Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Les (faux) regrets de Daniel Keller (GODF) …

Les (faux) regrets de Daniel Keller (GODF) …

Daniel Keller, Grand Maître du GODF, donne une « rare » interview à François Koch. S'il est peut-être moins prolixe que ces prédécesseurs, il ne me paraît pas complètement muet, non plus.

Il y indique ses regrets après un premier mandat de Grand Maître (élu en 2013). Parmi ceux-ci, il y a les relations inter-obédientielles, dont il donne une explication « d'appareil ».

Pourtant, voilà-t-y pas qu'en vue d'améliorer ces fameuses relations, il fait la leçon à la … GLFF (Grande Loge Féminine de France) dont le seul tort est de ne pas se plier benoîtement aux volontés de ces messieurs : la fameuse double appartenance.

Dès lors que le GODF a décidé d'initier des femmes, son Grand Maître de l'époque a ordonné à la Grande Maîtresse de la GLFF de répondre sous quinzaine à une double appartenance, sans tenir compte – voir imaginer un seul instant – que la GLFF a une relation démocratique avec ses loges et son convent. C'est à ce dernier de voter les propositions qui lui sont faites.

Or, des propositions, le GODF se garde bien d'en faire.

Est-ce que cette obédience et son Conseil Fédéral considèrent qu'une double appartenance est « automatique » ? N'oublions pas que des loges du GODF ne reçoivent pas des sœurs du GODF en visite, sous le couvert de la souveraineté des loges.

Si ceci est admis par le GODF pour ses propres loges, offrant finalement aucune garantie de respect des principes d'égalité entre les sœurs et les frères dans son obédience, il est facile – me semble-t-il – de comprendre qu'une obédience forte de 14000 sœurs est elle-même souveraine et indépendante.

Cette garantie, quelques soient les arguties choisies par Daniel Keller, est pourtant le nerf de la guerre. Laisser le temps au temps, n'est pas une réponse lorsqu'il s'agit des principes fondamentaux de la franc-maçonnerie, qui sont – rappelons-le – Liberté, Égalité, Fraternité.

Est-ce qu'il considère qu'une femme choisit une obédience pour « bouger un paquebot » de 50000 hommes dont une partie ne veut même pas en entendre parler ? Non. Une femme entre en maçonnerie pour se trouver un lieu qui ne ressemble pas à la société et à ce qu'elle rencontre déjà dans sa vie profane : des titanic dans lesquels elle est, bien souvent, coincée en cabine et où elle n'aura pas même droit à un canot de sauvetage.

Pour 150 sœurs démissionnaires en deux ans, il n'y a pas de quoi faire non plus une montagne ! Nous sommes très loin de l'érosion souhaitée, sinon rêvée, par bons nombres de frères du GODF.

Le GODF a besoin de sœurs, cruellement besoin. Une double appartenance permet de faire vivre des loges mixtes avec des sœurs initiées par ailleurs. Nous n'en connaissons nullement l'effectif. Or, les chiffres qui sont lâchés indiquent un effectif de sœurs, qui sont soient initiées, soit intégrées sans autre affiliation, d'à peine 400 sœurs sur les 1500 à 2000 annoncées, voir 2500 l'année dernière. Avec une moyenne de quatre sœurs par loges, cela laisse entendre qu'il y a presque autant de loges mixtes au GODF que d'effectifs féminins hors double affiliation.

La comptabilisation des soeurs au GODF est une nébuleuse. Quand on est un tantinet attaché aux bien-être des femmes et à leur devenir en maçonnerie - tout en étant peu enclin à avaler des beaux discours - cela peut finir par interpeller.

Lorsque ces sœurs « qui donnent un coup de main » au GODF seront lassées du paquebot, de payer une cotisation de plus de 450 € (même pour celles qui payent déjà un loyer via leur loge-mère au GODF!) et d'être présentes à quatre tenues par mois, la question qui se pose est : qu'en sera-t-il des loges mixtes du GODF ?

Le seul regret de Daniel Keller est que le GODF est très loin d'avoir une quelconque influence sur la franc-maçonnerie et en particulier auprès des obédiences féminine et mixtes.

Si Daniel Keller pense participer à l'amélioration des relations inter-obédientielles, moi – là – j'ai comme un doute que sa réflexion soit appréciée.

Lilithement vôtre,

La rare interview de Daniel Keller : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/07/03/d-keller-godf-mes-succes-et-mes-regrets/

Et les autres (sur le même sujet)

Qui passe l'aspirateur? http://lamaconne.over-blog.com/qui-passe-l-aspirateur

Recyclage : http://lamaconne.over-blog.com/2013/12/recyclage.html

De l'égalité, des siècles et des siècles : http://lamaconne.over-blog.com/2014/05/de-l-egalite-des-siecles-et-des-siecles.html

Et aussi :

Ces fraternelles qui rendent bipolaire : http://lamaconne.over-blog.com/2014/01/ces-fraternelles-qui-rendent-bipolaires.html

