Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Le GODF, innocente victime de la GLFF ?

Le GODF, innocente victime de la GLFF ?

C'est (encore!) le protocole de double appartenance entre la GLFF et le GODF qui fait bondir Gérard Contremoulin du blog « sous la voûte étoilée » sur son clavier. Alors que celui-ci est accepté par le convent de la GLFF, on ne pouvait imaginer que ce qui froisse autant notre estimé frère est que le convent du GODF devra lui-aussi statuer.

Reprenons depuis le début.

Le GODF et la GLFF n'ont aucun accord de « double appartenance » pour les sœurs. Le GODF estimait de son côté que la GLFF n'avait qu'à accepter ce qu'il voulait et se taire. La GLFF, quant à elle, souhaitait un accord rédigé et dûment accepté par les deux parties. C'est la seconde solution qui fut finalement choisie après multiples péripéties.

Daniel Keller (Grand Maître du GODF) et Catherine Jeannin-Naltet (Grande Maîtresse de la GLFF), différents conseillers et conseillères, se sont réunis plusieurs fois pour rédiger ce protocole de double appartenance, qui porte plus exactement le titre « avenant à la convention du 9 juin 1982 ».

La Convention du 9 juin 1982 est le document-clef qui lie les deux obédiences et met en place leurs relations amicales. Il fut voté par les convents des deux obédiences en son temps. Depuis lors, il ne fut jamais revu (mais souvent discuté).

Une fois, cet avenant rédigé, il fut présenté aux loges de la GLFF et soumis au vote lors du Convent de la GLFF de mai 2015.

Sans entrer dans les détails qui n'intéresseront que les sœurs de la GLFF et du GODF, cet avenant présente le cadre d'une double appartenance, ses conditions et ses modalités, ainsi que d'autres points concernant la convention d'origine elle-même. Ceci pour informer Gérard Contremoulin qui visiblement n'a reçu de son côté aucune information sérieuse de la part de son obédience.

La condition pour qu'il entre en vigueur est que le convent du GODF se prononce aussi à son sujet – c'est-à-dire vote. C'est stipulé en toutes lettres dans le communiqué de la GLFF concernant le convent de 2015.

Gérard Contremoulin semble ne pas vouloir l'entendre prétendant qu'il s'agit d'une sorte de chantage que ferait la GLFF à l'innocent GODF. D'ailleurs, nous explique-t-il, le GODF a dans ses constitutions, déjà, de quoi accepter n'importe quelle double appartenance – et de nous remettre son leitmotiv que c'est la GLFF qui a toujours refusé …

Or, Gérard Contremoulin néglige plusieurs points dans son analyse :

  • Les obédiences françaises sont indépendantes du GODF. A ce titre, elles peuvent très bien – et c'est leur droit – refuser de se soumettre aux constitutions du GODF. Peu importe donc, ce qu'elles permettent ou pas pour un frère ou une soeur d'une autre obédience.

  • Si le GODF a déjà prévu une double appartenance de ses membres (et inversement) dans sa constitution, un vote du convent en août 2015 ne causera donc aucun problème et ne prendra pas beaucoup de temps.

  • Une femme avertie vaut plusieurs hommes (une dizaine au moins) : l'égalité des membres du GODF est logiquement stipulé dans la constitution du GODF. Pourquoi donc les sœurs du GODF sont interdites de visites dans certaines loges du GODF ?

  • Il se pourrait, mais je parle bien au conditionnel, que Daniel Keller et le Conseil de l'Ordre, envisagent vraiment un vote du Convent du GODF en août 2015, c'est-à-dire du législatif de l'obédience, pour valider ou non cet avenant à la convention entre le GODF et la GLFF. Il se pourrait même qu'il ne l'envisage pas autrement. Dans le cas contraire, cela ne regarde que le GODF et ses frères – et sera de leur responsabilité.

