Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Quand l'abstentionnisme est montré du doigt par huit obédiences ….

Quand l'abstentionnisme est montré du doigt par huit obédiences ….

Ce 16 mars, huit obédiences ont signé un communiqué appelant les électeurs « à ne pas céder à la tentation de l'abstention et à accomplir leur devoir de citoyen » pour les prochaines élections départementales. Et de conclure : « L'abstention ne sert que celles et ceux qui veulent affaiblir la République en la livrant au piège des extrémistes. »

La GLFF a refusé de signer ce communique, estimant que cela était contraire aux principes de l'obédience, soit l'adogmatisme politique comme religieux. Signalons aussi que la GLFF demande à ses loges, lors des périodes électorales, ne pas inviter de conférenciers qui seraient des femmes et des hommes politiques. L'objectif est d'éviter les amalgames. Cette décision est d'autant plus judicieuse et respectable que la transparence n'est pas la première qualité de nos femmes et hommes politiques.

Montrer du doigt les abstentionnismes, soit environ 40% de nos citoyens, en les accusant de livrer la République aux votes extrémistes, me paraît être une approche orientée de notre réalité électorale.

Ce sont les votes extrémistes qui affaiblissent la République – et bien eux qui sont condamnables – et non pas ceux qui ne votent rien, ni personne. J'ose même dire que « n'être d'accord avec personne » est aussi un choix électoral, qui doit être reconnu comme tel dans un état démocratique, alors qu'ils sont désignés comme des « m'enfoutistes » ou des voix à gagner pour les partis traditionnels. Qui ne s'est jamais trouvé, perplexe, dans un isoloir sans savoir qui voter ?

Le vote extrémiste est possible parce qu'il existe des partis extrémistes reconnus par l'état et donc tout à fait légaux. Or, pour au moins les partis d'extrême droite, le socle idéologique est illégal.

Les votes d'extrême droite affaiblissent la République, tout autant que les femmes et les hommes qui représentent ces partis. Ils sont contraire à nos valeurs, aux valeurs de nos obédiences et de la franc-maçonnerie en général. Un tel communiqué, s'il existait, serait signé volontiers par toutes les obédiences.

Lilithement vôtre,

Communiqué

Le 11 janvier dernier les Français ont manifesté leur attachement à la République, à ses valeurs et à ses principes en réponse au terrorisme aveugle et à la barbarie qui venaient de frapper la France.

La République repose sur un pacte social qui donne aux citoyens des droits, parmi lesquels le droit de vote, fondement de la démocratie représentative, mais qui leur assigne également des devoirs.

Aussi, lors des scrutins des 22 et 29 mars prochains consacrés aux élections départementales, les Obédiences maçonniques françaises signataires appellent toutes les électrices et tous les électeurs à ne pas céder à la tentation de l'abstention et à accomplir leur devoir citoyen en allant voter. Rien ne justifie en effet de renoncer à l’exercice du droit fondamental de voter.

L'abstention ne sert que celles et ceux qui veulent affaiblir la République en la livrant au piège des extrémismes.

Les Obédiences signataires : Grand Orient de France, Fédération Française du Droit Humain, Grande Loge Mixte de France, Grande Loge Mixte Universelle, Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm, Grande Loge Indépendante et Souveraine des Rites Unis, Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité.

Partager cet article

Commenter cet article

Punkerdale 29/03/2015 18:28

Il est regrettable et non démocratique que les Obés parlent et décident sans consultation des concernés, les appelant à suivre la masse des manipulés ou complices, pérennisant ainsi ce véritable système chaotique organisé. C'est un pis-aller et un non-sens suicidaire en contradiction avec nos principes, et actions-investissements sociétaux.
L'obscurantisme dont l’assujettissement socio/politico/économique extrémiste ne se limite pas simplement et seulement aux "partis-bords" indiqués.
Cela me fait penser au proverbe chinois connu : "Le sage montre la lune, l'homme regarde le bout du doigt" ou quelque chose comme ça...

Punkerdale 29/03/2015 17:53

Sages commentaires.

Brumaire 22/03/2015 22:36

En ce soir de premier tour, ''on'' regrette encore l'abstentionnisme de nos concitoyens: mais depuis des années, l'abstention est malheureusement devenue le seul moyen pour ceux qui ne vont pas voter de pointer l'autisme de la classe politique, et dans quel mépris elle tient les citoyens, puisque les votes blancs ne sont pas comptabilisés en tant que tels, à savoir contestataires. C'est l'une des raisons qui fait la montée d'un parti tel que le FN qui risque fort de nous échoir en 2017 si on se refuse à regarder les choses en face.

xm 22/03/2015 11:07

Ce qui est grave c'est que les frangins ne se bougent pas face à ce désastre national (6 commentaires, pas plus).

Le FN n'arrive pas à ce niveau électoral par pur hasard. C'est le système politique actuel (lois liberticides sur la sécurité intérieure, jurisprudence mettant en cause les libertés fondamentales: c'est peut- être bon contre l'antisémite Dieudonné mais ça peut être également utilisé contre tous les opposants gouvernementaux possibles...) et le laisser faire qui amène cette situation.

