Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Lettre Blanche Ouverte au Conseil Fédéral de la GLDF

Lettre Blanche Ouverte au Conseil Fédéral de la GLDF

illustration de Yaka du blog "Coup d'oeil en loge ..." ici http://yakabd.over-blog.com/ avec mes remerciements les plus fraternels.

Mes Très Chers Frères,

Suite à votre courrier en date du 22 septembre 2014, sans que je puisse prétendre lire dans les esprits de nos frères par quelque don de télépathie, interpellée par son ton corrosif, il m'a semblé utile sinon nécessaire de vous apporter des explications « bien argumentées pour qu'elles évitent des suites dommageables aux frères et à la loge elle-même ».(1)

De la Correspondance …

Vous rappelez un article de vos règlements, stipulant que toutes correspondances des loges doivent être adressées au Conseil Fédéral, c'est-à-dire à l'exécutif de la GLDF. Il s'agit d'un article bien simple qui ne mériterait pas une meute de juristes pour son analyse : elle désigne une adresse centrale de correspondance pour tout ce qui concerne la gestion et l'organisation de l'obédience et tout courrier destiné à son conseil fédéral.

Vous faites une définition très large et plutôt unique du mot « correspondance ». Selon vous, tous travaux, toutes réflexions, toutes formes d'expression d'une loge en seraient une. Ils vous seraient dû comme un impôt ou un serment d'allégeance, suivant la tradition à laquelle vous vous référez.

Selon votre approche, une loge n'aurait aucune correspondance personnelle. Elle serait ainsi isolée sur une île déserte, ne pouvant rien communiquer aux loges comme ses vœux pour la nouvelle année ou une simple invitation.

Je n'ai aucun doute que votre soudaine inquisition est liée à son opposition aux modifications des constitutions plutôt qu'au fait qu'elle soit publiée sur des blogs. Cette loge y aurait été favorable, vous n'aurez certainement pas émis la moindre critique à son égard.

L'analyse et l'appel de la loge d'Ar-Vreur n'entre pas dans le cadre de ce règlement. Elle avait tout autant le droit de transmettre un dessin ou un poème aux blogs pour diffusion. Elle pouvait tout aussi bien nous faire une analyse sur le sens de circulation dans les ronds-points, l'intégration des loups en campagne bretonne ou la symbolique du poisson. Bien que fort utiles à votre propre réflexion, vous n'aurez nullement considéré ces études comme appartenant à ce qui constitue une « correspondance ».

Nul part d'ailleurs dans l'analyse de la loge d'Ar-Vreur, le Grand Maître et son Conseil Fédéral ne sont appelé d'une manière ou d'une autre à y répondre.

Certes, dans l'extrait de vos règlements que vous citez, il n'est nullement mentionné « appel, manifeste, protestation ». Ses rédacteurs auraient été sacrément tordus s'ils l'avaient fait. Ils n'ont nullement imaginé qu'un jour des frères, nos frères, seraient menacés parce qu'ils auraient émis un avis qui les concerne . Avis d'ailleurs qui dans une certaine manière ne vous concerne pas. En effet, ce n'est pas vous qui votez mais les loges.

Vous craignez une épidémie de protestations, préférant faire croire que "tout va bien". Vous préférez et je l'ai déjà dit – et d'ailleurs ne lui confisquez nullement le droit de la donner – l'avis un peu trop révérencieux de Jean-Laurent Turbet, qui va finir par aller à son rendez-vous avec l'histoire tout seul.

Vos meilleurs ennemis : les blogs.

Tenant comme vous le savez un blog moi-même, j'en connais bien mieux que vous ses limites et ses possibilités.

En ce qui concerne ses limites, une loge de la GLDF pourra toujours s'exprimer à travers nos blogs. Les blogueurs garderont en secret son nom et son orient afin de lui éviter des menaces de radiation ou de démolition.

En ce qui concerne ses possibilités, j'invite donc une loge ou un groupe de frères dont l'origine sera tenue secrète de proposer à leur tour leur analyse en soutien à la loge d'Ar-Vreur.

Vous accusez les blogs et les blogueurs de manquer de recul, de faire dans l'instantanéité, d'être des produits de la modernité – une modernité malade d'être -

La déclaration de Bâle est datée du 10 juin 2012. Le convent l'a accepté le 16 juin 2012. Soit à peine 6 jours après sa rédaction et très certainement pas plus de 3 jours – sinon 3 heures – après sa prise de connaissance par les loges. Je connais même des frères de la GLDF qui deux ans après, ne l'ont jamais lu! Ce qui ne les empêche pas d'avoir un avis éclairé!

Les loges de la GLDF n'ont que 5 mois pour réfléchir aux modifications de la Constitution et à ce quoi ils s'engagent.

Quant à moi, j'ai eu besoin de presque un an, jour pour jour, pour mesurer toutes les conséquences de la Déclaration de Bâle. (Mon blog a vu le jour qu'en juin 2013); J'en ai besoin d'autant pour évaluer les implications des modifications que vous voulez faire voter, à tout prix, par les loges de la GLDF.

Vous êtes, à mes yeux, le dernier Conseil Fédéral et bien le seul, qui peut se permettre de reprocher aux blogs leur manque de recul ou d'être dans l'instant.

Mes sources, c'est vous.

Depuis juin 2012, la Confédération Maçonnique est une affaire publique. Il n'est donc pas difficile d'avoir en main l'ensemble des documents pour se forger une opinion. Afin d'être certaine que nous parlons, vous et moi, de la même chose, je fournis une liste en fin de cet article.

Osez me dire – droit dans les yeux - que vous pouvez assurer que tous les frères de la GLDF en ont une parfaite connaissance de ce dossier en dehors de votre propagande interne.

Vous avez conduit vous-mêmes votre propre promotion. Si les déclarations successives ont été publiées sur des blogs (et en particulier un seul, celui de François Koch, blog profane, qui visiblement est le seul blog que connaissent les 5 Grandes Loges Européennes), vos circulaires internes – qui sont là des correspondances à l'attention des loges - suivent le même chemin informatique.

Je n'ai pas d'autres sources que vous.

Si les loges de la GLDF avaient d'autres informations, croyez moi sur parole – je les aurais aussi, car vous-mêmes les auraient transmises.

De la démocratie.

Vous rappelez, tout à votre honneur, les différents moyens que possèdent une loge pour contacter le Conseil Fédéral et « dissiper tout malentendu ».

Votre convent a exprimé ses objections, ses craintes. Durant deux années, des questions se sont posées liées directement à la Déclaration de Bâle.

Le seul document que les loges ont obtenu fut la superbe et l'intraduisible Circulaire n°35 de mai 2014, qui ne dit pas combien de Grands Maîtres, de sœurs et de frères sont tombés de leur chaise en la lisant. Elle leur est parvenue après les congrès régionaux, un mois seulement avant le convent. Bref, encore une fois, ce sont des délais de réflexion bien trop courts pour une obédience respectueuse d'une éthique démocratique.

Depuis quand, d'ailleurs, répondez-vous aux questions des loges sans les noyer dans un discours sur votre prochaine admission dans l'histoire et la beauté initiatique du REAA ?

