Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Franc-maçonnerie en France : les règles implacables de la liberté de visiter d'autres loges.

Franc-maçonnerie en France : les règles implacables de la liberté de visiter d'autres loges.

Les « inter-visites », ainsi désignées généralement, sont définies au travers d'accords et de traités entre les obédiences. Elles sont directement liées à ce que nous appelons, même dans le monde joyeux et léger de la maçonnerie adogmatique, les « reconnaissances ».

Sans devoir faire un nouvel article sur le sujet , comparons les pratiques.

Toutes les obédiences ne sont pas reconnues les unes par les autres. Il y a 200 obédiences en France, dit-on (je ne les ai pas comptées). De plus, ce n'est pas parce que le GODF (ou la GLDF) en reconnaît certaines que les autres obédiences suivent son avis et inversement.

Arbitrairement, on peut donc affirmer que lorsque l'on reconnaît une obédience, on reçoit ses membres en tant que visiteurs. C'est, du moins, la définition donnée par la maçonnerie dite « régulière ». La GLNF ne reconnaît aucune obédience en France, elle ne reçoit donc en loge aucun membre de ces obédiences. La GLAMF, qui ne reconnaît que la GLDF, ne reçoit officiellement que les frères de la GLDF.

Jusque là, c'est donc assez simple … Sauf que les obédiences adogmatiques et libérales ont largement compliqué autant les « reconnaissances » que les règles d'inter-visites.

Les grandes gagnantes sont la GLDF et le GODF. Leur principal problème : les sœurs.

J'évoquais dans mon précédent article les décisions de Georges Martin vis-à-vis des soeurs de la Grande Loge Symbolique Ecossaise.

Hier encore, plus exactement en 1920, le GODF reconnaissait partiellement le Droit Humain … uniquement ses membres mâles. Aujourd'hui encore, certaines de ses loges refusent de recevoir des sœurs que l'obédience reconnaît, poussant le bouchon à ne pas recevoir les sœurs du GODF.

La GLDF reçoit des frères des obédiences mixtes, reconnaissant ces obédiences. Ses Grands Maîtres proclament à qui veulent l'entendre que leur obédience reconnaît la GLFF sans recevoir les sœurs.

Le GODF a fait même mieux. Souvenons-nous du protocole dit « administratif » entre le GODF et la GLAMF relaté dans le blog « la Lumière ».

Ce protocole prévoyait : de transmettre la liste des frères radiés, des profanes refusés (?) par l'une et l'autre obédience, des possibilités d'intégration des frères du GODF et de la GLAMF dans les ateliers, et d'organiser des fêtes solsticiales ensemble, de partager des locaux communs (?), ainsi que des inter-visites … C'est quand même se ficher des sœurs du GODF. Dans ce protocole administratif, nulle part il est précisé que les deux obédiences se reconnaissent, ni même qu'il possède un caractère maçonnique de quelque nature que ce soit. Pour le GODF, pour visiter ses loges, il faut deux conditions : pisser debout et payer un loyer à la SOGEFIM. Alain Juillet a expliqué qu'il s'agissait d'une « clause standard ». Malheureusement, cette clause standard n'existe que pour lui – du-moins la GLAMF -

Il arrive, dans ce débat, une autre demande qui émane de quelques frères de la GLAMF et ex-GLNF. Ces nouvelles obédiences ne sont pas reconnues par la GLNF. Leurs membres n'y sont pas plus reçus que moi. Cependant, ils réclament un droit aux inter-visites. Étant au meilleur de ma forme, je me moque. Est-ce que la GLAMF souhaite elle-même être une open-lodge et recevoir les membres des 200 obédiences existantes en France ? Bien sûr que non.

Donc – oui – liberté d'inter-visites des membres, qu'ils soient hommes ou femmes, pour les obédiences qui se reconnaissent entre elles, c'est un minimum. Egalité entre tous les membres d'une même obédience est aussi une condition, qui intrinsèquement, touchent nos valeurs les plus profondes.

Je l'ai souvent écrit – et il n'y a pas d'autre manière de le dire – ces « reconnaissances » infligées aux obédiences mixtes et féminines de la part de la GLDF comme du GODF sont partielles, diffamantes, discriminatoires et surtout n'en sont pas. Il ne s'agit donc pas de « reconnaître » des obédiences que ce soit pour le GODF ou la GLDF, mais de décider qui est quoi. C'est une sorte de label que ces deux obédiences distribuent, une manière de dire que ces obédiences ne sont pas des sectes et sont donc tolérées.

