le tri, cela empêche aussi ...
Cette chanson est suite à un commentaire de Philippe Michel quelque part sur mon blog.

joaben 25/07/2014 10:11

Chere lilith ... je note que tu as pu par toi-même goûter, sur leur blog, de la hauteur d'esprit de la bande (sans jeu de mot du style qui leur plait) ... Et encore, ils se retiennent ... leur fds étant très craintif même s'il les félicite régulièrement des risques de devoir répondre devant la justice...

Désap. 28/07/2014 12:03

Et les mots ci-dessus résumés ne te choquent pas ? Pas un mot là dessus ?
Je ne peux que respecter tes règles, je ne réponds plus aux grossiers personnages

La Maçonne 27/07/2014 20:40

@oaben. @feudusoleil et @desap.
Je viens de jeter un oeil sur le blog de Gérard Contremoulin et suis tombée sur un de ses commentaires.
J'avais aussi remarqué qu'au milieu des noms d'oiseaux et autres agressions, qu'il y avait quelques - mais alors quelques réflexions intéressantes. C'est donc dommage.
Bon - voici les règles :
Joaben : s'il te plait, ne parles plus de la Glamf, si tu souhaites parler de régularité dit "régularité" ...
Desap : si Joaben parle de la "régularité" ou part en vrille par hasard, tu le laisses faire.
Feudusoleil : pas la peine de voler au secours de desap. Ce que je trouve mignon.
Ici et même ailleurs, la plus dangereuse, c'est moi - pas Joaben.
A moins que vous n'arrivez - mais là je rêve - à séparer vos échanges personnels des propos concernant le sujet débattu en deux posts. Ce qui me permettra de les supprimer...

Désap. 25/07/2014 18:35

Je résume : cracher, saloper, ordurier, girouette, crache, ivrogne de bistrot, excitation, grossièreté, brandit la haine, vindicte, souiller, etc, etc, l'ensemble sur une dizaine de commentaires.
Ce grand maçon ayant open bar ici, je vais vous laisser n'est-ce-pas.
Lorsqu'il sera modéré, n'hésite pas La Maçonne, préviens-nous, tu sais où nous sommes, ce sera avec plaisir, mais là c'est d'une telle bassesse.

joaben 25/07/2014 17:37

desap ... croyais que tu me causais plus ... mais ca te demange trop de cracher ???
Puisque vous avez décidé de saloper ce sujet comme vous l'aviez annoncé, je vais donc te repondre ...
Ah ... annoncer que tu ne me repondrais plus, c'etait juste une manière de manifester ton mépris ? Tu y as pas mis ta "parole de maçon" à ce nouveau mensonge comme tu fais d'habitude ?
Eh oui, le blog de la maconne souleve des sujets avec finesse et justesse. ... tu me diras, vu le niveau ordurier de votre blog avec les félicitations du fds ici present, pas grand peine à faire un peu mieux...

Désap. 25/07/2014 17:28

et on y va au cirage de pompes ; remet une couche elle n'a pas bien compris

joaben 25/07/2014 17:24

comme quoi, même quand il annonce se taire ... incapable de se retenir de vomir ...

joaben 25/07/2014 17:24

Quand le desap. dit arrêter, son compere prend le relais dans l'agression !
Manifestement, je suis votre seul sujet d'intérêt ... Un article de blog de feudusoleil consacré à 80 % à cracher sur un blogueur Joaben ... mais aussi "lamaconne" associée pour le coup a votre vindicte parce qu'elle a le culot de laisser s'exprimer l'objet de votre vindicte ... Je n'espere aucun respect à mon egard de votre part et votre avis m'indiffère totalement, bien sûr ... mais même si à vos yeux ce n'est qu'une femme, même si elle fausse FM ... votre hôte merite-t-elle que vous veniez ainsi souiller son blog ? qui au moins presente des articles de haute teneur ?...

