Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Le dogmatisme en franc-maçonnerie

Le dogmatisme en franc-maçonnerie

Voici un sujet doublement tabou dans nos loges libérales. Elles sont non seulement adogmatiques et donc ne peuvent admettre que le dogmatisme puisse exister chez elles. Pourtant, la réalité humaine est toute autre : qu'il soit franc-maçon ou non, l'être humain, pour se rassurer, par goût du pouvoir, parce qu'il ne supporte pas le doute a besoin de se sentir protéger par des opinions ou une pensée unilatérales. Ce que nous appelons un dogme, un préjugé, … Certains vont plus loin. Petit inventaire de ce que nous, maçonnes et maçons, nous entendons un peu trop souvent.

« En 20 ans de franc-maçonnerie, j'ai toutes les réponses à mes questions ».

Il y a des chanceux et chanceuses qui, grâce à la franc-maçonnerie, ont toutes les réponses à leur question. Ils se demandent, d'ailleurs, comment nous faisons, nous, pour en avoir encore alors qu'ils sont là pour nous apporter leurs réponses. Si par ailleurs, vous tentez d'apporter une réponse différente de la leur, sachez-le, elle est (obligatoirement) mauvaise et vous le font savoir durement. Masse inculte, suivez le gourou !

Je me demande quant à moi, puisque la franc-maçonnerie est nonobstant faite pour « chercher laVérité» pourquoi ces sœurs et ces frères si fortunés qui l'ont « trouvé » encombrent encore nos colonnes et ne sont pas passés à autre chose ?

Si vous en croisez une ou un, il serait peut-être bon de le leur demander.

« Je suis Véné de ma loge », « je suis au 33ème », … Et donc, ils savent mieux que nous tous …

J'appelle cela « péter du cordon ». Si vous voulez mon avis, par rapport au premier cas, ce sont les moins sympathiques et les plus ennuyeux. Les premiers peuvent être vraiment convaincus d'avoir les réponses à toutes leurs questions – et donc se les être posées un jour même s'ils ont oublié qu'aucun d'entre nous ne peut prétendre avoir des réponses ou les imposer aux autres – Les seconds sont foncièrement dans une relation de pouvoir, estimant dominer les autres parce qu'ils ont un cordon pour deux ou trois ans ou qu'ils sont entrés dans des hauts grades. Ils nous montrent surtout par leur comportement que ce n'est pas (vraiment) la panacée et le lieu pour devenir « grand sage ».

Lorsque vous entendez un profane expliquer les raisons pour lesquelles ils souhaitent entrer en franc-maçonnerie, aucun n'explique qu'il souhaite devenir véné de la loge ou intégrer les hauts grades. J'imagine l'état du vote si l'un s'y risquait. Pourtant, ces anciens profanes ne trouvent en franc-maçonnerie que ces seuls intérêts ... Curieux, non?

Vous êtes « un mauvais franc-maçon » ou « une mauvaise franc-maçonne ».

Diantre ! Qu'avez-vous fait pour mériter cela ?

Vous voilà prévenu ! Je ne suis pas une bonne illustration de la franc-maçonnerie féminine. Le problème est que je n'ai jamais prétendu l'être … En même temps, je ne suis plus en "franc-maçonnerie féminine" !

Il est inutile d'épiloguer sur les motivations de ces sœurs ou ces frères qui osent répandre sur le certains commentaires quelque peu hasardeux.

Cela existe dans nos loges pour, hélas, beaucoup de sœurs et de frères. Voir même à la tête des obédiences.

Il fut un temps où être « un bon chrétien » était important. Cela relève de la même logique. La franc-maçonnerie est, pour elles et eux, un substitut de religion. C'est d'autant plus dogmatique, voir gourouisant, qu'il ne peut exister de « bons » ou « mauvais » maçonnes ou maçons, mais des femmes et des hommes différents, égaux et libres. Cette liberté est, tout au moins, être et rester ce que vous êtes.

Si je voulais être désagréable – et vous savez que je sais l'être – si cela relève d'une logique religieuse, cela relève aussi de la même logique que le racisme. Ces frères et ces sœurs estiment qu'il existe deux humanités au sein de leur loge ou obédience, des « bons » et des « mauvais » frères et soeurs. Ils s'estiment, femmes et hommes, bien supérieurs, et, à ce titre, peuvent en juger d'autres.

Rassurez-vous (enfin si l'on veut), ils sont tout autant imbus d'eux-mêmes vis-à-vis des apprentis, des compagnons ainsi que des profanes. Comme ma petite illustration le montre, cela signifie plus simplement que nos « bons maçons » ou « excellentes maçonnes » prennent les autres pour des andouilles.

Le dogmatisme en franc-maçonnerie

« Le rituel dit ... »

Aïe ! Nous sommes en pleine rituellâtrie. C'est certainementt la plus courante des postures dogmatiques que nous pouvons rencontrer. Guère dangereux, sauf s'il est associé à d'autres problèmes, il est cependant polluant. Un rituel n'est pas à comprendre au sens littéral et à prendre au pied de la lettre. Pour reprendre mon analogie avec les religions, c'est comme la bible et le coran !

Pourtant, même en le sachant, cela n'empêche pas certains de nos sœurs et frères de nous l'expliquer doctement.

Si littéralement « se couper la gorge » voulait dire « se couper la gorge », il n'existerait plus de francs-maçons sur terre : ils se seraient tous couper la gorge depuis longtemps. Si littéralement, on jure de « garder le secret », le problème est que l'on n'en a pas de liste. Finalement, depuis l'aube de la franc-maçonnerie nos rituels se trouvent dans toutes bonnes librairies et nos planches sur des sites dédiés. La rituellâtrie manque souvent de bon sens. Elle devient dogme si elle veut plus souvent imposer un interdit plutôt qu'ouvrir à une nouvelle liberté.

« le sacrifice » à la loge.

Ici, cela frise la secte. La franc-maçonnerie ne demande pas que nous fassions des sacrifices, que vous risquiez votre emploi, votre vie privée ou familiale. Si vous pensez que vous êtes plus souvent dans le sacrifice que dans le plaisir de faire quelque chose pour vous et les autres, vous êtes sur la mauvaise pente. Vous vous devez pour vous-même avoir plaisir à être en franc-maçonnerie, en loge, à faire une planche ou à tenir un plateau.

On n'a pas besoin d'être psychologue pour comprendre que cette notion de "sacrifice" appartient aussi à la religiosité de l'autoflagellation.

Lorsque vous étiez jeune profane, encore plein d'illusions, c'était pour ce plaisir anticipé de rencontrer des personnes différentes, travailler sur vous et sur tant de sujets que vous avez frappé à la porte d'un temple … C'est émerveillé que vous avez découvert votre rituel, que vous vous êtes rendus à vos instructions.

Je vous conseille de préserver cet état-là : un état d'émerveillement constant (ou presque). Si en plus, votre sacrifice est « pour le bien de la loge », « pour entrer dans l'histoire », « pour la grandeur de votre rite », … Il vous faudra chanter un hymne la main sur le cœur et faire un défilé au pas cadencé, fusil à l'épaule. Si, en plus, on brule un peu d'encens et tue un chat, ce sera encore mieux !

Tout système sectaire ou dogmatique, qui peut être religieux, est reconnaissable par sa liturgie, la culpabilisation, l'éviction du groupe ou menace de l'être, une hiérarchie conférant des pouvoirs à une minorité, accompagné d'actions vexatoires ou brimades.

La franc-maçonnerie ne propose pas cela. C'est le culte du doute, de la question (sans réponse) remettant en cause toutes idées ou opinions. C'est, d'une certaine manière, une prise de risque constante avec soi-même. L'individu est au centre du groupe. Le groupe (loge ou obédience) n'a de l’intérêt que s'il satisfait à l'individu. Ce qui semble être une hiérarchie au sein de la loge n'est ni plus, ni moins qu'une organisation qui a, elle-même, sa symbolique. Le bon sens veut que le mode de fonctionnement soit intrinsèquement démocratique.

La contradiction vient que des sœurs et des frères s'y refusent (cela les concerne), mais l'interdisent aux autres par ricoché, espérant forcer ainsi une reconnaissance, un pouvoir, par peur aussi, ou tout cela en même temps.

Ce qu'à mon avis, il faut retenir est que sans éthique, sans valeur, la franc-maçonnerie n'existe pas.

Quelles sont les valeurs que nous défendons ? Refuser de débattre sur le dogmatisme de certains de nos frères et soeurs est aussi éviter, pour nous, de nous concentrer sur ce en quoi la franc-maçonnerie peut avoir une utilité.