Quels sont les explications que vous pouvez donner encore quant aux formules ostentatoires qui fleurissent dans les modifications des constitutions dont voici un exemple :

"La Grande Loge de France et ses Loges respectent les Principes Fondamentaux de la Franc-Maçonnerie Universelle.
La Grande Loge de France n’entretient de relations, dans un cadre initiatique et rituélique, qu’avec des Obédiences respectant ces mêmes Principes.
Les Frères de la Grande Loge de France s’engagent à respecter ces principes pour toutes les Tenues initiatiques auxquelles ils participent."

Quels sont les principes de cette franc-maçonnerie Universelle ? Qu'est-ce d'ailleurs cette franc-maçonnerie Universelle? Quelles seraient les obédiences qui les respecteraient pour que vous puissiez avoir avec elles des relations « initiatiques & rituéliques » ?

Il faut des faits, des listes d'obédiences et de principes, des précisions … Bref, rien de tout cela n'apparaît dans le mot d'accompagnement adressé aux loges. Donnez-les au lieu de vouloir radier tous vos frères qui s’inquiètent, réfléchissent. Au lieu de menacer de démolir toutes les loges qui souhaitent sortir de ce bourbier dans lequel vous les avez mises, dans votre précipitation maladive à courir après une reconnaissance anglo-saxonne, tout en espérant qu'une autre obédience, la GLNF, était morte au combat.

De cette reconnaissance - que ce soit de la GLUA, des 5 Grandes Loges Européennes, des obédiences américaines - ni la GLDF, ni la GLAMF, ni la CMF ne peuvent espérer l'obtenir un jour sans être d'abord reconnues par la GLNF ... comme l'a précisé la GLUA dans un de ses derniers communiqués, renvoyant les 5 Grandes Loges Européennes quelque part entre Verdun et Berlin. Est-ce que vous en avez informé les loges? http://lamaconne.over-blog.com/2014/08/cmf-c-est-berlin-ou-pour-les-puristes-verdun.html (3)

Si tous les moyens que vous présentez fonctionnaient vraiment, dans un esprit serein et démocratique, cette loge comme bons nombres de frères n'auraient aucune nécessité de transmettre quoique ce soit à des blogs.

Je vous parlais plus haut de la limite d'un blog. Elle se tient très exactement là. Un blog ne se substitue nullement à une obédience, mais il demeure néanmoins un moyen de communication protégé, car public et indépendant, lorsque les moyens normalement prévus par les obédiences sont défaillants.

Vous estimez que votre intégrité morale est mise en cause. Rien ne le laisse entendre dans l'analyse de la loge d'Ar Vreur.

Il semblerait qu'à ce jeu-là, entre les loges et vous, vous soyez, encore une fois, l'hôpital qui se moque de la charité. Il y a, en effet, bien des aspects qui nous interpellent.

Vous avez fait accepté la déclaration de Bâle en promettant à vos frères que les conditions qui y sont indiquées ne vous concernaient pas. Vous avez reconnu une obédience, la GLAMF, (2) nouvellement fondée, dont on constate que la constitution ne repose nullement sur des principes démocratiques, alors que dans le même temps vous insinuez que vous ne reconnaissez aucune autre obédience en France. Vous avez tenté de faire signer les 7 règles à vos visiteurs, sans que vos loges l'acceptent et semblent l'avoir voter. Si les loges ont voté les statuts de la CMF, êtes-vous certain qu'ils ont été lus et étudiés en toute objectivité entre novembre 2013 et juin 2014? (3) La circulaire n°35 élude passablement autant son préambule que son objet.

Qui à votre avis se sent le plus trompé et trahi ? Le convent, les loges, les frères ou vous?

Je suis la première à estimer que les frères de la GLDF sont en mesure de décider par eux-mêmes de leur avenir. Encore faut-il que nous soyons assuré qu'ils possèdent toutes les cartes en main et qu'ils aient le temps de réfléchir, de prendre le recul nécessaire, de ne rien faire dans l'instantanéité ... Deux années sont passées.

Cette loge et ses frères ont travaillés eux-mêmes à une réflexion s'éloignant de la version officielle, c'est-à-dire de la vôtre. Ils doivent en être félicités. Ils sont, aujourd'hui victimes de leur propre conseil fédéral pour avoir osé réfléchir.

Vous demandez à une loge et à son président de dénoncer un ou plusieurs de leurs frères . Comprenez que beaucoup peuvent trouver cela sinon puéril, mais aussi carrément odieux au regard du passé de la franc-maçonnerie et de la nature de ses détracteurs.

Vous voulez entrer dans l'histoire, n'est-ce-pas ?

J'en viens d'en écrire une page.

Fraternellement,

la Maçonne.

(1) la loge d'Ar Vreur n'a pas fait publié un appel et une analyse que l'on peut trouver sur ce blog. Le Grande Orateur de la GLDF leur a envoyé une lettre leur demandant de dénoncer celui ou ceux qui ne l'a pas transmis. Ce courrier a été publié sur le blog Gadlu.info ici

: http://www.gadlu.info/gldfcmf-la-loge-ar-vreur-risque-des-suites-possiblement-dommageables.html

L'appel : http://lamaconne.over-blog.com/2014/09/appel-de-la-loge-1288-ar-vreur-aux-autres-loges-de-la-grande-loge-de-france.html

L'analyse : http://lamaconne.over-blog.com/2014/09/cmf-gldf-l-analyse-de-la-loge-d-ar-vreur-gldf.html

(2) Le scandale n'est pas les constitutions de la GLAMF (cette obédience fait ce qu'elle veut), mais que la GLDF et son convent cautionnent ce modèle de constitution, alors qu'elle fut la première – voire la plus virulente – à juger le modèle constitutionnel de la GLNF. Lire sur ce blog, cette réflexion : http://lamaconne.over-blog.com/2014/10/du-fonctionnement-de-nos-obediences-liberales-adogmatiques.html

(3) La CMF a pour objet : de faire des démarches auprès des obédiences « régulières » (entendre les obédiences reconnues par la GLUA) pour être à son tour « reconnue ». L'objet exact de la CMF est indiqué dans la liste des documents ci-dessous. Ces statuts ont été voté par le convent de la GLDF en juin 2014. Avant, la CMF n'existait pas, hormis les effets d'annonce qui disaient le contraire. Ceci signifie que le convent de la GLDF a engagé son obédience à une course à la reconnaissance qui ne prendra pas fin en décembre. En effet, dans ce cadre, le convent de la GLDF a permis à Marc Henry et à ses successeurs autant de démarches identiques avec autant de « propositions de modifications ». Cette course « à la reconnaissance » est devenue l'avenir de la GLDF. Étrangement, c'est la GLUA qui sauve la GLDF de la perversité de tels statuts : le territoire français n'est pas « à partager », ce qui signifie qu'aucune obédience « régulière » au monde ne se rapprochera de la GLDF/CMF sans l'autorisation et la reconnaissance préalable de la GLNF – qui est seule à décider sur son territoire si elle peut partager les « reconnaissances ». Il est à noter que les 5 Grandes Loges Européennes n'étaient pas sans l'ignorer, ainsi que les dirigeants de la CMF – c'est-à-dire le Conseil Fédéral de la GLDF et son Grand Maître Marc Henry. Le communiqué de la GLUA est à lire et à relire autant de fois que nécessaire ….