Désap. 25/07/2014 17:13

Des centaines de millions oui !

feudusoleil 25/07/2014 16:07

Joaben qui aimerait qu'on ne lui réponde plus... après nous avoir envoyé des centaines de mails... vous avez dit bizarre ?

joaben 25/07/2014 14:45

"je ne te répondrai plus," .... trop tard !!! comme d'habitude ! Manifestement le sujet du siecle de ta bande est "comment abattre Joaben ?" Ca ocupe 90 % de votre activité !

insultes imaginaires ! qui brandit "la haine" ? si ce n'est toi ?

Désap. 25/07/2014 14:07

Allez, calme-toi, et t’inquiète, je ne te répondrai plus, c'est tellement inutile et ça m'épargnera de tes insultes et de ta haine, Môssieur le super-maçon

joaben 25/07/2014 13:30

"c'est la dernière fois que je te réponds, Joaben." ... si c'etait vrai ...
La gravité dans vos postures est que vous êtes incapables d'assumer vos actes !
Alors que je ne mêlais nullement du débat sur les "droits d'auteur" qui m'interesse nullement .. le desap ne peut s'empécher d'un "Miracle, Joaben n'est pas intervenu." ...
et vient pleurnicher ensuite ... de quoi ? que je m'adresse à lui ? Non !
que j'ose m'exprimer sur la question en cours de la régularité ... En serais-je donc interdit ?
haine ???
On a tous bien compris ton souhait de voir "viré", "exterminé", "banni" quiconque vous contrarie.

Désap. 25/07/2014 13:21

Soyons clair et c'est la dernière fois que je te réponds, Joaben.
Nous étions sur un échange intéressant et apaisé avec Lilith et d'autres et ce malgré nos divergences de vue.
Une nouvelle fois, tu es venu jeter toute ta haine et tes insultes sur GLAMF, GLDF, CMF, FDS et moi-même avec un discours mainte fois répété A L'IDENTIQUE !
Une nouvelle fois tu as tué le débat, j'espère qu'un jour, lasser, on te virera.
En attendant, continue sans moi, je t'en prie, fais-toi plaisir, déverse.

joaben 25/07/2014 12:09

merci de confirmer, toi aussi, la dite hauteur d'esprit...
Ceci dit ... au lieu de vous vanter d'être venu ici pour "vous payer Joaben" ...
Si vous avez quelque chose d'utile à dire, autre que votre opinion(sic) sur la santé de Joaben ... n'hesitez pas à vous exprimer !

feudusoleil 25/07/2014 12:05

Mais quel boulet ce type...

joaben 25/07/2014 12:05

persécution ???? ou me lis-tu me plaindre d' être persécuté ? je contemple avec effarement vos écrits ! allez, si ! je souffre pour la FM qu'elle soit associée à de tels ecrits.

Désap. 25/07/2014 11:59

Allez, c'est reparti dans le délire de persécution et les insultes.

joaben 25/07/2014 11:55

merci de confirmer en direct ... cette hauteur d'esprit à laquelle je faisais allusion ...
Alors ... "Hier avec FDS, on s'est payé le Jojo sur son site" dixit Desap... quelle hauteur ... quel magnifique objectif ! Sur qu'avec çà et les commentaires dignes d'ivrognes de bistro qui figurent sur le dit blog(j'exagere ? a chacun de lire les com "Galinier" !), on a la FM de demain ... Mais si c'est "A LA GLOIRE" ... du GADLU !!!??? alors ... je ne peux comprendre, comme dit le desap ...
On a toute la contradiction en direct de Desap ... qui n'hesite pas à me classer dans des obediences et s'autorisant, lui, à s'en detacher ! Mais me semble-til votre argument était "t'as vu mes 50 000 ?"
S'il s'agit d'une position individuelle sur les constitution d'Anderson ... ca ne pose aucun problème à personne !
Personne n'est obligé de se soumettre à GLUA ! ET la GLUA n'a aucun pouvoir à imposer quoi que ce soit ! A quoi sert cette excitation qui prend des airs guerriers teinté d'une anglophobie du niveau de celle du Sun pour les frenchies ?