Le dogmatisme en franc-maçonnerie

Partager cet article

Commenter cet article

Papygrincheux 26/09/2016 15:34

Hé ben! J'avais loupé çà! Génial ma Très Chère Soeur !! Si tu en as d'autres comme ça n'hésite pas à rééditer! Même Joaben à l'air content: c'est dire! Merci encore.

uneSoeur 26/09/2016 13:14

Bonjour,
Sans doute, encore dans le déni en Mai 2015 ou pas encore assidue (quelle erreur !!) au blog La Maçonne, je n'ai pas réagi à cet exposé criant de réalité ! Un VM de la GLMF s'apprête à "oeuvrer" durant 6 (six !! oui ! ) années consécutives, avec la bénédiction (j'ai bien dit bénédiction !!) des élus. Est il le seul dans ce cas ? sans doute pas.
Dérive sectaire : certainement ! Les valeurs de la FM auxquelles nous sommes tant attachés sont bafouées.

Joaben 08/05/2015 10:45

Lorsque j'affirme que l'action de la GLNF (sa direction actuelle) est contre maçonnique :
Voici un écrit d'un de ses militants bien connu ici (Bastien) :

"GLNF et GO sont deux obédiences très différentes, et jamais aucun rapprochement d'aucune sorte n'est envisagé par l'une et l'autre partie, ce serait vouloir marier l'eau et le feu."

Que dit la FM par ses rituels ?
"TOUS les Macons répandus sur la terre, ne font qu'un seul peuple de FReres, REGIS PAR LES MEMES LOIS et par les mêmes usages ! "(RF GLNF, GLAMF aussi) ...

Est-ce à dire que pour ces militants de l'"ultime lien" de GLNF, les FM du GO ne sont pas des Franc-maçons ?
On pourrait espérer autre chose que des offuscations ou interpellation du questionneur ou mépris ou pirouette ... Nous verrons !

Joaben 08/05/2015 10:01

Chere Anne-Lilith (tu es plus Lilith que Anne sur cet article) :
Je serais de mauvaise foi à te reprocher de secouer des tabous, moi qui agite le cocotier pour qu'on se débarrasse des bêtises contre-maconniques de soumission à des structures dont on peut apprécier à la fois utilité(c'est la moindre des choses) et nocivité(ce que veulent dissimuler leurs agents). Je parle des structures obédientielles.
Mais pour appuyer et démontrer les dérives obédientielles, je m'appuie sur les rituels tricentenaires de la FM.
Ainsi pour démontrer la contre-maçonnerie des actions obédientielles à cataloguer et diviser les FM en catégories fréquentables ou pas, je m'appuie sur les rituels tricentenaires employé partout.

Et ces rituels instituant clairement le protocole pour avoir qui entre en loges mais aussi
"C'est pour faire entendre que TOUS les Macons répandus sur la terre, ne font qu'un seul peuple de FReres, REGIS PAR LES MEMES LOIS et par les mêmes usages ! "(RF GLNF, GLAMF aussi)
Ce qui detruit les prétentions de division par "régularité" ...

Mais chere Lilith, tu attaques aussi la "rituelatrie" ... et tu as bien raison, même si ca contrarie et affaiblit ma démonstration, bien sûr.
Je tenterai de me defendre en disant que si les obediences sont facultatives, voire inutiles, voire nocives ... il est impossible de travailler la FM sans rituel.
Alors bien sûr les details et particularités de chaque rituel sont anecdotiques, Par contre les points que je cites sont communs a TOUS LES RITUELS ! Il ne s'agit donc pas d'attachement à un rituel ni à un rite, mais là nous touchons à ce qui nous RASSEMBLE comme FM.

Et finalement se pose la VRAIE QUESTION quii merite surement des reponses profondes :
QU'EST-CE QUI NOUS REUNIT, NOUS RASSEMBLE ?, nous les FM "
Faute de s'y pencher nous laissons la voie libre à des niaiseries ou chaque ambitieux se proclame "rassembleur" ...
Les agents de certaines obediences ont déjà donné leur réponse : "la soumission aux directives de leur groupe" ...
J'ai répondu : "les rites maconniques et l'histoire"

Mais tout celà est partiel. Qui veut repondre ?

ma contribution 17/03/2015 14:12

Bonjour LM et tous, je passais et voulais relire or je constate un sacré micmac avec les commentaires mélangés dans un mauvais ordre qui rend l'échange faussé insensé. Je crois que les dates indiquées sont faussent ce qui expliquerai le désordre. C'était juste pour avertir. Merci

La Maçonne 17/03/2015 16:28

Je suis désolée : le service commentaire a été "en maintenance" durant une semaine. Un vrai bordel ...

Brumaire 07/03/2015 18:43

Je pense, à te lire Joaben, que nous sommes d'accord sur l'essentiel et sur le fond,à savoir ce qui est intemporel dans les rituels, et qui est commun à tous. Et il est vrai que l'associatif n'a jamais à prendre le pas sur le maçonnique. Etre ''dans les clous'' du point de vue statutaire et associatif, respecter dans les règlements les principes de base,même dans les détails, ne pas avoir à y lire ce qui est contraire à ce pourquoi nous sommes entrés, cela me paraît évident, mais ce ne l'est pas pour tout le monde, malheureusement ! Mais c'est l'affaire de chacun dans les obédiences, de veiller à ce que les règlements ne soient pas tournés vers toute sorte d'absolutisme. Fraternité, lucidité, courage, toutes vertus maçonniques.

Aristote57 07/03/2015 17:30

Je constate des discours absolument affarants dont les auteurs, sincères, certainement ne semblent même pas se rendre compte :
Ainsi, il s'agit d'un plaidoyer pour un aparteid à l'interieur de la FM : les GLNF veulent bien concéder que des non-GLNF soient des FM, mais veulent un "développement séparé". On ne fait pas de FM ensemble ...sauf des discussions dans un cadre profane, hors tenue.
On notera l'immense hypocrisie de brandir "on vous reconnait comme FM", discours qui ne coûte rien et un refus de partiquer ce qui en est la conséquence : pratiquer la Franc-maconnerie, c'est à dire des tenues maconniques.

ma contribution 09/03/2015 18:07

Oui seul moi en parle. ... mais c est ce qui se passera et se passe déjà. Je ne vois que trop bien le niveau zéro de l argumentation, l impasse pour un véritable dialogue et la tentative de désorientation des FF que tes propos reflètent et recherchent. Seul moi sais aussi peut être qu on ne fait pas boire un âne qui n a pas soif. Les forces de divisions dénoncent de leurs grands mots apartheid et effarement les véritables maçons qui aspirent a plus de clarté et de responsabilité..

joaben 09/03/2015 13:05

@templum.
il s'agit d'une discussion sur le rituel( c'est toi qui le brandit pour justifier ta pratique, non ?).
Je t'expose, preuve à l'appui, la fausseté de ce que tu as avancé.
Je n'ai rien à commenter sur des elucubrations de ce que digirerait ...
Serait-il possible que vous exposiez vos idées sans vous en prendre aux commentateurs ?
Le "vis ta vie" est une expression profane comme "chacun chez soi et les vaches" c'est aussi l'expression de toutes les sectes("vous mêlez pas de nos affaires").
"on fait comme on veut", "c'est notre liberté d'être sectaire" ... etc.
Ainsi donc plutôt que de répondre pour défendre des pratiques de votre groupe, vous voulez faire taire toute expression ...
Et non, templum, si JC n'avait pas critiqué le pouvoir, si Crownwell, Sakharov, Churchill, De Gaulle, Gandhi n'avait pas resisté aux discours du pouvoir en place, où en serions-nous ?
C'est un signe de grande faiblesse de vous esquiver dans des railleries.
J'aime mes frères de GLNF. Que le systeme GLNF ne se soit pas écroulé, pire ait basculé dans encore pire, avec votre ultime-lien, oui, je le regrette.
Et oui, même si c'est improbable dans un avenir immediat, j'espere que le systeme stalinien mis en place par votre ultime lien s'ecroulera. Et oui, si je peux y contribuer je le ferai. Et la chute du pouvoir des courtisans de l'"ultime lien" ne sera pas la fin de la FM spiritualiste et rattachée aux valeurs de régularité.

templum 09/03/2015 11:57

Aristote?....
....ah seigneur mon dieu!
le joaben n'a toujours pas digéré que la GLNF continue à vivre....
universalisme? oui mais à condition que tu en fixes les règles!
vis ta vie mon frère suivant tes convenances et laisse les autres vivre suivant leurs règles.
..et si ça me plait à moi d'être battue (La Fontaine)

Aristote57 09/03/2015 10:54

@templum.
Je vais être précis, je pense que cité ainsi il n'y a pas de divulgation incongrue :
Ton pretexte au sectarisme serait que la reconnaissance rituelle des maçons le serait "en loge" une fois ouvert les travaux ! Paratique mais totalement faux :
Il faut examiner chronologiquement l'ouverture (REAA Hiram GLNF).
1) Etes vous macon,
2) 1er devoir
3) Reconnaissance des macons,
3) heure ..
4) tab etc...
-----------------------
Y aurait-il donc une autre "reconnaissance" qui supplante la reconnaissance maçonnique ? C'est manifestement ce à quoi vous tenez !
----------------
Texte du RF : "C'est pour faire entendre que TOUS les Macons répandus sur la terre, ne font qu'un seul peuple de FReres, REGIS PAR LES MEMES LOIS et par les mêmes usages ! "
Vos pratiques de rejet méprisant sont-elles au dessus de ces textes tri-centenaires ?