Pour terminer, aujourd'hui, la CMF ne serait que "la réunion de la grande famille du REAA", voir même, on peut lire que son but n'a jamais été la reconnaissance avec la GLUA, mais uniquement avec les 5GL Européennes ... Son objet indique, bel et bien, une reconnaissance de toutes les obédiences régulières ... et pourquoi cela? car c'est un préalable à la reconnaissance avec la GLUA.

Pour cette « grande famille du REAA », je rappellerai à tout hasard, que la GLIF, autre membre de la CMF est au RF et que la GLAMF est multi-rite … et aura au 1er janvier un Grand Maitre, appartenant à la Maison du Rite Français. Là, c'est plutôt ballot.

Lettre Blanche Ouverte au Conseil Fédéral de la GLDF

illustration de Humour des Parvis - http://www.humourdesparvis.com/

"Mes sources, c'est vous"

Les cinq Grandes Loges considèrent donc qu'une chance historique est venue pour cette Grande Loge [GLDF] de concrétiser cette aspiration en assumant tous les choix que cela implique, à savoir en particulier :
- de continuer à œuvrer dans le respect des principes fondamentaux de la Franc-maçonnerie régulière ;
- de rompre sans ambiguïté avec les Obédiences non régulières;
- d’observer les us et coutumes internationaux en vigueur entre une Grande Loge et un Suprême Conseil.

Afin d'appeler un chat: un chat, voici deux documents de base :

  • la réponse de la GLAMF en date du 11 juin 2012, alors que le convent de la GLDF n'avait encore rien voté, qui disait ceci :

En réalité nos Frères suisses, belges, autrichiens, allemands et luxembourgeois considèrent qu’après l’effondrement irrémédiable de ce qui fut pendant longtemps l’obédience régulière de référence en France et la perte d’image qui en a résulté pour la maçonnerie traditionnelle, il est temps de travailler à la recomposition de la Maçonnerie française. C’est aujourd’hui une nécessité absolue.
L’Alliance partageant totalement cette vision a entamé des contacts avec toutes les parties concernées, en Europe et dans le monde, depuis un certain temps déjà. Elle échange avec elles sur le sujet, et travaille à la fixation d’un cadre pour l’avenir. Le cinquième paragraphe de la déclaration exprime d’ailleurs le soutien et la compréhension de nos Frères européens envers ceux qui ont déjà, ou vont quitter la GLNF pour rejoindre la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Le rôle que celle-ci devra jouer est basé sur ses spécificités qui la placent au centre de cette indispensable refondation. En effet, elle n’est pas structurée autour d’un seul Rite, qui serait particulièrement dépendant de son système de Hauts Grades. [...] en offrant une terre d’accueil à des spiritualités diverses dans leur relation au G.A.D.L.U. C’est cette spécificité qui nous différencie des autres obédiences françaises qui reposent sur des conceptions laïque ou mono-rite de la spiritualité.

Parallèlement la retenue, la discrétion et l’absence d’implication politique de certains de nos Frères français rendent le dialogue avec eux tout à fait justifié. Ils sont à notre avis plus près de nous que les thuriféraires d’une GLNF qui a trahi ses fondamentaux dans un triste mélange des genres. Les Grandes Loges européennes, auxquelles il faut ajouter la Pologne qui vient elle aussi de retirer sa reconnaissance, nous disent ainsi clairement à leur manière qu’il est temps de regarder ailleurs et autrement, sans pouvoir être accusées d’une quelconque instrumentalisation, ni ingérence.
Méconnaitre cet état de fait serait une faute historique, et nous remercions nos Frères européens de l’avoir si bien compris et exprimé.

Mais restons prudents. Cette recomposition du paysage maçonnique ne sera pas instantanée. De la même manière, s’il est vrai que les critères de la reconnaissance doivent rester intangibles, il n’en est pas moins vrai que l’implosion en cours de l’obédience qui en bénéficiait montre bien qu’il va falloir concevoir des barrières adaptées pour éviter de telles dérives à l’avenir. C’est précisément ce que la GL-AMF a tenté de mettre en place dans des statuts qui sont aujourd’hui mis à l’épreuve de la vie associative et maçonnique des Frères qui la rejoignent en masse et la rejoindront demain encore plus nombreux. C’est ce qui en fait depuis sa création un acteur incontournable dans ce débat.
Il doit être clair pour tous les Frères que cette déclaration des Grandes Loges européennes marque la fin d’une époque : celle de la GLNF. Elle ouvre les portes d’un avenir de la franc-maçonnerie française à construire avec toutes les Grandes Loges régulières du monde, dans laquelle la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française aura toute sa place, et pourquoi pas avec d’autres, et sera à la hauteur des exigences que requiert la franc-maçonnerie universelle.

Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française"

Bloc note de Jean-Laurent Turbet

​D'ors et déjà, Marc Henry et Jean-Noël Dubart mentionnaient que le symbole du GADLU trouvait sa définition dans le congrès de Lausanne de 1875, soit une définition purement déiste.

Cette circulaire assurait par ailleurs, qu'aucune définition dogmatique ne serait acceptée. Néanmoins, elle évitait clairement d'aborder la question de la « rupture avec les obédiences irrègulières » qui était, déjà à l'époque, la source de la principale inquiétude des blogs auxquels se référent cette même circulaire.

  • De manière anecdotique, mais cela est assez intéressant deux ans plus tard, cette réponse de Alain Juillet (GLAMF) en date du 7 juillet 2012 :

​« Je suis certain que cela aboutira, même si je ne sais pas quand. J’ai cette conviction, car je ne crois pas que les cinq Grandes Loges européennes aient pu lancer une telle initiative sans avoir le feu vert de la GLUA. Si ce projet de Fédération va jusqu’au bout, le « Royaume » Maçonnique de France en sera bouleversé. » http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/07/08/bouleversement-du-pmf-paysage-maconnique-francais/

Non, bien sûr, la CMF n'a jamais eu pour but une reconnaissance avec la GLUA.

  • Une Déclaration des 5 GL européennes en date de septembre 2012, suivie d'une circulaire de la GLDF publiée sur le site (toujours) de Jean-Laurent Turbet.

Ces deux pièces n'apportent rien de nouveau, à part vouloir nous préparer au rendez-vous avec l'histoire, Elles sont néanmoins consultables: http://www.jlturbet.net/article-la-grande-loge-de-france-confirme-que-les-discussions-sont-engagees-avec-les-5-obediences-europeenne-110249841.html

  • Un communiqué de la GLDF, suite à une conférence de presse en date du 15 janvier 2013, qui m'avait réellement à l'époque interloquée, un véritable mélange de genre :

Je tiens à souligner que les "grands thèmes" apparaissaient déjà :

- les effectifs et une "entrée dans l'histoire"

- la fondation d'une CMF décidée soit 6 mois (seulement) après la déclaration de Bâle - On peut en effet parler de précipitation.