Si vous aviez, un once de finesse, vous vous apercevriez justement de la pertinence et la justesse des inetervention la maconne sur votre blog en comparaison de la grossiereté de votre bande. manifestement quelques uns même de votre groupe commencent à être génés des propos orduriers, approuvés par le maître des lieux ...

Désap. 25/07/2014 11:39

Pauvre névrosé !

Désap. 24/07/2014 14:26

Les deux protagonistes sont aussi lamentables l'un que les autres.
Il me semblait que le propre de la parole en Franc-maçonnerie était sa circulation entre les Frères.
Le premier crut pouvoir s'arroger un droit de protection sinistre de vanité.
Les seconds n'eurent même pas l'élégance de parler de leur projet de livre au premier qui, s'il en est regrettablement imbu, est reconnu d'une certaine autorité sur le sujet.
Les métaux sont bien dans le Temple, la Tradition est en cours d'extinction.
Nous allons finir une poignée d'irréductibles maçons ; je vous prie de croire que je suis de ceux complètement effarés de la prospérité actuelle du veau d'or et du prix pervers que certains sont prêts à payer pour leur déchéance.

joaben 25/07/2014 14:51

Incohérence, quand tu nous tiens ... le même qui se veut dissident des "règles" de la constitution, voire y crache dessus, s'auto-proclame décideur de ce qui serait maçon et ce qui le serait pas !
Ainsi donc, il dénie le droit de franc-maçonner à notre hôte !

Désap. 25/07/2014 13:54

Ma chère Maçonne, je ne vois aucunement la nécessité de l'interprétation.
Il y avait par exemple la maçonnerie d'adoption au XVIIIè, à l'époque opérative, des veuves avait pris la direction des loges de leurs maris défunt, c'est attesté.
Et tout cela peut se concevoir, mais dans le cadre constitutionnel, et non : "c'est ma liberté de décider ce qu'est la maçonnerie", non, cela ne fonctionne pas.
Tu vas me répondre que les Constitutions sont sexiste, certes, c'est la seule "modernisation" qui me semble acceptable, ainsi je reconnais la GLFF, mais pas la mixité.
Il est fondamental de travailler conformément aux Constitutions maçonniques pour faire de la maçonnerie, je regrette.

La Maçonne 25/07/2014 12:46

@desap
Ce que tu appelles "erreur tragique" est la FM que je présente humblement dans ce blog ... Quoique tu puisses dire, cette FM existe bel et bien - bien mieux que bien .
On ne peut pas en dire autant pour le GADLU.

joaben 25/07/2014 11:59

derriere "lancinant" ... je prendrai un compliment, même si ce n'etait pas le but ... c'est bien de reconnaitre ma constance ... en comparaison de vos attitudes de girouette tentant des alliances improbables ...

Désap. 25/07/2014 11:38

Oui, bon, toujours le même discours lancinant ...
La GLUA s'est arrogée les règles constitutionnelles et en a fait des règles institutionnelles, ce qui lui permet de désigner les réguliers et les irréguliers au gré de ses intérêts.
Il s'agira bien de dire que les règles constitutionnelles priment sur toutes autres règles et qu'elle sont la propriété, au sens propre, uniquement de la Franc-maçonnerie.
Pour en finir avec les "propriétés" que me prête notre institutionnel (membre de la GLUA et de GLEFU, un comble) je ne suis ni le porte parole de GLAMF ou CMF, je ne suis le porte parole que de moi-même, j'analyse une situation et fait part de mes idées que je n'oblige personne à partager.

joaben 25/07/2014 09:47

Bien sûr on peut procéder comme les religieux par incantations :
- " la franc-maçonnerie ne peut pas exister avec d'autres murs, " "vous vous trompez lourdement", "Le jour où vous aurez compris cela" ...
- affirmations gratuites : "Sans GADLU, la maçonnerie n'est pas complète"