Je vais me la jouer « cinq-grandes-loges-régulières », il paraît que cela me va bien : à ces obédiences d'éclaircir leurs relations avec leurs obédiences « amies » ou pas.

Lilithement vôtre,

Article blog "la Lumière" : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/04/28/godf-glamf-protocole-et-mise-au-point/

Partager cet article

Commenter cet article

Joaben 25/05/2015 18:05

Voici un exemple de perversion de la FM : auteur JPServel :
""Dans un Ordre rigoureusement hiérarchisé comme le nôtre, toutes les prérogatives viennent nécessairement “d’en haut". Une impression contraire pourrait être ressentie, A TORT, dans les Loges, lors de l’élection du Vénérable. Les Frères peuvent considérer parfois qu’ils choisissent de confier le pouvoir de les diriger à l’un des leurs. Illusion, bien sûr....[...] "Mais surtout, la désignation d’un Frère élu ne peut être qu’une proposition adressée au Grand Maître qui, seul, peut donner l’ordre à son représentant, Grand Maître Provincial, Inspecteur du Rite ou Vénérable, de procéder à l’installation, d’en transmettre les bienfaits et les pouvoirs".

Et certains pensent que j'exagère à propos de la perversion obédentielle ?
Comment des FM peuvent accepter de tels discours ?
Le plus fort est que J'ETAIS là le jour où il a tenu de tels propos et je n'ai pas bronché.
Si nous nous comportons moins en moutons soumis, jamais un Grand Orateur (à l'epoque) n'oserait de telles inepsies !
NB c'est dans le même discours qu'il a sorti l' "ultime lien entre Dieu et les hommes" ... Comme quoi ce n'etait pas une parole malheureuse, isolée.
Alors les FM doivent-ils laisser propérer de telles derives ?

Joaben 25/05/2015 21:34

Et oui ... je me mets dans le lot de ceux qui sont restés passifs ! Et j'avais tort. J'ai aussi été complice de comportements odieux de refuser à un frere qui avait démissionné de la GLNF d'être présent à l'élévation de son filleul.
Donc OUI, ce que je critique de la passivité des GLNF au comportement gourouesque de leur GM je l'ai fait aussi ! Le "MOI" de cet époque, je n'en suis pas fier !

Désap. 25/05/2015 20:32

Ah oui !
Tu as bien raison d'écrire MOI en lettres majuscules !

Joaben 25/05/2015 20:25

Oui, Sisteron.
C'est bien pourquoi, MOI qui suit un opposant ferme et résolu à de telles dérives de la GLNF je fais(fesais) partie de cette passivité.
Je n'ai tout de même jamais lu jusqu'ici d'un dirigeant de GLAMF un discours aussi abominable. Pourtant je ne suis pas tendre avec GLAMF non plus.
A propos des "troncs de la veuve", des décors dicours récurent à GLNF, il y a là aussi une grave derive dont la GLNF a l'exclusivité (ca n'existe pas à GLUA).
GLNF s'estime propriétaire des decors des troncs de veuve des loges.. d'où le discours des courtisans de Servel lorsque des loges quittant la GLNF partent avec les decors et troncs de veuve payés par les freres de la loge !
Il faut une sacrée impudence et cupidité pour oser réclamer çà !
Crois-tu que le principe toujours en fonction à GLNF de se servir dans les comptes des loges soit acceptable ?
Il s'avere que le principe de loges independantes et souveraines est le lot de toutes (à ma connaissance mais au moins toutes les GL anglo-saxonnes et eurpeennes) GL du monde. Si ca posait probleme, ca se saurait ...

Je ne ferais pas de difference dans la manipulation par les GLNF et GLAMF... J'ai pu assister à des comportement absolument ignobles des 2 côtés.
Comme je n'ai pas habitude de me laisser faire, ca me vaut d'être haï par les meneurs des 2 camps (haine qui continue comme tu le constates)... tout en gardant une profonde fraternité avec mes FF de GLNF et de GLAMF.
Je preconise des choses tres simples : que loges et VM prennent leur rôle statutaire et ne se soumettent plus .... mais adherent sans compromis ni soumission ni delegation.

