Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLFF ; « le droit des femmes ici et ailleurs, évolution ou régression des acquis ?» (conférence, Deauville, le 12 février 2015)

GLFF ; « le droit des femmes ici et ailleurs, évolution ou régression des acquis ?» (conférence, Deauville, le 12 février 2015)

C'est une conférence publique que vous propose la Grande Loge Féminine de France et l'association « Les Amies de l'Etoile de Mer », ayant pour thème :

« Le droit des femmes ici et ailleurs : évolution ou régression des acquis ?».

Elle sera animée par Nicole Ameline, Députée du Calvados et ancienne ministre, mais aussi présidente du CEDAW (Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes) depuis 2013.

Elle aura lieu : Salle des fêtes de Deauville - 118 ter avenue de la République – 14800 DEAUVILLE

Date : 12 février 2015 à 19h30

GLFF ; « le droit des femmes ici et ailleurs, évolution ou régression des acquis ?» (conférence, Deauville, le 12 février 2015)

Evolution ou régression ?

La France et l'Europe ont mené une politique d'égalité entre les hommes et les femmes. Pourtant, le constat n'est pas brillant, que ce soit dans la sphère privée et publique. Une femme sur trois travaille à temps partiel, plus souvent subi que choisi. L'écart des salaires est de 25% au profit des hommes. Le partage des tâches ménagères comme de l'engagement des hommes à l'éducation des enfants sont toujours aussi inégales. Les préjugés ont la dent dure.

Ainsi , si la France est classée honorablement à la 16ème place, grâce essentiellement à la participation politique des femmes, dans le rapport Global Gender Gap 2014, elle est 126ème sur 145 pays pour ce qui concerne la vie professionnelle des femmes. Pourtant, par rapport à nos aînées, nous pouvons parler de progression ...

Or, dans les autres pays d'Europe, qu'en est-il ? Un tiers des allemandes ayant un enfant de moins de trois ans ne travaillent pas, bien que le pays affiche un taux d'emploi des femmes supérieur aux françaises. L'Espagne vient d'enterrer définitivement son projet de loi limitant le droit à l'avortement. Ce projet a sonné pour toutes les européennes comme étant l'annonce d'une régression autant en Espagne que dans leur propre pays.

Régression encore dans les pays comme le Japon se présenatant à la 104ème place du rapport "Global Gender Gap 2014". Ce qui implique que la situation économique d'un pays n'est pas l'unique composante d'une inégalité homme/femme. Situation dramatique dans les pays tel le Yemen, le Mali, la Syrie, …. sans que cela ne soit réellement une surprise.

Les droits des femmes, ici ou ailleurs – où en sommes-nous ?

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

joaben 18/01/2015 21:38

Sujet qui n'a rien à voir ... je serai donc bref : A voir le spectacle des GLAMF qui apres avoir fait les pieds au mur, pour être reconnus par les anglais nous font un numero comme quoi, ils s'en moquent des anglais. Apres s'être fait éconduire, par La GLUA, puis les gL européennes et maintenant le SCPLF envoyé balader. Ceci dit quelques soient les gifles consécutives, ils surencherissent dans l'arrogance.
Ne pourraient-ils avoir une once de dignité de reconnaître leur déception de leurs illusions perdues ?
Leur reste de transformer çà en surenchères sexuelles de leur spécialiste (CG) félicité par le reste de la bande pour son élégance et de se doter d'un nouveau fantasme : le déclin inévitable de la GLUA qui prouve évidemment leur bien-fondé et que tous ces échecs sont bien la preuve qu'ils vont conquérir le monde, tant ils sont gentils, pertinents, traditionnels, réguliers ...
Même que selon leur specialiste, leur érection serait plus-plus !(Ca c'est de la FM !)
Triste pour nos frères de GLAMF de se voir représentés sur les blogs par de tels numéros.

Désap. 19/01/2015 09:06

Si la GLAMF continue ainsi, elle se retrouvera totalement isolée ou pire, un sous marin de GLDF.
Très juste commentaire de Joaben ci-dessus.

joaben 18/01/2015 21:27

Le droit des femmes .... et- plus centralisé, le droit des franc-maçonnes.
Car il y a encore dans ce groupe progressiste(c'est écrit dans les principes de la franc-maçonnerie) encore des volonté de maintenir une "burka maçonnique".
Certains FM osent se presenter en censeurs de certains groupes religieux, tout en considérant qu'une femme n'est pas digne de participer à leurs travaux maçonniques !
Ou alors qu'elle peut maçonner ... mais ailleurs !

Alors bien sûr des groupes religieux comme les catholiques estiment la femme incapable d'être prêtre ... après les épisodes pédophiles couverts par le clergé romain faut pas manquer d'air !

Pourtant, les pasteurs ont montré que le sexe n'avait aucune influence sur l'enseignement spirituel ! Certains pasteurs evangeliques americains femelles ont même montré leur capacité à être aussi cupides et opportunistes que les pasteurs mâles.

Alors oui, avant de vouloir donner des leçons d'humanise à l'humanité, espérons que les FM sachent se débarasser de ce boulet honteux du sexisme, la "burka maçonnique".

Ceux qui nous ont interpellé pendant le défilé du 11 juillet nous ont dit toute l'attente qu'ils avaient de nous ! Allons-nous être responsables ou nous regarder le nombril, comme quoi il est plus régulier, plus mâle, plus reconnu ? ...
D'ailleurs, pourquoi pas ? Un nombril c'est neutre ! Pas de différence entre celui des mâles et celui des femelles.
NB : L'expression "femelle" dans mon propos s'inscrit dans la logique sexiste d'une certaine FM, pour interpeller sur ce qui s'est inscrit dans une banalité du sexisme, comme le fait de répudier une femme dans la charia, c'est banal, mais n'exprime pas la considération que je porte aux femmes.