Celà dénote un état d'esprit pas très maconnique et anti-constitutions-anderson ... 3 versions successives : 1723, 1738 puis apres sa mort les constitutions GLUA 1813. On peut ne pas aimer la version 1813(c'est mon cas) mais privilégier une version au nom de ses désirs n'est pas sérieux.

joaben 25/07/2014 09:26

Decidemment, le sujet est parti sous tout autre chose ... qui m'intéresse plus. Dommage que tu n’étais pas à notre TBO de juillet. Mais, au vu du succès du sujet nous prolongerons à l'automne.
Mon avis : je vais essayer d'être bref au risque d'être abrupt :
- La question "régularité". C'est en théorie quelque chose de précis. Des règles sont édictées et un organisme reconnu à reconnaître reconnait, ou pas une gL, une loge, etc. C'est le cas de la "régularité" au sens commun en FM. La GLUA edicte des règles(Basic Principles for Recognition) et GLUA (ou une GL habilitée par elle à le faire) reconnaît régulier, ou pas d'autres GL. Les critères sont fort criticables, mais c'est clair. Ainsi GLUA a re-reconnu GLNF récemment, ce qui est regrettable mais logique. Tout est simple a priori .. sauf :
- D'autres groupes maçonniques trouvent ce qualificatif "régulier" porteur(en terme publicitaire) car il permet de toiser des "irréguliers", les exclure. Et nous retrouvons du coup d'autres groupes s'auto-proclamer "réguliers" sans qu'on sache trop à quelles règles ils se referent ou alors à des principes suffisemment vagues baptisés "principes de la FM Universelle".
- Finalement, il tout à fait légitime de se moquer des règles GLUA pour la reconnaissance (c'est mon cas), sans aller jusqu'à exciter une anglophobie guerriere comme on le lit chez certains, mais là où ca devient aberrant c'est de tenir ce double langage de libération vis à vis des GL "régulieres" et en même temps de se présenter "régulier" qui va imposer son sectarisme ...
GLAMF est issue de la GLNF. Ses principes et rituels ("foi en l'Etre Supreme", Bible chretienne et elle seule ouverte en tenue, "les saintes ecritures dirigent notre foi") ainsi que les déclarations catégoriques de ces 2 GM la classe clairement dans les GL les plus théistes(plus que GLUA). Certains evoquent CMF a laquelle adhère GLAMF. Mais CMF n'est qu'un montage adminisitratif qui avait pour but la reconnaissance GLUA et CMF n'a pas édicté de règles maçonniques precises : ce sont celles de GLDF et de GLAMF très différentes.
Concernant la question GADLU(celle qui m'interesse) comme on le constate, vision tres différent,
- du monde "FM religieuse" : "il faut", "on peut pas sans", "c'est comme çà", "incontestable", "seule authentique"
- du monde FM adogmatique : "vous pouvez avoir votre GADLU si vous voulez", "nous faisons sans depuis des dizaines d'année".

Apres tout, toutes les opinions sont permises sauf que les FM religieux edictent que ceux qui ne se soumettent pas à leur diktat ne sont pas de FM ! .... Tout en prétendant être "non sectaires"...

Désap. 25/07/2014 09:13

de nos fondations :
"Les Constitutions d'Anderson ... Ce qui est appelé des règles ont été modifiées. Tout simplement parce que nous en avions le pouvoir et l'envie. La franc-maçonnerie existe toujours avec d'autres murs."

C'est l'erreur tragique, la franc-maçonnerie ne peut pas exister avec d'autres murs, c'est l'exact problème actuel qui donne tant de pouvoir aux "réguliers" et qui font que les règles sont des basic principles à but politique au lieu d'être des règles de travail.
Les Libéraux le comprendront-ils un jour ou continueront-ils à prétendre se sentir enchainé par des Constitutions dites, mais seulement dites, étroites ? c'est un vrai défi qui est hélas très très loin d'être gagné ...

