Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Marche pour l'abolition de la prostitution.

Marche pour l'abolition de la prostitution.

Rosen Hicher, ancienne prostituée, milite depuis plusieurs années pour l'abolition de la prostitution et la pénalisation des clients. Le dernier projet de loi fut rejeté par le Sénat en juillet 2014. Pour protester, depuis le 3 septembre, Rosen a entrepris une marche de Saintes à Paris, soit 743 km.

Ses soutiens sont nombreux : « Osez le féminisme », « Zeromacho », « Collectif national pour le Droit des femmes », « femmes en résistance », … pour ne citer que quelques associations.

Une marche, quand des sénateurs et des politiques sont assis, est finalement la réponse à l'abandon d'un projet de loi, dont la discussion ne sera pas reprise.

Derrière la décision du Sénat, il y a le STRASS (Syndicat des Travailleurs du Sexe). « ni abolitionniste, ni réglementariste », la situation de la France lui convient avec ses réseaux prostituteurs, ses violences, ses mineurs prostitués …

Il a argué que la pénalisation des clients mettrait en danger les prostitué(e)s. Or, en Suède, depuis l'adoption d'une loi similaire, il n'y a pas eu de meurtre de prostitué. Combien y-en-a-t-il en France ? Précarisation des prostitué(e)s ? Toujours en Suède, les passes sont plus chères et les prostitué(e)s bénéficient d'une meilleure couverture sociale depuis l'adoption de la loi. En Allemagne, les bordels cassent les prix et les prostitué(e)s entrent les « amendes » des tenanciers, les violences physiques et psychocologiques, est devenu une plaque tournante pour tous les trafics d'êtres humains.

Hypocrisie phallocrate du droit à acheter un service sexuel … Pour qu'un tel droit puisse s'exercer, il faut une marchandise en bon état. Voilà ce que le STRASS préconise. Les soutiens du STRASS ? « page en construction ». http://www.strass-syndicat.org/le-strass/nos-revendications/

Au niveau européen, la question de la prostitution rejoint celle du trafic de drogue. Eurostat, un institut statistique européen rattaché à la Commission Européenne, impose via un règlement aux états membres d'intégrer dans leurs PIB, les gains de la prostitution et de la drogue. http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/

La France résiste. Elle a jusqu'au 30 septembre pour se soumettre à moins qu'elle n'ait envie de payer une amende. L'Italie, la Belgique et le Royaume-Uni ont annoncé que les gains de cette économie souterraine appartiendront désormais à leur richesse nationale.

Pour le Pays-Bas, cela représente 2,4 milliards d'Euros, soit 0,40% de son PIB. Pour les USA, 3% … Voici pour la fourchette.

Comment pourrons-nous désormais combattre ce qui est considéré de facto comme une amélioration de la situation économique d'un pays ?

Quel est le rappoprt avec Rosen ? C'est une femme qui marche. C'est aussi rester debout.

Lilithement vôtre,

Source : le Monde Diplomatique

Partager cet article

Commenter cet article

christine gamita 15/09/2014 02:20

Si vous permettez une autre précision, il s'agit de la
"Marche 3014 pour l'abolition de l'esclavage sexuel" - Slavery, Esclavage entendu au sens large synonyme de servitudes, englobant servitude volontaire (servage) et forcée- C'est le titre exact de son groupe dont l'à-propos dit, je cite :
"(...) pour l'abolition de tous les esclavages sexuels (...)" -

christine gamita 15/09/2014 02:21

pardon, vous aurez corrigé de vous mêmes *2014 et non pas 3014

Coquelicot Deschamps 13/09/2014 13:29

Cet article n'est pas (totalement) "juste" ... Le projet de loi n'est pas abandonné, il est aux oubliettes du Sénat ! ET surtout il a été modifié (par la Commission des Lois du Sénat) par rapport à celui qui avait été adopté, à une large majorité, par l'AN en décembre 2013... le volet "pénalisation des clients prostitueurs" est effacé de la Loi.... les principaux responsables ne seraient donc plus "inquiétés" : zappé le client :(

Lulu 13/09/2014 22:55

bravo à ton courage:
en FM aussi, malgré les engagements à promouvoir " le respect des autres et soi même", il y a surement des clients .

Exact, coquelicot, c'est l'article sur la pénalisation du client - pourtant soutenue par la rapporteure de la proposition de loi du Sénat- qui a été supprimée, motivant une intervention des FEMEN , aussi provocante que justifiée.

http://www.lepoint.fr/politique/les-femen-etes-vous-mac-ou-senateurs-17-07-2014-1846941_20.php

Il reste à rester vigilant-e-s et mobilisé-e-s pour un passage en 2ème lecture à l'Assemblée Nationale