Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La GLRF (Grande Loge Régulière de France) a viré sa dernière loge mixte.

La GLRF (Grande Loge Régulière de France) a viré sa dernière loge mixte.

Il y a, quelques temps, je vous informais que cette petite obédience – la Grande Loge Régulière de France (GLRF) - virait ses loges mixtes suite à une décision quelque peu opaque d'une poignée d'individus pratiquant le RER (Rite Ecossais Rectifié) pour des questions de « régularité ». Très vite, derrière cette situation inouïe, qui est de virer des femmes – parce que ce sont des femmes – d'une obédience maçonnique – on découvre de nombreuses zones d'ombre, financière et immobilière.

Voici des nouvelles de nos sœurs et frères.

"le Chapitre des loges mixtes" a pris son envol.

Suite à une négociation, les loges mixtes – qui étaient elles-mêmes une association à part entière rattachée à la GLRF – ont obtenu un chèque en guise de dédommagement et les sœurs et frères ont été remboursés de leur capitation.

Après cette épreuve, ces loges travaillent à se reconstruire et à retrouver le chemin d'une autre obédience. Les démarches semblent bien parties. A titre personnel, mes voeux les accompagnent pour ce bel envol ...

Ceci aurait été une fin satisfaisante pour tout le monde, et même heureuse, si parmi ces loges mixtes, il n'y en avait pas une qui traversait toujours cette crise d'une manière un peu particulière.

"Sagesse et Générosité"

La loge « Sagesse et Générosité », pratiquant le REAA, est rattachée entièrement à la Grande Loge Régulière de France (GLRF). Elle est la seule loge mixte qui n'appartenait pas au « Chapitre des loges mixtes ».

Ses membres, sœurs et frères, sont membres de la GLRF à la fois d'un point de vue maçonnique, mais aussi d'un point de vue strictement juridique. Cette loge ne s'est, a priori, jamais constituée en association loi 1901. Ses membres sont, d'ailleurs, dans l'impossibilité d'en trouver la trace.

Apprenant avoir été virée comme les autres, cette loge – et une partie de ses membres – ont découvert leur particularité et, tout à fait normalement, avaient travaillé tout l'été à trouver des solutions pour l'avenir de leur loge. Ils pouvaient même espérer obtenir les mêmes conditions de départ que les autres loges mixtes. Or, il n'en est rien. Bien au contraire.

Sa présidente n'est plus, ni moins et accessoirement la conjointe d'un de ceux qui ont décidé de virer les loges mixtes. Elle servit durant plusieurs mois d'informatrice privilégiée pour son conjoint, refusant de bouger, réduisant tout espoir pour les sœurs et les frères de trouver une solution convenable et toute négociation possible avec les dignitaires de l'obédience.

Alors que la loge devait voter les décisions nécessaires pour la survie de leur loge, cette présidente-potiche leur envoya un email deux heures avant la tenue, annonçant aux membres stupéfaits que non seulement elle démissionnait mais aussi « éteignait la loge » sans aucune autre forme de procès et, avouons-le, en dépit de toutes nos coutumes en la matière les accusant de l'avoir poussée à prendre cette décision.

Les sœurs et frères se sont retrouvés, malgré tout, devant les portes du Temple pour, néanmoins, continuer à faire vivre leur structure. C'est un frère qui les accueillit leur interdisant l'accès au temple. En effet, cet individu, Christian Lou, Assistant Grand Maître, serait le propriétaire des locaux servant aux loges dans laquelle se trouve aussi son entreprise. Derrière lui se trouve l'ancien Grand Maître de l'obédience et actuel Député Grand Maître, toulousain, gérant de plusieurs sociétés immobilières, Serge Bas – il est celui qui est aux manœuvres pour se débarrasser des frères et sœurs en mixité. Vu ses sociétés immobilières, je ne serais pas surprise si l'on m'indiquait qu'il participa financièrement aux dépenses liés au temple et serait partie prenante quant à sa gestion financière.

Même si un Grand Maître existe, résidant à Paris, ceux qui ont la main-mise sur toute l'obédience sont nos deux toulousains, Christian et Serge. Prévenu de la situation particulière de la loge « Sagesse et Générosité » et des manœuvres qui ont été conduites pour la supprimer, il ne semble pas prendre l'affaire trop au sérieux.