Sisteron 25/05/2015 18:58

Le pouvoir n'est rien sans ce qu'en font les hommes qui le détiennent. Et le pouvoir change les hommes. Ce jour là personne n'a probablement bronché, ni ceux qui sont restés, ni ceux qui sont partis ensuite. Mais il suffit de lire le myosotis occitan pour voir que les hommes sont capables de "vendre" à leurs ouailles un système prétendument sain, pour ensuite le dévoyer au profit de leurs ambitions personnelles. Même cause, mêmes effets à la Glamf comme a la GLNF. Et ailleurs aussi (cf éternelles bisbilles dans toutes les obédiences, mais la Glamf theiste-qui-le-cache c'est encore plus parlant aujourd'hui). Les loges souveraines, belle idée. Mais combien de jeunes frères se sont retrouvés à la Glamf embarqués par les anciens qui maîtrisaient les arcanes et des VM partis avec le tronc de la veuve ? Ce n'est pas la panacée non plus.

Sisteron 25/05/2015 00:43

Bonsoir,

Les "commandos" de la Glamf à la solde d'Alain J. (je parle des dirigeants et de leur cellule de veille, les mêmes qui faisaient les paons avec leurs tabliers et breloques du temps où ils dirigeaient la GLNF, pas les frères honnêtes qui se sont faits embobinés à coup de promesses), n'en sont pas à une renoncement et une hypocrisie près.

Ils ont fondé FMR pour s'opposer de l'intérieur.

Ils ont échoué et ont alors eu une révélation : ils devaient monter leur propre obédience, officiellement pour le bien de leurs ouailles, officieusement pour remettre la main sur l'Afrique à la,place de la GLNF si elle perdait la reconnaissance de la GLUA.

Ils ont fondé la GLAMF en promettant à leur ouailles une reconnaissance de la GLUA déjà quasi-acquise, il n'y avait qu'à attendre, on allait voir ce qu'on allait voir.

Ils ont échoué et ont eu une nouvelle révélation : la GLUA c'est le mal, des vieux en déclin qui plus est moins bons maçons qu'eux.

Ils se sont aussi incrustés dans la CMF, espérant ainsi obtenir un peu de la visibilité pour leur politique de recrutement tous azimuts (il faut bien remplir les caisses étant donné les conditions médiocres d'accueil des frères - il suffit d'aller à Clichy pour s'en rendre compte).

Ils ont échoué, les frères de la GLDF n'ayant pas vocation à changer leur façon de faire juste pour faire plaisir à un quarteron de mercenaires en mal de légitimité.

Ils ont alors eu une énième révélation : ils sont déistes après avoir passé des années (des décennies pour certains, hein C Galinier !) à être théistes, car être théiste c'est mal et pas assez universaliste.

Oui mais voilà, comme tu l'as remarqué à juste titre ma sœur, leur universalisme est à géométrie variable et pas si universaliste que ca. Les sœurs ny sont pas invitées et les frères sont triés sur le volet en fonction de leur obédience d'appartenance et à la condition de signer une décharge alambiquée pour tout dire en ne disant surtout rien.

Bref, la GLAMF est mal née et s'enfonce dans l'hypocrisie la plus totale pour tenter de justifier leur non-retour au bercail, échec après échec, renoncement après renoncement, retournement de veste après retournement de pantalon. Quelques excités sur le blog officialo-officieux de la Glamf du côté du Léman arrivent même à rendre la GLNF sympathique tant ils sont odieux dans la forme et malhonnêtes dans le fond, à force de tenter d'exister en dehors de la GLNF alors qu'ils n'ont plus aucune raison de ne pas y retourner.

Quant à la GLDF (et autres) même hypocrisie à se dire universelle mais à exclure 50% de la population au moins.

Merci d'avoir apporté de la lumière sur ces hypocrisies !

Joaben 25/05/2015 12:58

On s'est ma compris, Sisteron.
Je ne pense pas que changer d'obedience soit la solution.
Dans chaque obedience chacun et en particulier le personnage clé (le VM) doit se prendre en main, pas pour "faire la révolution", mais pour remettre les courtisans obedentiels à la place qu'ils n'auraient jamais dû quitter.
Nul besoin de mener un chasse aux sorcieres comme l'absurde "chasse aux tabliers bleus" que menaient les FMR. Ils sont nos frères. Le probleme est leur pouvoir d'imposture et notre soumission.
Ramenés à leur place, ces frères sont charmants.
Je me refuse à un fatalisme, comme d'ailleurs les evenements l'ont montré.
Autant la GLNF lors du conflit Stifani qu'à la GLDF avec l'episode CMF nous avons vu que les FM savaient prendre leur responsabilité.