Aristote57 09/03/2015 10:42

Cher templum ... au delà de ton accent suffisant ...
Je connais le rituel d'ouverture d'à peu pres tous les REAA y compris ceux de GLNF.
Pas un mot en appui de ce que tu racontes. Mais il est evident qu'on peut fantasmer pour introduire les pratiques sectaires dans une interprétation de rituel.
Il suffit de lire le texte de la chaine d'union au RF, la description de la loge au 2e, toutes vos pratiques sectaires obedentielles s'opposent à la FM !

Aristote57 09/03/2015 10:37

@MC
"Ouvrir toutes les portes et faire du grand n’importe quoi idéologique en rituels et travaux ... Non !"
qui parle de çà ? à part toi ?

"Est-ce si difficile que cela d’admettre l’altérité, de l’assumer et de la respecter ? "
idem ! Justement l'altérité dans le travail en loge, c'est une des enrichissements !
Oui, il y a de l'hypocrisie à considérer FM ceux avec qui on ne veut pas maçonner ! Tu dirais çà à des amis : "on vous aime bien, on vous considère comme nous, mais vous restez dehors ! " Bien sûr, c'est monnaie courante à GLNF de se comporter ainsi !

Que tu sortes toute sortes d'arguments profanes d'origine obédientielle, aucun doute. Mais je te parle de rituels maçonniques ! que tu sois vexé qu'on te mette face à vos comportements, on a compris. je peux te faire le même numéro hypocrite : vous pratiquez un sectarisme, mais on vous aime et vous considère FM quand même.
Quant aux rencontres hors-tenue, en effet, je trouve particulierement niais(je te vise pas, c'est le baratin de propagande de vos obediences sectaires) de prendre un tel pretexte.
En effet, des humains de toute sorte se rencontrent autour de differents sujets. J'ai ddes amis qui me sont tres chers, des collegues de bureau d'asso, etc.
C'est en effet une grave imposture d'invoquer de tels pretextes pour justifier votre mépris sectaire !

Quant à savoir si la pratique rituelle dans les loges religieuses(en violation donc d'Anderson) est acceptable pour d'autres FM ... c'est eux que ca concerne ! S'ils viennet en loge, ils savent à quoi s'attendre !

templum 08/03/2015 22:19

cher aristote,
je fais référence au rituel d'ouverture REAA...mais il n'est pas à la portée de tous...

ma contribution 08/03/2015 20:26

Ouvrir toutes les portes et faire du grand n’importe quoi idéologique en rituels et travaux ... Non !

Est-ce si difficile que cela d’admettre l’altérité, de l’assumer et de la respecter ? Sans parler de la progression initiatique et de la notion d’espace sacré. C’est aussi quand même un comble quand on se veut tolérant et pour le dialogue que d’emblée remettre en question la position de son interlocuteur, sa légitimité et son intention taxée naïve ou hypocrite.

Je dis que je reconnais qu’il existe des familles maçonniques différentes et je dis aussi que ce n’est pas le fait qu’un FM ne soit pas de la même famille maçonnique que moi qui m’empêche de le reconnaitre pour ce qu’il est, comme un honorable franc-maçon, mais j’examine:

1. Si à l’échelle de l’institution, l’objet et le programme de l’obédience est ou n’est pas fidèle à ce que je pense, crois et considère comme un tronc commun FM et ce tout en respectant moi-même la règle de ma propre famille

2. Si les différences d’histoire, d’herméneutiques et de choix entre sa famille et la mienne nous empêchent ou pas, non pas une même pratique rituelle en Loge, mais un dialogue respectueux d’ordre pratique, voire éthique, dans le monde et pour la famille humaine (si la règle nous en empêche je la considère comme sectaire)

3. Si à l’échelle personnelle c’est ou pas un salaud : et ça c’est rédhibitoire !

On peut faire beaucoup en dehors des Loges, dehors où nous passons, parlons, travaillons, agissons 99% du temps de notre vie.

Croyez-vous que les FF ne se rencontrent et ne fraternisent qu’en Loge ?

Ce n’est pas que la vie de son atelier qui aura inspiré à Kipling ses histoires et aventures, même maçonniques, bien qu’il faille reconnaitre aussi que dans son universalité microcosmique et par les différences d’identités de ceux qui en sont membres, la Loge est un lieu et un symbole extrêmement puissant et agissant, indépassable, dans la vie d’un franc-maçon et pour la FM elle-même. On peut peut-être l’idéaliser sur le papier ou à certain moment d’Egrégore, c’est un juste chemin, mais pas le seul ; on ne peut tout concentrer sur la Loge.

Parlons alors de Loges et pourquoi je maintiens que la règle nous interdisant les inter-visites, qui te fait dire que nous sommes hypocrites, doit être maintenue.

L’altérité en Loge existe déjà avec des hommes qui croient en Dieu révélée. C’est dire !

Je n’irai par exemple pas pour ma part acclamer la Gloire du Grand Architecte de l’Univers par une devise politique; c’est mon choix.

L’entrée en Loge n’est pas une revendication, un du. Abattre les frontières œuvre au contraire de ce que à quoi nous aspirons.

Vous pouvez tout à fait demander à être admis à nos mystères ; te mettras-tu à genoux à l’invocation du Très Haut ? Je ne veux te l’infliger si ce n’est pas ta conviction. A un moment nos débats cessent et nous nous en remettons à un autre que nous, à un au-delà. Es-tu de ceux qui mettent leur confiance en Dieu ? Si oui alors l’épée qui barre l’entrée à chacun des FF s’abaissera et tu pourras entrée.

Bon mais ça c’est nous. On ne l’impose pas. Votre herméneutique est tout à fait respectable mais ce n’est pas la nôtre; or il y en a aussi d’irrespectueuses ! Et celles-là je ne les reconnais pas.

L’universalité de la FM n’est pas un fourretout ; c’est aussi le respect des différences.

C’est quand des hommes de bonne volonté mais différents se mettent d’accord sur leurs différences sans cependant se jeter l’anathème et vouloir globaliser toutes choses en abattant les frontières des lieux qui leurs permettent d’évoluer, qu’il y a de l’universalité. C’est quand au-delà du premier cercle, Loge et Obédience, ils voient plus loin la possibilité de convergences d’ordre pratique et éthique pour le service du monde et de la famille humaine composite, que l’universalité est en marche.

Le reste … c’est une affaire de boutique finalement, mais boutiques indispensables et porteuses d’une histoire particulière, pour l’initiation et la progression.

Un jésuite ou un dominicain va-t-il aller participer à un convent ordinaire d’un monastère bénédictin ou cistercien parce que ça lui chante et en revendiquant que tous nous sommes chrétiens et qu’alors il faudrait obligatoirement lui ouvrir les portes du convent, lequel n’implique dans le secret et l’intimité que les moines de cette communauté et ordre religieux?

Bien sûr que Non.

Mais ils se reconnaissent pourtant tous frères en Christ, même aussi, le sais-tu, s’ils ne sont pas de la même Eglise. Par exemple il existe des franciscains catholiques et d’autres protestants. Même famille religieuse mais pas dans la même Eglise d’appartenance. T’imagine ? Est-ce que ça complique les choses ?
Certainement aux enculeurs de mouches et aux chasseurs de zèbres oui, mais pas à ceux qui vivent très bien leurs identités.

Nous sommes comme ces moines ou religieux de familles et d’Eglises différentes, mais ni des ermites ni encore moins des gyrovagues.

Frater

Désap. 08/03/2015 18:52

Joaben, sors de ce corps !