La Maçonne 25/07/2014 08:04

@,desap- je ne fais pas de l'anti Gadlu primaire puisque comme 80% des femmes initiées en France, il est "invoqué" quoiqu'elles soient.
Ensuite, si je revenais sur les constitutions d'Anderson comme tu le proposes (et je ne pinaille pas sur les dates), je me met deux balles dans le pied - où c'est moi qui est morte.
Le problème d'une origine est.qu'elle se trouve dans le passé. J'ai fait un article "de nos fondations" qui pourrait t'intéresser.

Désap. 25/07/2014 00:11

Commentaire ci-dessus en réponse à Mathieu

Désap. 25/07/2014 00:10

Mais l'intérêt métallique est le seul qui soit, qui fût et n'ait jamais été.

Désap. 24/07/2014 23:50

Ma TCS La Maçonne, si le GADLU est mort, la maçonnerie l'est aussi.
Le problème est que vous, les libéraux, êtes aussi sectaires finalement que ces sombres GLNF, mais dans le sens inverse, je m'explique :
NON, le GADLU n'est le dieu des religions, cf. les Constitutions 1723.
Sans GADLU, la maçonnerie n'est pas complète : Constits 1723
Nous avons eu 2 ou 3 discussions à ce sujet sur Affidélis, n'hésite pas à les consulter, je te promets une vraie qualité d'échange ; si tu te perds sur Affidélis, je te donnerai les liens.
Le jour où vous aurez compris cela, le jour où vous abandonnerez l'anti-GADLU primaire, nous serons réunis.
Et ne me soupçonne de rien, en son temps j'ai écrit mes félicitations sur Isère (FDS) à la réélection de CJN à la GM de la GLFF et à cette occasion émis le souhait qu'un jour la GLFF fasse partie de la CMF.
Bon, je me suis fait un peu rappeler à l'ordre par les miens, je me suis rangé pcq je suis un bon maçon, mais tu sais comme moi que l'on fait taire la parole et non les idées.
Si vous voulez comme nous contrer les sectaires, il nous faut une référence commune ; la seule qui soit incontestable sont les Constitutions de 1723 ; si vous croyez pouvoir avoir la moindre influence avec autre chose, vous vous trompez lourdement.
La maçonnerie est la maçonnerie, ce n'est l'auberge espagnole des interprétations, désolé.
Aucune des composantes de CMF n'est sectaire, seulement il faut être crédible.
La seule maçonnerie qui m'intéresse est la seule authentique, celle des Moderns.
Celle des Antiens est celle des bigots, mais aujourd'hui elle domine.
Pour la contrer il faut revenir à la source, seul point incontestablement maçonnique puisque c'est l'Origine (tient ... !) et pour revenir à la source il faut utiliser la source, et je pourrais continuer ainsi jusqu'à demain matin !

La Maçonne 24/07/2014 20:44

Ah! Désap, le Gadlu est mort ...
S'il ne l'était pas, je l'aurais tué moi-même. Chaque symbole a son côté sombre, son revers, son antithèse ... Mais celui-là semble ne se tourner vers la lumière que rarement.
Et si ce n'est que cela, qu'un GADLU qui sépare ... ce n'est finalement pas si infranchissable que tu le penses.
Rien, ni personne, ne te l'interdit - vous l'interdit - de le garder.
Beaucoup de "libéraux" me rejoignent là-dessus, pour ne pas dire la majorité, car certains travaillent toujours ALGDGADLU, et que dans beaucoup de rites/loges/obédiences, il est toujours présents, même si pas "glorifié", ce n'est absolument pas cela qui nous arrêtent ou freinent ou nous empêchera à quoi que ce soit... Il ne faut pas nous voir comme des anti-Gadlu mais comme des sans-Gadlu. C'est différent.
Pour marginaliser "les réguliers", nous n'avons pas grand chose à faire. Ils le font tout seul. Nous étions à deux doigts de ne plus en avoir du tout. Or, avec la CMF et la GLDF qui nous faisait un revival "régulier" et qui continue, c'était l'éclatement assuré d'une maçonnerie libérale qui permettait tout (avec ou sans Gadlu, la mixité, les soeurs, les inter-visites, la non-mixité, plusieurs rites, ...).
Cela, il n'en était même pas question.
Mon analyse, tu en penseras ce que tu en voudras, est - je crois - juste.
S'il n'y avait pas eu la CMF, il n'y aurait plus eu de maçonnerie "régulière" en France. Du moins, j'aurais travaillé comme d'autres à ce qu'elle n'existe plus.

