Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLFF : celle qu’une loge a voulu faire démissionner (Résumé).

GLFF : celle qu’une loge a voulu faire démissionner (Résumé).

Voici un résumé de ce premier article « GLFF : celle qu’une loge a voulu faire démissionner » afin que vous puissiez garder en mémoire les principaux faits.

Vu la suite, ils seront importants.

1) - Le 2 décembre 2014, la loge Dionysos a voté de faire démissionner Cunégonde, lui envoyant un courrier dans ce sens. Elle devait, selon ce courrier, démissionner pour le 20 décembre, et si elle n’obtempérait pas, une procédure de radiation serait poursuivie par l’Oratrice (à titre personnel).

2) - Le 16 décembre, la loge a, à nouveau, voté de confirmer le premier courrier. Il s’agissait, en effet, d’un torchon sans entête et sans signature. Comme Cunégonde ne souhaitait pas démissionner, la loge a voté de refuser ses excuses pour « causes professionnelles ». Ce qui permettait à la loge de radier, suivant le pacte social, Cunégonde au bout de 5 tenues. Cunégonde était excusée. Ses capitations étaient à jour. Elle avait envoyé trois lettres à la loge Dionysos – pour expliquer sa situation – qui ne furent jamais lu.

3) - Cunégonde a ouvert un recours auprès du conseil fédéral, dès le 8 décembre pour « radiation illégale », suivant l’article 160 du pacte social. Celui a décidé d’annuler la procédure et de mettre en place une inspection spéciale pour grave dysfonctionnement de la loge.

  • Cette inspection spéciale a eu lieu le 17 mars 2015. Il a donné lieu à un compte-rendu.
  • Cunégonde se trouve, suite à cette inspection, obligée de se transférer dans une autre loge.
  • Un délai lui a été indiqué. Dans le cas où elle n’effectuerait aucune demande ou que sa demande de transfert serait refusée, suivant ce délai, elle sera radiée au bout de 5 tenues d’absences.
  • Ces excuses sont de facto refusées par le conseil fédéral. Du moins, celui-ci accepte que la loge les refuse sans autre forme de procès par simple vote de la loge et quelques soient les justificatifs de Cunégonde. Ce sont, en effet, des déplacements professionnels, qui donnent lieu à des notes de frais – pouvant prouver qu’elle n’est pas chez elle ou à proximité de la loge.
  • Elle ne reçoit plus de convocations de la loge depuis mai 2014, pour les tenues, comités de maîtrise et assemblées générales. Elle a évoqué ce fait, entre autre chose, dans 6 courriers adressés à la loge et 4 adressés au conseil fédéral.
  • La GLFF a de nombreuses sœurs absentes, pour causes professionnelles, sur des périodes plus ou moins longues. Cela ne cause pas de problème particulier à ces loges. Elles ne sont pas radiées. On constate que dans cette loge,plusieurs sœurs sont absentes, dont une qui est non seulement absente mais jamais excusée depuis plus de 3 ans. Sans que rien ne lui soit demandé.
  • Ce qui n’est pas indiqué dans le compte rendu est que les conseillères fédérales, à la demande de Gertrude, ont accepté qu’elle soit interdite de revenir dans sa propre loge. Histoire d’être bien assurées que Cunégonde soit radiée. Ne sont pas notés sur ce compte-rendu bien d'autres faits dont des témoignages de soeurs.

4) - La demande de transfert de Cunégonde a été refusée. La raison officielle serait qu’elle ne serait pas assez assidue, malgré des visites à cette loge, une fois par mois, depuis janvier 2015. On notera la participation de l’ancienne vénérable de la loge O – par des « échanges » - à « faire démissionner » Cunégonde.

5) - En octobre 2015, Cunégonde a alerté le conseil fédéral des mesures discriminatoires prise à son encontre et des conséquences pour elle. La loge Dionysos, en effet, refusait de lui transmettre les documents nécessaires à sa demande de transfert. Le 11 janvier 2015, Cunégonde a envoyé un courrier au conseil fédéral pour, à nouveau, l’alerter de sa situation. En effet, suivant les dispositions du compte-rendu, Cunégonde sera radiée à compter de fin mars 2016.

6) - Depuis janvier 2016, elle a envoyé ses excuses à la loge. Elle a signalé un prochain retour en loge. Elle a demandé de recevoir des comptes-rendus des dernières assemblées générales et un point sur les décisions financières prise par la loge. Bien sûr, pour la énième fois, elle a réclamé les fameuses convocations à ces réunions. En vain.

