Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Colloque pour la jeunesse : une série de bourdes.

"Alyssa T01: Un QI de génie" (BD, de Isabelle Bauthian)
"Alyssa T01: Un QI de génie" (BD, de Isabelle Bauthian)

La GLDF et la GLFF ont organisé un colloque pour la jeunesse ce 2 avril. En soi, ce n’était qu’un colloque comme un autre. Il ne risquait pas de bouleverser nos vies.

Pourtant, de ce colloque la GLDF et la GLFF semblent avoir voulu en faire une affaire d'état - une sorte de rite de passage dans le monde profane ... et c'est devenu une affaire d'état.

Y associer la jeunesse n’était pas une mauvaise idée lorsque l’on sait que la moyenne d’âge de ces deux obédiences tourne autour de 60 ans. L’objectif est, bien sûr, de recruter des « jeunes ». Cette jeunesse, que l’on dit « en perte de repère », aurait besoin de grands-parents de substitution pour les aider à trouver un sens à la vie. Présenté ainsi, l’idée n’apparaît pas aussi bonne que cela. Mais bon ... la question n’est pas vraiment là.

Une communication de débutants.

Dans un premier temps, la photographie de l’affiche semble sortie tout droit d'une mauvaise publicité pour des chewing-gum des années 80. Ne sont-ils pas un peu démodés ces jeunes?Tombée dans les abîmes de la photographie "libre", elle fut au moins chipée au Droit Humain, tant les jeunes hommes et jeunes femmes - bien propres sur eux - mélangés ne correspondent pas à la réalité de ces deux obédiences et encore moins de notre société.

Si on peut minorer la remarque perfide pour la GLFF qui reçoit des frères lors de ces tenues, il est bon de rappeler qu’en février de cette année, Philippe Charuel, Grand Maître de la GLDF, menaçait une loge de démolition parce que ces membres prétendaient organiser une tenue en y recevant des sœurs de la GLFF ! C’est dire que le mélange hommes/femmes n’est pas de mise pour la GLDF… et ne le sera pas avant longtemps.

Ensuite, ce colloque fut présenté sous « le haut patronage » du ministère de l’éducation. Son logo apparaissait sur l’affiche sous nos yeux consternés. L’expression même : « haut patronage » avait de quoi faire flipper n’importe quel franc-maçon attaché à la laïcité. Les sites antimaçonniques s’en sont donnés à cœur joie. Enfin, ils avaient la preuve de la collusion entre l’état et la franc-maçonnerie ! Un ministère patronnait un colloque organisé par des obédiences ! Un peu plus, francs-maçons ou non, se mettaient tous autour d’une table pour rédiger une loi de séparation entre la franc-maçonnerie et l’état.

La GLDF, tout d’abord, est une obédience qui se présente apolitique, refusant d’aborder des sujets sociétaux (politiques et religieux) en loge. D’ailleurs, la GLDF vilipende sans aucune vergogne ces obédiences qui s’abaissent à traiter de tels sujets en loge et à mélanger les genres dans leur communication et autres colloques. Encore une fois, je me demande par quelle prétention, puisque interdisant ce type de sujets dans leurs loges, la GLDF est en mesure d'organiser quoique ce soit de ce type.

La GLFF, ensuite, se présente tout autant apolitique, tout en acceptant les sujets sociétaux dans ses loges. Elle avait interdit à ses loges de recevoir des politiques lors des dernières campagnes électorales, afin d’éviter tout amalgame. Elle avait refusé, de même, de signer un communiqué multi-obédientiel le jugeant trop orienté (politiquement). Ainsi, organiser un tel colloque sous un tel patronage a de quoi inquiéter plus d’un frère et une sœur de ces deux obédiences. Les uns parce que contredisant un discours sur la Tradition maçonnique, les unes parce qu’allant contre des choix et une certain modèle de communication comme d’une éthique conduite jusqu’à présent sans difficulté et sans heurt.

Puis, le logo disparait silencieusement de l’affiche après avoir circulée sur les réseaux sociaux. C’est tout d’abord, le blog « la Lumière », tenu par François Koch, journaliste profane, qui nous donne l’explication : le ministère en question s’est autant alarmé de ce patronage et a demandé qu’il soit retiré.

Un autre article dans un web-revue profane nous apprend qu’en fait le ministère n’avait jamais donné l’autorisation de voir son logo s’afficher. La GLDF, contactée, refuse tous commentaires.

Enfin, on découvre le "pot aux roses" dans un article du Nouvel Obs en date du 2 avril 2016 (20h10!). Marie-Thérèse Besson, Grande Maîtresse de la GLFF, déclare sans rire : une "regrettable initiative strictement personnelle qui ne reflète pas l'attachement à la liberté et à l'indépendance vis-à-vis du pouvoir politique des maçons."