A l'époque, GADLU.Info soulignait ce passage :

"Le thème des inter-visites n’a pas manqué de susciter de nombreuses questions de la part des journalistes présents. Pour sa part, Marc Henry a expliqué que les temples de la Grande Loge de France ont toujours été ouverts aux frères dans la mesure où ils répondent au tuilage du Rite Écossais Ancien et Accepté et travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers en présence des trois grandes lumières de la Franc-maçonnerie (Compas – Équerre – Volume de la Loi Sacrée)."

qui préfigurait - pour ne pas dire préparait - la règle en 7 points à faire signer par les frères visiteurs de la GLDF. Est-ce qu'à cette époque, les loges de la GLDF avaient une information quant à son prochain vote?

Une grande première ! À l’initiative de Marc Henry, Grand Maître de la Grande Loge de France, une conférence de presse a été organisée le 15 janvier 2013, au Press Club de Paris, en la présence des cinq Grands Maîtres de cinq grandes loges régulières françaises : Marc Henry / Grande Loge de France, Jean Dubar / Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, Robert Guino / Conseil de la Loge Nationale Française, Alain Juillet / Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française et Jean-François Buherne / Grande Loge Indépendante de France.
Objectif de cette conférence de presse ? Annoncer le projet de création d’une confédération d’obédiences maçonniques de France. Suite à la déclaration de Bâle du 10 juin 2012, la Grande Loge de France a, en effet, été désignée par cinq grandes loges régulières européennes afin d’œuvrer au retour durable de la fraternité universelle.Les Grands Maîtres de ces obédiences, dont celles nées de la scission avec la Grande Loge Nationale Française, n’ont pas manqué de souligner les enjeux considérables de la création de cette Confédération qui pourraient réunir de 55 000 à 60 000 frères.
Le thème des inter-visites n’a pas manqué de susciter de nombreuses questions de la part des journalistes présents. Pour sa part, Marc Henry a expliqué que les temples de la Grande Loge de France ont toujours été ouverts aux frères dans la mesure où ils répondent au tuilage du Rite Écossais Ancien et Accepté et travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers en présence des trois grandes lumières de la Franc-maçonnerie (Compas – Équerre – Volume de la Loi Sacrée).
Marc Henry a profité des questions maçonniques européennes pour annoncer la tenue d’un Colloque National grand public proposé par la Grande Loge de France, sur le thème « L’Europe ! Et demain ? », le 6 avril prochain au Palais Brongniart, à Paris.
Organisé en collaboration avec la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra et la Grande Loge Féminine de France, ce Colloque National, sous la présidence de Bernard Cazeneuve, Ministre délégué en charge des Affaires européennes, réunira d’éminentes personnalités du monde de la science, de la philosophie ou de la vie publique. « Un jour viendra où toutes nations du continent sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure et vous constituerez la fraternité européenne », avait dit l’humaniste ô combien ! visionnaire Victor Hugo, le 21 août 1849 au Palais Bourbon lors du Congrès de la Paix. Nul doute que cette citation emblématique de ce colloque sera le point de départ d’échanges prospectifs et constructifs

Gadlu.Info

Pour ce qui concerne la CMF, elle-même, à force d'être créée, n'importe qui peut s'y perdre.

Elle a bénéficié d'un traité fondateur en date du 15 juin 2013, qui a été voté par le convent de la GLDF. Les statuts de cette CMF aurait reçue une signature de toutes les obédiences participantes, le 14 novembre 2013 – hors la GLTSO – qui ne fut pas prévenue.

Elle fut cependant votée et acceptée par le convent de la GLDF le 12 juin 2014.

A priori, les frères de la GLAMF n'ont pas reçu le texte et on ignore si leur gouvernance leur a au moins laissé la possibilité de voter lors de leur convent qui a duré 3 heures!

Voici le préambule dans lequel, on appréciera l'expression "Grandes Loges Régulières" qui transmettent la Tradition suivant 'les us et coutumes de la franc-maçonnerie Universelle".

Il serait, en effet, intéressant de connaitre, ce que la GLDF et son convent appellent ainsi.

Elle réunit des Grandes Loges régulières exerçant et transmettant la Tradition de l’Art Royal selon les us et coutumes de la Franc- Maçonnerie Universelle.
Cette identité constitue le patrimoine immatériel des Grandes Loges fondatrices et de celles qui pourraient les rejoindre.
Née du Traité Fondateur du 15 juin 2013 figurant en annexe, la Confédération Maçonnique de France lie ses membres adhérents aussi longtemps que son objet social est respecté et que ses attributions restent dans le périmètre défini par les présents statuts.

'La Confédération Maçonnique de France a pour objet

- de mettre en application et de veiller au strict respect du Traité Fondateur et des protocoles de visites et d echanges maçonniques approuves par les présents signataires le 15 jum 2013

- d’assurer la représentation et les relations internationales de ses membres dans le cadre de ce Traité,

- de recevoir, instruire et gérer les offres et les demandes de reconnaissance des Grandes Loges régulières,

- de développer les liens avec les Obediences reconnues,

- de statuer sur les manquements, commis par ses membres, au Traité Fondateur et aux protocoles de visites et d’échanges maçonniques visés ci- dessus."

Le Conseil Confédéral est constituée des Grands Maîtres des obédiences membres. Le Conseil des Sages sont des membres nommés (tiens ? Cela me rappelle quelque chose) par les Grands Maîtres de chaque obédience-membre et validés par le Conseil Confédéral

http://ddata.over-blog.com/0/17/37/47/131119statuts_CMF.pdf

  • La circulaire n°35 de Marc Henry, en date du 7 mai 2014, que j'ai commenté et qui peut de même être trouvée. Je rappellerais aussi que cette circulaire a été émise après les congrès régionaux, avant le convent du 14 juin 2014, qu'il est toujours d'actualité, quoique ait voté le convent de la GLDF :

http://lamaconne.over-blog.com/2014/05/gldf-une-circulaire-annoncant-un-convent-laborieux.html

  • La déclaration de Berlin des 5 Grandes Loges Européennes qui n'arrange rien:

http://lamaconne.over-blog.com/2014/07/cmf-glnf-declaration-de-berlin-des-5-grandes-loges-europeennes.html

Je vous invite à lire aussi l'article en lien ci-dessous qui fait une analyse des derniers événements :

Lettre Blanche Ouverte au Conseil Fédéral de la GLDF
Lettre Blanche Ouverte au Conseil Fédéral de la GLDF

Partager cet article

Commenter cet article

Aixcalibur 18/10/2014 09:37

Mes TCF,

J'ai ouvert pour les frères de la GLDF que cela intéresse un site d'informations et d'échanges sur l'actualité et l'avenir de notre obédience: echanges-fm.net/GLDF. Ce lieu se veut maçonnique et apaisé, et non un ring d'insultes.
Chacun peut venir y apporter des infos ou des opinions qui pourront enrichir la réflexion des frères, des ateliers et des députés qui vont être appelés à voter en décembre puis en juin prochain.
La seule critique qui sous-tend ce site est le manque d'informations institutionnelles mises à notre disposition pour des décisions à venir aussi importantes pour nous tous.
L'inscription suppose un tuilage et des pseudos sont obligatoires pour éviter de recevoir un courrier du Gd Orateur ......
Fraternellement

jlt 17/10/2014 10:55

Il est évidement désolant de voir que le blog Dauph Sav prenne le relais dans la calomnie et la malveillance.
Pour se limiter à un point parmi ses attaques minables :
- Un frère de la GLDF utilise le site echanges-fm.net dont je suis l'hébergeur pour mettre en place son forum pour les frères de la GLDF.
- Le calomniateur de Dauph-Sav s'autorise à en déduire que le membre de GLDF serait l'administrateur du site ... et il construit le reste de ses agressions sur sa propre élucubration mensongère.

