Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Le masculinisme ou la violence oubliée.

Le masculinisme ou la violence oubliée.

Le « masculinisme » est un mot qui se voulait être, au départ, l'équivalent du féminisme au masculin. Le mot est apparu, dans les années 70, dans les groupes d'hommes féministes, sans qu'il ne soit retenu. Aujourd'hui, le masculinisme évoque l'anti-féminisme, voir même ce qui est appelé à l'anti-femme. Les masculinismes eux-mêmes réfutent le terme. Il fut, en effet, défini dans les années 1990, par Michèle Le Doeuff qui considère

« ce particularisme qui, non seulement n’envisage que l’histoire ou la vie sociale des hommes, mais encore double cette limitation d’une affirmation : il n’y a qu’eux qui comptent et leur point de vue ». Les chefs de file en France sont Soral, Zemmour, l'extrême droite et ainsi que différents mouvements réfutant les principes d'égalité homme/femme.

Le masculinisme (ou anti-féminisme) partent du principe que l'égalité entre les hommes et les femmes est obtenues, et que ce sont eux – les hommes – qui sont devenus les victimes (innocentes) de la société. Les hommes seraient « en crise », crise d'identité, en perte de repère et ne saurait plus être des hommes. Il ne faut pas confondre le « masculinisme » par la misogynie ou le sexisme, même si la rhétorique se ressemble.

Le sexiste considère la femme comme inférieure, une handicapée, incapable d'entreprendre seule sa vie. Le masculinisme, s'estimant victime d'un féminisme radical, font le constat amer que ce sont les femmes qui sont au pouvoir.

On peut sourire de cette opposition : les femmes, bien qu'inférieures aux hommes, auraient pris le contrôle de la société. Bigre !

Les hommes seraient en « crise », démuni et en plein désarroi devant des hordes de femmes qui ont pris le pouvoir. Est-ce que cette « crise des hommes » est réelle ou imaginaire ?

L'interprétation est toute autre. Cette crise, bien sûr, n'existe pas – où du moins, elle existe de tout temps et partout dans le monde, tant et si bien que Judith A. Allen , historienne, se demande si les « hommes ne seraient pas toujours en crise ». Le masculinisme souhaite revenir à l'état antérieur, faire en sorte que les hommes reprennent le pouvoir, en reléguant les femmes à leurs « fonctions naturelles ». Le retour est essentiellement « naturaliste », c'est-à-dire reconnaître aux hommes des qualités jugées masculines : force, courage, compétitif, etc. Néanmoins, leur vécu montre qu'au contraire les femmes prennent ces fonctions et ces qualités « masculines ». N'est-ce pas dans ce masculinisme aussi l'expression d'échecs personnels, professionnels et sociaux de ces hommes qui se voient en quelque sorte injustement remplacés par des femmes qui ne jouent pas le jeu, celui de la nature ou du divin ?

Les premiers mouvements apparaissent publiquement pour la garde des enfants. Les hommes estiment, alors, être lésés, bien que les chiffres montrent une toute autre réalité. C'est d'ailleurs bien le problème de cet antiféminisme, expression qui semble être préférée en France, les réalités sociales et économiques des femmes et des hommes n'entrent aucunement en ligne de compte.

Le masculinisme souhaite nous faire croire que nous vivons en plein matriarcat, que les femmes y détiennent seules et sans partage tous les pouvoirs, et que les hommes n'ont que leurs yeux pour pleurer et, dans le pire des cas, se suicident à tour de bras. Ce n'est, hélas, pas une caricature.

L'autre aspect de l'antiféminisme est la violence et la justification de la violence. « C'est la faute au féminisme ».

Depuis plusieurs années, les femmes et les hommes militent pour l'abolition de la prostitution en France et, surtout, pour la pénalisation des clients. Sans vouloir entrer dans le détail des arguments positifs et négatifs de ce projet de société, qui d'ailleurs existent dans les pays nordiques, qui ont fait un choix de considérer la prostitution comme un métier à part entière, l'argument masculinisme, par excellence, est : « si on pénalise les clients, il y aura plus de viols ». C'est déjà considérer que ces clients violent, en effet, des prostitué(e)s. Autrement dit, l'achat d'un rapport sexuel équivaut à un viol, c'est-à-dire est un acte de violence. Ceci dit, la discussion masculiniste est de menacer d'une autre violence contre les femmes « honnêtes » (1). Le féminisme et toute législation ayant permis une égalité entre les hommes et les femmes ne conduiraient, selon les masculinistes, qu'à la violence des hommes. Toute proposition est assortie d'une menace de recrudescence de violence. La menace d'une violence en est une, aussi.

