Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : les commentaires qui ne le font pas.

GLDF : les commentaires qui ne le font pas.

Depuis mon article « GLDF : il est demandé la soumission entière », nous avons vu fleurir sur mon blog et d'autres des commentaires qui nous rappellent la belle époque de la CMF (Confédération Maçonnique de France).

Cet article a été relayé par deux blogs différents :

Nos deux frères, de leur côté, l'ont commenté suivant leurs sensibilités et sentiments.

Les commentaires visant à soutenir cette initiative particulière du Conseil Fédéral de la GLDF ont surpris et choqué des lectrices et des lecteurs de nos blogs respectifs. Si nous pouvons comprendre le désir de certains frères de défendre leur obédience, il y a des propos qui ont largement dépassé la ligne rouge de l'acceptable comme d'autres véritables défis à toute logique. C'est pourquoi, il est nécessaire de faire un petit tour d'horizon à ce sujet. Il apparaît évident, bien sûr, que ces frères souhaitaient me faire pression. Il est évident qu'ils ont loupé leur coup.

Cette « soumission entière » qui ne veut pas dire « soumission entière ».

Nous parlons de frères et d'une obédience qui, la seule au monde, considérait que « rompre sans ambiguïté avec les obédiences irrégulières » ne signifiait pas « rompre sans ambiguïté avec les obédiences irrégulières » (in Déclaration de Bâle des 5 Grandes Loges Européennes de juin 2012)

Ainsi, nous ne serons pas surpris d'apprendre que ce que nous lisons sur cette circulaire ne signifie pas ce que nous lisons. Nous parlons aussi d'un Conseil Fédéral qui pas plus tard qu'en juillet 2014 expliquait avec sérénité au sujet de modifications de la constitution (non votées) « qu'il fallait les lire entre les lignes ». Il n'y a donc rien d'étonnant que des frères de la GLDF soient culturellement amenés à se cacher derrière un hypothétique double sens qui se voudrait être symbolico-mystico-maçonnique. Mauvaise foi ou sincérité de l'autruche qui la tête dans le sable ne veut voir qu'une partie de la question ? Je ne sais le dire. Cela nous paraît cependant surréaliste. D'autant plus que ces mêmes frères arguent avec virulence qu'ils sont bien plus intelligents que moi pour « comprendre », (bien entendu) et m'invitent à "raboter".

Je doute de leur crédibilité : on ne peut pas dire tout et son contraire. Une soumission entière qui permet d'être libre, comme l'apprenti devant les maîtres ? On ne peut non plus sémantiquement confondre « obéissance » avec « soumission ».

Mon dictionnaire étymologique situe l'apparition du mot « obéir » emprunté comme terme ecclésiastique et juridique au latin oboedir, composé de audire qui signifie écouter. Ceci vers 1120. Obédience est un terme ecclésiastique provenant de « oboedientia » (obéissance) en vue d'un sens spécial, vers 1155.

Le mot « soumission » apparaît en 1349 – qui pouvait être aussi submission (1312) que l'on retrouve dans le Cid. Il s'agit aussi d'un mot emprunté au latin submissio, qui signifie « action d'abaisser ». Ceci dit pour ceux qui considèrent que le mot « soumission » a perdu – du fait de notre modernité dépravée – un sens plus doux. C'est étymologiquement loin d'être le cas ….

« Ce n'est pas ... »

Une autre catégorie d'arguments – rejoignant celui qui vient d'être énoncé – coiffe la mauvaise foi d'une couronne. Tout est pourtant bien indiqué dans la circulaire n°8 – qui contrairement à celle qui a ma préférence la numéro 35, est claire, simplement écrite et présente tout à fait correctement son sujet.

Malgré cela, nous pouvons lire ces étranges commentaires :

« Sur le fond, je comprends que tu ne sais pas lire. Un rappel des textes n'est qu'un rappel des textes. Il est le serment que nos maîtres ont prêtés en leur temps et surtout en leur âme et conscience. »

Ou encore J and B « Là, il y a une double erreur. Ce que tu cites est effectivement inclus dans le nouveau rituel d'installation mais ce n'est absolument pas le serment que prononcent les divers officiers de la loge. »

Il y a stef qui écrit « Tu es mal informé, Gérard, il ne s'agit pas du nouveau serment des officiers d'un atelier de la GLDF mais d'un extrait du rappel du serment des frères fondateurs de la loge, lu par l'orateur lors de la cérémonie d'installation du nouveau collège ». Bigre !

