Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

150 ans déjà ! La Chaîne d'Union (revue)

150 ans déjà ! La Chaîne d'Union (revue)

« La Chaîne d'Union » fête son 150ème anniversaire – ou presque – puisqu'elle a connu de nombreux arrêts de publication. Elle fut longtemps la revue officielle du GODF. Plus oeucuménique aujourd'hui, elle est, néanmoins, le pendant du « Point de Vue Initiatique » de la GLDF, pour le GODF.

En l'occasion de ce 150ème siècle, Conform Edition et le GODF organisent une conférence exceptionnelle

Adresse : Grand Orient de France, 16 rue Cadet 75009 Paris

le 20 mars 2015 à 19h, temple Groussier.
Le prochain numéro de La Chaîne d'union (n°72) sera offert à chaque participant.
Réservation obligatoire :http://bit.ly/1AvdF1D

De mon côté, j'ai retrouvé un ancien numéro de 1889, qui publie « le compte-rendu du congrès international de 1889 », signé par Oswald Wirth, alors délégué de la loge « le Travail et Vrais Amis Fidèles » de la GLSE (Grande Loge Symbolique Ecossaise). Oswald Wirth, comme vous le savez, est l'auteur de plusieurs livres sur la franc-maçonnerie, toujours lus et d'une étude sur le tarot. Il fut aussi le secrétaire de Stanislas de Guaita. Dans ce compte-rendu, on trouve des noms toujours célèbres comme le frère Amiable et le frère Desmons (alors Grand Maître du GODF). En 1877, le GODF avait supprimé l'obligation de croyance en dieu et en l'immortalité de l'âme. Les conséquences de cette décision se faisaient sentir. Encore en 1889, le sujet était soulevé. Ainsi les propos du frère Desmons étaient repris : « L'absence des délégués officiels de la GL d'Angleterre et de quelques autres puissances maçonniques étrangères est vivement regrettée par le Congrès, dont les travaux ont pour but de dissiper les malentendus, qui éloignent ces obédiences de la maçonnerie française. L'espoir est exprimé, que, grâce à de fraternelles explications, aucun Schisme ne divisera bientôt la maçonnerie universelle. »

Toujours dans ce même compte rendu, les « modifications apportés à la constitution du GODF du point de vue de la liberté de conscience » étaient expliquées.

« Il est nettement établi, que la mauvaise foi seule pourrait considérer la suppresion de l'affirmation dogmatique de l'existence de Dieu et de l'immortalité de l'âme comme une négation de déisme, et par conséquent d'athéisme. En retranchant de sa Constitution une déclaration de principe incompatibles avec l'indépendance absolue de la pensée le GODF n'a eu pour but que d'établir purement et simplement la neutralité stricte de la Franc-maçonnerie en matière de foi religieuse. »

Le Schisme a eu lieu. 125 ans plus tard, les obédiences discutent encore de la « liberté de conscience » et, dernièrement encore, nous avons vu qu'elles savaient en faire une pomme de discorde, sinon une source de division. On appelle cela le progrès.

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

faridath 26/03/2015 23:30

J'aime trop ça

faridath 26/03/2015 23:29

Jaime je connais personne pour m'initier dedans aidé moi

faridath 26/03/2015 23:31

J'aime trop ça