Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Après la journée de la jupe, celle du maillot de bain.

Marilyn Monroe (1955)
Marilyn Monroe (1955)

Une jeune femme de 21 ans a été agressée, plus exactement rouée de coups, par 5 autres jeunes femmes de 16 à 24 ans, parce qu'elle se prélassait dans un parc public à Reims, en maillot de bain. Cette jeune femme choquait « leur moralité », un moralité bien douteuse puisqu'elle s'est affirmée par battre à plusieurs une autre jeune femme. Acte racisme ? Volonté délibérée d'en découdre ? Acte de jeunes filles en dérive ? Le tribunal correctionnel tranchera pour cet acte de violence inédit, qui reflète autant une misère sociale de ces agresseuses, que la régression de notre société.

Arnaud Robinet, maire de Reims (LR) a souhaité précisé que cette agression « n'a pas d'aspect religieux ».

Or, cette « morale » qui oblige les femmes à une « tenue correcte » trouve toujours une origine religieuse – et ne mégotons pas : dans toutes les religions du Livre.

Jupes trop courtes ici qui renvoient des écoles publiques et laïques les petites filles dans leurs foyers pour qu'elles se changent, trop longues encore parce que jugée « pas assez laïque », harcèlements de rue et agressions sexuelles qui se multiplient dans les transports en commun, nous sombrons dans la « moralité » d'un autre âge, car tous ces agresseurs, qu'ils soient hommes ou femmes, de toutes origines sociales, qu'ils soient directeurs d'école, piliers de bar ou parlementaires, nous renvoient qu'un seul message : ce qui se passe est religieux – plus exactement les derniers sursauts de celles-ci, d'un patriarcat effrayé par la liberté, celle des femmes, une société qui veut encore et toujours imposer à leurs corps un vêtement et une attitude.

Cette agression est de trop et qu'elles soient commises par d'autres jeunes femmes en dit assez long sur la dégradation de notre société et l'indigence de nos institutions.

SOS Racisme de Reims a organisé, ce dimanche à 12 h, un rassemblement Parc Léo à Reims, un « tous en maillot de bain » bienvenu, mais peut-être frais.

Lilithement vôtre,

Source : http://www.lunion.com/517024/article/2015-07-25/agressee-a-cause-de-son-bikini-rassemblement-en-maillot-de-bain-au-parc-leo-lagr

Partager cet article

Commenter cet article

Flo 01/12/2015 16:23

Une campagne publique et nationale de sensibilisation a été lancée par le gouvernement, contre le harcèlement sexuel dans les transports en commun. Ces agressions physiques ou verbales concernent un très grand nombre de voyageuses. Des mesures doivent être mises en place pour les protéger. Signez cette pétition http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/stop-aux-violences-sexuelles-transports-commun/12152 pour dire stop aux violences sexuelles dans les transports en commun !

laure galant 03/08/2015 04:40

Ce que vous dénoncez est absolument réel, il faut savoir que cela fait trente ans environ, que la dégénérescence de nos institutions favorise cela. Il faudrait et c'est urgent, nettoyer les institutions,quand les prédateurs et pervers de toutes natures, comprennent que les institutions protègent ceux qui la compose, il y a eu un envahissement de celles-ci par des personnes aux mauvaises intentions.
C'est ce que j'appelle "le syndrome du pompier pyromane" Notre société s'est tellement fragilisée par ces faits, que j'en ressens une inquiétude profonde...

Pascal 27/07/2015 09:09

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150726.OBS3202/agressee-en-maillot-de-bain-pas-de-motif-religieux-tranche-le-parquet.html

dandan 27/07/2015 09:07

cette histoire m'inspire quelques réflexions dont celle-ci : les médias "médiatiseraient-ils " autant si la jeune femme en maillot de bain avait été harcelée, insultée, tripotée, voire violée par des individus de sexe masculin ? ou l'aurait-on interrogée plutôt sur sa tenue "provocante" ? en concluant que quand même"elle l'avait cherché...Il est intéressant de faire le parallèle entre ce fait divers et le questionnement très actuel sur le harcèlement dans la rue et les transports en commun.