Lors de cette inspection spéciale, comme on peut le constater à la lecture du compte-rendu du conseil fédérale, Cunégonde est passé, du statut de victime et de plaignante, à celui de coupable. C'est son procès qui a été fait.

Aujourd’hui, le conseil fédéral accepte que l’on peut obliger – et donc radier – une sœur pour absence à des tenues pour lesquelles elle n’est jamais convoquée et qu’une loge refuse des motifs pour absence en fonction de son humeur. Ce qui est contraire autant à nos principes qu’à nos constitutions, en particulier les nombreux articles faisant référence aux convocations comme aux articles 157 & 158 relatif à la radiation. En effet, cet article estime qu'il faut convoquer la soeur afin qu'elle justifie ses absences. Est-ce à dire que Cunégonde ne sera convoqué qu'une fois en deux ans, pour être radiée?

Pour répondre à quelques commentaires, Cunégonde n’a pas un type de vie choquant, n’est pas homosexuelle. C’est une femme de 46 ans, physiquement normale, d’intelligence normale, avec une vie normale, hormis une activité professionnelle qui l’oblige à des déplacements réguliers de 3 è 4 nuits par semaine hors de chez elle. Les conseillères fédérales la jugent « provocante », voir même elle semble être une sotte qui s’embrouille dans ses courriers.

Il y a, néanmoins, une chose cachée dans la vie de Cunégonde que vous apprendrez dans le prochain article – qui explique, en effet, pour partie les positions du conseil fédéral.

GLFF : celle qu’une loge a voulu faire démissionner (Résumé).

Partager cet article

Commenter cet article

Pandore08 11/04/2016 15:23

Bonjour La Maçonne, merci ma soeur pour ton soutien, et merci d'avoir publié les autres interventions.Nous avions effectivement rêvé de partager le meilleur, mais pas de chance, ce n'était pas la bonne porte.
Si des profanes venaient à découvrir le cauchemar qu'est cette " loge ", je les supplie de ne pas oublier qu'il y a des dizaines de milliers de francs-maçonnes et de francs-maçons parfaitement honorables et animés par les plus hautes valeurs humanistes.
Merci encore de nous avoir écoutées.

robert U 11/04/2016 12:58

Bonjour, je voulais également ajouter aux faits relatés par Pandore08, Pervenche, la mimi,Solange, que j'ai été témoin d'humiliation( en autre lors de passage de grades...)en effet la machine à broyer est terrible...Au trait d'Union il n'était (il n'est ! ) toléré que la pensée unique ou tu plies ou tu sors.....lors de certaines agapes, des sœurs sont critiquées dans des termes inacceptables...où sont les valeurs prônées par la franc maçonnerie !!! l'Amour, la fraternité, le pardon, l'écoute, la Paix. De nombreuses sœurs sont toutefois respectables, mais les lumières de la loge gangrènent celle -ci....
Aucun débat, aucune remise en cause n'a lieu lors des démissions...ces démissionnaires sont de "mauvais éléments".et pourtant démissionner c'est se respecter...ne pas cautionner, ne pas se laisser broyer...

Solange 11/04/2016 06:59

Bonjour. Il manque aux faits relatés par nos SS Pandore08, Pervenche et La mini, les incitations à la haine raciste, les propos et attitudes insultants tenus ouvertement et en toute impunité et à l'encontre de soeurs de cet atelier. On y prétend faire "rentrer dans le rang" celles qui sont libres, et pour cela la machine à broyer est terrible. J'y ai pris des coups, des bleus et des bosses, et de guerre lasse j'en suis partie aussi. Cet atelier est une honte de la FM, et je ne comprends pas pourquoi l'obédience le soutient dans sa toxicité. Bon courage à vous, celles de mes soeurs qui souffrez dans ce cloaque.

pervenche 10/04/2016 10:29

Bonjour Pandore08. Merci de m'avoir fait connaître ce blog. Suis partie du Trait d'Union pour rejoindre une autre obédience. Ai reçu le soutien de quelques frères et soeurs qui ont compris ce qui se passait. Rester aurait signifié que je validais l'attitude des soeurs faisant partie des hautes sphères. Ai entendu en Loge, de la part d'une conseillère fédérale, alors que j'évoquais la Fraternité, valeur chère à la FM.... "Et la fraternité, mon cul".... Puis une autre, venant des hautes sphères, sortir son carnet de chèque pour que des Maîtresses n'ayant pas payé leur capitation puissent voter.... et j'en passe.... Ubuesque.... Risible presque. Mais certaines d'entre nous y avons laissé des plumes !