En lisant l'article de Gérard Contremoulin, de nombreuses sœurs de la GLFF qui connaissent assez bien le dossier sont en droit de s'interroger. En effet, elles peuvent y voir une justification – du moins une tentative de justifier – une non-présentation de cet avenant à la Convention au convent du GODF. « C'est inutile parce que c'est prévu dans nos constitutions » … Les deux textes ne sont pas de la même nature, ne parle pas de la même chose ... et surtout s'inquiète "moins" de l'aspect financier des choses.

J'espère que le Conseil de l'ordre et le Grand Maître Daniel Keller ne s'abaissera pas à utiliser de tels arguments pour éviter de faire voter le convent !

Même si, par ailleurs, il sera difficile de faire voter un convent sur une double-appartenance de sœurs alors qu'il n'a jamais eu l'occasion de se prononcer sur l'initiation des femmes.

En ce qui concerne mes combats … inutiles, pas un mot sur l'un d'entre eux : qui est la participation des 50 000 frères (et sœurs) du GODF aux combats concernant les droits des femmes ...

Lilithement vôtre,

L'article de Gérard Contremoulin : http://www.souslavouteetoilee.org/2015/06/le-mauvais-combat-de-la-maconne.html

Partager cet article

Commenter cet article

Brumaire 19/06/2015 19:03

Cher Joaben, tu as été membre de la GLNF et dont tu en as vu tiré toutes les csqcs en ce qui concerne la discrimination, et pas seulement par le sexe. Je suis au DH par choix, j'y reste par volonté, par plaisir aussi, et reconnais que tt le monde n'a pas fait, ne fait pas, les mêmes choix, selon des critères qui leurs sont personnels. Notre manière de travailler depuis 1893 fait la preuve d'abolir toute discrimination, c'est d'ailleurs dans les premiers articles de notre constitution. De son côté, notre Maçonne préférée a fait un autre choix, mais il n'y a pas selon moi, de discrimination à la GLFF, simplement parce que nos SS acceptent les FF en visite.
Une maçonnerie générale et obligatoirement mixte empêcherait certains et certaines de faire cette expérience magnifique. C'est juste bien comme ça, sauf à : accepter les SS en visite, pas tout le temps, mais au moins lors de cérémonies, ce qui montrerait que nous ne sommes pas des FM au rabais, et arrêter cette autre discrimination qu'est cette histoire complètement dépassée de régularité-reconnaissance qui conduit aussi à des comportements discriminatoires selon le sexe.
Mais, nous serons tous à la GLEt quand tout cela sera ''mis au carré''; j'écris au futur, je ferais mieux d'utiliser le conditionnel...LM nous a concocté un sujet dont elle a le secret, et qui pointe des choses et des dangers bien plus sournois car pleins de jolies petites fleurs et de parfums qui détournent FF et SS des buts de la maçonnerie. RV sans doute au pied de ce sujet.

Joaben 19/06/2015 19:37

Chere brumaire. Il serait convenable que comme toi, je ne brusque pas notre hôte, mais reputation étant faite ...
La discrimination sexiste est partielle à la GLFF comme à GLDF.
Me semble-t-il le DH est une fédération de loges. Par conséquent, tu es d'abord dans ta loge qui se fédère dans la FDH.
Oui apres être passé à la GLNF on y connaît ce qu'il y a de plus sexiste, sectaire, bigot voire facho et ceci s'est aggravé, contrairement au baratin de propagande depuis la prise de pouvoir du nouveau GM. Je n'y reviens pas. J'en ai largement apporté les preuves.
Et pourtant, dans ma loge GLNF, je travaillais heureux, à des sujets qui m'interessent toujours d'ailleurs. ET les dérives graves du pouvoir en place m'importaient peu.
Je ne crois pas vraiment que nous faisions réellement un "choix" d'obedience. C'est souvent notre parrain qui le fait à notre place et une fois dedans, nous ne sommes pas très objectifs. J'en suis maintenant arrivé à cette conclusion que ces structures sont beaucoup plus nocives qu'utiles.
Je pense surtout qu'il ne faut rien attendre des pouvoirs en place dans les obediences. Leur intérêt est de diviser les FM.
C'est aux FM de les ignorer, passer outre tout ce qui entrave la fraternité.
Oui, il faut SE LIBERER de ces obédiences ce qui nous permettra de les AIMER plutôt que les CRAINDRE.