Aristote57 08/03/2015 17:32

Cher templum, beaucoup d'affirmations qui auraient un sens si elles étaient étayées.
Exemple :
- Affirmer que la reconnaissance de FM n'a de sens que pour les mebres d'une loge est une absurdité totale, pardon de t'offenser, ou plutôt offenser la grande bétise des manifestations sectaires en FM(les freres de la même loge se connaissent sans nul autre besoin !)
- L'universalié est une valeur maconnique affirmée et réaffirmée ... les clameurs de division l'oeuvre profane de groupes sectaires.
Cher templum, manifestement tu ne te rends me pas compte que ce discours s'oppose à tous les principes de la FM, même s'il est conforme aux pratiques de ton obedience(GLNF si j'ai bien compris).
Il n'est pas question de "vérité" ! Il est question de règles maconniques. L'aparteid qui a tes faveurs n'est évidemment pas maconnique.
Pas question de savoir qui est beau ou gentil.... ce n'est pas un critère d'entrée en loge !

templum 08/03/2015 16:00

cher Aristote,
d'accord les FF GLNF ne se mélangent pas mais au moins ils n'imposent à personne leur vue (et leur dogme).
"mes FF me reconnaissent pour tel" n'est valable qu'entre les FF de la même loge et dans les cadre des critères nécessaires à l'ouverture (clos, heure...)
l'universalité? laquelle? celle qui prétend détenir la vérité afin de l'imposer?
quelle est est cette chimère de penser que tout doit être comme "moi".
la meilleur façon de maçonner n'existe que dans le cadre que le F (ou la soeur) se choisi.
la "différence" vaut en FM ce que ce monde est (et restera).
même St Ex le proclame.
c'est vrai qu'il est plus facile de proposer que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil"

Brumaire 05/03/2015 19:58

Joaben, si je ne prends pas les rituels pour des textes sacrés, il y a pourtant dedans de l'intemporel : le fond, le travail demandé sur soi, le pourquoi de leur raison d'être, l'appréhension des gestes et ce qui parle à chacun dans la symbolique des outils.
Et ce serait bien aussi de ne pas oublier de les remettre dans leur contexte, celui-ci expliquant souvent logiquement certaines de nos manières de travailler ainsi que la décoration d'une loge.
En 40 ans, j'ai vu pas mal de choses que certains ne peuvent expliquer que par ''on a toujours fait comme ça'', ce qui n'est bien sûr pas une justification. D'où mon souci de la culture maçonnique, de l'histoire, de cultiver l'esprit critique afin de ne pas se perdre, pour ne pas prendre le risque de se faire ''engourouiser''.

joaben 06/03/2015 09:17

Pas facile, Brumaire, d'être d'accord, encore avec ton approche ...
Il n'est evidemment pas question pour moi de "sacraliser" les rituels non plus.
J'ai réagi contre ceux qui sacralisent des règlements associatifs, les mettant au dessus des principes maconniques ou des discours de circonstance (Anderson, Ramsay, Dermott, thilly, ...).
On note aussi chez certains une sacralisation du rite(c'est le cas surtout de REAA) voir un des multiples rituels REAA.
Et il est vrai que la gymnastique à laquelle nous sommes invités consiste à comprendre, s'imprégner d'un rite et à donner un sens à ce que nous faisons.
Tant de têtes huppées se contentant de singer une pratique.
Il est vrai aussi qu'il faut des années pour saisir le sens de certaines pratiques rituelles.
Mais alors, à quoi se fier, nous diront les "FM de consommation" puisqu'on ne peut faire confiance absolue aux chefs, ni à 100 % aux traditions, aux rites ?
Et bien, telle est notre chemin maconnique, passionnant, le construire sur ce qui est solide et pas des accords, alliances, paresses, convenances, soumissions de principe.
Et ce solide est (je paraphrase les rituels) à chercher et c'est ce qui est pasionnant. Il n'y a pas de reponse, prête à gober, de dogme, justement(quelques soient les efforts des distributeurs de dogmes concurrents).
Et 300 ans de tous rites confondus montrent des CONSTANTES, stables dans la FM, insensibles au conjonctures profanes.
Mais comme on le constate, ca ne fait pas l'affaire des propagandistes obedentiels.

ma contribution 04/03/2015 20:58

Encore un article très bien écrit et pesé LM. Je ne pense pas qu'il y ait des "dogmes" (pensées ou opinions à croire) en FM mais plutôt des "règles" (principes communs pour s'ajuster), voire des "doctrines" (enseignements). Si le GO, par exemple, se qualifie comme "a-dogmatique", et bien soit, cela ne signifie pas que la GLNF, par exemple, souhaite se qualifier de "dogmatique". Ce ne sont que des mots qui nous caricaturent, pas la peine d'en faire un fromage ^^^ il serait intéressant et peut être plus fructueux de plutôt parler des "positions" et "herméneutiques" différentes entre nos deux "familles" par rapport -pour dire bref- à notre héritage, nos méthodes et nos réalisations, dialoguer avec tolérance et respect ... et là - comme pour les esprits bourrés de certitudes ou pire incapable d'écoute- c’est aussi une question de personnes et pas que d'obédiences. Mais le XXIème siècle ne lève t'il pas le voile d'un sine qua non "devoir être et vivre ensemble" ... sinon quoi? Dans une société plurielle réapprendre le dialogue et le partage qui structurent le «vivre ensemble». Sur quoi d'autre repose désormais notre civilisation?. Un homme politique de la IVe et Ve République, Robert Buron, catholique et démocrate, écrivait, comme une prophétie où déjà pourtant il parlait au présent (ce qui entre parenthèse témoigne selon moi en sa faveur d'un grand sens de la responsabilité) : "La paix et l'équilibre du monde ne sont possibles que dans la coexistence de valeurs de civilisations différentes". Je pense que c’est exactement ce qu’il nous arrive. Si ce qu’il dit est juste nos deux familles d’Obédiences ne se devraient-elles pas, dans un même élan fraternel, de contribuer à cette coexistence pour la paix et l’équilibre du monde? On voit bien combien ces questions nous touchent personnellement attachés que nous sommes au droit et à la liberté. Étant GLNF je reconnais comme franc-maçons d'une autre famille que la mienne les frères du GO en toute connaissance de ce qui nous sépare aussi et qui fait qu à minima nous sommes d'accord sur nos désaccords. A nous, de bonne volonté, de faire en sorte que ces désaccords dans nos "interprétations" et nos "choix" ne nous entrainent pas derrières des barricades ou dans l'indifférence de l'autre mais plutôt soit l'occasion d'un dialogue d’emblée tolérant. Qui sait d'avance si bonne volonté et tolérance sont bien respectées ce qu'il pourrait en ressortir en terme de convergences ou de complémentarités? Je suis peut-être naïf et ne mesure peut être pas suffisamment les forces de haine et de division toujours à l’œuvre mais je veux croire au dialogue et à la compréhension, au bon sens. En tous les cas j'éviterai de rentrer dans des polémiques partisanes et stériles. Frater-

joaben 05/03/2015 09:48

Pour compléter, il y a evidemment de multiples approches, comprehensions, sensibilités, approches de la FM. A l'interieur des loges, des obediences, de chacun.
Et la richesse et LA BASE de la FM est de faire travailler ENSEMBLE ceux qui se seraient opposés ailleurs.
Donc oui, il faut accepter les differences. Quant'à les diviser pour qu'elles ne maconnent pas(politique GLNF) ensemble, non !

joaben 05/03/2015 09:40

Tout a fait d'accord MC sur ta CRITIQUE de l'etiquettage.
En effet, il est absolument aberrant de lire des FM s'exciter sur des etiquettes qu'ils se sont collés ou ont collé à d'autres. D'où ce désastre qui fait tomber les FM dans le puéril et jusquà des raissonnement de café du commerce autor de la "régularité".
Oui, chaque groupe a des "regles".
Un élément essentiel est la COHERENCE.
Et c'est là que l'attachement au groupe te fait déraper dans ton discours.
Dans la mesure où tu dis reconnaitre les mebres du GO comme francmaçons, TU DOIS appliquer la regle maçonnique que tu répètes à chaque ouverture de loge : TU DOIS maconner(tenue maçonnique) avec eux si l'occasion se présente !
Alors, bien sûr, les consignes d'un organisme profane(l'obedience) te poussent à choisir un comportement d'exclusion et de rejet.
Est-ce maçonnique d'ainsi diviser les FM ? Tous les rituels(GLNF compris) te disent le contraire !
Faut-il être tolérant avec le rejet, le mépris, l'addiction au groupe, la contre-fraternité que manifestent les dirigeants des obediences sectaires? A mon sens, NON !
Et il est de notre DEVOIR de vous inviter à FRATERNITE, valeur maçonnique au lieu d'ALLEGEANCE valeur profane que vous temoignez à vos chefs.

Sinon, vous pouvez aussi choisir une attitude cohérente de considérer non-francmacons ceux qui ne font pas partie de votre groupe.
Mais SVP, cessez l'hypocrisie de dire FM ceux que vous rejettez de vos activités FM !

