Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Claude Darche : une sœur, une grande maîtrise, des livres et une vie

En l’occasion de la sortie de ses deux livres, « Femme de Lumière » que je vous ai déjà présenté et un nouveau Vade Mecum (du 2nd Surveillant) que je présenterai dans un prochain article, je me suis rapprochée de Claude Darche, une sœur pas comme les autres, pour un interview.

J’avais noté un petit détail qui ne m’a pas laissé indifférente : la poésie. Notre sœur a, en effet, publié en 1973 & 1978 deux recueils de poésie aux Editions Saint-Germain-Des-Prés. Dès 1992, elle a publié de nombreux livres sur le tarot.

Plus récemment, elle a produit de nombreux livres maçonniques & symboliques, devenant une de nos principales auteures. Nous ne savons pas grand-chose sur Claude Darche. Nous savons qu’elle fut initiée début des années 80 alors qu’elle avait un peu plus de 25 ans à la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm, dont elle devint Grande Maîtresse de 2002 à 2006.

Discrète, elle semble suivre un chemin de paix, loin des tensions inter-obédientielles et des affres politico-maçonniques de notre époque.

Une grande dame, sûrement.

Elle nous parle, ici, de son parcours, son rapport à la poésie bien sûr, ainsi que son expérience de Grande Maîtresse.

De « Sœur à Sœur »

Lilithement vôtre,

"Femme de Lumière" de Claude Darche (http://lamaconne.over-blog.com/2014/11/femme-de-lumiere-de-claude-darche-livre.html)

Claude Darche : une sœur, une grande maîtrise, des livres et une vie

Claude Darche: une soeur, une grande maîtrise, des livres & une vie.

 

Ma sœur, peux-tu nous présenter ton parcours ?

J’ai toujours été en questionnement d’aussi loin que je m’en souvienne, je ne faisais pas partie des petites filles qui disaient toujours oui, je disais plutôt pourquoi et encore pourquoi, et là point de réponses ! Très jeune, je me suis interrogée sur le sens de la vie, la mort, l’amour etc… je ne voulais pas faire n’importe quoi de mon existence et surtout pas une voie toute tracée comme le voyait, pour moi, ma famille. Je n’ai eu ni parrain, ni marraine, je voulais être initiée parce que je sentais intuitivement que c’était une voie qui me correspondait, m’interpelait. Je suis allée à une TBO à la Grande loge de France où j’ai eu le privilège d’écouter Henri Tort-Nouguès, c’était un bon début, une intervention qui m’a vraiment donné envie de faire ma demande, il y a trente ans de cela.

J’ai occupé tous les postes dans une loge, j’ai été Vénérable Maître, créé des ateliers, Grand orateur, Grand Maître adjoint, puis Grand Maître Général de la GLFMM. Sous mon mandat, nous avons beaucoup réformé, voulant donner plus de liberté aux SS.°., c’est ainsi que les grandes loges , comme l’Argentine, le Brésil, l’Italie,sont devenues indépendantes et non plus sous tutelle de la France. Naturellement, il n’y plus eu de Grande Maîtrise Générale. Je suis donc devenue Grand Maître National

Un Grand Maître doit s’appuyer sur la tradition pour ouvrir des portes sur l’avenir, il doit être visionnaire, avoir des objectifs pour son obédience, transmettre, écouter, être disponible. Responsabilité, humilité, travail, sont les mots qui me viennent à l’esprit pour évoquer la grande Maîtrise. J’ai beaucoup donné, beaucoup reçu.

LA GLFMM : lorsque je suis entrée en Maçonnerie, je me voyais pas dans une obédience mixte. Au contraire, j’avais envie de partager avec des femmes, de faire une coupure avec la société telle qu’elle était, mixte. Aujourd’hui, je serai plus favorable à une mixité non pas en loge, car j’ai toujours apprécié le fait que les frères assistent et participent aux tenues, mais à une mixité dans l’initiation.