Joaben 19/06/2015 12:23

Cheres Soeurs.
Apres cet echange sur un sujet qui ne me regarde en rien au sens profane, n'etant ni au GO, ni à GLFF ni DH, comme ces "chapelles" et intérêts "commerciaux" divisent les FM, pardonnez-moi de me sentir concerné.
Il me semble que nous poursuivons un objectif commun en FM : abolir toute discrimination sur la base du sexe en FM.
Mais nous divergeons sur les moyens.
Vous me rappellez que GLFF a montré que les femmes sont des FM de qualité et DH que la mixité en loge est un atout.
Ce sur quoi, je suis d'accord.
Mais ces 2 sous-objectifs etant atteints, à mon avis, ils deviennent contre-productifs.
Car mettre en avant autant les capacités féminines que la mixité en FM aboutissent à perpétuer une controverse périmée sur le sexe des participants à la FM.
S'y rajoutant un attachement de type sentimental (et à mon avais déplacé) à des structures c'est bien là que nous divergeons ...
Mais le fait de bien saisir, chacun de nous, nos divergences(qui ne sont que tactiques) ne serait-ce pas une première convergence ?
La fraternité universelle est une belle perspective, les FM en ont les outils. Mais nous en connaissons les obstacles (pouvoir, intérêt, passions, attachements, orgueil, convoitises) que l'approche profane nous pousse à escamoter, mais que la FM nous ordonne de combattre ... et vaincre !

Brumaire 18/06/2015 20:43

Certes, il y a les outils de base que tu cites, Joaben. Ma petite loge provinciale ne risque pas souvent de recevoir les ''FF'' dont tu parles, pourvus, non seulement de ''diplômes'' mais aussi de décors particulièrement voyants. Que ce soit là où à Paris, ce n'est pas pour autant que je les reconnaîtrais comme FF.
Le tuilage est souvent fort léger, mais même avec tuilage, on n'échappe pas à ce que j'appelle des imposteurs.
Je n'ai pas de solution miracle, et, pour revenir à nos moutons du début, la convention qui existe entre FFDH et GODF, toujours en suspens, n'est pas une preuve de considération des SS. Y aurait-il eu d'autres motivations pour ouvrir aux femmes?

Brumaire 17/06/2015 23:49

Je crois, malgré tout,que les conventions ou protocoles ne sont pas à jeter aux orties. Je pense assez bien connaître les contextes nationaux voire internationaux, et dire qu' il existe des ''obédiences'' qui , en quelques jours, font de profanes des ''maçons'' pourvus d'ultimes degrés,au mépris du processus initiatique. Même certaines obédiences ou organisations para-maçonniques ayant pignon sur rue acceptent certaines de ces soi-disant GL qui ressemblent davantage à des mafias. Alors, serions nous sérieux d'accepter en visite ces ''maçons'' qui souvent paient cher leur appartenance et qui n'ont aucun respect de la démarche initiatique? Les conventions servent (servaient) à ça principalement.
Le monde est divers, les structures véritablement maçonniques aussi; pour ma part, c'est bien ainsi, à la condition qu'il y ait respect et acceptation réciproques.

Joaben 18/06/2015 10:10

NB, pour être plus direct (ou moins confus) les "conventions"(outil profane) auraient quelque intérêt si nous n'etions dotés d'outils maçonniques pour gérer le problème que tu cites.