TS 04/03/2015 20:47

MTCS,
Que veux tu , il y en a qui passe leur temps à essayer de trouver des défauts ou à critiquer les autres , c'est comme ça , ce qui est certain que ce n'est pas le travail en loge qui doit les faire avancer comme tu ne pourras jamais lire un morceau d'architecture de leur part .
La tempérance ma sœur est une vertu que tous ne peuvent acquérir "
Bon courage à toi

Bastien 10/03/2015 00:40

@ Joaben
"ne parlez pas de nous, laissez-nous faire nos petites affaires""
1- Ce n'est pas ce que nous disons. En tous cas, mon point de vue personnel est simplement : nous avons un édifice partiellement brisé, laissez nous le reconstruire, nous sommes heureux entre nous, dans une sérénité et une motivation retrouvée, et n'avons pas besoin de vos insultes.
2- (encore un point de vue personnel) : tous les chemins sont respectables, et quelles que soient les obédiences. Que chacun construise son édifice, et conserve son énergie pour cela, sans s'occuper de détruire ceux des autres.
3- Tu n'es pas plus légitime comme consultant externe de la GLNF que je ne le suis de l'obédience dont tu fais partie. Donc, sans légitimité, mieux vaut se taire et écouter avec empathie que de parler sans plus savoir ce que l'on dit...

joaben 09/03/2015 11:44

La parabole de la paille et de la poutre :
Approche nigaude : vouloir voir des poutres au lieu de pailles dans l'oeil de l'autre !
Etait-ce le sens que voulait donner Jesus ?
Voulait-il faire taire les critiques, lui qui critiquait copieusement l'ordre établi, les pharisiens, etc.
Alors, y-a-t-il volonté de critique interne à l'interieur de GLNF !
Pas du tout ! Ton "ultime lien" se vante d'avoir fait taire toutes les critiques, d'un unanimisme et il a mis en place des statuts verrouillant tout risque de critique !

En fait quel est le leitmotiv des courtisans de Servel : "ne parlez pas de nous, laissez-nous faire nos petites affaires"
Sauf que cette pratique, typique des sectes (toutes disent de même) est totalement contre-maçonnique : On est FM qu'au travers de la reconnaissance de l'autre ...Et la fraternité n'est pas un copinage de courtisans, mais de savoir dire et ecouter, pas que des compliments.
Si tu as des critiques sur l'obédience que tu voudras, elle est fort interessante à considérer. IL y a evidemment beaucoup à critiquer sur GLEFU et l'oeil exterieur est interessant.
NB Bastien : il serait interessant que tu commentes, sans pirouette ni faux fuyant ce que tu as avancé sur l'article 210 en dissimulant l'article 211 ... J'en parle plus haut.

Bastien 09/03/2015 01:13

Ce que tu dis Joaben, n'est pas faux.
Ceux qui ont critiqué l'ordre établi n'avaient pas tord.
Mais ne l'oublions pas la parabole de la paille et de la poutre : "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. »"

N'as tu rien à corriger au niveau de ton obédience, la GLEFU, ou de toi même, avant de t'attaquer à la GLNF et à ses Frères ?
Mais ou est donc ton humilité, ou est caché ton sens de la remise en cause de ta propre poutre ?

joaben 05/03/2015 09:29

Encore un commentaire sur les commentateurs et pas sur le sujet.
Et toujours éternel refrain peu glorieux : il faut taire et faire taire ce qui touche l'activité de votre ultime lien.
Que signifie un mode sans "critiques" ? JC a critiqué l'ordre établi, Galilée aussi, G Washington aussi ... etc.
Mais nos courtisans de l'"ultime lien" eux exigent non critique.
Bien sur que la critique est un DEVOIR du FM en particulier. Si cette critique est pertinente, elle prospère, sinon c'est à l'intelligence qu'il faut faire appel pour qu'elle disparaisse.

TS 04/03/2015 20:47

MTCS,
Que veux tu , il y en a qui passe leur temps à essayer de trouver des défauts ou à critiquer les autres , c'est comme ça , ce qui est certain que ce n'est pas le travail en loge qui doit les faire avancer comme tu ne pourras jamais lire un morceau d'architecture de leur part .
La tempérance ma sœur est une vertu que tous ne peuvent acquérir "
Bon courage à toi

La Maçonne 11/03/2015 23:15

@Joaben, Si tu veux éviter la fameuse "propagande" des frères de la GLNF, il faudrait que tu apprennes que ce qui se passe dans cette obédience ne te concerne plus parce que ce n'est plus ton obédience.
Ceux qui y sont restés, le sont restés pour des motifs qui ne regardent qu'eux. Tu n'as pas à les juger comme eux n'ont pas à juger ton départ. Tant qu'une obédience n'empêche pas d'autres maçons ou d'autres obédiences d'exister ou ne les obligent pas à modifier leurs statuts ou leurs pratiques, personne n'a à s'en occuper.
La GLNF est effectivement misogyne refusant l'initiation des femmes, mais les femmes (et les sœurs) ne leur demandent pas la permission et n'ont pas attendu sur eux, ni sur la GLUA pour exister.

joaben 09/03/2015 13:22

Bastien, au delà du discours méprisant, marque de fabrique du monde des courtisans de Servel :
1) Tu as dissimulé l'article 211 qui d'evidence limite l'article 210.
2) Tu tentes maintenant de rattraper le coup, ce qui n'enleve rien à ton imposture.

Ce que tu racontes n'eclaire rien du tout ... les articles, je les connais.
Il faut rester simple et précis :

- Avant les statuts de ton "ultime lien", un VM avait tout pouvoir SANS RESTRICTION pour refuser l'entrée en loge d'un GOP ou GON . C'etait à son appréciation(dont il avait à justifier).
- Par l'action de ton ultime lien, ce devient innaplicable : Lorsque qu'un GOx se presente en loge, s'il y a une raison valable pour lui refuser l'entrée, impossible de lui refuser l'entrée !

"Article 211
Si le Frère concerné bénéficie d’un privilège de juridiction (Article 218 du présent Règlement Intérieur), le Vénérable Maître peut SEULEMENT solliciter"

Bastien, tu comprendras bien que cette pirouette ne va pas convaincre grand monde.
Pour GLEFU, exposes tes critiques, inutile de t'adresser à "Moi". Si elles s'averent pertinentes chacun appréciera...
A la difference de vos pratiques, je souhaite pour ma part que les critiques s'expriment ... evidemment pas à vos manieres habituelles de vous en prendre ad hominem, mais est-ce possible ?

Bastien 09/03/2015 01:08

Joaben,
Tu es tout à fait en droit de ne pas comprendre ce que risque "un Frère bénéficiant d'un privilège de juridiction.", L'ignorance n'est pas un tare, au contraire.
Pour t'aider, et être pédagogue par rapport aux lecteurs de ce Blog, mais aussi pour contrer la désinformation que ton inculture récente concertant la GLNF (je ne parle pas d'inculture globale, bien sûr, mais de ta façon péremptoire de prendre position sur que tu ne connais plus, spécifiquement concernant ton ex obédience qui a bien changé pour le grand bonheur des ses Frères) :
Art 210 : Le VM est totalement libre d'exclure qui il veut de sa Tenue s'il estime que la présence d'un F peut troubler l'harmonie de sa Loge. Par Frère on entre TOUT F quel que soit l'office administratif qu'il assume.
Mais la sanction envers ce F sera décidée à des niveaux différents :
S'il c'est un F de la Loge, c'est le conseil de Loge qui décidera de la suite disciplinaire à donner.
Art 211 : si le F exclu est GO Provincial, c'est le GMP (et son conseil, généralement composé des Députas, Assitants GMP, Surveillants, Hospitalier, Porte Glaive etc.. qui décide de la sanction à adopter pour l'un de ses officiers suite à cette exclusion, et non la Loge.
De même, s'il s'agit d'un GO National, c'est le Grand Maître (et sa structure ad hoc) qui sera apte à prendre la décision de sanction disciplinaire.
Dans les 2 cas (GOP ou GN) le délai est de 3 mois.
Ainsi, il est fallacieux de faire croire que les GOP ou GO sont exemptés de l'exclusion d'une Loge, comme des sanctions faisant suite à la décision du VM.
Il est au contraire de bon sens d'expliquer qu'un GOP ou GO "viré" de la Tenue par un VM sera durement sanctionné pour l'exemple, et pour la régularité du fond, s'il a fauté !
Heureux de t'avoir éclairé, n'hésite pas si besoin à interroger les FF de la GNLF si tu as des questions.
En ce qui concerne la GLEFU, je ne manquerai pas de m'adresser à toi, bien sûr

TS 08/03/2015 14:44

Oups ... Pas de maillot ( iPad) mais bien de mails !!!