Cette place qui est prise dans la société par les femmes, cette place dans le travail, la famille, les études, prends une dimension symbolique dans la rue et les médias.

Un blog dont le nom est « les antiféministes » s'est donné pour mission de reprendre les attaques sexistes sur le web, pour les dénoncer, bien sûr. On a là, une version concentrée de ce que beaucoup de femmes connaissent déjà : http://lesantifeministes.tumblr.com/

Devant la violence conjugale, majoritairement masculine, les masculinistes sont dans une double position : soit ils nient (le complot féministe) ou réduisent les faits (il y a des hommes aussi qui sont battus). Ils vont de même considérer que c'est la faute aux victimes - « qui l'ont cherché » - Yvon Dallaire, psychologue masculiniste, considère même que la violence est dans la nature masculine et que, de fait, contrarier un homme, ben c'est pas bon. A partir de là, on peut s'attendre au pire …

Si l'antiféminisme, c'est-à-dire le masculinisme, peut paraître anecdotique pour certains et certaines. Il faut, néanmoins, s'intéresser aux « chefs de file », « grands penseurs » masculinistes, comme un Soral ou un Zemmour, qui sont connus aussi pour leurs positions racistes et antisémites. Une psychanalyste Margarete Mitscherlich considère que l'antisémitisme est une maladie « masculine ». Pour elle, l'antisémitisme résulterait des structures patriarcales modernes.

Une même relation au pouvoir semble faire surface : une autorité blanche et chrétienne, masculine – cela va sans dire – est mise à l'épreuve devant le déclin d'une société féminisée, judaïsée … et pourquoi pas, laïcisée.

Le masculinisme, avec ce qu'il contient de ridicule et d'anecdotique, semble être la partie invisible et oubliée d'autre chose.

Lilithement vôtre,

Notes :

(1) Au Névada, par exemple, le nombre de viols est deux fois supérieurs à un autre état, bien que la prostitution soit légale depuis 1881 !

Légalisation en Allemagne de la prostitution, en chiffres. On estime à 400 000 prostitué(e)s en Allemagne, avec environ 3000 maisons closes, dont 500 environ à Berlin. Seules 44 prostituées sont recensées auprès des organismes sociaux, alors que c'était l'argument de la légalisation de la prostitution. En France, on compte 20 000 prostitué(e)s.

Sources :

Dupuis-Déri Francis, « Le discours de la « crise de la masculinité » comme refus de l'égalité entre les sexes : histoire d'une rhétorique antiféministe », Cahiers du Genre1/2012 (n° 52) , p. 119-143
URL : www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2012-1-page-119.htm.
DOI : 10.3917/cdge.052.0119.

Allal Marina, « Antisémitisme, hiérarchies nationales et de genre : reproduction et réinterprétation des rapports de pouvoir », Raisons politiques 4/2006 (no 24) , p. 125-141
URL : www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2006-4-page-125.htm.
DOI : 10.3917/rai.024.0125.

Partager cet article

Commenter cet article

Peter Bu 07/05/2015 15:45

Oï, oï, oï..!

Si le « masculinisme » est l'équivalent du "féminisme" alors les "masculinistes" défendent les droits des hommes comme les féministes défendent les droits des femmes et il n'y a rien à redire. Si, comme l'insinue l'article d'introduction, les "masculinistes" sont représentés par des Soral, Zemour et l'extrême droite, leur équivalent "féministe" serait tout aussi catastrophique. En tout cas je n'ai aucune envie que mes droits soient défendus par ces Messieurs/Dames...

Quand, en plus, s'y ajoute ; "Une psychanalyste Margarete Mitscherlich considère que l'antisémitisme est une maladie « masculine ». Pour elle, l'antisémitisme résulterait des structures patriarcales modernes", on nage en plein délire. Non seulement cela absout les femmes de l'antisémitisme (merci pour elles, mais toutes ne le méritent pas), mais, en plus, cela affirme que l'antiséitisme est une "maladie moderne". Je suppose que M. Mitscherlich parle de l'antijudaïsme... qui, tout de même, ne date pas d'hier.