Joaben 18/06/2015 10:08

Je ne peux qu'en convenir, chère Brumaire, même si si çà me contrarie... Les obediences ont une certaine utilité dans ce domaine.
Ceci dit est-ce efficace ? Comme tu as pu lire sur les blogs, dont ici il y a peu et tu t'en es émue, tu as certains FM qui disposent de tous les certificats, voire s'achetent une dénomination de "respectable frère" et qui disposeraient donc de toutes les caracteristiques obedentielles pour être acceptés en loge.
Et je doute fort que tu te sentes quelque fraternité avec eux ...
Par conséquent, si le filtrage, tuilage à l'entrée en loge est impératif, devrait même être plus sévère à mon avis, il y aurait danger considérable à se contenter d'un label obédientiel.
J'irais même plus loin, pour inciter à réagir ... Et si finalement l'un de ceux qui achètent un niveau maçonnique (c'est le cas à l'intérieur de la GLNF ou du GCF) bénéficiant de cette passivité de compromission typique de la GLNF et que je dénonce avec vigueur franchissent le tuilage et assistent sagement à une tenue (qui va leur paraître fort ennuyeuse d'ailleurs) est-ce véritablement un problème ?
Pour revenir aux conventions, chère Brumaire, je pense que la FM ait largement doté d'outils de base pour repondre au problème que tu cites sans besoin d'outils profanes (conventions) qui ont le gros inconvenient de se substituer aux outils maçonniques.
Crois-tu que disposer d'une carte plastifiée, d'un mot de semestre soit un critère suffisant lorsqu'un inconnu se présente en loge ?
NB : Pour ma part, je suis favorable à un processus de "labellisation" de certaines activités maçonniques. Nous y travaillons.

Brumaire 17/06/2015 10:17

Je n'avais pas vu ton précédent commentaire,Joaben, en ce qui concerne la convention entre GODF et FFDH: celle-ci date du 26/02/1975 et précise la possible double appartenance entre les frères GODF et les frères FFDH. Certes, le GODF ne met pas d'opposition pour l'affiliation des SS (il n'en a d'ailleurs jamais parlé alors que cela s'était produit avant avril 2010) mais, selon pas mal d'entre nous, ce serait la moindre des courtoisies de rectifier la convention avec la FFDH. Peut-être appelle-t-on ça un formalisme dépassé, pour moi, c'est simplement une considération normale, et pas une forme de mépris. Sans doute mon côté ''vieille France''

Joaben 18/06/2015 09:52

Chere LM :
En effet GLFF n'est que partiellement sexiste :
Ceci selon ce que tu nous annonces :
- Elle reçoit des mâles hors des initiations.
- Par contre elle les refuse lors des initiations, refuse de les initier.
Que ce soit "son droit" personne ne le conteste en justice, mais là n'est pas la question.
Est-ce "féministe" de mettre en avant une discrimination sur la base du sexe(même si elle n'a pas le caractere odieux de GLNF-GLAMF).
Est-ce féministe de vouloir empêcher le GO d'avoir des loges qui s’avèrent exclusivement féminines ??
Que le GO n'ai aucune réflexion sur la mixité, tant mieux. Pour les raisons déjà indiquées : Faire intervenir le sexe des membres est une manière de faire du sexisme. Que c'ait été utile à un moment où on déniait aux femmes capacité à être maçonnes, soit ! Mais on en est plus là !
Je crois en effet que le GODF doit continuer d'aller dans cette voie d'abandonner tout critère basé sur le sexe que ce soit en les séparant ou les joignant.
Ca voudrait dire quoi "ressembler au GODF" ?
Le GO est mixte DE FAIT, mais ne milite pas en effet sur la question.
On me reproche souvent d'être trop critique ... Je le suis aussi sur le GO, mais sur cette question, je trouve leur approche juste ... s'ils continuent dans cette voie de ne plus tenir compte du sexe.