TS 08/03/2015 14:42

Joaben
Je parle simplement de maillot qu'ont adresse des FF et SS a notre hôte .
Vu la qualité des propos de ces personnages , je présume que le travail doit être du même acabit .

joaben 05/03/2015 13:46

dixit TS "ce qui est certain que ce n'est pas le travail en loge qui doit les faire avancer comme tu ne pourras jamais lire un morceau d'architecture de leur part . "
De qui parles-tu ? Et comment es-tu au courant d'absence de "morceaux d'architecture" de ces frères ?
Pas pour t'accabler, mon cher TS, mais ne crois-tu pas que cette manifestation contre des inconnus soit désagréable ?

joaben 04/03/2015 15:16

Petit exemple tout récent du comportement de disciple du gourouesque "ultime lien avec Dieu" :
Pour se dédouaner du sovietisme du dogme du nouveau maître des lieux, "ultime lien", les statuts qu'il a fait voter en engageant de ne pas les lire par son soviet suprême (j'exagere ? Qui d'autre a une AG composé à moitié de nommés du pouvoir ?) :
Revenons au dit dogme ! L'un de ces militants, bien connu ici(sous pseudo Bastien ... qui m'a largement invectivé) brandit sous le blog de FDA l'article 210 :
( http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/2015/02/le-grand-orient-des-pays-bas-reconnait-la-glnf-par-acclamation.html#anchorComment )

" le Vénérable Maître peut souverainement refuser l'admission, au sein de la Loge dont il est en charge, de tout frère dont la présence pourrait en troubler l'harmonie"

Si on s'arrête là (et c'est toute la malhonnêteté de la propagande Servel) on pourrait estimer que Joaben (et autres) exagere et que finalement GLNF est comme les autres sur ce point ...

MAIS, le dit BAstien dissimule l'article suivant (211) ! :

"Si le Frère concerné bénéficie d’un privilège de juridiction (Article 218 du présent Règlement
Intérieur), le Vénérable Maître peut seulement solliciter du Grand Maître Provincial ou du
Grand Maître la saisine du Conseil de Discipline ad hoc."

Qui bénéficie du dit "privilège" ???? Les officiers nommés par le pouvoir(mais aussi VM et PVM) !

l'article 211 ainsi elimine la prérogative absolue du VM ! Le cas n'est pas théorique ! En 2011, plusieurs VM ont interdit d'entrée en loge des GOP décidés à perturber. Ce ne serait plus possible sous Servel !

Comme on le constate, la tromperie est une véritable institution dans un tel groupe construit sur l'affirmation arrogante, l'autoritarisme.
Comment de tels imposteurs sans scrupule osent-ils se plaindre qu'on démasque leurs impostures ? Il est vrai que lors du vote des dits statuts, les militants se sont contentés de lire la propagande(comme celle-ci) aux votants des loges et fustigeaient quiconque osait lire la réalité !
Quelques remarques timides étaient toutefois remontées des loges ... classées pour l'essentiel comme "fantaisistes" !
En tant que FM n'est-il pas de notre DEVOIR de dénoncer de tels comportements ? quelques soient les convenances de silence dissimulateur que veulent installer les militants de chaque camp ... mais aussi les sympathies individuelles ?
Ainsi si le comportement du pseudo Bastien sur ce coup est odieux, l'humain derriere est probablement fort sympa. ET finalement comme le mensonge, les postures se sont banalisés, rarement condamnés, un tel comportement finit par leur paraître normal.

joaben 04/03/2015 12:56

Il est à noter que les "dogmatiques" de reglement obedentiel qui s'affublent d'un attribut de "régulier", ce qui les donnerait un droit à violer les principes de la francmaconnerie en divisant des franc-macons entre des fréquentables et des infréquentables, incapables d'assumer et d'affirmer clairement s'ils considerent "francmaçons" ceux qu'il excluent des cérémonies maçonniques ... ce qui temoigne pour le moins d'une agressivité et de mépris et bien les mêmes nous font un numéro qu'ils seraient perturbés des critiques de ceux qu'ils relèguent dans les infréquentables "irréguliers" (terme sans le moindre sens maçonnique mais pretexte à diviser !).

joaben 05/03/2015 09:43

chere anne, je ne vais pas jouer au jeu de gamin "c'est l'autre qui a commencé" ... Mais tel est un des pieges des blogs, il a toujours prime à celui qui attaque personnellement et crée la querelle.

La Maçonne 04/03/2015 21:58

Joaben, Desap,
Arretez de vous chamailler.

joaben 04/03/2015 19:34

desap., Ton opinion sur moi est strictement sans intérêt ! Assumes a minima ta campagne pour me faire bannir ! Si tu es incapable d'assumer ce que tu fais et a fait, comment peux-tu espérer être crédible ? Et encore une fois tes bouderies diverses sont sans intérêt.
Le débat ici n'est pas sur ta personne ni la mienne ni de savoir si tu es vexé ou le style de joaben mais le dogmatisme en FM.
Si ce que je raconte te déplait, apportes des arguments, sans te vanter qu'ils seraient probants, définitifs et chacun appreciera la solidité. Mais je doute au vu de tes prestations passées que ce soit possible.
Donc ne comptes pas sur moi sur une querelle de plus, même si c'est ta tactique pour détourner l'attention à des puerilités.

Désap. 04/03/2015 18:44

Je ne te demande pas de te taire, je souhaite simplement que tu sois moins caricatural, ne serait-ce que pour la qualité des échanges.

joaben 04/03/2015 16:33

Desap, Si tu as envie de commenter, tu commentes et si preferes bouder, boudes ! Mais ce chantage que tu as deja fait à répétition sur les dirigeants de blog pour "faire taire" voire avec des menaces de brutalité, des actions en bande, pour pleurnicher ensuite qu'on est pas sympa avec toi, ca va ...
Ca montre avant tout la hauteur d'esprit de ces groupes dont le leitmotiv est de "faire taire" l'autre.

Désap. 04/03/2015 16:17

Disons que je parlais pour moi.
Il a du reste suffit que j'exprime trois mots pour me faire tancer, merci Joaben de me confirmer par l'exemple.
Lorsque tu lâcheras cette vulgate "diatribèsque" je reprendrai les discussions.

Désap. 04/03/2015 09:44

Les réguliers passéistes n'ont plus envie de se faire traiter d'incultes à longueur de commentaires de Joaben, voilà pourquoi ils n'interviennent plus.

joaben 04/03/2015 11:54

La bouderie suivant la chicane serait-elle une nouvelle démarche maçonnique ?
"Incultes" ? terme jamais employé ...
Manifestement, l'auto-proclamation vantarde est une 2e nature ... voilà Desap s'auto-proclamer representant des "réguliers"...
Cependant, à part s'en prendre aux personnes, lancer des injonctions pour les faire taire ou chercher des querelles steriles suivies de bouderies le discours est plutôt court. Et si le fait d'être contrariés par des avis différents suffit à declencher une bouderie, ca donne une idée de la solidité de vos pretentions. Assez typique : chercher des alliances de circonstance ...
Il y aurait pourtant possibilité d'un discours solide s'ancrant sur la tradition plutôt que sur du fétichisme ou des arrogances diverses. Mais ... rien !


@Brumaire, en effet, malgré des désaccords, je suis heureux de constater un échange qui enrichit. En effet, je n'evoquais l' "anarchie" qu'au sens de "foutoir".
S'il est evidemment impossible d'avoir quelque déba avec des militants, désinteressés à l'echange mais uniquement orientés à defendre un groupe, des ambitions ou des intérêts de business (dans leur cas, tout est bon pour contrer l'autre) ...
Par contre, le débat qu'a lancé notre soeur est fort interessant et devrait nous interpeller, tous :
- quelle force, quelle portée, quelle étendue, quelle valeur temporelle donnons-nous à nos textes ? La réponse est plus subtile et nuancée qu'il en parait.
Il me semble qu'il faut chercher la force dans la stabilité(les rituels sont grosso-modo identiques depuis 3 siècles) le détachement des circonstances des pouvoirs du moment(religieux, politique), des moeurs et société(les homos, les boiteux, les serfs étaient bannis de FM au 18e), le détachement de toute pression du groupe(quelque soient les "constitutions" elles sont au service d'une situation du moment.

Exemple : Liberté, égalité, fraternité, laïcité sont des valeurs inscrites, stables depuis des siecles. Si ce fut adopté par la république, ce sont les valeurs des outils maconniques.

Brumaire 04/03/2015 00:07

Ma chère Anne, tu as certainement vu que de la Vérité, j'en suis bien loin, et le confort des certitudes doit être sûrement bien inconfortable. J'espère encore avoir longtemps la capacité de pouvoir (me) poser des questions!
Et tranquillise-toi, pour la grande majorité de tes lecteurs, La Maçonne est une vraie maçonne.

Brumaire 03/03/2015 20:17

Je partage complètement l'opinion de Joaben lorsqu'il dit que l'outil qui permet de déminer les dérives soulignées par notre hôte est la Fraternité. Apprendre à dire est aussi un travail maçonnique.
Initiation, désinitiation? La première est un rite d'entrée, mais tout reste à faire, et il me semble que le ''tout'' est l'oeuvre de toute une vie. La désinitiation me paraît bien difficile à appréhender : ni le/la concerné(e), ni les autres ne peuvent trop en juger, sauf si les dérives sont visiblement incompatibles avec ce qui a incité à faire la démarche maçonnique.
Joaben, l'anarchie n'est pas le foutoir, c'est au contraire, une si belle utopie qu'il faut être fort vertueux pour s'en réclamer.

rfabil 03/03/2015 19:10

Juste à dire et redire lors des initiations: "suivez ceux qui cherchent et fuyez ceux qui disent avoir trouver ...." et pour les compagnons: "ne demande pas ton chemin à celui qui le sait, tu ne prendrais pas le risque de t’égarer."...