Quelques extraits de cette circulaire n°8 qui vont éclairer nos frères :

"Le Rituel d'installation a fait l'objet de modifications adoptées par le Conseil Fédéral et certains d'entre vous se sont interrogés sur la légitimité de tels changements.

Ces modifications portent sur trois points essentiels:

  • la prestation de Serment de tous les Officiers y compris les Frères Trésorier, Hospitalier et Maître des Cérémonies.
  • un simple rappel des termes de leurs Serments aux Frères Officiers conservant leurs charges [..] (pour un nouveau Vénérable Maître, la totalité des Frères Officiers devra prêter Serment),
  • enfin, le Conseil Fédéral a souhaité inclure dans ce nouveau Rituel d'Installation, un rappel du Serment des Frères Fondateurs […]

Pour conclure et pour répondre aux Frères qui ont soulevé le fait que le Rituel d'Installation n'avait pas été voté par le Convent, il convient de bien distinguer nos Rituels des trois premiers degrés, etc. »

Je vais m'amuser un peu … Non, il n'y a pas un « serment » pour les officiers qui seront en sus obligés de supporter la lecture par l'orateur (?) d'un autre serment. Un seul serment devrait suffire à l'édification des frères de la GLDF. Les modifications (les 2 premiers points) consistent en la modification du serment des officiers de la loge dans le fond comme dans sa forme. Serment que j'ai présenté en toutes lettres dans mon article. Il y a bien un « rappel du serment des frères fondateurs », mais ce rappel est inclus DANS celui que devront prêter les officiers de la loge. Cela s'appelle en langage informatique un copié-collé d'un premier serment sur un autre.

Certes à la décharge de nos frères « commentateurs », on peut souligner que cette circulaire est assez peu prolixe en informations pratiques et en références sur le fameux « serment des frères fondateurs » ou celui donné par les frères fondateurs. En première lecture, j'avais personnellement compris qu'il s'agissait des frères fondateurs de l'obédience !

Comme ils sont censés être des frères de la GLDF – et se présentent comme tels – ils ont les moyens de s'informer voir d'avoir en leur possession la totalité de ce rituel donné dans leur loge lors de l'installation (ou pas). En même temps, il faut quand même qu'ils se disent – que je me suis un peu informée.

Ces interprétations fantaisistes posent question sur qui commentent :

  • soit la circulaire est particulièrement bâclée et ne peut être comprise par ceux qui ne possèdent pas les informations nécessaires. Vais-je devoir demander à la GLDF de produire des documents compréhensibles par tous les frères de l'obédience ?
  • Soit les commentateurs ne sont pas des frères de la GLDF. Pour certains, c'est le cas. Pour les autres, faut-il que je demande à la GLDF d'informer les frères de leur obédience de prendre des mesures nécessaires quant à ne pas déformer leurs propos sur des blogs publics ?
  • Soit une partie des frères de la GLDF, ausi infime soit-elle, et certainement la plus virulente, a pour spécialité la falsification des informations, Faut-il que je demande à la GLDF de rappeler qu'un des objectifs de la franc-maçonnerie est "la recherche de la Vérité" et pas sa falsification?
  • Soit encore cette même partie est en pleine période de déni. Faut-il que je demande expressément à la GLDF d'ouvrir une cellule de crise à leur destination avec une armée de psychologues ?

On me rétorquera que c'est peut-être moi qui me trompe.... Certes. Mais quand je dis que je m'amuse, je ne fais pas semblant.

Ceux qui ne sont pas d'accord doivent partir.

Pire encore, nous pouvons lire dans un commentaire ceci « Et le jour où une directive du CF ne me plait pas, je pars. Aujourd'hui, je soumets ma volonté car je fais confiance à la GLDF et son GM pour me faire avancer. Le jour où je n'ai plus cette assurance, encore une fois, je suis parfaitement libre de changer d'obédience. » (Guillaume)