La Maçonne 17/06/2015 21:08

Je suis d'accord avec Brumaire.
Déjà dire que la GLFF est sexiste, c'est ne pas comprendre qu'elle n'a aucun problème avec la mixité, et qu'elle recoit des frères même d'obediences qui ne recoivent pas de soeurs. Ensuite, chacun choisit son parcours .... à la condition qu'il respecte le parcours des autres.
La GLFF comme le DH (l'initiation des femmes en général) a été porté par des mouvements feministes.
Ce sont des obediences indépendantes historiquement parce que longtemps ignorées par les obediences masculines. Aujourd'hui, elles ne peuvent plus se le permettre - histoire d'éviter de passer pour des goujats.
Mais pas parce qu'elles sont convaincues ...
On le voit très bien avec le GODF. S'il a voté une double appartenance en 1975 pour les frères, il se cache derrière son petit doigt lorsqu'il s'agit des soeurs. Surtout aussi pour éviter que des soeurs du GODF les quittent....
Il a réclamé une double appartenance à la glff, mais imaginait que la GLFF ne fasse pas de protocole pour intégrer une réciprocité pour les soeurs du GODF.
Simplement, comme le dit très bien Brumaire, la GLFF comme le DH n'ont aucune envie de ressembler au GODF. Nous savons que celui ci est le dernier concernant les droits des femmes (et l'a toujours été). C'est une obedience masculine qui a des loges qui initient des femmes. En aucun cas, une obédience mixte - et qui n'a aucune réflexion sur le sujet.

Joaben 17/06/2015 16:08

c'est helas dû à la mesure qu'a du prendre notre soeur. les reponses se croisent en déssynchronisé (pour ma part, je pense que la modération a posteriori sur des commentateurs authentifiés est plus efficace).
Permets-moi d'être lourd tant je ne comprend absolument pas quelque intérêt à ces "conventions". Au contraire ... avoir besoin d'une convention signifierait que, sans, uil y aurait obstacle ?
Par contre, je suis d'accord que les règles du GO devraient éliminer tout critère sexiste à l'affiliation. Le problème serait alors résolu.
Il me semble qu'il est préférable que ce soit unilatéral.
Au risque de me voir reprocher de la promo, GLEFU ne fait intervenir aucun critère de sexe et n'impose strictement rien aux loges en la matière. Nous recevons, même si ce n'est pas réciproque(comme avec DH par exemple).
Au lieu d'établir des ponts(comme des obediences s'en vantent), comblons les fossés que nous avons créé !
Mais pour les obédiences, les "ponts"(conventions) ont du bon ! ils maîtrisent ainsi QUI circule. Envoyons-les balader !

Joaben 17/06/2015 09:53

Freud avait-il raison ? Manifestement sexe, pouvoir et religion créent un cocktail explosif, y compris en FM qui pourtant dispose de tous les outils pour désamorcer ces bombes dévastatrices.
Ainsi, la question religion a créé un "froid" entre notre hôte et moi, alors que nous partageons beaucoup de conviction.
Nous avons pu assiter à la furie de ceux qui ont injurié d'antisemitisme, le simple fait de rappeller que tout accessoire religieux ostentatoire(kippa compris, donc) est banni de la FM, y compris à la GLNF(cf ses constitutions).
De même on voit que le sexe mobilise, que ce soit chez les sexistes masculins ou les amateurs de mixité comme but ultime.
Et le pouvoir comme (désolé de mettre les pieds dans le plat) préserver une exclusivité de loges féminines à la GLFF, les discours "parts de marché" d'une frange de GLAMF, les discours de "tout vient d'en haut" de la GLNF ...
La défense du sexe(dans un sens ou l'autre) des religions, d'un pouvoir obédientiel sont-ils des objectifs maçonniques ? A mon avis, non !
Sont-ils nocifs à l'avancement maçonnique ? Oui !
Comment s'en débarasser ? Faute de pouvoir les renverser ... les ignorer !