Pourquoi la Grande loge Féminine de Memphis Misraim ? Beaucoup de hasard, des rencontres, une rencontre avec Julienne Bleier, à l’époque Grand Maître, la première à qui j’ai téléphoné et qui m’a reçue. Une femme hors du commun qui m’a beaucoup apportée. Le rite est magnifique, profond, il m’a enrichie, bercée pendant toutes ces années, il m’a donné force, vigueur .

Claude Darche : une sœur, une grande maîtrise, des livres et une vie

Que m’a apporté la FM ? Elle a été un révélateur, une mise en lumière de ce que j’étais en profondeur. L''initiation ne se réduit pas à une idée, elle est un acte, une action en devenir , une action accomplie à la première personne , c'est à dire qu'aucun autre ne peut accomplir à notre place.

Ainsi, l'initiation reste toujours valable , elle est moderne parce qu'elle traduit ce qu'il y a de plus profond dans la nature humaine, ce qui en elle est dépassement de soi, volonté de dépassement et espoir de Vérité, de bien et de beau.

Etre initié c’est le début de la quête, la recherche de la Connaissance, du Savoir au sens où l’entendaient les anciens, de la Sagesse. L’initiation nous demande de vivre autrement que le commun des mortels, elle nous demande de développer en nous et de façon très concrète un art de vivre et d’être. La fraternité, le respect d’autrui, la tolérance sont aussi de grandes et belles valeurs maçonniques .

Le devenir des obédiences : L’initiation , la tradition, la recherche de la Vérité, de la Connaissance doivent rester les fondamentaux des obédiences maçonniques. Nous devons nous appuyer sur cette quête spirituelle pour aborder les grands problèmes humains, pour demeurer des cherchants, des visionnaires , des êtres qui souhaitent améliorer la société dans laquelle ils vivent . L’utopie, l’idéalisme, sont les moteurs du progrès et de l’évolution. Nous sommes tous , FM, reliés par l’initiation, cela doit rester notre point d’ancrage . Je trouverai intéressant , même essentiel, que la maçonnerie se penche sur les grands problèmes humains de notre temps comme le droit à mourir dans la dignité. Les obédiences se sont penchées sur ce thème mais y a-t-il eu de vraies propositions de loi ? La PMA, tous ces sujets qui touchent au devenir et à ce que sont les femmes et les hommes doivent interpeler les FM , tout comme des sujets tels que les nouvelles stratégies économiques etc…

Claude Darche : une sœur, une grande maîtrise, des livres et une vie

Le constat entre FM , poésie et Arts.

 Etre poète, c’est jeter un autre regard sur le monde, c’est le voir tel qu’il est dans son absolu , beau, magnifique, cruel. Je suis dans l’émerveillement continuel par rapport à l’univers, pour moi , chaque élément est précieux, chaque être est précieux.

Etre poète, c’est être Voyant au sens où l’entendait Rimbaud, voir ce que les autres ne voient pas, sentir ce que les autres ne sentent pas, deviner les secrets de la Nature.

J’espère le monde, je le crée chaque jour tout comme j’espère l’homme , l’être humain. Il faudrait associer effectivement les Arts et la FM, l’expression artistique est une création, elle est un révélateur, une expression de l’individu. Il y a bien sûr Mozart qui exalte ou révèle nos tenues, il y en aurait tant d’autres, il y a eu des peintres qui ont honoré la FM, il y en a peu aujourd’hui.

Cependant, si l’on va au Musée de la Franc Maçonnerie au GODF ou dans d’autres musées , on découvre des merveilles. L’art a toute sa place dans nos loges .

Mon poète préféré : j’aime la poésie ! deux noms me viennent immédiatement à l’esprit, Rimbaud, Baudelaire , et tant d’autres ! La poésie est le langage de l’âme, une liberté et une libération. Je rajouterai Paul Eluard que j’aime aussi infiniment, et un poète plus contemporain Christian Bobin, dont les livres m’enchantent, me comblent.