Il est évident lorsque tu regardes l'histoire de la FM en France, qui entre nous, a foutu le bordel ; en virant le Gadlu, initiant des femmes, inventé la FM mixte, inventé la FM féminine, et j'en passe ... que la GLUA n'aurait pas lâché la France et se serait accommodé de n'importe quoi. Une "apparence de régularité" aurait suffit.
La GLNF va vivre son truc.
A vous de choisir où vous allez, de vous définir, ... Là, maintenant, personne ne vous demande rien, personne ne vous demande d'être "autre chose", (sauf les dirigeants de la GLDF qui se raccrochent à vos souliers) ... à vous d'en profiter. Crois-moi, vous avez tout.

Mathieu 24/07/2014 20:31

Mais certains travaillent ALGDGADL'U au GO hein, il ne faut pas croire. Bon, une minorité certes - mais il y a le choix.
Accessoirement, je ne vois pas l'intérêt de s'associer pour "marginaliser" (pour rassembler, oui …).
Je reste cependant bien d'accord sur cette histoire de Vatican (ou de taille de quéquette) - dont je n'ai toujours pas compris l'intérêt (si ce n'est un intérêt métallique).

Désap. 24/07/2014 19:52

Mon TCF Philippe, les marginaux il faut les marginaliser, ils nous divisent.
Je ne sais pas de quelle maison tu es, si c'est le GO, décidez-vous à retravailler ALGDGADL'U, que l'on soit 100 000 pour marginaliser ces "réguliers" à la crème anglaise qui tentent de faire de la Franc-maçonnerie une annexe du Vatican.

Philippe MICHEL 24/07/2014 19:22

@Désap.
Comme dit dans ma réponse nous nous sommes adressés à des historiens reconnus issus d'environnement divers allant de la GLRB au GODF.
La vision de Vigier était (et est toujours) beaucoup trop marginale...

Désap. 24/07/2014 19:01

Ravi !

La Maçonne 24/07/2014 18:36

Fais gaffe, tu vas finir par devenir un grand copain de "la Maçonne".

Désap. 24/07/2014 18:20

pour commencer le Grand Œuvre de destruction des chapelles !

Désap. 24/07/2014 18:17

Ma chère Maçonne, il eut été judicieux de tenter malgré tout, pour une raison extrêmement simple : montrer l'étroitesse d'esprit de certains qui fait que nous en sommes à nous regarder en chiens de faïence entre maçons, un comble.
Je regrette l'acte manqué.

La Maçonne 24/07/2014 18:03

@desap, j'aime mieux cela ...
De mémoire, à l'époque, si nos deux auteurs avaient tenté une approche concertée mais néanmoins prudente de ce Vigier ou du Sublime Conseil en général, je ne pense pas qu'ils auraient obtenu quoique ce soit ... à part peut-être un ricanement.
Je dis ça, comme cela.
Alors pour les chapelles ... comment te dire? ...

Désap. 24/07/2014 17:37

Ce qui est lamentable est le fait de déposer comme une marque ce qui appartient à tous les maçons.

Le terme n'est pas adapté aux auteurs de l'ouvrage, le mot a dépassé ma pensée, je le retire sans détour.

Il est en revanche regrettable de s'atteler à un travail traitant du rituel sans rechercher la concorde au prétexte de ne pas partager la même vision.

La maçonnerie est fortement divisée, la seule réunion possible des maçons se situera sur le terrain de la régularité du travail sur des rituels, en nombre le plus restreint possible, partagés et admis de tous.

Le contraire, c'est construire des chapelles, ce dont souffre la maçonnerie aujourd'hui.