Pourquoi avoir viré des loges mixtes?

Cela commence à devenir confus lorsque l'on connait les motivations de ces individus à la facette plus mafieuse que maçonnique. Accrochez-vous ! Car là – nous entrons dans un scénario digne d'un bon roman – mais j'hésite sérieusement à en classer le genre.

Le but de nos toulousains Christian et Serge, ainsi que leurs quelques associés (on ignore si c'est en affaire ou seulement en franc-maçonnerie) était de se rapprocher d'une obédience travaillant uniquement au RER pour essentiellement ouvrir des ateliers au grade supérieur qui semblaient leur manquer. Inutile de préciser que ces ateliers supérieurs logeront dans les fameux locaux toulousains. Il y aurait, m'a-t-on déjà rapporté, un tel atelier commun qui se serait ouvert ces derniers mois. La condition était pour obtenir ce partenariat de virer les sœurs de l'obédience (on sait combien les femmes ne sont pas admises dans certaines structures) et de se séparer des frères qui auraient dans l'idée de les soutenir. Simple dommage collatéral. J'ajoute, non sans un certain cynisme, que ce fut fait de leur côté sans aucun état d'âme.

Le problème est qu'aucune des personnes qui m'ont rapporté ces événements n'ont jamais entendu un seul nom d'obédience. On peut donc douter de sa réelle existence Je n'y vois, quant à moi, qu'un moyen plutôt vain pour les individus qui pilotent cette obédience, d'obtenir une aura qu'ils sont loin d'avoir. Peu importe s'ils inventent une fable. Personne n'a les moyens de vérifier.

Cela tiendrait néanmoins debout – dans le sens que ce serait plausible – si ces mêmes individus ne racontaient pas depuis quelques temps, avec une assurance que beaucoup leur envieront et sans même comprendre la contradiction, une toute autre histoire.

La GLRF serait reconnue par le GODF. Là, c'est un scoop que même François Koch m'envierait. Le GODF aurait reconnu une obédience qui vire ses loges mixtes ?! Le GODF en est tout à fait capable, mais – pour le coup – j'en doute étant donné la suite. Christiant et Serge, nos toulousains, avaient réussi le coup de force de transférer la loge «Sagesse et Générosité » au GODF – sans qu'aucun membre de cette même loge n'en soit informé (bien entendu) et émette un tel souhait, sans donc qu'aucun vote de la loge ne soit formulé, qu'aucune visite de frères et soeurs du GODF et de cette loge soit organisée, sans aucun document, date et même entretien ..

C'est parce que les membres de cette loge faisaient un autre choix qu'ils ont décidé de fermer cette loge, expliquent-ils. Pour bien enfoncer le clou, ils ajoutent aussi, non sans un certain aplomb, qu'ils prendront soin de rallumer les feux de la loge « Sagesse et Générosité » au GODF … une fois débarrassé des éléments perturbateurs.

Cette future loge mixte du GODF occupera ses locaux dorés aux loyers modérés, gardera sa présidente version potiche et sera piloté, dans le plus grand secret, par nos sbires Christian Lou et Serge Bas. Bigre ! Autant dire que le GODF risque gros sur le coup là ! Ma boule cristal – celle que vous connaissez toutes et tous – me souffle la suite. Je les vois, en pleine farce, assurer prochainement que cet article du blog « la Maçonne » leur a fait perdre cette reconnaissance du GODF … sur l'heure ! Alors qu'ils étaient sur le point de devenir les nouveaux Grands Maîtres du GODF.

Cerise sur le gâteau, Christian Lou et Serge Bas ont, disent-ils, le bras assez long pour empêcher tout rapprochement des loges mixtes, l'intégration de tous les frères et les sœurs, avec n'importe quelles obédiences de France si jamais ceux-ci se mettaient à leur créer des ennuis. Ainsi, la loge "Sagesse et Générosité" a la difficile obligation de se tenir tranquille pour ne pas empêcher une intégration des autres loges mixtes qui ne font plus parties de la GLRF depuis quelques temps!

Etre un potentat c'est tout un art dont les arcanes peuvent échapper à bons nombres d'entre nous.