357 26/07/2015 18:11

Souvenons-nous de l'affaire Amina Seboui en septembre 2014. Donc méfiance. On ne sait rien de ce qui s'est passé. Rien à part ce qu'en disent les médias qui tournent à vide. On ne sait rien de ces jeunes femmes. Pourtant on sait qu'elles ont entre 16 et 24 ans... C'est dingue qu'en même... Il me semble que si je me faisais casser la gueule, je serais bien en peine de dire. Tiens, ils étaient cinq et ils avaient entre seize et vingt-quatre ans... Donc, une fois de plus, méfiance...

Le maire de Reims, fort judicieusement, a écarté tout motif religieux à cette agression car, pour l'instant, on n'en sait foutre rien.

Il reste à déterminer si se prélasser en maillot de bain dans un parc public d'un centre ville est une tenue correcte.

Ça ne légitime pas les coups, c'est clair.

Mais ça pose quand même question sur le savoir vivre en société.

La Maçonne 26/07/2015 19:06

Reims est une petite ville. Pour le nombre des agresseuses, les témoins peuvent aider. D'autant plus que l'on sait que 3 (celles qui sont majeures) sont déjà attendues par le tribunal correctionnel et que la plus jeune est considérée comme témoin. Même pour un journaliste débutant, les informations sont faciles à trouver.
Difficile donc de nier l'existence de cette agression.
La jeune femme agressée a été hospitalisée (dans le seul hôpital public du coin) et a 4 jours d'ITT (ce qui est peu, au regard de d'autres faits divers- antisémites en particulier).

Pour l'affaire Amina, celle-ci avait été remarquée parce qu'elle avait posté des photos sur FB. Je n'ai pas relayer cette info sur mon blog, parce que j'avais vu les photos en question et qu'elle a déposé plainte après s'être exhibée sur FB, J'ai donc mis en doute assez vite la véracité des faits.

Solange Dickinson 26/07/2015 16:30

Bonjour Lilith,

Tout d'abord te dire que j'aime ton blog dont je lis les articles avec beaucoup d'intérêt.

Ensuite, au sujet de ce triste événement, je suis vraiment navrée de la tournure que prend notre société. J'ai beau essayer de garder mon calme, rester tolérante me devient de plus en plus difficile face à l'intolérance et, par voie de conséquence, à l'intolérable. Où doit-on positionner le curseur ? Parfois, j'ai le cœur serré et peur de me rendre compte que les choses sont d'ores et déjà allées beaucoup trop loin. Ces petites connes qui se sont illustrées ce week end à Reims apportent de l'eau au moulin de tous les extrémismes. Quelle désolation.
Il y a bien du travail pour toutes les bonnes volontés qui œuvrent au rayonnement de la Liberté, de l'Egalité, de la Fraternité, auxquelles j'associe le Respect et la Laïcité (bien que ce terme galvaudé par beaucoup ait perdu tout sens aux yeux du plus grand nombre).
Ne nous décourageons pas face à l'abyssale profondeur de la bêtise, à l'immensité de "l'ignardise", et la sauvagerie des intolérants de tous poils.

Bien fraternellement chère Lilith

Solange

Aristote57 26/07/2015 17:47

Un des problemes est que les réactions contre ces phénomènes de religion butent sur des complaisances, alliances y compris chez les plus éloignés.
Ce forum en a été témoin.

La Maçonne 26/07/2015 17:43

Merci Solange de ce commentaire.
Je ne sais pas, moi non plus, ce que nous pouvons faire.

Aristote57 26/07/2015 16:24

Et oui, toute complaisance, même minime, vis à vis des manifestations religieuses ne fait qu'encourager ces dérives !
par petite touches et reculades on detruit progressivement cette laïcité qui devrait nous tenir à coeur, aux maçons et a tous les républicains.

Aristote57 27/07/2015 10:14

Alors, on y va, Solange ! Battons-nous !

Solange Dickinson 26/07/2015 17:42

Oui Aristote57, à nous donc de porter haut les valeurs qui nous sont chères.