Fredus 14/10/2014 22:19

La circulaire n°35 et le projet de réforme de la constitution et des règlements généraux proposé au convent de décembre 2014 de la GL sont l'oeuvre d'une plume placée sous la double influence du SCDF et de la GLUA. Pour pouvoir être reconnu FM, il faut notamment être libre. Nous verrons bien avec le résultat du vote du convent combien d'hommes libres compte actuellement la GLDF...

templum 15/10/2014 16:27

TC...lecteur par dessus mon épaule:
- je complète mon post (qui a l'air de t'intéresser) en précisant que la CMF a eu comme conséquence de faire prendre conscience aux FF que la notion de "Saint Empire" peut aussi s'appliquer à l'organisation maçonnique quand on veut la destiner aux autres et pas à à soi même.
RER? que diable! surtout Ecossais "intime".

TS 15/10/2014 11:03

@templum
Il y a une chose qui est bien avec les chaussures , c'est qu'éventuellement nous pouvons en changer si nos pieds enflent . Le pire c'est si elles nous font mal .

joaben 15/10/2014 09:40

"En effet, nous pourrons faire une sorte de "comptabilité". " Soit.
Mais il reste quelques semaines pour faire notre devoir d'information. On pourrait aussi se réjouir des dissidences à GLDF qui nous ameneraient de nouvelles loges si les modifications GLDF étaient votées. Ce serait "commercialement" de bonne guerre, mais maconniquement incorrect.
Il revient d'encourager nos FF de GLDF à se battre pour conserver cette GLDF dans ses spécificités et ne pas se laisser emmener dans des voies qu'on tente de leur cacher derrierre un rideau de fumée et les faire voter au détour d'un "moment conventuel" des modifications lourdes de consequences.
Exemple : voici comment se presente en coference la maison REAA de GLAMF par son AGM :

« Nous avons déclaré croire en D et nous soumettre à sa volonté » (col. 2, § 4)
« Le Devoir …/… scelle …/… un engagement à caractère sacré qui fait intervenir un principe supérieur dont il est inséparable : ce principe c’est Dieu »

GLDF se retrouve-t-elle dans de telles declarations ?
A la difference de templum, je ne pense pas qu'il faille s'interesser à la question de "GL à son pied" qui serait une volonté d'elever des murs ensuite une fois fait ce choix.

On devient FM, on est initié dans une loge, par un VM. La question GL doit devenir secondaire. Le FM et la loge etant les seuls éléments solides et réels de la FM, la loge peut congédier sa GL, le FM particper a plusieurs ateliers sans s'occuper de la GL selon l'intérêt et ses aspirations.
Que les GL favorisent la communication entre les FF, oui ! Voila un rôle utile ! Il s'avere que les GLNF et GLAMF(mais aussi DH parfois!) font exactement le contraire !

templum 14/10/2014 23:11

TC sœur,
depuis trois ans, j'ai au moins compris une chose en FM:
-chacun de nous doit trouver chaussure à son pied (:-)).
point de GL supérieure à d'autres.
la GLUA tient bien son commerce, elle y travaille depuis longtemps et à l'anglaise (patience invincible).
les autres GL non "incorporées" ont jusqu'à présent, bien assuré le destins de leurs FF et sœurs.
Je pense partager ce point de vue avec la quasi totalité des FF et sœurs...
de temps en temps, le volcan REAA au plus niveau, se réveille. Espérons que cela se calmera mais ça va laisser des dégâts.
PS, les SC donnent de l'urticaire à la GLUA ce qui explique l'assurance de la GLNF sur le sujet.

La Maçonne 14/10/2014 22:33

En effet, nous pourrons faire une sorte de "comptabilité".
Cependant, je ne crois pas que la GLUA soit dans le coup. Pour ce qui concerne, le SCDF - par contre - c'est fort possible, bien que je ne puisse avancer aucune preuve à ce sujet.

ouverture de porte paris 10 13/10/2014 16:49

Je vous complimente pour votre article. c'est un vrai charge d'écriture. Poursuivez

La Maçonne 12/10/2014 12:47

Ceci sans rapport avec l'objet de cet article:
- vous êtes ici sur un blog perso tenu par une soeur (moi)
- J'ai modéré les commentaires cette semaine en réponse à feu du soleil auquel j'ai demandé la suppression des propos diffamatoires et insultants me concernant sur son blog. Celui ci a tout simplement refusé et m'a interdit même de poster des commentaires sur son blog. On croit rêver!
Je ne publierai donc aucun post de lui et de ses amis. (que je ne lis même pas)

Je ne publierai pas non plus les posts versus troll, toutes insultes, attaques diverses, propos diffamatoires, etc.

joaben 12/10/2014 16:52

il est à noter la gaminerie du discours tenu par fds "c'est pas moi qui ait commencé, c'est l'autre" ...
C'est quand même le comble qu'ils aient le culot de se plaindre, eux qui se depensent en concours d'injures, lynchages divers.
Je leur ai proposé s'ils veulent s'exprimer de le faire sur echanges-fm.net ...
Mais et c'est là qu'on peut mesurer la sincérité de leur plainte ... rien !
C'est donc juste pour cultiver leur discours parano du complot contre leur CMF-brutus : "tout le monde les rejette, même GLAMF et son GM, ca prouve bien qu'ils ont raison" ...
Il parait que le "grand soir" leur triomphe contre les "forces du mal"(Joaben, lamaconne, FDA, le GLM de gLAMF, le GO, la GLNF, GLTSO, les dissidents de GLAMF) est pour décembre. Il parait qu' "on va souffrir" ....
Plutôt effrayant. Mais si nos brutusiens veulent s'exprimer(hormis injures, ad-hominem, trolling bien sûr) c'est libre sur echanges-fm ...

La Maçonne 12/10/2014 15:23

Pas la peine de répondre à ce commentaire de fds.
Ce n'est qu'une illustration de ce qui est possible en "communication" avec eux...
Ma réponse à Joaben est "non" - et c'est non négociable.

Si celui là trouve certains de ses commentaires plus " honnêtes", je me passe volontiers de leur avis sur la CMF. D'ailleurs, ils ont un blog pour le donner.. . Entre deux insultes, ils y arriveront peut être.

feudusoleil 12/10/2014 14:15

Je me contrefiche de ne pas pouvoir commenter ici. Cependant si j'ai refusé d'accéder à ta demande, c'est tout simplement parce que tu as refuse d'accéder à la mienne, formulée deux jours avant la tienne, qui te demandait de supprimer les usurpations de mon pseudo par joaben, le gs de la glefu.