Brumaire 17/06/2015 09:49

Joaben, considérer que ces alliances conjoncturelles font partie de stratégies ''parts de marché'' n'est sans doute pas tout à fait juste, même s'il y a une part d'exactitude. GLFF et GODF , si ce sont des obédiences libérales, a-dogmatiques etc...n'ont pas la même philosophie de fond: La GLFF s'est bâtie en grande partie sur la défense et les droits des femmes, on ne peut pas dire que ces problèmes étaient la préoccupation majeure du GODF...même maintenant. Je vois aussi celles du DH qui demandent une affiliation au GODF: ces dernières voient surtout deux choses: le ''prestige'' d'une grande obédience,et le côté plus sociétal de loges qui sont au rite français.
Chaque structure a ses caractéristiques, mais il serait raisonnable que les ''dirigeants'' (qui devraient se souvenir qu'ils sont en CDD) ne montrent pas leurs biceps sans arrêt, car là, on n'est plus en maçonnerie, et en plus, ce genre de comportement déteint sur certains membres.

Joaben 17/06/2015 12:03

Tres juste, encore Brumaire ! En effet ces GL ou mouvances maçonniques(je deteste le mot obédience contre-maçonnique) ont amené des thèmes intéressants dans leur histoire et ont contribué aux droits des femmes en particulier.
ET l'outil GLFF etait certainement adapté pour donner un espace maçonnique aux femmes et en faire des FM avisés et solides.
Mais aujourd'hui (et je ne suis pas le seul ... cf émission télé "c'est en l'air") c'est devenu contre productif en particulier pour GLFF ... voir l'animateur renvoyer à la GM le sexisme de son groupe. Mais aussi comment peut-on revendiquer une "égalité" de traitement en pratiquant une ségrégation ?

A mon sens, la mixité est aussi un mauvais objectif de nos jours ... car lui aussi contre productif. La mixité n'est pas un but non plus ! L'abandon du sexisme, oui.
Les loges au RF plus "sociétales" ?
Un des dangers à mon sens est d’institutionnaliser, créer attachement, valeurs, à ce qui aurait dû rester un outil (qu'on change lorsqu'il est usé sans renier son utilité).
Pour répondre aux défis d'AUJOURD'HUI sur les droits des femmes, GLFF est-il un outil adapté ? Je ne le crois pas ! D'ailleurs, il suffit de constater qu'il s'inscrit dans les principes d'apartheid réclamés par les FM sexistes !

La Maçonne 16/06/2015 19:11

Ma chère Brumaire, je viens de lire sur le blog de Contremoulin les commentaires en question ... une belle histoire d'amitié est en train de naître sous nos yeux émerveillés entre Jiri Pragmann - qui depuis l'affaire du dépôt à l'INPI de l'expression "blog maçonnique" est a priori furieux (il a soutenu Géplu) contre moi - et Galinier qui passe pour un obsédé sexuel et qui normalement ne se repand que sur son blog (aurait il des droits de sortie?) ...
Triste, en effet, de constater qu'hormis l'insulte, ces deux la sont incapables d'arguments plus dignes de maçons.
Néanmoins, ces étonnantes reactions montrent à quel point l'initiation des femmes au GODF n'est que pretexte - que ces soeurs resteront minoritaires, voir même risquent d'être mises de côté d'ici quelques temps (année?) -
Comme mon premier article parlait aussi de choses plus grave que ce protocole, je note que ces freres préfèrent hurler contre moi, plutôt que se demander si le godf est bien à sa place en matière de droits de l'être humain.

Joaben 16/06/2015 19:50

IL est en effet effarant que nos histoires déclenchent de telles fureurs.
La FM ne se donne-t-elle pas comme objectif de vaincre les passions ?
Les accord obédientiels ne font-ils pas partie de passions dérisoires ?
N'y a-t-il pas un grand danger à procéder par des "alliances" au travers d'intérêts conjoncturels sur des bases de communauté ethnique, religieuse, sexe, amitiés ? Tout celà devient totalement confus.
Pourquoi ne pas en rester aux valeurs de base quitte à froisser à un moment donné quelqu'un avec qui on se trouvait convergence sur d'autres sujets.