Pour être un peu plus prosaïque et terriblement terre à terre, j'imagine que signer un dernier chèque doit faire mal aux doigts des deux dignitaires toulousains, Christian et Serge. D'autant plus qu'en se débarrassant ainsi des loges mixtes, ils se sont débarrassés avec elles de plus d'un tiers des effectifs.

Ils ont, cependant, sans aucune honte, encaissé les capitations annuelles des membres de « Sagesse et Générosité » pour 2015 avant fin mars. Virer ses membres signifieraient de devoir les rembourser pour l'année 2015. Les faire démissionner les uns derrière les autres, c'est autant d'économie faite. Nous comprenons l'utilité d'avoir placé une présidente-potiche (qui ne semble même pas été réellement élue), d'avoir envoyé des frères qui n'étaient pas membres de la loge pour prendre les plateaux, d'empêcher toutes sorties honorables et honnêtes, et pour finir, d'interdire l'accès aux locaux, menaces plein la bouche.

Et ensuite?

Que ces individus n'en doutent pas. Tant que ces membres n'ont pas démissionné et étant à jour dans leur capitation, ils sont toujours membres de la GLRF. Leur interdire l'accès à des locaux pour lesquels ils ont versés des loyers, de se réunir et de forcer la fermeture de la loge comme ce fut fait avec une trace écrite, est – à ce point – si douteux que j'aimerais être là pour voir la trombine d'un juge profane … surtout lorsqu'il apprendra que le sujet de discorde est que parmi ces membres, il y a des femmes – et que le seul reproche qu'ils peuvent faire est qu'elles sont des femmes.

Ces frères et ces sœurs n'ont aucun intérêt à rester dans une obédience qui a perdu toutes mesures depuis longtemps et qui n'est même pas digne d'en porter même l'appellation ; ceci avec des individus qui traficotent suivant affinités d'affaires pour décider de leur avenir derrière leur dos.

Néanmoins, nous sommes toutes et tous d'accord pour montre du doigt celle-ci et ses dirigeants qui ont monté une arnaque intellectuelle, maçonnique et financière. La GLRF qui se dit avoir 1000 membres n'en aurait pas plus de 70 … Elle compte aujourd'hui pas plus de 5 loges, toutes masculines et est le point de s'offrir un procès qui fera jurisprudence. Que cela soit tenu pour dit. A ce jeu-là, la GLRF n'existera plus bien avant la loge "Sagesse et Générosité".

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

soeurette 18/09/2016 17:46

comment l'opinion publique ne peut elle pas se méfier de la FM dans ces conditions ???? et pour aller plus loin : http://actu.cotetoulouse.fr/toulouse-grand-maitre-franc-maconnerie-soupconne-escroquerie-dix-millions-euros_45630/

christophe0310 22/09/2016 13:35

Christian Lou ressemble grandemant à la personne accusée de detournement de 10 millions d'euros à Toulouse (affaire qui fait grand bruit).
Quelle coincidence...
Quand tu joue il faut savoir perdre... et lui et sa famille va perdre gros...