Ainsi à GLNF, pour prendre le cas le plus difficile, il y a nombre d'actions tres simples toujours possibles malgré les statuts staliniens recents : que la loge GLNF se dote d'une autonomie financiere (ce qui n'est pas le cas), morale et initiatique.
Il suffit de monter une association et ne déposer sur le compte GLNF que le "dû" voté. Ne jamais accepter un interventionnisme obedentiels dans les installations.
Ce n'est qu'un petit pas, OK ! mais facilement accessible et dans le bon sens.
Bien sûr nous constatons nombre de GLAMF et de GLNF souhaitant nous rejoindre, mais nous les invitons à nous visiter d'abord pour voir si çà leur convient.
Car en effet, revenir aux fondements de la tradition maçonnique en partant des dévoiements GLNF, c'est un grand pas, pas facile et qui demande aussi de l'investissement et du travail maconnique.
Mais c'est largement possible, Sisteron et ca progresse !

Sisteron 25/05/2015 12:12

Je pense malheureusement que c'est une vue de l'esprit même si l'idée est intéressante. En pratique, c'est différent. La plupart des macon(ne)s le deviennent a un moment de leur vie ou ils aspirent à autre chose que ce qu'ils ont au quotidien. La politique, les luttes de pouvoir, les ambitions débordantestolérées, les invectives et insultes à la mode des excités de la GLAMF côté Léman tolérées ou encouragées par le commando dirigeant pour pouvoir gonfler les rangs, etc. De plus on ne choisit son idée-force qu'à la marge, c'est plutôt le parrain qui est à l'origine du choix. Alors une fois dans l'obédience, c'est la grande désillusion quand on découvre les coulisses politiques derrière le pseudo verni maçonnique. Mais de là à changer d'obédience...au mieux, ceux partis à la GLAMF reviennent naturellement à la GLNF, c'est normal et c'était initialement ce qui leur a été vendu quand Alain J. s'est rendu compte qu'il ne parviendrait pas à reprendre les rennes, c'est donc un chemin naturel. Bien sûr ils le font discrètement pour éviter de recevoir les foudres des excités délétères qui eux ont un intérêt de pouvoir dans la GLAMF (leurs postes, leurs titres, leurs ambitions, etc). De là à avoir l'énergie que l'on dépense au quotidien dans le profane pour bouger d'obédience, il y a un monde !

Joaben 25/05/2015 11:33

On est d'accord, Sisteron sur les difficultés.
En effet les obcessions d'un pouvoir (de pacotille d'ailleurs) sont en effet considerables et influentes pour la poignée qui menent celà.
Il y a aussi des intérêts financiers tout à fait concret dans le business immobilier (voir la GLNF et son systeme d'exploitation de la générosité ... c'est pas moi qui le dit mais Servel "La GLNF est parfaitement organisée pour recueillir votre générosité").
Au plus profond de la crise GLNF tel était d'ailleurs l'inquiétude principale parmi les courtisans impliqués dans ce business immobilier.
Mais n'oublions pas Sisteron que si ces pouvoirs arrivent à prospérer, c'est grâce à la passivité (c'est d'ailleurs cete passivité retrouvée dont se vantent les courtisans à la GLNF) des autres FM, lassés par la lutte(ce qui est compréhensible).
A mon avis rien ne sert de s'en prendre aux dirigeants, ceux qui detiennet ces pouvoirs ou en profitent. Ils sont totalement hermétiques et ne sont plus du tout dans la FM mais dans une demarche profane de jeux d'influence entre appareils, com de propagande, postures.
C'est au niveau des FM qui comme tu le rappelles s'en moquent des pirouettes au sommet. Lorsque comme l'ont montré ArVreur ou comme à l'epoque GLNF des FM, en particulier les VM se prennent en main, jouent leur rôle institutionnel que les pouvoirs imposteurs cesseront ... car plus personne n'appliquera leurs diktats!
Revolutionnaire ? Pas du tout ! simple application de la FM !
ET l'"Ordre" au sens maçonnique (et non pas l'ordre profane dont se vantent les courtisans) joue parfaitement son rôle.

Sisteron 25/05/2015 10:58

Parler de soumission est exagéré.

La plupart des frères (moins les sœurs) se fichent royalement des problèmes de politique de leur obédience et encore plus des autres obédiences et des relations entre obédiences. C'est tout. Ce n'est pas de la soumission, c'est du désintérêt. Ils viennent une ou deux fois par mois travailler en loge, font leurs travaux et instructions entre temps, et le reste n'intéresse que quelques ambitieux au milieu desquels se fondent quelques authentiques passionnés désintéressés.

Les obédiences ont leurs sphères d'influence propres, construites au fil de l'histoire.

F. Stifani a eu le malheur de vouloir officialiser celle de la GLNF auprès des politiques, initiative personnelle qui s'est soldée par un cuisant échec comme le reste de ses initiatives personnelles.