je comprend mieux que sur l'affaire GLFF-GODF, il est important pour des obediences de defendre des effectifs. C'est à dire que GODF ne devrait pas venir manger sur le "marché" des loges exclusivement féminines.
Un argument de plus démontrant la nocivité de ces organisations obedentielles sans commune mesure avec leur légère utilité.
Je sais, ça énerve quand on vous rappelle ces evidences ...
Prenons le cas qui vous occupe :
Admettons que le GODF se trouve avec des loges feminines ... ce qui est fort probable, quel est le problème ? Que des SS s'interrogent sur le pourquoi rester GLFF ? Possible ! Et alors ?
Ne serait-il pas temps de se focaliser sur le seul intérêt des FM et se désinteresser totalement des obediences et leurs dirigeants ?

Brumaire 16/06/2015 14:37

J'ai de la peine à voir les invectives contre La Maçonne, qui se fait traiter de ''concierge'' (c'est faire peu de cas de ces personnes...) d'acariâtre et sert d'alibi vaseux pour ne pas fréquenter de loges mixtes. Jusqu'où ne va-t-on pas dans la méchanceté et la mauvaise foi! Ces invectives sont indignes de maçons et certains devraient être contents qu'elle ait 1- du courage,2- de la lucidité et une clarté d'analyse peu communes, 3- de l'humour.

D'autre part, les moeurs de chaque obédience leur appartiennent: soit le GODF signe une convention avec la GLFF, et la fait ratifier par un convent, plutôt l'inverse, pardon, soit il considère que ce qu'a voté le convent de la GLFF lui suffit. Sauf que, dans ce cas, ils et elles vont droit aux ennuis, car il y aura toujours un contestataire pour dire que la double appartenance est unilatérale, et il n'aura pas tort.
Nous, nous attendons toujours que la convention FFDH-GODF soit revue en ce qui concerne les SS. Peut-être que les présidents de chaque CN ou CO ont d'autres chats à fouetter, mais on en reste toujours au stade 2010. C'est la 3° fois que je l'écris, mais ce n'est sans doute pas la dernière.
Joaben, je ne crois pas qu'il faille parler de discrimination du côté GLFF: ce sont des maçonnes qui ont choisi de travailler entre femmes, comme d'autres ont choisi la mixité. On pourrait parler de discrimination si la GLFF n'acceptait pas les FF en visite, ce qui n'est pas le cas, sauf lorsqu'elles initient, ce qui paraît normal. A contrario, ceux qui n'acceptent jamais les SS en visite font de la discrimination, car ils les considèrent comme non-initiées. Pas question pour nous de réclamer un droit de visite à toutes les tenues, ça n'aurait plus de sens, mais au moins, qu'on nous accepte pour des tenues particulières, avec nos décors et pas un tablier de cuisine.
Que je sache,ni la constitution ni le Rg du GODF n'ont jamais mentionné que cette obédience était exclusivement masculine: c'est bien aussi l'origine des difficultés dans lesquelles le GODF s'est débattu depuis 2010

Joaben 16/06/2015 16:56

Chere brumaire ..
"choisir de travailler entre femmes" de même "qu'entre hommes" est par définition une discrimination quelque soit l'indulgence. Il y a évidemment une gradation dans le sexisme entre l'extrème de type GLNF et un sexisme partiel comme GLDF ou GLFF.
La mixité n'est pas de même nature. Elle ne porte aucune exclusion ou rejet d'une catégorie.
J'essaie d'être cohérent : si je critique GLNF, GLAMF et à à un moindre degré GLDF pour leur sexisme, je ne peux me montrer indulgent vis à vis de GLFF ou GLFMM, même si c'est moins criant.
Pour vos histoires de protocole, je ne comprend toujours rien :
Dans la mesure où GODF ne met aucun obstacle à ce qu'un de leurs membres soit affilié ailleurs ni qu'un membre d'ailleurs soit affillié chez lui, que voulez-vous de plus ?
La réciproque est une affaire GLFF(ou DH si vous êtes dans le même cas), non ?
Ou est le problème ?