Je note que comme ce sinistre personnage tu tentes de nous la jouer à l'envers et de passer pour la victime... vous vous êtes bien trouvés tous les deux...mensonges, manipulations... la fleur de la fm...

joaben 12/10/2014 13:02

D'un côté, il est dommage que les militants de la branche brutus se réclamant de CMF ne puissent se prononcer et amener contradiction eventuelle à ton exposé.
Mais ils ont choisi de leur côté d'interdire les avis discordants, pire choisissent de se livrer à des lynchages bloguesques de FDAmour, la maconne, joaben par des surenchères d'injures particulierement salasses.
Perso, je pense que la représaille n'est pas la solution.
Qu'ils s'expriment sur le sujet qui leur est cher(même question de survie pour les GLAMF) est normal. Peu importe QUI mais QUOI ! Si leurs propos derivent comme d'habitude à des attaques ad-hominem, ou trolling, ils ne passent pas.
Mais exprimer ce qu'ils voient de positif à leur fausse CMF de brutus(celle, réelle des dirigeants de CMF est fort differente), serait fort interessant.

templum 12/10/2014 10:54

TC Sœur,
bien dit! et sans subjectivité (pan sur le bec aux machos qui savent tout, même sans réfléchir!)
j'ose maintenir un point de vue sur nos fréquentations entre midi et minuit:
le blanc lumineux doit être apparemment divisé par le prisme (triangle!) afin d'être assimilable par chacun d'entre nous.
Puis, laissons au "temps" de recomposer le blanc le moment venu.
Toutes ces GL reconnues, régulières ou pas, sont un moyen "pratique" (quelle horreur!) pour que chacun y trouve sa voie.
ceux qui sont pour tout rassembler (au profit du plus fort?) sont des utopistes qui viennent déranger des FF et des sœurs heureux dans leur loge respective.

joaben 14/10/2014 11:14

templum, tu parles de "reconnaissance" qui est en effet une base de la FM.
Et helas par fidélité à ce que raconte la propagande du groupe auquel tu appartiens, tu piétines la FM.
"A QUOI RECONNAITRAI-JE QUE VOUS ETES MACONS ?"
Tu connais la réponse ! Elles précise, sévère et multi-séculaire.

Pas le moindre critere d'appartenance ou pas à une obedience (ni de sexe)!
preuve en est donc la perversion de cette propagande de pouvoir obedentiel !
J'ai compris que tu(et nombre de FM à GLNF ou GLAMF) y tient(moi aussi j'ai été berné longtemps par ces impostures), allant jusqu'à les placer avent la FM.
Il est de MON DEVOIR de FM de te l'exposer.
Apres, c'est ton choix de prendre de haut, de ne pas vouloir écouter("chacun chez soi"), de préférer les discours de propagande interne.

Le jour où tu es surveillant en instruction des apprentis ... tu leur expliqueras que le discours du rituel sur la reconnaissance, bof, pas important !!! ce qui compte c'est la carte plastifiée avec les bons timbres dessus ??? et des textes interobedentiels changeants plutôt que ses serments d'obligation et initiatiques ???

joaben 14/10/2014 11:00

La remarque pour le sectarisme vaut pour GLUA, templum.
On notera que tu ne réponds en rien aux argument clairs et nets fondés sur les bases maçonniques, la tradition et annonce te conforter à des directives obedentielles qui sont par principe fluctuantes.
Ca nous donne une idée de la profondeur de ton engagement maçonnique qui priviliegie la structure, la soumission au détriment des valeurs de base de la FM.
Et si tu prenais la peine de te renseigner sérieusement hors de la propagande gLNF, tu constaterais que GLUA evolue : les visites dans les GL féminines sont autorisées.

Cette question ne regarde pas les GL... le mot "obedience" est déjà une déviance. C'est à la GL d'obéir aux loges, pas l'inverse.
Je sais que c'est à contre-courant du pouvoir abusé que se sont octroyées les GL.

La Maçonne 12/10/2014 17:09

Les obédiences mixtes et féminines reçoivent en loge tous les frères, même ceux qui ne les reçoivent.
Le principe est "ne pas faire comme les obédiences masculines"
personnellement, j'ai un avis mitigé qui serait faire respecter une stricte réciprocité des visites.

templum 12/10/2014 16:37

allez hop!
utopie:
- un maçon de la GEFLU (ou autre GL) peut-il organiser une visite collégiale de sa loge en Angleterre?
- qui fournit le "good standing" ?
tout est là.
certaines GL se visitent d'autre pas.
sectarisme?
on va demander à nos sœurs comment elles s'organisent pour accepter les visiteurs (pourtant tous initiés).
le fond du débat est là!
il me semble que c'est ce qui risque de changer qui inquiète (inter-visites interdites) pas ce qui a toujours existé (les reconnus entr'eux) pour une course à l’hégémonie écossaise.

joaben 12/10/2014 12:00

templum qualifier d' "utopie" les bases de la FM est plutôt curieux.
Oui, les contre-macons pretendait utopique de mettre en semble en 1717 des cathos et des protestants.
Ces bases de la FM sont justement l'accueil sur la base de regles initiatiques UNIQUEMENT ! Que tu souhaites y ajouter des regles profanes pour exclure au nom d'un attachement à des relations courtisannes est plutôt etrange.
Realisme de constater de la deviation maconnique sectaire brandie par certains groupes, oui.
Mais ce sectarisme, tout FM digne doit le combattre ! C'est ce que nous faisons. Pour la FM.

joaben 12/10/2014 10:02

Chere anne, encore une fois, quel beau travail, précis, documenté qui mérite d'être référence.
M'autorises-tu à le reproduire avec ta mention sur echanges-fm.net ?
Qui contraste avec les déclarations, slogans de "plus beau projet maçonnique mondial", d'avenir radieux, de "maconnerie de l'avenir", la "vraie régularité" etc ... tous slogans creux dignes de pub de lessive. auquels s'ajoutent des détournements de propos initiatiques ("rassembler ce qui est épars") à des fins de "parts de marché".
Creux car impossible d'avoir quelque précision concrète.
Ta compilation, yaka, nous donne ces précisions. Bravo donc.
Je noterai un point, significatif, qu'emploie aussi GLAMF :
Tu notes : "- de statuer sur les manquements, commis par ses membres, au Traité Fondateur et aux protocoles de visites et d’échanges maçonniques visés ci- dessus."
CMF est une Confédération : ses membres sont les GL, pas les frères qui les composent.(d'où l'absurdité des 50 000) ...
GLAMF fait le même numero, prétendant dans ses discours internes être une "fédération" alors que l'adhésion est individuelle.

Les membres de CMF jouent un numero multi-visages :
- numero de "deisme" par certains GLAMF alors que la GLAMF est pars ses statuts, rituels declarations des GM clairement religieuses chrétienne( "les saintes écritures dirigent votre foi").
- numero de semi-theisme par GLDF visant à être conforme aux BPriciples(Dieu et sa volonté révélée), de ne pas interdire les visites au GO, DH, GLEFU tout en disant que ce serait violation des serments maconniques.

Cher yaka, il est temps en effet que les FF GLDF réagissent. Si tel est leur choix d'aller vers la FM sectaire religieuse de GLAMF, ce choix est respectable. Mais ce chois est-il vraiment éclairé ?
NB : Pour que nos freres de GLDF puissent échanger, hors de la pression de la gouvernace, et hors du grand public, un frere de la GLDF a mis en place un forum réservé aux FF de GLDF innacessible aux autres : http://www.echanges-fm.net/GLDF

pierredulot 12/10/2014 09:33

Info dernière minute : la Grande Loge du Massachusets vient de redonner sa reconnaissance à la GLNF....
Sans etre méchant : GLNF 123 GLAMF :0 ( à part la GLDF...)

