Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Pendant ce temps … to be irregular.

Yaka - "Coup d'oeil en loge et au dehors"
Yaka - "Coup d'oeil en loge et au dehors"

Après mes deux articles – coup sur coup – la même semaine sur le GODF « à ma façon », de nombreuses réactions amusées n'ont pas tardé à venir. L'une d'entre elle est ce très explicite dessin de notre frère Yaka du blog « Coup d'Oeil en Loge et en dehors » que vous connaissez déjà. http://yakabd.over-blog.com/

Pendant que Gérard Contremoulin se demande où coller un lien judicieux vers ma réponse, voici quelques réflexions personnelles.

En navigant pour me maintenir informée, je viens de me rendre compte qu'il m'a échappé une infomation dans la catégorie vote en tout genre – et là je me demande même s'il faut vraiment en parler – celle de la Masonic Press Agency (site que l'on trouve ici : http://www.masonicpressagency.blogspot.co.uk/) dont l'assemblée générale à voter la suppression de l'article 6 du code de leur publication « It is forbidden the use of the terms REGULAR and IRREGULAR » (il est interdit d'utiliser les termes Régulier et Irrégulier ).

Cet interdit étant supprimé, pour notre édification personnelle, la « Masonic Press Agency » (d'origine régulière) pourra préciser si telle ou telle obédience est régulière ou non. Ainsi, ce qui était une avancée même modeste avec l'existence de cet alinéa dans une communication de nouvelles de part le monde, vient juste de disparaître assumant, finalement, un clivage que nous connaissons toutes et tous très bien.

Cette modification est, souligne le communiqué de Masonic Press Agency, un tournant important. On imagine aisément, que les rédacteurs de ces articles – ne devant pas dépasser 3 phrases! - devaient craindre que des confusions soient faites entre les obédiences « irregular » et « regular », à leur grand désespoir.

Comme je n'ai aucune « politique éditoriale », je dois reconnaître que celle de ce blog est une curiosité. Pour aider Gérard Contremoulin dans ses réflexions, il faut souligner que ce professionnalisme ne manque pas de respecter une certaine éthique. « The institution of the "right of reply" is essential to MPA’s ethics.». Comprendre que les droits de réponse sont essentiels à l'éthique de Masonic Press Agency … http://masonicpressagency.blogspot.co.uk/p/editorial-policy-copyright.html

Parce que tout ne se passe pas en France, une nouvelle peut toucher indirectement la France. La Grande Loge de Bulgarie et la Grande Loge Unie de Bulgarie se sont unifiées et ont élu leur premier Grand Maître ce printemps. La Grande Loge de Bulgarie est affiliée à la Grande Loge de France via sa Confédération Internationale, dont le président est Alain Graessel, alors que la Grande Loge Unie de Bulgarie est une obédience régulière. Cette dernière vient de re-reconnaitre la GLNF. Rien n'indique si c'est le côté sombre de la franc-maçonnerie et « irregular » qui va gagner. En même temps, Masonic Press Agency avait déjà dépassé son quota de phrases pour s'éviter de spéculer.

Construire des ponts, passerelles et autres chemins de traverse, c'est bien. Si ces ponts et passerelles servent à séparer – comme nous l'avons vu avec la GLDF ces trois dernières années sur tout les plans – je n'en vois personnellement aucun intérêt.

Bien plus souvent des frères (hélas) que les sœurs - elles sont dans une autre dynamique – et pour cause ! - continuent à créer des clivages sur tout et rien. Faut-il en conclure que, finalement, la franc-maçonnerie est un jeu de pouvoir entre obédiences et juridictions ? Bien évidemment, la cause est bien plus profonde que des égos perturbés.