La mini 09/04/2016 12:04

Coucou Pandore08 Malheureusement je suis entièrement d'accord avec tes commentaires sur Le Trait d'Union GLFF., où quelques soeurs subissent un sort semblable alors soit qu'elles démissionnent de la F.M. ou demandent leur intégration au GODF ou au DH. Dans une telle ambiance il m'est bien difficile de trouver la Joie, l'Amour et la Paix

La mini 09/04/2016 11:56

Coucou Pandore08 Je ne suis pas du tout étonnée hélas du contenu de ce compte rendu, et confirme les termes de mon très cher Frère Pandore08 en ce qui concerne Le Trait d'Union, plusieurs soeurs de cette loge depuis plusieurs années démissionnent de la FM ou demandent leur intégration soit au GODF ou au DH. Dans un tel contexte, je ne trouve ni la Joie, ni l'Amour, ni la Paix

Pandore08 06/03/2016 16:45

Bonjour, tout cela est d'une grande tristesse, c'est le moins que l'on puisse dire. Hélas, hélas, hélas, ce n'est pas un cas isolé, d'autres loges de la GLFF sont aussi dangereuses.
Comme par exemple Le Trait d'Union, dont les cahots et chaos sont dilués dans une surdité et un mutisme gênés de la part des membres de la FM champardennaise. Tout le monde sait, pas un ou une ne bougera pour apporter ne serait-ce qu'un brin de compassion aux misérables soeurs écrabouillées par une poignée de "dirigeantes" de cet atelier et leur suiveuses. Malheur à celles qui déplaisaient, à commencer par la première véné, qui certes a commis quelques erreurs qui auraient mérité une bonne remontée de bretelles, mais sûrement pas un procès quasiment inquisitoire et une radiation assez expéditive. Une avenue s'ouvrait alors à quelques harpies volant au secours de la pauvre loge prétendument moribonde, et c'est là que la dérive commence. Pensée unique, pas une tête ne doit dépasser. Pressions de toutes sortes sur les soeurs : pas question que les compagnonnes visitent d'autres ateliers comme bon leur semble (surtout s'il y a des frères, des fois que...), quand on a des enfants on reste chez soi, être jeune et jolie est dangereux, hors de question de rire pendant les agapes, passages de grades refusés au prétexte d'immaturité, et tant d'autres vacheries -je devrais écrire sévices- qui poussent les soeurs soit à la soumission, soit à la démission. Encore plus ahurissant si l'on considère que ce géant n'importe quoi a lieu en présence d'une grand maîtresse adjointe qui n'a pas bronché pendant son mandat national, et qui est elle-même une des lumières de cette loge !
Très honnêtement, la disparition des ces ateliers nauséabonds ne m'attristera pas, bien au contraire : ils sont la honte de notre Ordre, et le CF de la GLFF a plus qu'intérêt à sortir de sa torpeur au plus vite, sous peine de perdre le peu de crédibilité que quelques soeurs et frères ont l'indulgence de lui accorder. En ce qui me concerne, mes pensées vont à ces pauvres soeurs qui auront été fracassées, alors qu'elles rêvaient d'un monde meilleur.

La Maçonne 10/04/2016 12:53

Bonjour Pandore, plusieurs sœurs témoignent sur cet article suite à ton commentaire.
Je suis avec vous ....

Calou 04/03/2016 08:01

Bonjour, mais le fond de tout cela, c'est quoi? Quelles sont les véritables raisons?

Tafat idurar 03/03/2016 22:00

Bonsoir, bien triste ce résumé... cunegonde serait la maçonne peut être ? En tous les cas, un soutien absolus a tous les frères et les sœurs victimes de ce qu il y de profane dans la maçonnerie, bizzz fraternnelles a cunegonde

xm 01/03/2016 20:46

Voulant dédouaner la rédactrice de ce blog, c'est moi qui avait questionné sur l'homosexualité ou le style de vie.