Marta 21/03/2015 16:48

Tant que l'on ne comptabilisera pas les votes blancs, on permettra aux citoyens de rester chez eux par inconsidération de leur expression, et dans ce cas là, ce n'est pas la peine de leur mettre sur le dos la responsabilité de l'augmentation des votes FN ! Quoique cette augmentation ne soit pas si importante que cela si l'on considère le camembert vu dans l'article de Roland Bosdeveix sur son blog http://arebroussepoil.com/. La vrai raison, c'est cette non écoute des citoyens, et que ceux qui votent blancs s'expriment, participent, jouent le jeu ! Alors arrêtons d'envoyer ces sollicitations au vote si rien ne bouge, si rien ne change! Il suffirait de se rajouter à ces 40% des citoyens, et refuser TOUS, une bonne fois pour toute , ENSEMBLE, pour dire : NON, cette fois ci, nous ne voterons pas! Quel beau rassemblement, non? Cela permettra au moins de montrer aux politiques actuels que nous ne voulons plus des dangers qu'ils GÉNÈRENT EUX MÊMES!

La Maçonne 21/03/2015 17:06

Marta, tu es une vraie! Merci de ton analyse!

xm 21/03/2015 16:39

J'ai apprécié ma TCS ton analyse (comme celles émises précédemment sur la CMF. Je suis de la GLDF).

Je me sentais marginal parmi les maçons.

Si les Obédiences avaient fait une dénonciation du FN (et même interdit les Frères de voter pour ce parti), il n'y avait rien à dire mais là on impose non seulement aux Frères mais plus grave aux profanes, aux citoyens de voter même s'ils n'en ont pas envie. Après vu le contexte politique actuel (au- delà même de la montée de l'extrême droite), il ne faudra même plus s'étonner des attaques anti- maçonniques.

Le plus grave n'est pas l'abstention mais le fait que les grands partis agissent tous dans le sens des lobbies financiers euro- atlantistes (désolé d'utiliser des termes de l'extrême droite mais là- dessus hélas ils ont raison).

Il est criminel par ailleurs de laisser aux citoyens que le choix du vote extrême (gauche ou droite) ou l'abstention car les grands partis sont trustés souvent par des gens peu recommandables qui parfois hélas sont issues de nos rangs (d'où la montée de l'anti- maçonnisme. C'est le serpent qui se mord la queue).

Cette affaire me fait penser à la circulaire de la GLDF qui interdisait aux Frères de voter pour des partis anti- européens aux élections européennes (cela allait aussi au- delà du FN).

Et à titre personnel, il y a un autre personnage politique qui me fait aussi peur voire plus que la famille Le Pen: Valls dont l'attitude digne de dirigeants autoritaires laisse songeur.

La Maçonne 21/03/2015 17:07

Je ne crois pas que tu sois marginal ... Nous sommes censés être composé "comme dans la société" et donc compter parmi nous 40% d'abstentionnistes.

Lebeau 21/03/2015 14:25

La dernière phrase est claire: il s'agit bel et bien de "peser" sur le choix politique des frères, ce qui n'est certes pas la vocation première d'une obédience.

Claude 21/03/2015 11:39

J'appartiens à une famille maçonnique, OITAR, qui n'a pas signé cet appel et j'en suis heureux.
Je conteste à qui que ce soit le droit de me dire si mon attitude politique est "citoyenne" comme on dit aujourd'hui, ou non.
Il est vrai qu'un certain nombre d'abstentionnistes ne va pas voter par désintérêt de la chose politique, mais il est tout aussi vrai que certains, comme moi, s'ils s'abstiennent, considèrent leur abstention somme un acte politique.
Je ne voterai sans doute pas demain, pour deux raisons.
1°) aucune des quatre "doublettes" qui me sont proposées ne me convient.
2°) je refuse d'élire quelqu'un pour occuper un poste dont le rôle n'est pas défini et l'on ne connait précisément ni le rôle ni les pouvoirs de ces futurs élus.

Le jour où le vote blanc sera réellement comptabilisé et apparaîtra dans les résultats d'un vote de façon claire, je remplacerai mon éventuelle abstention par un vote blanc.

Yolande Guitline 21/03/2015 11:28

"N'être d'accord avec personne" peut s'exprimer par le vote blanc mais à mon humble avis en aucun cas par l'abstention. Je te rappelle que c'est au prix de nombreuses et douloureuses batailles que nous avons, femmes, obtenu de nous exprimer par la voix du vote , et cela nous a été accordé seulement en 1945. S'abstenir reviendrait à nier ce pourquoi chaque jour nos r,nombre d'entre nous se bat. La simple démarche d'aller voter, même " blanc" rend nos revendications crédibles, mais, s'abstenir nous renvoie à nos casseroles ! C'est un peu caricatural mais j'ai bien peur que cela soit interprété par bon nombre comme : " on vous l'avait dit...des petits pois à la place du cerveau. !"

La Maçonne 21/03/2015 12:54

Yolande. A ce jour, en France, le "vote blanc" n'est pas décompté comme un vote et est considéré comme une "abstention".
C'est-à-dire que ceux qui ne se déplacent pas et ceux qui se déplacent pour voter blanc sont rangés dans la même catégorie. Je pense qu'effectivement le décompte du "vote blanc" est nécessaire. Ce qui éviterait des votes "protestataires" vers l'extrémisme.
La réflexion sur la reconnaissance du vote "blanc" est à faire au niveau de nos politiques.

Homme libre 21/03/2015 09:59

Depuis les années 1970, la gauche et la droite sous l'impulsion de la communauté européenne ont organisé une politique commune de régression sociale généralisée pour le plus grand profit de la finance internationale. Dans ces conditions, si l'on ne veut pas voter pour les extrêmes il ne reste qu'une solution l'abstention. En effet, le peuple a voté non à cette politique en 2005, ceux qui étaient censés nous représenter ont passé outre en méprisant les électeurs, inutile de s'étonner que ce même mépris leur revient au visage comme par un effet boomerang.