Pour illustrer ce clivage existant entre obédiences, il me fut rappelé un exercice de réflexion type « chat qui se mord la queue ». La GLDF ne reçoit pas de sœurs – même des obédiences amies –

Ses loges organisent des Tenues Blanches Fermées qui invitent un ou une profane pour exposer une idée, ainsi que des Tenues qui invitent des frères uniquement, y compris d'autres obédiences, à présenter une conférence. Lorsque le conférencier est une femme – et qu'elle est profane – la Tenue Blanche Fermée est donc possible. A mon avis, elle est difficile, mais un vide juridique la permet. Si cette conférencière est une sœur, elle ne peut être reçue que comme profane ou alors doit se plier à une « cérémonie spéciale ». Dans tous les cas, elle se trouve être mise « à l'écart », sous-considérée par la GLDF quelques puissent être ses qualités, ses compétences et l'intérêt de son travail. La GLDF en est, très exactement, à préférer recevoir n'importe quel conférencier, pourvu que ce soit un homme, même si mauvais, plutôt qu'une sœur même si elle est excellente dans son domaine de compétence. C'est assez représentatif de ce qu'est, finalement, notre société.

Comme je suis une femme et une sœur, que choisirais-je si – par malheur – je me trouvais dans cette situation cornélienne ? Me faire passer pour profane, pour ne pas supporter cette « cérémonie spéciale » ? Accepter cette « cérémonie spéciale », faute de mieux, en faisant bien comprendre au Grand Maître que c'est tout bonnement inadmissible d'en être encore là au 21ème siècle ? Et dernière solution, organiser cette présentation dans ma propre loge en y invitant les frères de la GLDF qui ont droit de visiter les loges mixtes et féminines ? Où bien me faire passer pour un homme aux yeux de la Kommandatur du Conseil Fédéral, qui si elle apprend la supercherie, n'hésitera pas à radier tous les frères et fermer la loge ? Je n'ai, bien sûr, pas la réponse. Une chose est sûre est que, dans tous les cas, je risque de râler... longtemps.

Inutile de mettre sa tête dans le sable, les clivages ne manquent pas.

Les motifs aussi :

  • Régularité ou non, voir même, il fut tenté par la GLDF et la GLAMF un système que l'on peut qualifier d'intermédiaire dit « spiritualiste andersonien »,
  • Etre une femme, ce qui exclut autant la maçonnerie mixte et féminine, dont un exemple parfaitement rebutant est la Grande Loge Régulière de France (GLRF), qui a voté de supprimer toutes ses loges mixtes,
  • Des motifs historico-mystico-gélatino-maçonnique, comme la patente des Ordres de Sagesse de Gérard Contremoulin, le GADLU, dieu qui est ou pas un être suprême, la bible, la couleur du tablier et la taille du chapeau, l'origine d'une obédience, ses propres croyances ou au contraire son absence …

Ce sont des justifications pour cacher une chose : la peur de l'autre. La peur que cet autre vole une place, une importance que l'on ne voudrait pas lui donner. Ce qui est remarquable en franc-maçonnerie, c'est qu'il y a toujours quelqu'un qui vous rappelle que vous n'êtes pas « assez » ou que vous être « trop » … Si nous nous contentions d'être simplement « nous » et nous acceptons de ce que sont les autres …

Lilithement vôtre,

J'ose le dire : ce choix musical, juste pour le texte ...

Partager cet article

Commenter cet article

Tafat idurar 24/09/2015 22:04

Ma très chère sœur, je ne peux que souscrire à ton propos et te remercie pour les ponts que tu construis pour un retour à ce qui est l'objet même de notre ordre, la fraternité universelle, en acceptant de dépasser nos peurs et se rappeler que le temple à construire est plus important que " les chapelles" qui nous abritent. Tri biz fraternelles

templum 24/09/2015 15:52

TC soeur,
irrégulier et régulier en opposition ne signifie rien.
on se proclame régulier sur des critères auto-édictés (si ce terme est valable).
par contre, on se reconnait ou on ne se reconnait pas suivant une volonté partagée.
les "américains" sont clairs comme d'habitude.
sinon on aurait des "réguliers" pas reconnus et des "irréguliers" reconnus...
(regarde du côté des GL composées de FF de couleur...).
l'universalisme n'a rien à voir ici.
à priori pour un FM tout le genre humain, est "régulier"... de là à inviter tout le monde entre midi et minuit....
très fraternellement.