La Maçonne 24/07/2014 17:14

Philippe a raison.
Par principe, quand on écrit un livre sur un sujet FM comme un rite datant de 1785, on ne fait pas le tour des supposés spécialistes pour vérifier qu'ils ne vont pas déposer un nom de rite à l'INPI, 3 ans plus tard.
Mais cette affaire Vivier, c'est un héritage de la crise GLNF - c'est donc de ton coté que cela se passe, desap. - parce que franchement le sublime conseil de Vigier, il n'y en a peu qui peuvent dire ici qu'ils peuvent y mettre un pied. Donc soit tu arrives à décoder Vigier, sa vie, son oeuvre... Soit tu compatis silencieusement avec nous.
Ils sont combien des "Vigier" en goguette qui risquent de nous faire des plans de ce genre? Qui rêvent à leur gloire passée et deraillent?

Philippe MICHEL 24/07/2014 15:42

Lien du dépôt corrigé : http://www.copyrightfrance.com/certificat-depot-copyright-france-BN4W1A5.htm

Philippe MICHEL 24/07/2014 15:30

"lamentable" ? Quel triste adjectif...

1/ Revenons encore plus en arrière...
Le livre a été débuté en octobre 2009 et son titre a été immédiatement trouvé (Maurice l'a toujours appelé ainsi... J'ai retrouvé des échanges datant de 2006 !!!)
Le 1er dépôt a été fait en mai 2010 pour le manuscrit du 1er jet sur le 1er degré.(http://www.copyrightfrance.com/certificat-depot-copyright-france-BN4W1A5-impry.htm)
Vigier n'a déposé sa marque qu'en aout 2013 soit plus de 3 ans après et n'avait jamais mentionné le "Rit Primordial de France" avant (cf. ses nombreux interviews sur le web)

2/ pourquoi en parler au "premier qui [...] est reconnu d'une certaine autorité sur le sujet" ? Parce que sa vision ne correspondait pas à la nôtre (il ne jure que par Guilly) et qu'il n'est pas le seul. Nous avons été aidés et conseillés par des Guy Verval, Pierre Mollier, Ludovic Marcos pour ne citer que les plus connus.

3/ quant au "veau d'or". 2 ans d'écriture. 2 ans et demi de suivi et de relances (seul, Maurice étant parti 2 mois après avoir terminé le livre). Un tirage confidentiel et des droits d'auteurs (minimes) divisés par 2 puisque la femme de Maurice est l'ayant droit.

Je suis donc assez choqué par ces propos déplacés.

Désap. 24/07/2014 13:28

Miracle, Joaben n'est pas intervenu.

joaben 24/07/2014 18:39

lorsque je n'ai rien à dire d'utile sur un sujet, je me tais ! puisses-tu en faire autant !

Jean Bernard 24/07/2014 13:21

Pour compléter les précisions de Christophe :
Pour ce je sais d'Hervé Vigier c'est qu'il a créé le Sublime Conseil du Rite Moderne pour la France affilié un temps à l'Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne (cf. la Déclaration de Barcelone). Cette dernière a annoncé le 26 juillet 2013 que le SCRM n'en faisait plus parti et que sa patente était annulée.
Aujourd'hui, Hervé Vigier semble appartenir à une Fédération de Loges Libres.
Quant à l'association dont il est président, elle était hébergée par Clavis SARL Immobilière Saint Martin liquidée le 2 juillet 2014. Aujourd'hui il gère une SCI qui loue des locaux aux Loges à Perpignan.