Si je comprends bien : la GLFF n'a jamais eu son mot à dire concernant cette affiche, voir même elle l'aurait découverte en même temps que nous toutes et tous sur les réseaux sociaux ! C'est, pour reprendre les propos de Marie-Thérèse Besson, bien regrettable.

Excès de zèle de quelques communicants « maison » qui auraient collé un logo sur une affiche et présenté la chose comme un « haut patronage » ? Maladresse des conseils fédéraux organisateurs des deux obédiences qui se sont cru autorisés à présenter le tout aux foules comme tel ? Difficile de faire la part des choses : aucune des deux obédiences n’a souhaité en informer ses loges … qui sont juste bonnes à payer. Ce sont des journaux profanes - vive la liberté de la presse ! - qui nous informent.

Cette "initiative personnelle" a bon dos. Si cette explication satisfait les journalistes - qui doivent prendre la GLFF (14 000 soeurs) et la GLDF (34 000 frères) pour une désorganisation nationale - je doute qu'elle puisse satisfaire les soeurs et les frères des dites obédiences.

Si cela était déjà moyennement drôle, le "Nouvel Obs" nous fait part d'autre chose.

Ameutée par l'affiche, l'extrême-droite a menacé d'intervenir dans le colloque réduisant l'intervention de l'invitée d'honneur (la Ministre de l'éducation nationale) a un acte de présence à peine poli. Quitte à rester déconnecté de la réalité, c'est Philippe Charuel, "grand maître" de la GLDF qui apprend aux journalistes profanes que des "individus ont été expulsés" !

Comme ce colloque avait pour but de démystifier la franc-maçonnerie, autant qu'il avoue tout de suite que l'opération est complètement loupée.

Cette communication de débutants a surtout rallumé les envies assassines d'une extrême-droite particulièrement virulente, en sus de ridiculiser ces deux obédiences sur des journaux profanes. Les quelques 100 blogs maçonniques existants ne sont jamais arrivés à un tel résultat. Voilà une bien piètre image de franc-maçonnerie que nous donne notre duo Besson/Charuel !

Une GLFF invisible.

S’il n’y avait pas son logo, nous serions bien en peine de savoir qu’elle est une des principales participantes de ce colloque. …Cela saute aux yeux dans l'article de StreetPress : Ils ont contacté la GLDF pour une interview, mais pas la GLFF ! La photo du logo de celle-ci en gros sur l'article du Nouvel Obs n'arrange pas les choses, tant il est peu favorable à l'expérience.

Alain Graesel, contesté au sein de son obédience, tient fièrement une table ronde sur « le travail ». Intéressant quand on sait que des jeunes manifestent contre le projet de loi El Khomri. On y trouve aussi en seconde vedette le directeur de la revue « Point de Vue Initiatique ». Pour le reste, ce sont des profanes … Aucune table ronde n’est destinée à la GLFF sur les trois présentées, qui serait susceptible de mettre l’obédience et ses spécificités en avant.

Pourtant, la GLFF compte bien des femmes brillantes, érudites, engagées, dans tous les milieux qu’il soit artistique, politique, économique ou culturelle. Personne ne doute que plusieurs d'entre elles pouvaient animer de manière dynamique une table ronde. Pourquoi aucune de celles-ci n’y sont présentes ? Allez ! … j’entends chuchoter au fond de la salle … elles seraient peut-être notoirement trop libertaires pour la GLDF !

Lorsque l'on apprends que la GLFF n'a même pas eu son mot à dire sur une affiche, je ne saurais pas étonnée de découvrir qu'elle n'a pas eu plus de droit de regard sur le programme.

Même le mot d'accueil qui était réservée à Marie-Thérèse Besson, GM de la GLFF, a été fait en commun avec Philippe Charuel. Elle semble surtout nous avoir fait un très bel exercice de soumission et d'invisibilité dont on se passerait bien.

Echec total.

Qu’est-ce que les jeunes ont appris sur la franc-maçonnerie ? Vraisemblablement, rien ou très peu de chose. Ni histoire, ni présentation, ni même un seul questionnement qui pourrait toucher les jeunes au regard de la franc-maçonnerie. Voilà pour le programme.

Résultat des courses, nous apprends toujours François Koch, au lieu des 600 attendus, la salle était à moitié vide ... Vu le titre de son article, c'était plutôt un colloque parlant des "jeunes" à des "vieux francs-maçons" plutôt que des francs-maçons parlant à des jeunes.

Le Nouvel Obs enfonce le clou sous un titre sans ambiguïté : l'assistance est un peu trop grisonnante, nous dit-il, pour que l'on puisse qualifier ce colloque "pour la jeunesse".

La "jeunesse" n'est pas venue au rendez-vous. La rencontre n'a pas eu lieu.