La Glamf - enfin ses commandos dirigeants - aimerait bien avoir une sphère d'influence aussi maintenant qu'elle a raté le coche pour l'Afrique. Difficile puisque sa sphère naturelle est identique à la cuisse dont elle s'est extirpée dans le seul but d'offrir un'peu de pouvoir à ceux qui stagnaient à la GLNF. Quelques excités se lancent donc dans de vaines diarrhées de maçonnerie de comptoir sur les blogs pour feindre d'avoir des critères de différenciation (au risque de faire dire à Anderson des choses qui ne l'ont même jamais effleuré...). Mais les frères, dans les loges, n'aspirent majoritairement qu'à revenir là où ils sont nés, a la GLNF : et c'est bien pour ça que la Glamf initie à tout va, tout le monde et n'importe qui, pourvu qu'il soit né à la Glamf et ne présente pas les mêmes velléités que ses frères plus anciens de retourner à la GLNF.

Effectivement, le vieux de supprimer l'influence des obédiences et pieu. Mais la maçonnerie française n'en a pas fini avec les obédiences, car pour les maçons de pouvoir c'est la panacée.

Joaben 25/05/2015 09:36

La GLDF a fait un pas dans le bon sens !
Elle annonce clairement(y compris MH) que l'acceptation de visite est DECIDEE par le VM !
Je pense maintenant que le problème ne se situe pas tant au niveau de l'obedience mais des VM et des loges conditionnés à une soumission profane, croyant que cette soumission aurait quelque chose de "sacré" (alors qu'elle est contre-maçonnique !).
Il y a tout un travail à détricoter ce conditionnement et les obstacles sont nombreux.
Mais le jeu en vaut la chandelle :
Une FM revenue à ses fondements et débarassée des perversions de pouvoir.
Des GL(le mot "obedience" doit être banni) jouant un rôle constructif de facilitation de rencontres entre les FM, de représentation, de services immobiliers, de labellisation de rites, de loges de recherche.
Des VM conscients de leur responsabilité de "chef de l'Ordre", de la transmission, du partenariat avec la GL du moment.
Ca merite pas qu'on en fasse la promotion ?

Lebeau Etienne 24/05/2015 23:38

Heureusement les loges sont beaucoup plus souples et fraternelles que cela et savent se recevoir entre elles avec ou sans l'accord des directions nationales.

Joaben 25/05/2015 09:28

Peut être "FM" sans d'occuper de ce qu'il a entre les jambes ?
Finalement la bataille pour la féminisation de la FM n'est-elle pas contre productive ?

La Maçonne 25/05/2015 08:24

Ah ouais? Tu n'es pas une soeur, toi?

YaKa 24/05/2015 22:02

Je suis aussi devenu sectaire ; je ne visite que les loges qui acceptent les visites de sœurs ( et de celles qui acceptent celles des frères lorsqu'il s'agit de la GLFB ).

Joaben 25/05/2015 09:39

Nous nous posons la même question face aux freres de la GLNF ou de la GLAMF qui nous visitent. Mais y répondons différemment. Pas de bouderie de notre part, mais mise de ces freres face au miroir de l'odieux à quoi les pousse leur GL ... Efficace ..

La Maçonne 24/05/2015 22:36

Tu es un vrai frère!

Joaben 24/05/2015 21:05

Merci de cet article, Anne.
Mais tu ne t'etonneras pas que j' y apporte une objection MAJEURE.

Tu ne vas pas au bout !
Car la question préalable me semble :

POURQUOI LES OBEDIENCES SE MELENT DES INTERVISITES ?

Bien entendu, certains trouveront subversif de poser cette question .... subversif vis à vis d'un conditionnement depuis de nombreuses années, organisé par la com des obediences et qui a fini par faire croire que cette intrusion des gL dans ce domaine était soit inévitable, soit fatale voire même justifié. OK que s'en prendre à cette com assénée est subversif.

Pourtant, est-ce réaliste ?
- C'est tout d'abord profondément maçonnique puisque totalement géré par tous les rituels depuis 3 siecles. Nul besoin de quelque autre intervention de GL ou obedience.
- Telle est la position officielle de GLDF : C'est au VM de décider !
- C'est largement pratiqué dans les loges libres et bien sûr à GLEFU.

Il me semble qu'il suffit pour calmer tous les esprits, sachant qu'il n'y a nul espoir que les obediences abandonnent cette prerogative qu'elle se sont accaparées C'est aux VM de prendre leurs responsabilités !