Pour que nous n'ayons tout de même perdu tout ce temps pour rien, un peu d'humour:


Dans les années cinquante quand l'antijudaisme soviétique atteint les sommets, le rabbin de Prague se met à apprendre le russe. La communauté juive accourt, affolée:
- Rabbi, est-ce vrai que tu veut parler le russe?
- Oui, je l'apprends.
- Mais comment peux-tu...?!
- Je veux aller parler à Staline.
- A Staline?!!! Et que veux-tu lui dire?
- Oï, oï, oï !...

joaben 14/04/2015 11:52

Eloquent, le site Dauphiné-Savoie sur lequel tu es intervenue, Anne.
Nous avons là la réalité de ce sexisme, au moins, assumé par Cincinatus !

Le problème est qu'il propage une énorme imposture classique e la GLNF, mais qui a force d'être répétée finit par s'ancrer comme une "vérité" dans l'esprit es freres de la GLNF.
Cincinatus pretend à un serment .... qui lui interdirait de se comporter en humain civilisé respectueux des FM de sexe femelle ...
Y a-t-il quelque serment d'obligation, maçonnique, faisant allusion à cette question de sexe ? Nullement !
Ce qui n’empêche pas la propagande de la GLNF (pas nouvelle sur cette question) de propager cette imposture !
Il serait evidemment plus légitime de repondre sur le dit blog, mais il faudrait pour celà que le dirigeant du dit blog ait courage à lire une appreciation divergente, quitte à y repondre ... mais aussi un peu de correction pour autrui...
En un sens plutôt que l'hypocrisie de certains propagandistes pretendant considerer FM, les FM de sexe femelle mais refusant de maçonner avec les dits maçons (faut oser une telle incongruité !), au moins Cincinatus est cohérent !
Dans son monde, seuls les membres de son groupe sont des FM !
On a compris qu'il y a une gêne chez certains de l'image absolument calamiteuse que donne ces pratiques, mais en fait ils tentent de dissimuler ou de changer l' "image" .

Faut-il rappeller aux propagandistes que les anciens Landmarks propageaient aussi le servage....
Faut-il en conclure qu'il voudrait préconiser le servage ?
Quelque soit les volontés de fraternité, faut-il être complaisant avec de telles pratiques ? Il est évident qu'à l'intérieur, on se rend même pas compte de la gravité.

Un point qui est significatif : L'orateur du dit blog ne voit evidemment qu'un aspect sexuel à se retrouver en maçonnerie avec des soeurs ? On se demande comment fait-il au travail, dans la rue, à l'eglise puisqu'il se dit chretien ..
Il est vrai que pour beaucoup de ces FM mode sexiste, le fait de se retrouver en FM dans des loges mixtes est forcément guidé par des objectifs sexuels ...
NB : s'il s'agit evidemment de la GLNF qui est en pointe sur ce sexisme, ca concerne tout autant les GLAMF, ou autres sexistes revendiqués, y compris au GO.

Lionel MAINE 13/04/2015 11:46

Pour les Frères partisans de l'apartheid générique, une thérapie : du bromure dans la coupe d'amertume voire, ... dans le Cabinet de Réflexion !
Pour les Sœurs adeptes de cette même conception, je ne sais pas !

La Maçonne 13/04/2015 11:02

@Joaben :en ce qui concerne Zemmour, pas de doute, puisqu'il explique doctement que les enfants gazés étaient "étrangers" ... Nous risquons d'être nombreux à passer en correctionnelle dans ce cas.
Pour le reste, je ne connais pas le blog Affidélis - et je doute fort néanmoins qu'il est tenu ce type de propos - comme FDA n'a pas non plus appelé la FM a soutenir quoique ce soit en ce qui concerne la politique d'Israël. Je ne l'ai jamais vu/lu faire, je ne l'ai jamais entendu prononcer un seul avis sur le sujet, ... Il a, en outre, parfaitement le droit de présenter autant sa religion, ses fêtes, ses rites, et de parler de ses croyances. Il a même raison de le faire, selon moi.