Personnellement, je suis très ouvert mais j'aurai pu penser que des Sœurs âgées (et/ou jalouses) auraient pu reprocher cela à cette Sœur qui semble faire l'objet d'une véritable propagande noire.

Des simples absences pour causes professionnelles si nombreuses soient-elles ne pouvant expliquer un tel déchaînement de haine.

La Maçonne 01/03/2016 22:13

Merci xm. J'ai répondu maladroitement à ton commentaire... Le problème du style télégraphique... Eliane a, néanmoins, raison sur un point. Pour une obédience défendant les droits des femmes, sanctionner une sœur du fait de son travail - et que le CF l'accepte - va à l'encontre de la "ligne" et du passé de l'obédience.
Le travail des femmes est une des revendications - salaire, poste, etc.
La particularité de Cunegonde est qu'elle est dans une entreprise qui compte 250 personnes à ses fonctions dont 5 femmes. Lorsqu'elle traversait la France, c'était pour une mission d'encadrement - coaching de 25 hommes (techniciens). Elle a une formation technique (2% de femmes à l'époque), etc.

eliane 01/03/2016 11:09

voilà qui contribuera à donner une belle image de la GLFF... et qui crédibilise son action de défense de la femme...
Il est proprement scandaleux que de tels agissements puissent avoir lieu au sein de notre obédience !! Nous marchons sur la tête.
Autre chose : dans l'article, il est écrit "Cunégonde n’a pas un type de vie choquant, n’est pas homosexuelle". L'homosexualité serait-elle donc un mode de vie choquant banni de la GLFF ?
La GLFF serait-elle ségrégationniste ?
Vraiment, et profondément, je suis déçue... tout cela va contre l'idée que je me fais de la Franc-Maçonnerie féminine dont je fais pourtant partie.

Christophe 02/03/2016 09:02

Commentaire intéressant et qui mérite, en soi, une discussion:

Pour moi, si la maçonnerie qui n'est pas morale, elle n'est tout simplement pas.
Les valeurs portées par une Obédience devraient être universelles, et donc relativement communes les unes aux autres, toutes Obédiences confondues, et la crise récente du PMF est là pour nous le démontrer.

Des Obédiences ont-elles, selon leurs spécificités, des valeurs qui leur son propre? Je ne suis pas sûr. Je serais plus pessimiste à ce niveau: certaines Obédiences, compte tenu de leur spécificité, ont oublié certaines valeurs communes. Les tensions et les disputes viennent, selon moi, de la profondeur de l'oubli, qui empêche la résilience entre les personnes.
Car finalement, on peut à chaque foi réduire (au sens fort: anéantir) les principes, les idées, les valeurs que nous proclamons, à l'individu qui compose l'ensemble, et qui a "oublié" la loi morale, laquelle est un impératif catégorique qui s'applique aux personnes autonomes (libres de bonnes mœurs) qui forment la loge et plus largement l'obédience.
J'aime, comme notre ami Gérard C, la phrase de Kant: "Deux choses remplissent l'esprit d'admiration et de crainte incessantes : le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi."

La Maçonne 01/03/2016 17:42

Je ne voulais pas dire que l'homosexualite était choquant, ni la bisexualite.... Je répondais à un commentaire.
Cunegonde est plutôt quelconque. Elle ne se distingue en rien. A première vue, du moins.

Papygrincheux 01/03/2016 10:51

Merci pour ce résumé.
Je m'abstiendrai de toute ingérence et donc de porter un jugement sur le fond, mais en l'état je ne puis qu'apporter tout mon soutien fraternel à Cunégonde et lui manifester ma solidarité dans cette épreuve.

Condorcet 01/03/2016 08:57

Si je comprends bien dans cette loge, on veut tuer son chien on l'accuse de la rage..? En dehors des absences justifiées pour raison de travail, quels seraient les autres motifs de mise à l'index de la sœur concernée? Cette sœur ne gènerait-elle pas pour d'autres motifs que ceux de l'absence? En quoi des absences répétées pour raisons professionnelles gênent t'elle le fonctionnement de cette loge? S'agit il d'un conflit de personnes ? Quoiqu'il en soit
cette affaire est à suivre de près car la maçonnerie, école de la tolérance, risque d'en pâtir pour son image de marque. J'espère que Denise Oberlin, que je connais un peu, ne va pas laisser faire une telle forfaiture.

hector 29/02/2016 15:43

ouf !
c'est plus clair !