Pierre Brute 17/12/2015 00:32

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai quitté cette obédience. Avec du recul, et en fréquentant maintenant d’autres ateliers, je ne peux que confirmer la dérive que je qualifierai de « sectaire » de cette obédience.
La vie dans les loges est similaire à celle des autres loges maçonniques. On y pratique les mêmes rituels, la même fraternité et la même vie en loge qu’ailleurs. La majorité des membres sont des personnes de bon foie, ne connaissant souvent que la GLRF.Ils ne se posent pas trop de questions puisqu’on leur répète en longueur de journée que la maçonnerie est un ordre et que par conséquent on prend pour argent content et on exécute ce que disent les gradés (7ème au RER, équivalents 33ème REAA…. Des pontes avec une sagesse inouïe donc…).
Ce qui me fait dire qu’il y a une dérive sectaire reposent sur les points suivants :
Le culte de la personnalité des dirigeants est bien présent. Bien qu’il s’agisse d’une petite obédience, les dirigeants sont systématiquement mis sur un pied piédestal, souvent même idolâtrés. On les considère comme étant des grand sages qu’il est interdit de contredire…la preuve d’ailleurs les multiples exclusions dont fait part un de nos frères dans les commentaires plus bas.
La propagande est omniprésente. On qualifie de criminel, voyou, non maçon, affabulateur quiconque qui oserait s’opposer à ses dirigeants. La maçonnerie est un ordre, par conséquent on exécute et on ne pose pas de question. Les élections de vénérables ne sont que des mises en scènes, ils sont désignées par les grand maitres des mois voir mêmes années à l’avance. Le jour de l’élection, personne n’oserait se présenter puisque cela serait très mal vu. Cela ne veut pas dire que les vénés sont dans la combine, ce sont la plus part du temps des gens très bien. Cependant, bien souvent, leur choix ne repose pas sur leurs qualités maçonniques, mais sur leur proximité avec les gradés ainsi que leur loyauté envers eux.
L’affairisme, bien qu’on ne l’oserait jamais l’appeler ainsi est également omniprésent. Plusieurs midis par semaines, les frères se retrouvent pour des repas bien fraternels. Il est curieux de constater le nombre de personnes travaillant de prêt ou de loin ensemble. On y trouve le patrons d’un tel, le collègue d’un tel. On fait travailler tel frère et on essaye de placer tel autre… En soit, ce n’est pas grave de faire appel a un frère, mais ces repas fraternels ressemblent davantage a du réseautage qu’a autre chose.
Le travail maçonnique aussi me semble grandement orienté. C’est vrai qu’en maçonnerie on travaille sur des sujets symboliques, et par conséquent on peut parfois aller très loin dans l’analyse de certains textes bibliques, maçonniques ou ésotériques. Mais comment expliquer par exemple que ces recherches aboutissent à des conclusions (textes à l’appui !) laissant suggérer que les femmes ou encore musulmans n’auraient pas vraiment leur place en maçonnerie… Combiens de fois j’ai par exemple entendu la thèse qu’un musulman aurait certes tout a fait sa place dans les premiers grades maçonniques, mais qu’a partir d’un certain degré la maçonnerie serait « chrétienne » et donc incompatibles avec les valeurs musulmanes…
Comment expliquer aussi que des personnes tout à fait ouverts d’esprits lorsqu’ils rentrent dans l’obédience finissent par perdre totalement leur libre arbitre et finissent par tenir ces discours particuliers ou par défendre bec et ongle les décisions prises par leurs dirigeants (par exemple l’exclusion des femmes) ?
Concernant la gestion financière, là aussi il y a une opacité omniprésente. Les comptes sont certes présentés une fois par an, mais au delà de ca, il y a beaucoup de zones d’ombres. Plusieurs personnes ont payés pendant des années, les chèques étaient encaissées, et finalement on découvre que des loges n’avaient pas d’associations loi 1901 ni de comptes bancaires et que l’argent est allé je ne sais pas ou….(tu n’as pas à savoir, je te rappelle que la franc maçonnerie est un ordre….)
Maintenant que j’ai du recul, je suis bien content d’être parti. Dans ma vision de la maçonnerie il n’y a pas que l’échelle maçonnique, mais surtout une fraternité et des valeurs universelles. La maçonnerie représente pour moi la libre pensé. Comment la libre pensé peut elle s’arrêter à la présence des femmes ? Comment peut on améliorer le monde et se battre pour des valeurs universelles si on n’accepte pas les femmes, ni des personnes non catholiques ? Quels seront les prochaines étapes ? Exclure les homosexuels ? les handicapés ?
J’ai dis

Egrégore 03/11/2015 17:25

Pour avoir été membre de cette obédience, je peux témoigner du sectarisme ambiant...
En effet, un Grand Maître provincial se croyait tout puissant (et il l'était pour les instances nationales).
Il a, preuves à l'appui, fait des malversations financières avec l'argent d'une loge. Par exemple prêt personnel sur le compte de l'association ( unilatéralement), commande de reprographie avec fausse facture... Après que le vénérable de l'atelier eut dénoncé ces méfaits au Grand Maître national, une réponse laconique fut envoyée donnant toute autorité et raison au Grand Maître provincial.
Plusieurs membres de la loge dont moi même avons été exclus unilatéralement une fois encore pour avoir vivement protesté.
La loge en question fut finalement dissoute car tous les membres ont unanimement condamner cela.
Je ne peux que conseiller à chacun de fuir cette obédience tenue par des personnes dangereuses, sectaires et malhonnêtes.