Joaben 16/06/2015 12:05

J'ai de la peine à suivre ce qui vous divise...
Si je comprend, le GODF ne pose aucun interdit à la double appartenance (on se demande bien à quel titre d'ailleurs le pourrait-il ?)
Ce qui était le cas de GLFF qui vient d'y renoncer.
Tout devrait être donc pour le mieux.
Tout de même, histoire d'appuyer là où çà fait mal ... est-il possible pour un frère mâle de double-appartenir à GODF et GLFF ?
Au fait ... et si les obédiences ne se mêlaient plus du sexe de leurs adhérents et laissaient les loges en décider ?
OK ! c'est aussi un "fond de commerce" ... pardon des "principes"...
Au fait, Anne, comment accordes-tu ton support à la mixité avec cette discrimination à GLFF ?
Pardon de poser question qui fâche !

lebeau 15/06/2015 16:13

Je serais très heureux que cet accord se concrétise, même s'il faut pour cela que nous votions le texte de double appartenance, qui sera je n'en doute pas, proposé au vote des loges selon notre tradition démocratique. Mais, sincèrement, je pense aussi qu'une convention tacite entre les loges de base des deux obédiences,sur le plan local, vaudra bien tous les traîtés nationaux ou régionaux...signé: un p'tit frère de base.

La Maçonne 15/06/2015 08:02

Ce qui signifie, Gerard, que tu as etabli un raisonnement sur le protocole de double appartenance sans connaître ledit document. Il serait temps que tu appliques tes recommandatoons à toi même.
Et comme le dis ton ami Jiri Pragmann, peut etre qu'il faudrait suggérer au GODF une charte pour ses blogueurs.

Gérard Contremoulin 15/06/2015 02:04

J'ai pris l'habitude de bâtir mon raisonnement sur les textes dont j'ai connaissance. Qu'il existe des négociations en cours entre deux obédiences est une responsabilité des deux exécutifs dont je n'ai pas à être informé, n'en étant pas membre !

En revanche, l'examen des textes dont nous avons connaissance, le Règlement Général (qui constitue, avec la Constitution, les textes fondamentaux du GODF) montre qu'il n'y a pas nécessité d'un nouveau texte.
En effet, lorsqu'elle évoque la négociation d'un avenant, "La Maçonne" reconnaît explicitement l'existence d'un texte de base (une convention) qui établit des relations de reconnaissance mutuelle entre le GODF et la GLFF. L'existence d'un tel texte était posée par l'article 81.

Cette condition étant satisfaite du coté du GODF et de son coté le convent de la GLFF ayant voté le principe de la double appartenance, pourquoi la GLFF veut-elle un nouveau vote ?

Mais, après tout, si c'est le prix à payer pour couper court à tout ralentissement, je redis ma précédente conclusion : formalité !
Et, délégué de ma loge au convent de Reims, je voterai bien évidemment toute proposition sur cette question.

Mais, à présent, n'est-il pas préférable de travailler à la mise en oeuvre de cette double appartenance ? C'est ce que ma loge a mis en chantier dès le 3 juin et c'est ce qu'elle poursuivra la semaine prochaine par l'examen des conséquences financières et trouver une solution qui en allège la charge afin que cela ne constitue pas un frein.

Car il faut passer maintenant à l'étape suivante : faciliter la concrétisation de cette mesure.

Gérard Contremoulin

Brumaire 15/06/2015 00:00

Il en est de cet avenant comme pour les lois, chère Maçonne, tant qu'il n'y a pas les décrets d'application, elles n'entrent pas en vigueur. Si l'ordre du jour du convent du GODF,sans doute comme partout ailleurs, préparé par le conseil de l'Ordre, ''oublie'' ce vote, ce sera peut-être pour la prochaine année,si tout va bien.

Duplay 14/06/2015 21:58

Formidable, Cela s'appelle ouvrir la bouche pour faire du bruit. C'est passionnant. What else..