Si je comprends pour beaucoup que le traumatisme généré par la crise de la GLNF a laissé des traces dans les comportements et propos des uns et des autres, j'aimerais que tu surveilles les tiens. Tu as quitté la GLNF - pas la peine de revenir sur ton ancienne obédience à tout bout de champ, à chaque article, pour chaque motif. Dans cet article, je ne parle pas d'obédiences (du tout) - je n'en montre aucune du doigt - mais parle d'un fait de société contemporain - C'est en tant que tel qu'il faut l'analyser, le contredire ou le comprendre.

Je n'accepte pas les attaques de ce type, concernant un frère ou un groupe de frères, que je connais ou non, qu'ils soient de la GLAMF, GLNF ou d'ailleurs ... Tu dépasses les bornes depuis quelques temps.

joaben 13/04/2015 14:32

Chere Anne.
On est d'accord sur le fait que apprecier des freres de la GLNF ne signifie pas soutenir la politique de la gouvernance.
Mais si on parle de FM et de sexisme, comment ne pas parler du leader en la matière : la GLNF ?
NB : lorsque le sujet était sur la CMF et GLAMF, je parlais de GLAMF.
Si tu me parles de bataille sur la laité, il est probable que j'evoque le GO.
Il est vrai que pour ma part je ne m'inscris pas dans cet aparteid consistant à diviser les freres entre des "adogmatiques, libéraux ou autres"
Je ne connais, comme l'indique nos rituels qu' "un seul peuple de FM".
Je trouve désolant que les membres de la GLNF propagent cet aparteid, mais aussi ... que tu et d'autres mebres du GO ou autres ... l'acceptent, voire mêmme l'amplifient !
Si tu parles de FM "adogmatique" ,n'est-il pas utile de parler de ceux qui subissent des dogmes ?
Je trouverais dommage que des contributeurs comme "ma contribution" ne puisse participer, non ?
Donc oui, si je me revendique de la FM simple, des rituels, en effet, j'invite mes fereres à faire de même.
Oui, si j'ai decouvert l'absurdité du sexisme en FM, j'invite mes freres à l'abandonner.
As-tu lu quelque agression chez moi contre mes freres de GLNF ? Je critique leur soumission à leur gouvernance. Comme j'ai été soumis moi aussi.
Par contre, tu ne nieras pas que j'ai subi à l'inverse le flot de leurs insultes. Mais peu importe j'ai la carapace dure et des insultes de ces militants ne les engage qu'eux-même.

Ma comprehension de ta position : Par amitié pour des membres de la GLNF qui sont des militants de la gouvernance actuelle, tu es ennuyé que ton blog héberge des propos qui vont à l'encontre de la propagande que mènent tes amis. Je comprend fort bien celà.
Après, c'est toi qui decide de ta politique.

La Maçonne 13/04/2015 14:00

Sans vouloir faire de mauvaises rhétoriques : soutenir les frères d'une obédience ne signifient pas de soutenir la politique du pays en question. C'est un peu, comme si demain en France nous aurions le FN au pouvoir et qu'un frère de Belgique en écrivant "soutenez les frères et sœurs de France" était considéré comme soutenant le FN (et sa politique) !

Tu parles de la GLNF dans TOUS tes commentaires à TOUS les articles.
Il faut que tu comprennes une chose : les sœurs et les frères des obédiences libérales se fichent complètement du mode de gouvernance de la GLNF, de ce que les frères font ou ne font pas, de ce qu'ils pensent ou ne pensent pas. Tout simplement parce que ces obédiences et ces maçons ne reconnaissent pas la GLNF, comme nous ne reconnaissons pas la GLAMF (aussi) et que bon sang de bon soir, ils font ce qu'ils veulent du moment qu'ils ne viennent pas nous casser les pieds à nous expliquer comment il faut faire/penser/ etc. Cela sert à cela la diversité des obédiences (d'ailleurs).