Cela ne peut que nous rappeler certains qui osaient affirmer sans mesurer l'horreur de leurs propos que les frères de la GLDF qui ne voulaient pas se plier (se soumettre?) aux règles émises de la CMF n'avaient qu'à partir. Il leur était dit qu'ils s'étaient trompés d'obédience. Ces propos ont fait leur chemin destructeur dans bien des esprits. Ainsi, le seul recours serait de se soumettre ou de partir ? Deux choix bien extrêmes. Il n'y aurait pas de troisième voix possible. C'est une réflexion plus destructrice encore qu'il n'y paraît. A l'heure où nous voyons des millions d'hommes, de femmes et d'enfants fuir leur pays en guerre– partir donc –, à l'heure où un racisme généralisé dont Nadine Morano a été un bien ridicule exemple nous remets au goût du jour la théorie de la « race blanche », on mesure à l'échelle d'une obédience ce qu'il y a de sordide dans cette démarche tristement manichéenne. Il y a le bien et le mal – un échiquier où certains s'autorisent à suggérer le départ de ceux qui se battent pour demeurer des maçons libres dans leur propre obédience.

Ceci bien exposé, il y a encore une dernière catégorie de commentaires qui – là ont été remarqués – qui fera l'office d'un prochain article, histoire de rappeler quelques priorités purement féminines.

GLDF : les commentaires qui ne le font pas.

Partager cet article

Commenter cet article

Brutus 28/10/2015 06:03

bien que membre de la CMF et tres attaché a cette entreprise, je juge aussi comme tous que le serment de soumission critiqué est en effet innacceptable car les maçons sont libres

J-Yves. 27/10/2015 10:14

Bonjour Lilith, les choses sont d'une simplicité biblique (tient un renvoi, hips...) : j'ai déjà prévenu mon nouveau V.°.M.°. que je ne me soumettrai jamais à cette mascarade de serment des Off.°. de la loge si tel était le cas, me concernant, dans un futur proche. Mais je fais confiance aux hommes, plus qu'au FM (! ! !), pour qui souvent l'habit fait le moine... Et puis ce qu'on évoque rarement, c'est la course à l'échalote du recrutement... Y'a de la schizophrénie dans l'air que de vouloir recruter des hommes"libre et de bonne moeurs"et sous le costume, les aliéner à un fascisme maçonnique ! ! ! A moins d'aller voir du coté de la Marine si le tapi de loge est meilleur et peut se fumer les doigts dans le nez !
Tout cela retombera comme la poussière mais, hélas, l'écume des loges affleurera toujours sur l'océan de la bêtise.

Lionel MAINE 26/10/2015 22:52

"Convent de Lausanne" qui, ne l'oublions pas ,se ferme : "Au nom de dieu, de saint-Jean et des Suprêmes Conseils réunis !";
On ne remerciera jamais assez l'ancien Très Respectable Grand Maître Alain-Noël de l'avoir publié dans son intégralité, pendant sa grande maîtrise ,portant en germe la glorieuse Confédération maçonnique de France !

Lionel MAINE 27/10/2015 08:11

DUBART, bien sûr !!!

Laurent F. 26/10/2015 17:45

Ma T.C.S.
sous réserve que cela soit confirmé, il semblerait que le sujet qui fâche soit abandonné devant les nombreuses réactions de nos Ateliers. La forme qui consistait à nous imposer un texte non voté par le convent et le fond qui tentait de nous soumettre étaient intolérables !
Alors Jésuitisme ou maladroite incompétence, quoi qu'il en soit de Libres et courageux F. veillent... mais se lassent aussi.

La Maçonne 26/10/2015 18:59

J'en serais sincèrement heureuse pour vous!

Lionel MAINE 26/10/2015 15:42

Ma Très Chère Sœur,
Bonjour,
Encore plus grave, à mes yeux, que la notion de soumission, la perception de l’athéisme par le nouveau Très Respectable Grand Maître.
Celle-ci est dans le domaine public; il suffit de se rendre sur le site, relooké "à la soviétique" de la Grande Loge de France, rubrique "Vidéos 2015", "interview à la chaîne TV8 Mont blanc" à 14 minutes 40 secondes.
Maintenant, pour le coup, il doit être difficile de se sentir à l'aise en tant qu'athée censé dans cette Obédience.
Dommage.