Partager cet article

Commenter cet article

Claude 07/07/2014 20:14

J'ai l'impression que nous n'avons pas lu le même interview.
Que dit Daniel KELLER :
"Les sœurs de la GLFF sont opposées à la double-appartenance. Je n’ai pas à m’immiscer dans leur pacte social. C’est le problème de la GLFF, pas le nôtre. A priori, lorsqu’une sœur de la GLFF veut venir au GODF, c’est qu’elle a démissionné de la GLFF. Nous souhaitons ne pas avoir à le vérifier, car c’est une tâche bureaucratique chronophage. Mais cette question concerne moins de 150 sœurs."
Et c'est tout. Je ne vois dans ces déclarations aucune attaque contre la GLFF. Il me semble d'ailleurs que c'est à la GLFF de vérifier si certaines de ses maçonnes se sont affiliées au GODF.
Nous avons sur le plan local d'excellentes relations avec les sœurs et les Loges de la GLFF. Il serait malvenu d'essayer d'y introduire des grains de sable.
Je suis bien tendu favorable à la liberté d'expression de chacun, donc de la mienne, et je ne goute guère cette espèce de faux procès essayant de faire dire à KELLER ce qu'il n'a jamais dit.

La Maçonne 09/07/2014 20:00

J'ai très bien compris l'itv de Keller, merci.
D'autant plus que pour "refuser" quelque chose, il faut déjà que la question soit posée. Or la question n'a jamais été posée à la GLFF et à son convent.
Ainsi, DK fait une attaque en règle ... et bien maladroite, d'ailleurs.

joaben 07/07/2014 10:49

La question n'est peut être pas si simple selon qu'o l'aborde au niveau loge ou au niveau obedience.
Par exemple, il est comprehensible et logique, ce qu'a fait le GO que l'obedience bannisse tout sexisme. D'autres obediences maintiennent le sexisme, ce qui est particulierement odieux venant de FMs.
Par contre, chaque loge applique bien sûr les critères au recrutement et l'obédience n'a pas les moyens d'imposer qu'elle n'interdit pas les moustachus, les rousses, les habitants de montagne, etc.
Par contre si une loge affiche ouvertement son refus des femmes l'obedience a forcément son mot à dire.
Il est quand même à noter que la situation progresse, les défenseurs du sexisme en maçonnerie se montrant de plus en plus en difficulté à justifier leur attitude. S'ils gardent encore une attitude plutôt arrogante elle devient de plus en plus défensive ...

max de facques 07/07/2014 09:11

et que dire des interdictions de location de temples appartenant au godf aux loges souveraines ? il faudra bien un jour évoquer cette question taboue jusqu' à présent ? pas plus le godf, le dh ou la gldf que la glua n'ont le pouvoir de définir qui est initié, qui ne l'est pas !

La Maçonne 07/07/2014 13:30

C'est exact. Aucune obédience ne peut le faire.
La question, en ce qui concerne les locaux, et les "locataires" est étrange.
Le GODF n'aime pas les fraternelles, voir même les interdit, hormis les leurs, ...mais loue leur temple à ses mêmes fraternelles.
Prépare un accord avec la GLAMF, alors qu'ils ont été viré des locaux un an plus tôt.
Beaucoup de locaux du GO bénéficient d'un classement et sont ouverts pour la journée du patrimoine au public.
Moyen de pression?

Duterroir 06/07/2014 12:06

Ma chère Lilith, tu mets là le doigt sur ce phénomène que je dénonce personnellement depuis quelques lustres, à savoir la gangrène qui ronge les obédiences: le cléricalisme ambiant. C'est un paradoxe, la FM, surtout libérale, s'est construite dans la lutte, au nom de la liberté de conscience, contre la main pesante et liberticide du cléricalisme alors triomphant. Aujourd'hui, des FF parvenus au" top niveau" discourent de tout et de rien en assénant LEUR vérité. Ils ont simplement oublié qu'il n'y a pas de magistère en franc-maçonnerie, pas de pape, pas de métropolite; leur rôle n'est que de bonne (du moins on l'espère) gestion des affaires profanes.
Calinothérapie: j'aime beaucoup tes papiers et plus sérieusement, continue!

La Maçonne 06/07/2014 17:33

Loges du GODF.. Et non loves ( mon clavier du téléphone est passé en anglais!)

La Maçonne 06/07/2014 17:32

C'est assez loin d'être marginal : 30% en 2010 - certainement 20% aujourd'hui.
Le problème est l'opacité du GODF.
Pour la déclaration de guerre, il suffit de lire mon article et l'itv de DK, pour comprendre que la GLFF ne demande rien et se fiche des "derniers commandements" du GO...
J'ai d'ailleurs l'impression que la majeure Partie des loves du GO tout autant. Or, ce sont les soeurs du GO qui payent. Et cela... Crois-moi, me réveille...