Combien cette plaisanterie a coûté aux obédiences?

Jean-Laurent Turbet annonçait un colloque "historique" (c'est son dada ''d'entrer dans l'histoire"). Je ne vais pas être contrariante (plus que je ne le suis en temps normal) : c'est bien historique, un tel flop ne peut que l'être.

En attendant que la GLFF et la GLDF s'intéressent vraiment à "la jeunesse", les jeunes pourront toujours se rabattre sur nos blogs. C’est d’ailleurs un truc de jeunes, les blogs.

Dernière minute :

Gadlu.info publie un communiqué, sans que l'on connaisse la provenance, des plus curieux faisant état de 900 visiteurs (dans une salle de 600 places) et d'une réussite complète.... avec la promesse de remettre cela en province ! Encore une boude de nos communiquants "maison"? Ocroient ils que les sœurs et les frères sont des idiots? http://www.gadlu.info/colloque-la-jeunessemonavenir-le-bilan.html

Colloque pour la jeunesse : une série de bourdes.

Partager cet article

Commenter cet article

Nabucco 13/04/2016 17:18

je partage les propos de notre F.°. XM
moi aussi F Député de ma loge j'ai entendu samedi dernier lors d'un congrès régional notre très cher GM dire que ce colloque jeunes c’était merveilleusement passé , que les salles des commissions était pleines de jeunes aux questions intéressantes, qu'il a fallu refuser du monde ,contrairement ase qu'on raconte ...Puis son discours terminé sur question d'un F Député , notre TC Philippe s'en est pris aux Blog qui n’écrivent que des mensonges et notamment "la Maçonne" géré par une S.°. Anne XXX susceptible d'être radié de son obédience par la "justice" interne de celle ci, bref "n'allez pas sur ces sites ou cette méchante fille invente des circulaires du SCDF "même pour un poisson d'avril.
Pendant ce temps là ....et depuis 4 jours, le contenu des mémoires de l'informatique de la GLdF était aspiré par des méchants Hackers d’extrême- droite , sans que notre grand Chef nous en touche un mot. Pourtant dans ces fichiers qui se baladent aujourd'hui en France et dans le monde, il y a des information confidentielles qui nous concernent tous ... et certains ne rirons pas quand ils verront cités dans la presse ...
à bientôt ma TCS

xm 07/04/2016 11:16

Ma TCS,

Ce dossier ne peut être compris que par celui un minimum informé.

Ce colloque n'avait pas pour but un rapprochement avec les jeunes mais bien un objectif de recrutement.

D'ailleurs, au départ, le public touché devait être les grandes écoles mais il a été élargi aux universités et à l'enseignement technique suite aux critiques de Frères.

Ne subit on pas assez la politique décidée par les Enarques (futur Enarques) dans le monde profane pour encore les supporter en Loge. Voici une première question.

Quant à l'affaire du Ministère de l' Education Nationale, je n'ai pas d'avis tranché quoique l'on puisse se poser la question d'un effet de communication.

En tant que Frère et député de la GLDF, j'aurai voté contre mais on ne nous a pas demandé notre avis direct sur ce colloque. A noter aussi qu'un travail collectif devait être fait en Loge et que très peu d'Ateliers ont répondu. Cela a d'ailleurs été le cas de mes 2 Loges.

A mon sens, je trouve l'initiative de Daniel Keller, GM du GODF se rapprochant des jeunes de quartiers en difficulté de meilleur aloi et plus proche de ce que doit être la Franc Maçonnerie. D'autant plus que le Travail semble discret et ne fasse pas l'objet d'une forte communication.

Et comme le dit Daniel Keller, si des jeunes suivis sont intéressés par la Franc Maçonnerie ou repérés, pourquoi pas les initier?

A titre personnel, je ferai plus confiance à mes Frères pour repérer un profane même jeune que de faire du recrutement direct suite à un colloque.

D'autant que risquent de n'assister à celui-ci que des jeunes issus de "filières d'excellence" pour qui l'orgueil est souvent une caractéristique (l'Orgueil n'est il pas un mauvais compagnon, certes pas au REAA)

Pour moi également et sous réserve, un jeune doit au minimum avoir 25 ans ou une forte maturité s'il est plus jeune pour être initié.

Enfin, je pense que tous les Frères de la GLDF vont encore une fois de plus supporter les frais d'un grand raout: repas, hébergements éventuels, agence de de com...