Brumaire 03/03/2015 16:11

Chère Anne, merci pour cet article qui pointe les bonnes questions: la rituelâtrie, le complexe de supériorité de ceux qui, parce qu'ils ont une fonction ou/et des degrés quelconques, détiennent La Vérité, etc...Ce sont des problèmes à poser franchement dès qu'on s'en aperçoit. Le VM est un animateur, un coordonnateur, un rassembleur. Et ceux qui sont dans les hts grades, s'ils se comportent de travers, ont un peu oublié deux choses: le message du 3° degré,et que les hts grades sont essentiellement des endroits où nous sommes sensés nous perfectionner, pas seulement dans l'appréhension des diverses traditions qui composent le rite, dans la possibilité de trouver dans leur synthèse, une spiritualité personnelle et humaniste dégagée de tout dogme mais aussi, et surtout, nous perfectionner dans nos comportements. Parfois, les cordons, qu'ils soient de n'importe quelle couleur, qu'ils représentent une fonction ou un degré, sont mal investis par ceux qui les portent.
Quant aux rituels, ils ne sont pas des textes sacrés, seulement les repères indispensables pour l'appréhension de la symbolique maçonnique, et les interprétations de ceux-ci sont éminemment personnelles. Il suffit simplement d'apprendre pourquoi on fait ou on dit cela plutôt qu'autre chose, et ça, ça relève de la culture maçonnique et de l'histoire, les deux nécessaires à la compréhension du rituel et à savoir où on habite.
Le jour où j'aurai trouvé la Vérité, je n'oublierai pas 1, de te le dire, 2, de démissionner!

La Maçonne 03/03/2015 20:44

Hihi! Si tu trouves la vérité, ma soeur, j'en serais heureuse pour toi.
Imagine cette vie sans question, sans tourner le moindre symbole dans tous les sens.. ..Ah! Que parfois ne douter de rien doit être reposant!
Du moment que ce ne soit pas le repos éternel....
Car dans le fond, tout viens de là.

Zaadhum 02/03/2015 19:08

Voilà un article qui fait resurgir une impression de 'déjà vu' en le lisant. Même si je ne suis qu'un jeune compagnon, trouver en loge les comportements décrits, alors que l'on cherchait la lumière et une autre vision des choses en dehors des jugements habituels, m'a un peu scotcher au début de mon apprentissage. Mais au final, la franc-maçonnerie est une société humaine, et même si son concept est beau, ce sont les humains qui la composent qui en font ce qu'elle est. Il faut prendre garde à ne pas devenir soi même dogmatique. Le danger vient de l'intérieur aussi.

joaben 03/03/2015 09:31

Mes chers.
Si on veut éviter ces problèmes, il ne faut pas craindre de les analyser et quels sont les ressorts de ces comportements déviants. Et il faut le faire sans concession, convenance, compromission et avec infiniment de tendresse et fraternité pour ceux qui s'y sont livrés dont NOUS sommes tous.
Il faut déjà accepter modestement que les frontiers ne sont pas aussi délimitées :
- Aux extremes, evidemment autant le comportement de gourou que l'anarchie sont à condamner.
- par contre, si nous admettons que nous avons besoin de regles de fonctionnement, les plus stables et le plus vertueuses possibles, le rappel à la règle peut être vécu comme un dogmatisme autoritaire.
Alors comment faire ? Nous avons un magnifique outil : LA FRATERNITE qui nous permet de nous adresser directement de FM à FM, ans nul besoin du circuit obedentiel : ce qui explique que les agents de pouvoir obedentiel sont si hostiles à cette fraternité réelle et directe.
La fraternité permet aussi la franchise de se dire directement et de relativiser les dogmes artificiels inventés pour soumettre par des pouvoirs facultatifs.
Et la fraternité permet d'accepter ce qu'on percevrait comme agression ailleurs.

Donc nous avons TOUT, en FM, tous les outils pour que le dogmatisme ne s'installe pas et pour avoir des regles qui garantissent l' "Ordre" !
Il suffit de S'EN SERVIR ! Et c'est là que nous faillissons ! Car nous avons helas souvent confondu fraternité avec complicité, convenances, soumission.

Etonnant tout de même que les militants des "dogmes de régularité" ne se soient pas prononcés sur ton sujet !

La Maçonne 02/03/2015 19:13

C'est un peu aussi mon idée: pour limiter le "dogmatisme" et préserver nos nouveaux arrivants, évitons de devenir des vieux schnocks ...

frangine du nord 02/03/2015 15:33

ah que c'est bien écrit, du vécu, de la vrai vie de la maçonnerie...HAAA ma soeur Anne, si j'avais ta verve, j'aurais pu écrire le même article, mais je ne suis que poète, alors je lis et je savoure...encore merci pour cet article qui remet à leur place les bien pensants de la maçonnerie...
https://www.youtube.com/watch?v=3GA0ue9F79o

La Maçonne 02/03/2015 16:19

Du vécu. Depuis que j'ai ouvert ce blog, j'ai fait le tour de pas mal de postures dogmatiques.
Aussi en loge. On imagine bien que celle qui tient ce blog est la même dans la vraie vie et rencontre les mêmes problèmes avec le même type de personnages!
C'est ainsi. L'essentiel est de poursuivre son chemin et de ne laisser personne vous imposer quoique ce soit.

Aristote57 02/03/2015 10:08

Concernant le "sacrifice", le "plaisir" ...
Lors des enquêtes de profane, n'est-ce pas un élément essentiel d'interrogation ? Le(la) candidat pourra-t-il être heureux avec nous ? Sous cet angle, plutôt que des dogmes on peut, instinctivement apprécier au travers du questionnement comment, l'enquêteur connaissant sa loge, normalement, imaginer le candidat dans les différentes situations de la vie de la loge.
Bien sûr ce sera subjectif, mais issu du plus profond de chacun.
Et pour que ce soit efficiace, chacun doit être imprégné de nos valeurs constantes depuis 3 siecles.

joaben 02/03/2015 09:16

Tu touches juste encore, chère Anne.
En amenant le débat hors des positions partisannes qui emaillent les commentaires de ton blog, où c'est l'"AUTRE" , le méchant le haineux, le sectaire, le diviseur, l'hérétique, le critiquer, etc ...
Procédé bien pratique pour se dispenser d'examiner ce que ce "AUTRE" dit. SQes propos sont disqualifiés d'avance car il se refuse à se soumettre soit à l'autorité du groupe,, soit à l'injonction de silence sur l'acrtivité du groupe pour lequel on milite...
Pour faire bonne mesure, on se presente, comme le gentil, le poli qui ne critique pas, etc...
------------
Revenons à cette question du "dogme", bien ancré dans la culture catholique :

Le dogme, dans ce cadre, est une écrit prononcé par un pape INFAILLIBLE(c'est un autre dogme qui a décidé de celà) EX-CATHEDRA. Chaque dogme précise : est anathème quiconque refuse de se soumettre au dogme. Par conséquent mérite excommunication, est hérétique.
Même si l'"infaillibilité" du pape est un grand sujet de rigolade, pour autant, le saint-siège n'a jamais aboli cette incongruité.
ET la FM ? Un certain GM ayant proclamé qu'en sa fonction le GM est "ultime lien entre Dieu et les hommes" on est dans le même type de fonctionnement, le dit GM revendiquant ...et exigeant croyance soumise à Dieu.
On notera qu'il dispose lui aussi d'une cour versatile selon le chef mais prête à tout pour garder sa position et soutenir aveuglément le chef.
On a aussi le même discours interdisant tout désaccord, critique :
- ceux qui sont mécontents n'ont qu'à partir. D'ailleur le dit "ultime" a construit des statuts dignes du "soviet suprême" verrouillant toute contestation eventuelle.
- le plébiscite à l'l"ultime" est vanté comme une vertu, les scores à la sovietique une fierté.
- le système "personnalise" : ainsi les attaques se ciblent à la personne, pas aux arguments avancés.
- silence exigé, voire au moyen de menaces sur l'activisme interne.
Alors bien sûr, pour maintenir la soumission de cotisants, il faut des dogmes :
Pour le groupe correspondant, le dogme proviendrait d'une supra-autorité qui edicte des "Principles". Et se soumettre à la dérive gourouesque ferait des cotisants dociles des "REGULIERS" à la difference d'hérétiques "irréguliers" ...
Le plus fort est que la dite autorité ne fonctionne, elle, pas sous le mode dogme, étant d'essnce protestante et non catholique.
Et elle n'a elle pas de soviet supreme, pas d'"ultime lien", pas de croyance en une vérité révélée, pas de bible chretienne obligatoire, etc ...
----------------
Je reviendrai à l'inverse sur la notion de "regles"

Bastien 09/03/2015 00:39

Allons, Joaben, le ton péremptoire que tu utilises ne peut cacher que tu écris surtout..tes fantasmes !
En effet, le VM de toute Loge de la GLNF est le seul apte à décider, s'il le souhaite, d'exclure un F de la Loge, que celui ci soit membre de l'atelier, ou simple visiteur, si ce F représente un risque pour l'harmonie de la Loge
Ceci fait indiscutablement partie des nouveaux règlements de la GLNF
Critique donc ailleurs stp. En tant que Grand Secrétaire d'une obédience qui s'autoproclame "Grande Loge", nous attendons tous de toi ..de la Sagesse, mais aussi de la Vérité, et non des points de vue de militant anti GLNF ou anti GLAM, tes bêtes noires, sur lesquelles tu déverses trop régulièrement ta bile.