La Maçonne 26/10/2015 19:05

Je l'avais aussi écoutée ayant été alertée par un commentaire.
Encore quelque chose à défendre pour nos frères: la liberté de conscience, d'avoir le droit de croire ou ne pas croire ...
J'ai remarqué aussi que sur le nouveau site de la GLDF, un des principes de la GLDF serait le convent de Lausanne de 1875.
Cela etait une des modifications de vos constitutions de 2014 qui n'ont pas été voté.
Derrière le dos des frères donc on affiche un principe alors que celui que le convent de juin 2014 est la liberté de conscience absolue.

triangle 26/10/2015 18:28

bien d'accord avec toi Lionel

Laurent F. 26/10/2015 18:02

Tout à fait d'accord ! Moi même étant Athée et le vivant ( pour le moment ) parfaitement bien à la GLDF, je déplore cette prise de position personnel de notre TRGM qui doit confondre les Athées qui ne croient pas en Dieu et ceux qui "savent" que Dieu n'existe pas, autrement dit entre ceux qui cherchent d'un côté et les imbéciles de l'autre, sachant que cela vaut tout autant pour ceux qui croient.

Aristote57 26/10/2015 15:25

Il est etonnant de lire que des aspects proceduraux , de préséance, de déni priment sur le fond :
ainsi la question "soumission entière" est esquivée pour détourner l'attention sur :
- "les autres, ils font que nous embéter"
- "ils se mêlent de nos affaires."
- "c'est pas exactement çà ..."
- "les autres sont pas à notre niveau c'est por çà qu'ils nous comprennent pas"

Ce n'est pas correct d'agir ainsi !

Lionel MAINE 27/10/2015 09:55

Un athée ne croit pas en dieu, certes !
Il sait que dieu n'existe pas ? non, il s'en contrefiche, car cette hypothèse, à ce moment de son parcours de vie, n'est pas nécessaire à sa compréhension du monde et, surtout, il ne se forge pas d'arrière-monde par paresse et confort intellectuels.

stef 26/10/2015 10:49

Bonjour,
je cite ta citation de ma propre citation sur un autre blog:
"Il y a stef qui écrit « Tu es mal informé, Gérard, il ne s'agit pas du nouveau serment des officiers d'un atelier de la GLDF mais d'un extrait du rappel du serment des frères fondateurs de la loge, lu par l'orateur lors de la cérémonie d'installation du nouveau collège ». Bigre ! »

Et je te demande de prouver que ce que j'ai écrit est faux.

je te cite: "Il y a bien un « rappel du serment des frères fondateurs », mais ce rappel est inclus DANS celui que devront prêter les officiers de la loge. Cela s'appelle en langage informatique un copié-collé d'un premier serment sur un autre."

C’est faux. Ce rappel n’est pas inclus dans celui que devront prêter les officiers de loge.
Je te demande de lire le rituel d'installation qui te pose problème (tu dois certainement pouvoir en disposer puisque tu as connaissance des circulaires de la GLDF): tu t'apercevras que ce que tu écris n'est exact.
Tu peux induire en erreur les profanes ou les F d’autres obédiences que la GLDF, mais les F de la GLDF lecteurs de ce blog et qui ont VECU les installations cette année auront pu constater que si tu t’amuses bien, tu n’en commets pas moins de regrettables « erreurs » en diffusant des contre-vérités.

La Maçonne 26/10/2015 13:19

Maintenant que les choses sont dites et redites.
Tu vas prendre ton petit courage à deux mains - et au lieu de brailler sur ce blog - tu vas demander ce fichu rituel à ton CF, VM, etc. Ne me raconte pas le bobard que tu l'as en main - c'est faux. Il faut arrêter de prendre les gens pour des nouilles.
Comme tu sais si bien le dire, c'est ton obedience. Si tu n'es pas capable de comprendre ses circulaires, c'est grave. Ce n'est quand même pas à moi de te l'expliquer.

La Maçonne 26/10/2015 13:11

Pour ta gouverne, ce nouveau rituel a été très peu utilisé du fait des protestations des loges.
Du coup, l'ancien rituel et donc l'ancien serment a été utilisé.
Il est aussi probable que le nouveau vous a été lu pour info par votre CF (il a fait son boulot) vous expliquant que c'était un rappel du serment d'allumage.

C'est bel et bien dans le serment des officiers d'installation que se trouve l'expression "soumission entière" en particulier aux decrets du CF.
Ceci a été vérifié.
L'explication de cette modification du serment lors de l'installation est indiquée dans la circulaire.

La Maçonne 26/10/2015 13:02

Il me semble que la preuve est faite, non?
J'ai transmis dans mon précédent article le nouveau serment des officiers de la loge lors de l'installation. Le fameux rappel s'y trouve ... c'est dans l'expression de "soumission entière".

Tout simplement.
Cela est rassurant. Ton CF n'est pas à ce point tordu ..