L'Historien de Villiers 12/10/2014 10:30

Pour complément, après le Missouri (1914) et la Californie (1925), la Grande Loge du Massachusetts fut, en 1926, la troisième Grande Loge des États-Unis à reconnaître la Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière pour la France et les Colonies Françaises (nom de la GLNF jusqu'en 1948) après un premier refus, en 1915, en raison d’une confusion avec les deux autres Obédiences françaises, le Grand Orient de France et la Grande Loge de France.
Elle n'a jamais reconnu la GLDF.

dld 12/10/2014 08:47

Mais enfin, Anne, tu ne peux pas comprendre, Marc Henry, et sa Grande Loge à lui qu'il a, ne veut que le bonheur de ses FF, et par là leur impose SA vision de la maçonnerie...

La Maçonne 12/10/2014 09:40

Tu sais quoi? Même si c'est une boutade, ce serait effectivement une motivation de MH.

ma contribution 12/10/2014 07:09

Bonjour, Qu'on critique les blogs quand il y a agressivité, slogan, superficialité, attaque ad hominem ... bien d'accord!

Mais on peut difficilement incriminer « les moyens de communication virtuelle » (expression qui déjà suggère une communication se dérobant à l’appréciation et au jugement critique de notre raison pure pratique) et dire qu’ils méprisent un mode de fonctionnement démocratique (quand on y trouve pourtant, en particulier dans les blogs, articles et contributions développées de manière sensée, argumentée, signifiante parfois éclairante), quand on se fait chantre de liberté mais sans pourtant oublier d’y passer ses messages officiels consensuels et informer événements qui intéressent ceux-là mêmes qui critiquent ces moyens mais sont tout à fait justifiés, à ces moment-là, pour parler à la gloire de leur propre raison d'être universelle, de l’humanisme, de la spiritualité, de la modernité ...

bref quand finalement d’une manière générale on se sert de ces moyens à son propre profit, et qu’on cherche à les contrôler, non pour les modérer mais plutôt les instrumentaliser.

L'espace pour un débat contradictoire - parfois il est vrai peu suffisamment modéré objectivement- peut faire peur quand on n’a pas vraiment connaissance des interlocuteurs et des enjeux, des contrôles qui peuvent être faits, par qui et pourquoi, peur aussi quand l’influence que peut avoir cet espace sur les opinions en vient à remettre en question structures, intérêts et équilibres des forces, quand aussi le dit –l’écrit- ne peut plus se dédire ou se justifier s’il est discrédité au sein de la sphère; car n’oublions pas que l’on peut tous dire des bêtises et que l’on a aussi tous le droit de changer d’avis sans pour autant devenir des girouettes.

Mais le plus inquiétant est quand s’installe un vide dans notre capacité de penser notre identité et son évolution au sein de cette sphère, ni vraiment publique dans son contrôle, ni encore moins privée. Elle s’immisce pourtant au cœur de notre intimité, dans notre foyer, par l’utilisation exponentielle, continuelle et frénétique d’outils médias techniquement hyper performants qui envahissent notre quotidien.

Regardons alors aussi comment la plupart des médias n’invitent pas à un véritable dialogue, à un véritable langage, comment ils ne permettent pas, par exemple, la parole imprévue dans leurs schémas, et nous privent progressivement du moindre contrôle sur leur incessant remue-ménage, même celui tout simple d’appuyer sur une touche « off ».

Les blogs sont sans doute une exception.

Au fond les possibilités que suggèrent ces divers outils médias nous attirent sans doute car ils soulagent provisoirement un manque de bonheur, de communication et de présence aux autres, notre peur du noir, du vide, du silence ... soulagement provisoire qui masquerait c’est à craindre un mutisme à venir, se substituant à notre conscience -déjà bien aveugle- qui finirait par se retrouver, en plus, muette. L’assommoir de Zola ou l’opium du peuple de Marx ne sont rien par rapport aux possibilités de notre civilisation technologique d’inventer les outils capables de captiver les consciences et de contrôler les comportements.

Pourtant nous sommes tous autorisés et avons même le devoir depuis Gutenberg de lire ce qui est mis devant nos yeux – et pas seulement de regarder les enluminures contemporaines parfois désastreuses - et par là de se confronter ou de se coordonner- je ne dis pas se soumettre-, bref de répondre à toutes paroles, écritures et textes ... surtout s'ils parlent en mon nom ou pour moi, ou bien au sein de ma famille, à mes enfants. La parole ou l’écriture invite à la parole. Cela est aussi valable pour les textes sacrés ou saints. Cela s’appelle dialogue, interprétation, herméneutique …

Il nous faut, il est vrai pour parler, se poser quelques ambitions de retenue, d'analyses, de connaissances, de sincérité, s'abstenir de bavardages inutiles et aussi avoir quelque chose à dire... bref on peut dire que c'est toujours une rude exigence et aussi prendre un risque que de s'exprimer.

Pour ma part la clarté du discours est un repère fondamental qui aide à se positionner; c'est faire preuve de respect pour les ouailles ou les lecteurs, même quand on n’est pas d'accord sur le fond.

Appeler « un chat un chat », comme dit LM, ou dire Dieu quand on dit Dieu, est un acte purement verbal, certes, mais qui n'est absolument pas virtuel, plutôt même tranchant et par là pas tellement fédérateur en vérité. Par contre cette attitude est bien plus saine et pleine de bon sens pour ceux qui croient au langage, à son miracle, à sa magie ... il est en fait la seule utopie qui n'est pas dans un ailleurs, la plus dangereuse de toutes pour les puissants, la plus libératrice pour les esclaves. Le langage est constitutif de l’humain que nous sommes comme « zoon logon echon ». Nous sommes ainsi des vivants parlant, pour reprendre la formule d’Aristote, mais ne parlant pas toujours en bien et en vrai.

On pourrait se demander quel/s est/sont le/s principe/s et les nécessités aux origines du langage? Que risquerions-nous de perdre si cette faculté naturelle et constitutive à notre humanité de se parler nous échappait?

Pour commencer restons vigilant aux glissements sémantiques, aux ambiguïtés, aux dérives des discours et aux revirements trop fréquents, au non-respect du principe de non-contradiction, de la pensée, mais aussi du langage et des écrits.

Les textes, lettres et déclarations, qui sont rassemblés par LM dans son article sont remplis de formules ambiguës et de contradictions et elle les pointe du doigt, avec énormément de bon sens et de perspicacité.

Il y a même parfois dérive/glissement sémantique et contradiction dans une même phrase. C’est le cas quand par exemple on lit et découvre cette invraisemblable pirouette linguistique qui consiste, en associant deux mots, à se servir de l’ambivalence de l’un dans le but de neutraliser la portée sémantique de l’autre. Admirons la portée de l’expression « Le Symbole du Grand Architecte ».