FRED 02/03/2015 09:05

bonjour,
bien vu et belle analyse ! il y a également d'autres dogmes que partagent beaucoup de sœurs et de frères: par exemple que tout le monde peut devenir franc maçon ce qui signifie que les enquêtes ou que le passage sous le bandeau pour les rites qui le pratiquent doivent être une chambre d'enregistrement et que dés qu'un nouveau membre est présenté il doit être reçu.
une autre croyance en découle: celui qui a été initié l'ait à vie quelque soit les comportements ou les raisonnements qu'il porte. ainsi recevons nous et gardons nous dans nos Loges des membres qui expriment des idées fallacieuses ou qui se comportent comme des salauds. on doit malheureusement souvent constater que les maçons ont en commun avec les bouteilles de vin que certain se bonifient quand d'autres deviennent aussi digeste qu'un mauvais vinaigre. mais nous avons souvent du mal à l'accepter et nous acceptons et conservons dans nos chais des millésimes douteux.

joaben 02/03/2015 11:27

Je rejoins Anne dans le sens où si nous avons des instruments de mesure de la complétion de l'initiation, nous n'avons aucun instrument RECONNU pour mesurer la perte des critères initiatiques.
Pour ce qui est des radiations ... c'est à mon sens un tout autre sujet.
Car les raisons peuvent être diverses et souvent sans rapport avec quelque caractere initiatique( sauf que comme on le constate, dans le monde courtisan obédentiel, la soumission de principe aux chefs du moment est privilégiée aux valeurs initiatiques).
Je suis assez d'accord que (et tu as raison, fred, c'est encore plus grave) les "chefs de l'Ordre" ont eux aussi perdu le sens de LEUR responsabilité.
Mais ils sont le fruit de cette culture du "cotisant" plutôt que de la responsabilité comprise, assumée, affirmée ... que décrivent parfaitement les rituels.
Par exemple les statuts GLNF version Servel n'ont pas hésité à aller encore plus loin dans la dénature maçonnique dans ce domaine.
Ainsi le VM est démuni de son pouvoir vis à vis des officiers de la structure obedentielle : ceux-ci beneficient d'un "privilege juridique" ...
Quelques soient leurs agissements, leur état d'ébriété par exemple, dans le monde Servel, un VM n'a pas de pouvoir à leur interdire l'entrée en loge !
On me reproche d'être tres critique vis à vis du monde de la GLNF. N'est-ce pas justement notre DEVOIR maçonnique d'être critique vis à vis de telles déviances.
Même si les convenances profanes que brandissent les courtisans voudraient qu'on laisse d'autres FM sans réagir ...
Ainsi, ce qui te choque(comme la déchéance du rôle des VM), comme personne ne réagit, comme les courtisans prêchent silence ... et bien ca se perpétue, s'amplifie. Car ces VM qui ont renoncé à leur responsabilité de "Chef de l'Ordre" ils seront bientôt "officiers" prechant une soumission toute bête au chef !

FRED 02/03/2015 10:31

bonjour Joaben,
en ce qui concerne la perte de l'initiation on peut considérer que si l'on s'initie soi même il arrive quelque fois que l'on se "désinitie" soi même. pas besoin d'instance ou de tribunal nous sommes responsable de notre chemin et si l'on choisi la contre initiation (le monde profane nous y expose en permanence) on quitte l'Ordre.
quant au business immobilier ou autre ce n'est pas la cause du désordre, ce n'en est qu'un symptôme. la cause est plutôt à trouver dans l'ignorance et dans la perte de qualité maçonnique de certains chefs de notre ordre (les VM pour ne pas les nommer)

La Maçonne 02/03/2015 10:27

La question de Fred est intéressante à plus d'un titre.
Sommes nous initiés "à vie"? Ce qui pose indirectement la question : qu'Est-ce que l'initiation? Est-ce un machin magique ou plutôt le résultat du travail que nous faisons après la cérémonie d'initiation?
Est-ce que tout le monde peut être franc-maçon ou initié?
L'apport de Joaben est intéressant : on ne peut pas désinitier ... Mais personnellement, je pense que l'on ne le peut pas parce que personne ne peut juger l'autre et le travail qu'il a fait ... La radiation est, en elle-même, intéressante : pour manque d'assiduité (et encore parce que le frère ou la sœur n'a pas donné signe de vie depuis des lustres) ou pour défaut de capitation ... (il y a les rares cas de justice maçonnique, aussi).
Ce sont de très bonnes questions.

joaben 02/03/2015 09:27

Cher fred. d'accord pour dénoncer le laxisme des enquêtes. Helas la transmission du "vide maconnique" marche aussi bien, soinon meiux que la transmission de valeurs. Lorsqu'on a perdu toute référence maconnque(ce blog d'ailleurs temoigne à la lecture de courtisans haut placés l'ignorance parfois totale de ces principes communs remplacés par des regles de soumission interne) sur quelle base pourrait-on enquêter ?les criteres qu'avancent ces courtisans ? soumission, religiosité, affabilité ?
Par contre, l'initiation une fois conféré en fait un "initié". Sachant qu'il n'existe pas d'excommunication maconnique (même si les mêmes ignares y assimilent la "radiation" administrative, c'est dire la déchéance de l'esprit) en effet, nous n'avons d'autre choix que de considérer "initié" quiconque a reçu l'initiation. Et vouloir "désinitier" selon son humeur personnelle(ou en meute) n'est pas glorieux !
D'où la responsabilité énorme avant d'initier !
Mais lorsque les 2/3 de la cotisation est consacrée à du business immobilier, on s'en moque !

357 01/03/2015 20:35

Laisse pisser. C'est pas grave. De toute façon, on ne peut pas avoir que des amis dans la vie.

Cela prouve au moins une chose : tu es lue attentivement. Tu as donc un lectorat composé d'encordonnés plein de grades et de qualités. La classe quoi !

Bonne année 6015.

triangle 02/03/2015 08:43

Les intégristes sont partout, et je connais des intégristes du Symbole et aussi du Rituel!!!

templum 02/03/2015 08:28

TCS
merci pour tes propositions.
"sacrifice"? les dogmatiques du REAA m'ont appris que l'étymologie est "fabriquer du sacré" (le lieu de la découverte).
pas de perte ou d'échange, juste une processus (cérémonie du 3è, la loge redécouvre son sens avec le "sacrifice" du compagnon).
si no es vero....

La Maçonne 01/03/2015 20:43

Merci 357! Belle année à toi!
Je laisse pisser ... C'est pour "rassurer" nos frères et soeurs ... Nous sommes tous un jour le "mauvais maçon" de quelqu'un.

triangle 01/03/2015 20:34

L'individu est au centre du groupe. le point dans le cercle! merci la Maçonne

sichem 01/03/2015 22:41

hé bien Gabin a raison, "je sais qu'on ne sait jamais", oui au plaisir de se rencontrer, depuis 20 ans c'est un bonheur attendu de venir retrouver mes frères et soeurs le jeudi soir, ou le vendredi...et c'est ce qui compte, se faire plisir, en cherchant toujours, en trouvant parfois...
les prétentieux savants (ceci se décline aussi au féminin) ne m'agacent pas, je ne les écoute pas et même je les fuis, les "scientifiques du symbole", les encordonnés... ne parlent que pour s'écouter, où est la fraternité, Heureusement, ils sont peu nombreux, alors laissons les s'étourdir et passons. Allons, haut les coeurs, courage, "ils ne passeront pas !"

La Maçonne 01/03/2015 20:44

De rien ... Je préfère un petit point, même un point noir, plutôt que le mouton autour du cercle.