Lurker 24/07/2014 12:24

Je viens de lire le droit de réponse.... techniquement, la réthorique indique deux choses, le souci de se protéger un nom en vue de l'utiliser pour un livre, donc, des droits d'auteurs et l'autre est de se garantir de la Vérité.
Pour ma part, j'ai eu en main le rituel qui n'existe pas en 1990, dans les archives du GODF... le manuscrit a cette particularité de n'être pas entièrement daté de 1785, mais de quelques années plus tôt pour la recopie des grades bleus. Bien évidemment, ce manuscrit n'est "plus disponible" dans la mesure où il contredit un certain nombre de points d'affirmations, notamment de RG, et du dogme actuel porté par l'IMF, à savoir tirer l'histoire vers ce que l'on croit plus que de la développer et tenir compte de ce que l'on trouve. C'est une démarche standard, très utilisée par les chrétiens pour rechercher la vérité du Christ... tout ce qui contredit disparaît.
Ce qui est particulièrement affligeant dans la démarche de l'INPI, c'est la sauvegarde d'une Vérité plus que douteuse par la protection légale du nom.
Pour moi, ce comportement est un reniement absolu des serments maçonniques. Mais que peut on attendre de toute cette para-maçonnerie ?

Christophe 24/07/2014 08:42

Même si on s'éloigne du sujet, quoique je n'en suis pas certain, mais je ne connais pas tous les dessous des cartes, la fin de ma première intervention pose une question de fond:
Qu'il y ait de très nombreux transferts de la GLNF vers la GLRB, c'est un fait, je le signale depuis fort longtemps sur mon blog (http://sifodierisinvenies.overblog.com/la-notion-extensible-de-la-regularite-et-la-grande-loge-de-france-suite), mais la vraie question qui éclaire parfaitement l'attitude de la GLRB est celle-ci: "combien de membres de la GL-AMF possède la double appartenance avec la GLRB ?

La réponse à cette question est assez fondamentale pour comprendre la position des uns et des autres, et, en filigrane, ce problème INPI: il faut exister, quitte à exclure.

J-Yves 24/07/2014 08:36

Triste et désespérante maconnerie...

Christophe 24/07/2014 08:03

Peut-être une précision: dès que quelqu'un demande un dédommagement à une maison d'éditions, celle-ci va examiner les faits et le coût.
Si les choses sont évidentes et que la réclamation risque d'avoir gain de cause devant les tribunaux, le dialogue s'instaurera. Si la demande pourrait peut-être être fondée (il y a doute), elle fera appel à un avocat-conseil pour mieux se diriger, et ne répondra au demandeur que sur instruction de ce dernier, avec toutes les précautions voulues. Soit elle estime la demande non fondée, et ne répondra en général pas au demandeur (éventuellement un accusé de réception pour un écrit). Car toute réponse pourrait être utilisée contre elle, comme constitutive de la reconnaissance d'un problème, quand bien même il n'y a pas de réponse sur le fond.
Affirmer que Detrad a promis, au téléphone, de répondre appartient à celui qui l'affirme.

Christophe 24/07/2014 07:36

Merci à Gérard et à toi de nous tenir informer de cette lamentable saga. Cela montre les limites de l'intelligence et de l'arrogance d'une personne qui, certes, a écrit des petits livres bien intéressants et utiles sur le rite français, mais aujourd'hui s'arroge quasi le titre de gourou du rite français. Une fois de plus, la déception. Hervé Vigier fut membre de la GLNF, la quitta aux premières heures de la période FS.
Je ne sais quel rôle il a joué dans la saga du déchirement du chapitre français "régulier" en 2013 (dont il fut lieutenant grand commandeur), et d'autre part, il me semble (j'ai cela dans un coin de ma mémoire, mais elle est ce qu'elle est et cela demande vérification) que lors de sa démission de la GLNF, il fut accueilli à la GLRB (où y était-il déjà?: il est une des personnes qui a apporté les hauts grades "français" à cette obédience, me semble-t-il).
Il serait donc peut-être un de ces nombreux transfuges de la GLNF vers la GLRB qui ont permis à cette dernière de faire un bond de 1450 membres avant l'ère FS à 1800 membres déclaré fin 2013, membres nouveaux et absents des colonnes qui représentent un des problèmes majeurs empêchant toujours le rapprochement des deux obédiences (vers le dernier communiqué -juin 2014: Quarterly Key Facts- de la GLRB à ce sujet: triste!)
Exclusion, quand tu nous tiens ...