Looping 06/07/2014 16:59

Si je puis me permettre ma sœur, j'espère que tu ne le prendra pas mal, le fait, de la part de la GLFF d'interdire la double appartenance (sans parler de l'itw de Keller) c'est aussi un peu une provocation, quand on considère le très faible nombre de sœurs de la GLFF qui sont rentré au GODF.
Surtout quand la Grande Maîtresse CJN se défend en disant qu'il n'y a aussi pas de double appartenance avec d'autres obédience en citant la GLMU ou la GLFMM, qui sont des micro obédiences. C'est un peu une provocation.

En tout cas, je sais que beaucoup à la GLFF ont prix le début de mixité comme une déclaration de guerre, alors que c'est plutot le DH qui devrait mal le vivre.

Enfin, tout cela pour dire que DK ou pas, chaque fois que j’entends parler de FM universelle, j'ai envie de rire. A commencer par ses frères qui ne reconnaissent même pas les sœurs.

Le coup des loges du GODF qui ne reçoivent pas les soeurs, ce doit être marginal. Moi, je suis dans une loge masculine qui reçoit les sœurs et qui ne les fait jamais sortir, même quand on parle d'affaire interne (sauf pour les mots de semestres, bien sur).

Looping 06/07/2014 04:04

Pourtant, depuis que des loges du GODF affilie des sœurs, ça ne concerne quasiment qu'exclusivement des sœurs du DH. C'est un faux problème en réalité. Des sœurs dans des loges mixtes passent dans d'autres loges mixtes. Pour changer de rite notamment.

Ce qui mettrait le feu au poudre entre le GODF et la GLFF ce sont des loges au GODF exclusivement féminines.

Pourtant ce ferait du bien à un paquet de frères...

Dans ma loge, au GO, la capitation est de 300 euros. Et nous ne sommes pas propriétaire.

La Maçonne 06/07/2014 09:35

Merci Looping. En effet, une soeur de la GLFF à choisi la non mixité. En général, si elle intègre une loge mixte. sauf cas particulier, c'est qu'elle s'est trompée dans son choix initial.
Comme je disais, pour 150 soeurs ex GLFF, l'attaque de DK est déplacée ...

babulon 05/07/2014 22:38

quelque soit la capitation annuelle pratiquée par l'At.°. 330 €, par membre, reviennent à l'obédience (GODF, SOGOFIM & CUP) d'où cette question, à qui appartient le patrimoine immobilier de nos obédiences? A nous tous?

joaben 07/07/2014 10:58

La question immobiliere est une vraie question.
Ayant étudié la question à la GLNF où 69 % à 75 % de la cotisation va à alimenter l'"immobilier" la question patrimoniale est souvent esquivée et pourtant la réponse est simple.
Le patrimoine immobilier appartient-il selon leur quote part aux cotisants comme e serait le cas si on dispose de parts de SCI ? PAS DU TOUT ! Un cotisant n'a RIEN ! Pour s'en convaincre lorsqu'il quitte retrouve-t-il une part ? NON ! Le seul "propiétaire" est celui qui détient les parts de SCI ... donc des privés ou l'obedience. Examinons le cas de "dissolution" de l'association ! Qu'advient-il des parts de SCI ? retournet-elles aux cotisants ? Pas du tout ! Elle sont "dévolues" à une autre association.

Looping 06/07/2014 04:10

La capitation du GO c'est plutôt 200 euros.

gros sous 05/07/2014 23:55

je vois qu'on est dans les hautes régions de la connaissance spirituelle ici

laMere DuPirate 05/07/2014 21:39

Initiée au GODF en 2011, j'appartiens à un atelier où la capitation annuelle est de 417 Euros, nous sommes dans un procédé de fusion avec un autre atelier qui lui a une capitation annuelle de 360 Euros et nous ne sommes pas des loges dites propriétaires. Au 31 mars 2014 il y avait 1305 SS initiées, affiliées ou intégrées... si cela peut éclairer...

La Maçonne 06/07/2014 00:10

Merci mère du pirate... (c'était sympa le pseudo)
Cela recoupe mes informations.
La seule différence dans les salutations est lié aux loyers et charge. Le loyer, si locaux du GODF, est le même - que la loge soit propriétaire ou locataires Sogedim - et si ma connaissance du dossier est bonne - inférieure à celle demandée aux loges hors GO. La part reversée à l'obédience est fixe (votée par le convent logiquement).

dan 05/07/2014 20:39

Au GODF depuis 30 ans, je peux vous confirmer que près de 1800 sœurs y sont inscrites.
...Et que heureusement que nous ne payons pas ces 450€ de capitation...Sinon..Nous serions dans une autre Obédience. Seuls payent des sommes pareilles dans le cas ou il a fallut acheter un bâtiment, ce qui double la capitation. ...Mais l'erreur est maçonne ;o) FRAT.

dan 05/07/2014 21:17

Nous sommes donc d'accord. Il y a "des tarifs" mais ces tarifs de ce niveau ne sont pas une généralité heureusement.
La base de la capitation au GODF est de 230€ très officiellement, peuvent se rajouter les frais dont je parlais... L’erreur est donc humaine. ;o)

La Maçonne 05/07/2014 21:12

Sauf que j'ai les "tarifs" sur ma région, en province - Par conséquent, que croire?
L'erreur est Maçon..