LM dit dans son article: « D'ores et déjà, Marc Henry et Jean-Noël Dubart mentionnaient que le symbole du GADLU trouvait sa définition dans le congrès de Lausanne de 1875, soit une définition purement déiste. »

Mais MH écrit précisément: Il est rappelé à nos FF
- que la GLdF travaille à la Gloire du GAdlU, en présence du VLS, ouvert sur l’autel des serments
- que le Symbole du GAdlU émane du Convent Universel de Lausane de Sept 1875
- que ce concept, pour les FF de la GLdF, n’implique aucune croyance religieuse particulière
- que le VLS, réintroduit sur l’autel des serments par notre Convent de 1953, est la Bible, en tant que symbole de la Tradition

Qui veut tuer son chien l’accuse d’avoir la rage, cela nous semblait jusqu’ici logique. Or là c’est comme si on accusait son chien d’affection pour son maître, ou de fidélité, comme raison pour le noyer. Cocasse, non ?

Dire que « le GAdlU est un Symbole » est une phrase compréhensible et elle dit bien ce qu’elle veut dire, mais dire « le Symbole (avec S majuscule dans le texte) du GAdlU » peut sous-entendre, dans la totale ambiguïté de sa formule, le contraire de l’affirmation précédente. Ce n’est pas dire clairement que le GA serait en soi et pour les FM un symbole mais que le GA pourrait aussi bien exister en soi et que les FM, en le symbolisant dans leurs Loges, invoquent par là son existence.

L’ambiguïté est-elle délibérée ? … mais la phrase devient de surcroît absurde quand il est rajouté que « le Symbole du GA émane du Convent de Lausanne » ! Mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire? Que Lausane aurait inventé le Symbole du GA ou que Lausane aurait inventé un concept (mot employé dans l’article suivant) disant comment symboliser le GA ? On peut même interpréter cette phrase ambiguë en lisant que c’est le Convent de Lausane lui-même qui permet de symboliser, par émanation, le GA ? Lausane aurait donc produit ou découvert un nouveau Dieu? Lausane aurait eu une Révélation ? Lausane serait le GA lui-même?

Pour le FM le symbole a une importance capitale dans sa démarche initiatique, ses travaux, ses productions, sa conception et sa recherche de vérité(s). On n’utilise pas ce terme à la légère ou pour qualifier quelque chose d’inférieur « ontologiquement », édulcoré ou neutralisé, que serait le symbole ou la chose symbolisée par rapport à la chose réelle existante ou à sa matérialité.

Le symbole donne à penser une chose de manière justement symbolique, c’est-à-dire fondamentalement capable de produire du sens de manière non univoque mais pluriel et ce sans confusion. Le symbole s’offre à différentes interprétations possibles qui se corrigent et s’affinent mutuellement en se confrontant ou en se complétant. Il permet de produire d’une chose un langage et un sens, humainement, moralement et spirituellement plus élevé qu’une lecture « terre à terre ».

Pourquoi et comment le symbole d’une chose est, pour le FM, plus élevé «ontologiquement» que la chose elle-même ? C’est cette question qu’il nous faut poser, puisque le FM est attaché à cet univers où tout – ou presque- est symbole, et où les symboles sont sans doute ce qu’il y a de plus réel et de plus persistant dans nos vies. L’herméneutique symbolique constitue l’intelligibilité de notre monde, de la société… et même celle de Dieu pour les croyants.

joaben 12/10/2014 11:24

chere LM, je crains que ce soit encore pire, au travers de CMF avec un rapprochement avec GLAMF clairement religieuse chretienne, voire catholique(saintes ecritures n'est même pas accepté par les protestants) malgré des efforts d'une frange qui veut le masquer pour ne pas troubler le "GLDF" .
NB : je ne critique pas le choix de GLAMF réaffirmé par ses GM de "croyance en Dieu et sa volonté révélée dans la Biible". Ce qui est criticable est de vouloir le masquer pour seduire GLDF et l'affirmer pour seduire les "GL régulieres".

joaben 12/10/2014 11:19

J'aime beaucoup ce que tu dis là, MC.
Faudra le rappeller à tes amis de GLNF qui se plaignent de même d'infos sur GLNF sur les blogs...

Je note que que ce soit GLNF ou GLAMF ou GLDF on s'attaque non pas aux idées qui sont émises mais à la forme ou carrément des attaques ad-hominem(dont un certain blog a fait son fond de commerce).
Ainsi, comme tu le notes dans l'affaire GLDF-GLAMF, le trouble ne vient pas des blogs qui interrogent mettent en lumiere les discours alambiqués et ambigus mais l'ambiguité des positions des gouvernaces :
- la GLNF pretendant reconnaitre macons d'autres FM que GLNF et leur interdisant entrée de leur tenues(contre maconnerie)
- GLDF ets ses declarations contradictoires de non-sanction et mise en avant de "parjures" ...
- GLAMF tenant un discours deiste(par une petite frange pas reconnue) prétendu ouvert et clamant les "sainte écritures".
- GLAMF pretendant une fermeture totale aux obediences liberales et son GM signat un proptocole de'inter-visites avec le GODF...

Alors, oui, que les blogs en parlent est insupportable pour ces dirigeants d'obedience habitués à faire passer leurs idées dans un monde fermé usant de l'aura des dirigeants et de la crainte pour les délégués d'amener des troubles en s'opposant.
Les blogs ne sont pas le meilleur outil car se dévoyant souvent, mais ils ne peuvent qu'inciter les GL à se doter d'organes de discussions véritables, hors des pressions du pouvoir en place.
manifestement les dirigeants d'obediences de type totalitaire ont beaucoup de crainte que les loges s'expriment ... raison de plus !

La Maçonne 12/10/2014 09:39

Un symbole est à la libre interprétation des maçons.
Si le GADLU est symbole (FM adogmatique), sa signification/définition est laissée à la libre interprétation de tous. Il ne peut donc supporter une définition émanant d'un convent, ou d'ailleurs.
Or, dans la nouvelle version GLDF :
Le GADLU serait celui de Lausanne (un principe créateur), c'est à dire une formulation deiste, qui serait à la libre interprétation des frères...
Lausanne, 1875, a ouvert la porte au deisme.
Une obédience peut être libérale et deiste (la GLTSO l'est clairement) mais ce que fait la GLDF est d'être adogmatique (ayant des athées) en se débrouillant pour que ses athées deviennent deistes (sans leur dire...)

Oscar 12/10/2014 00:46

Belle synthèse, très exhaustive !

ma contribution 11/10/2014 22:13

Voilà un article qui ne mâche pas ses mots! Bon sens. J'ai parcouru et je vais le relire plus attentivement... avec In the Garden ! Merci

TS 11/10/2014 21:59

ma TCS , les blogs sont nécessaires pour bénéficier de tous les avis , ils sont aussi et je l’espère un pouls pour les obédiences qui devraient en tenir compte .
ton blog contribue a cela , il faut continuer dans cette démarche fraternelle pour ceux qui n'ont pas toujours les informations de leur obédience.
bien a toi

FRED 11/10/2014 21:17

Alors là, bravo ! Tu as résumé et synthetisé tous les points qui ne vont pas dans ce projet. Je suis certain qu'il n'aboutira pas et tu auras participé avec ce texte a expliciter tout ce que les frères de,la GLDF ressentent confusement.

La Maçonne 11/10/2014 21:46

Merci Fred, c'est un vrai compliment.