Les thèmes abordés au travers de mes ouvrages, mon moteur :

Très tôt, je me suis passionnée pour les tarots, leur symbolisme. L’initiation et surtout le magnifique livre de Oswald Wirth sur les tarots et le parallèle établi avec la quête spirituelle intérieure, ont renforcé mon intérêt. J’ai toujours aimé écrire, transmettre est essentiel, donc j’ai beaucoup transmis au travers de mes livres, tant sur le tarot que sur la FM.

Mon moteur c’est la vie elle –même ! j’aime vivre, découvrir, donner, partager. Je trouve le monde frileux, peureux, je me lance toujours à fond dans ce que j’entreprends, je ne sais pas vivre autrement.

Je suis une grande passionnée , une amoureuse de l’existence et de tout ce qu’elle nous offre comme découvertes. J’ai eu mon lot d’épreuves, je leur ai toujours donné du sens ou tenté de leur en donner.

Ne jamais baisser les bras, faire face et avancer.

Mon initiation, je l’ai toujours vécue à la première personne, je continuerai.

Claude Darche

Partager cet article

Commenter cet article

Poitoux philippe 12/06/2015 23:00

Madame Darche,

En surfant sur internet, j'ai eu la surprise de lire votre article publié le 16 avril 2015 sur http://masoneria357.com/2015/04/16/claude-darche-le-courage-gadlu-info/#respond.

En effet, un passage entier d'une histoire de votre article a été copié, mot pour mot, d'une planche faite et éditée par moi sur http://www.ledifice.net/3125-B.html “Le maillet et le ciseau” publiée le 21/02/2011 sur le site de l’édifice.

Ce que vous avez fait est un plagia, et est répréhencible par la loi. Prendre les traveaux des frères et soeurs qui ont l'amabilité de publier sur le site de l'édifice par votre promotion personnel n'est pas digne d'une soeur.

Comment pouvez-vous réparer ? En tant qu'auteur, que demandriez-vous si quelqu'un vous plagiait ?

Poitoux Philippe
M:. à l'Orient D'agen

Désap. 06/12/2014 13:19

Madame, votre beauté est incomparable.
Votre visage est d'une douceur et votre regard d'une profondeur et d'une exactitude qui n'ont d'égal que la hauteur de vos propos ici rapportés.
Merci à nos Soeurs de nous éclairer ainsi.
Et cette liste musicale, qui pourrait convaincre les plus athées, n'est-ce-pas Anne ?
La femme est bien l'avenir de l'homme, quand celui-ci invente des guerres pour se prouver qu'il a du courage, par l'enfantement vous risquez votre vie pour que nous puissions nous amuser, voilà l'abnégation.
Femmes, je vous aime.

Désap. 08/12/2014 11:26

Tu te fais du mal, Maçonne : cf. notre dernière conversation.
Aurais-tu oublié ?

La Maçonne 06/12/2014 22:03

désap, je viens de traverser une semaine difficile et lire ton commentaire m'a rendu un vrai sourire!
Je souhaite t'avertir ma sœur Claude que ce désap est un de mes "ennemis" ... Tu viens de réussir ce que je n'aurai pas rêvé réussir!

Jean-Yves 04/12/2014 09:23

Un grand merci à Lilith pour cet interview , et un tout aussi grand merci à notre S.°. Claude pour ses réponses comme des évidences pour le maçon que je m'essaie à devenir. Il y a toute l'expression de la Force, de la Sagesse et de la Beauté dans le contenu des propos de ma S.°. Claude.
Et la poésie... Ha, la poésie! Tous les auteurs cités nous accompagnent pour peu que nous soyons sensible à cet art si particulier. J'en propose deux à ma S.°. Claude ainsi qu'à vos lecteurs: G. Brassens pour la qualité poétique et la profondeur de ses chansons, et René Char, un peu difficile d'accès au départ, mais qui secoue et accompagne jusqu'au plus profond de l'âme, notre recherche de sens et de lumière.

Claude Darche 02/12/2014 22:55

Merci pour Diana Krall! Avec mon affection fraternelle!