C'est donc très simple : ICI, dans ce blog qui appartient à la famille des "libéraux", j'aimerais que l'on me parle autant que possible des obédiences libérales et adogmatiques, de leurs pratiques, de leurs raisons d'être ... (ou pas). Mais ras le bol de lire des commentaires sur la GLNF, ce qu'elle fait, ne fait pas, comment et pourquoi et j'en passe.
Il est (à mes yeux) plus intéressant de parler de l'avenir de la maçonnerie que je pratique que de l'avenir d'une maçonnerie auquel je n'appartiens pas et ne risque pas d'appartenir un jour!

joaben 13/04/2015 12:47

Chere Anne.
en effet, je connais le débat sur Zemmour et pourquoi en tant que juif il montre complaisance au regime de Vichy, complice des exterminations de juifs. Mais il est incontestable que Zemmour est juif. Mais il est aussi archi-nationaliste, donc pour lui un juif "étranger" aurait moins d'importance.
Anne, STP, permets moi de trouver curieux que tu contestes les propos d'affidelis que tu reconnais ne pas avoir lu ... Je te l'affirme. Faut-il en chercher la preuve ? Le même Benzaquen soutenait le bombardement d'une ecole de Gaza où le Hamas avait caché des roquettes.
Concernant FDA voici l'article en question :

http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-soutien-aux-freres-de-la-grande-loge-de-l-etat-d-israel-124195167.html

avec une image mêlant FM et drapeau israelien.

personne ne lui conteste de manifester son attachement à sa religion. Qu'il y mêle la FM est beaucoup plus contestable. Restons précis : FDA s'est retrouvé en correctionnel pour avoir accusé d'antisemitisme ce que le tribunal a jugé diffamatoire. Pour ma part, je ne porterai pas de jugement sur le jugement.
Mais il est vrai qu'on constate cettte attitude de plus en plus souvent : Ne pas approuver la politique de l'état d'Israel est être antisemite. De me désapprouver les massacres de musulman en Serbie, de même désapprouver le bombardement d'une ecole palestienne.
Manifestement la violence de FDA à mon encontre est sans commune mesure avec ce que je lui reproche : un proselitisme judaïque en FM ...

Comme tu le sais, je m'en prends en effet non pas à mes frères de GLNF mais à la gouvernance actuelle de GLNF.
Je sais qu'il est de bonne guerre pour les agents de cette gouvernace de détourner mon propos soit dans une sorte d'obcession maladive, soit à jouer du bouclier humain en prétendant que ce serait une attaque de TOUS les frères.

Puisque nous sommes sur un blog maconnique et que ton sujet est le masculinisme, il me paraît difficile d'éluder l'obedience en pointe de ce masculinisme, même si celà peut parfois te heurter. A cela je m'en excuse.

Mais je ne vois personnellement aucune raison de ménager ce qui n'est qu'une organisation.
Alors, evidemment ca m'expose à ton irritation.
Tu feras ce que tu veux : si tu veux satisfaire les agents de Servel, tu sais ce qu'il te reste à faire.
J'espere te lire t'emouvoir à leur egard quand ils se livrent à de graves insultes ....

joaben 13/04/2015 09:56

L'antisemitisme pa Zemmour ? lui-même juif ? Bizarre.

Il me paraît très dangereux d'amalgamer. l'extreme-droitisme, le ringardisme et le machisme d'un Zemmour avec l'antisemitisme.
On pourra noter qu'un autre blog pro-sioniste(affidelis) se declare ouvertement favorable aux exterminations serbes, au soutien d'une force occidentale, à la stigmatisation de l'islam.(pas franchement progressiste).

Ainsi comme en temoigne la condamnation du dirigeant de blog bien connu, brandir l'antisemitisme à tort et a travers conduit en correctionnelle.
IL faut rappeler aussi la confusion entretenue par le même FDA (qui reconnaît finalement un fanatisme sioniste qui le pousse à de graves excès) lorsqu'il mêle FM et sionisme, pire l'action de Tsahal sur Gaza et en appelle aux FM à la soutenir.

Il est à noter l'hypocrisie de ceux qui n'assument pas leur "masculinisme" et prônent un aparteid maçonnique : que les femmes mènent une FM ... à côté.

Notons aussi le discours qui a une réalité (beaucoup de FMs de cette FM sexiste s'encanaillent, y compris parmi mles dirigeants capables de tenir de doctes discours sexistes, à frequenter des loges où se trouvent des femmes) : cette réalité est que pour ces individus, ils ne voient dans les FM femelle que des objets sexuels. Tel est le discours sous-jacent de ceux qui evoquent la crainte de "tentations". Le jour où ils iront en loge pour pratiquer la FM, ils ne s’intéresseront pas au sexe de leur frère.

Pour information, le premier vénérable de sexe femelle au rite Emulation a été installé en France ce mois-ci dans le respect total des règles traditionnelles de la FM.