Cerise 23/09/2015 00:53

Triste... mais je comprends mieux. Un contact facebook féminin m'avait dit avoir été initiée à la GLRF, la démarche s'étant faite en moins d'un mois. Les propos de cette personne me paraissant confuses, et ne réussissant pas à trouver d'informations fiables sur cette petite "obédience", j'avais rompu les liens.
J'ai cru à des mensonges de cette personne alors que je l'ai laissée entre les mains d'un groupe plus ou moins sectaire ou mafieux.
Il y a bien peu de chances pour que les loges ainsi expulsées, quelles qu'en soient les raisons, retrouvent place facilement dans une obédience.
Que de gâchis.....

Pierre-Philippe Baudel 27/09/2015 16:23

En effet, Chère Cerise, mais ne nous contentons pas de tes 3 ou 5 petis points de suspension à la fin de ta phrase, au risque de voir se reproduire dans le futur, et osons le dire, il est carrément "criminel" de la part de ses individus.

La Maçonne 23/09/2015 06:01

Je suis optimiste pour celles du chapitre. Elles se sont détachées à temps de la GLRF.
Elles peuvent espèrer un rattachement dans une autre obedience qu'elles ont trouvé.
Quant aux membres de sagesse et générosité ils peuvent intégrer une des loges mixtes survivantes. Cela n'empêche pas que la loi doit être respectée.

oui mais ... 22/09/2015 16:45

cette fois, le flou qui persistait autour du commencement de cette histoire est levé, ça s'éclaircit de jours en jours.

Aristote57 21/09/2015 15:03

Comme le fait indirectement remarquer hector ... oui il y a de "loubards" à la tête d'un tel groupe ... mais, bien plus grave, des francmaçons qui leur donne encore quelque crédit...
Et ce n'est, helas pas specifique à cette mini-GLRF.

Aristote57 21/09/2015 12:03

Là encore les méfaits des vélleités obedentielles ... et leur pendant dramatique, la passivité soumise des FM qui renoncent aux valeurs de la FM pour se soumettre à des organismes profanes !
Pire, certains finissent par croire, ne faisant aucun effort de vérifier, que cette contre-maçonnerie serait une valeur maçonnique !!!
Là ca devient grave car cette perversion totale a gagné du terrain et s'installe : Les soumis par paresse devenant instructeurs enseignent la soumission aux nouveaux arrivants.
On en arrive au paroxisme avec la GLNF où les loges n'ont plus aucune existence, ni juridique, ni financiere, ni initiatique, devenant des concessions d'un "ultime lien entre Dieu et les homes" .
Et curieusement, la perversion a étteint un tel point que ca ne choque plus, ni ses courtisans, bien sûr, ni même les FF de base à qui on enseigne que cette perversion serait de la FM dite "régulière". Comme aucun ne va vérifier la réalité de cette imposture, personne ne se rend compte que la GL mère régulière n'est pas dans cette perversion :
A la GLUA les loges sont des "private lodges" juridiquement et financierement indépendantes, le Pro-GM élu par les loges, il ne se prétend nullement "lien avec Dieu" ... pas de système courtisan et manifestement à la difference de la GLNF qui détient le record de condamnations en justice, très peu à la GLUA.
IL est donc important que tout FM cesse de gober sur parole ce que raconte la propagande obedentielle et revienne aux bases de l'Ordre Maconnique. Les SEULS CHEFS DE L'ORDRE sont les VM ! Les "officiers" ne sont que des employés au service des loges et n'ont aucun pouvoir à faire valoir !
NB : C'est le cas à la GL MERE régulière, la GLUA !
Donc lorsque des paltoquets s'arrogent comme dans ton article, au nom d'un "régularité" de pacotille à se comporter ainsi en malotrus vis de freres et soeurs, il faut savoir réagir, durement.
Et cesser de se montrer complaisants avec des titres revendiqués !

hector 21/09/2015 10:53

Christian Lou et Serge Bas !
ne serait ce pas plus tôt Christian Lou et Serge Bar ?
Lou Bar ? ? ?
Mauvaise blague ..... je sais !