Condorcet 06/04/2016 15:00

Ce n’est pas moi qui critiquerais une initiative de quelque nature qu’elle soit, surtout si elle se veut positive et pour engager un dialogue constructif. Celui sur la jeunesse pouvait être intéressant.
Première observation, je ne trouve trace d’aucun résumé sur le blog de la GLDF, réussite, échec ? Etrange ce silence.
Deuxième observation, sur le site je lis en annonce dudit colloque :
En invitant au prochain colloque du 2 avril à Paris sur le thème de la jeunesse, qui recueille une immense adhésion, il avance : « Je suis pour l'enseignement du fait religieux dans l'école publique, pour expliquer aux plus jeunes l'histoire et les réalités ».
Objectifs : contribuer à l'amélioration matérielle et morale de l'humanité.
Au regard des articles parus dans la presse, je ne suis pas certain que l’immense adhésion fut aussi immense que cela mais passons.
Le Grand Maître énonce « je suis pour l’enseignement du fait religieux dans l’école publique, pour expliquer aux plus jeunes l’histoire et les réalités ».
Je me dis que là il y a quelque chose déconcertant à ce souhait et surement qu’il y a quelque chose qui ne va plus à la GLDF. Le Grand Maître fait état de son souhait à quel titre ? A titre personnel ? Au nom de la GLDF ? Avec l’aval du Conseil Fédéral ? A-t-il consulté les FF de son obédience ?
Personnellement je ne suis pas d’accord pour qu’on enseigne le fait religieux à l’école. Les enfants vont à l’école pour apprendre à lire, écrire, compter, et lorsqu’ils doivent apprendre l’histoire, ils doivent le faite de manière chronologique afin d’avoir une cohérence entre les faits qui deviennent des conséquences, lesquelles conséquences deviennent de nouvelles causes engendrant de nouveaux faits, et les conséquences de ces faits qui deviennent de nouvelles causes etc…. Laissons la religion à la porte de l’école comme elle doit être laissée à la porte de nos loges. La religion fait assez de dégâts comme cela surtout lorsqu’elle se pare des oripeaux de l’amour. On en a assez tous les dévots en manque de spiritualité de soumission, comme des agenouilleurs et des agenouillés. Nous voulons faire de nos mômes des hommes libres dans la société, comme nous voulons être des maçons libres dans des loges libres.
Ajouter l’enseignement du fait religieux et ses pseudos mystères à l’école, dont tout le monde se fout, sauf peut être à titre culturel, alors que l’on réduit les heures de cours, que l’on éparpille le champ des connaissances dans des disciplines idéologiques sous couvert d’économie de marché, et de fausses libertés libérales et économiques dont on constate les effets bienheureux pour certains à Panama pendant que l’on exige des autres toujours plus de sacrifices avec en prime au besoin la soumission totale, ce n’est pas ainsi que l’on favorisera l’avenir de la jeunesse dans une société humaniste et ouverte. Au contraire le fait religieux est un enfermement, la proie de tous les obscurantismes, il nous faut au contraire combattre tous ces enfermements afin de mieux appréhender le réel.

Ergief 06/04/2016 00:21

Ma TCS il y a bien sûr un amateurisme évident en matière de communication. Il y a aussi une espèce de course en sac ridicule rentre les obédiences pour tenter de se faire entendre. Mais je crois surtout qu'il y a une méconnaissance crasse des fondamentaux de la démarche maçonnique. En effet, sauf quelques rares exceptions, le besoin d'entamer un cheminement spirituel structuré ne se fait réellement sentir qu'au midi de la vie, c'est à dire vers 40 ans en moyenne. D'autre part le "recrutement " maçonnique se doit d'être élitiste, au sens ontologique du terme, pour avoir du sens. Alors cette agitation en direction d'une jeune population qui n'a pas encore fait l'expérience de la vie civile est totalement déplacée. Il y a des endroits, tout à fait adaptés, pour accueillir ces garçons et ces filles en recherche de socialisation: Jeune Chambre Économique, ONG diverses, Table Ronde, Associations caritatives etc.. ( je ne fais que citer ce qui me vient spontanément à l'esprit) . La démarche maçonnique est d'une autre nature et elle se rend indispensable après ces premières expériences collectives. Ces colloques à la noix ne servent qu'à flatter les amours propres de ceux qui les organisent et à paupériser les "recrutements" . La réalité c'est qu'en maçonnerie "Les hommes " comme disait le Baron Louis, "viennent au Maître non par ordre mais par l'Appel".
Finalement ce G.M et cette G. Maîtresse sont à la Franc Maçonnerie ce que la grande distribution est au marché couvert. Seule la quantité les motive. La qualité n'est pas leur truc. Et on s'étonne ensuite que, privée de grandes pointures depuis 1945, la FM grossisse mais pèse de moins en moins lourd!

Nabucco 05/04/2016 20:43

Pour moi une telle bévue ne peut être attribuée qu'a AR Vreur , en effet le GM complètement chamboulé par l'audace de ces petits Bretons qui ont voulu promouvoir une S.°. comme oratrice et tenez vous bien... dans une tenue ! ....qu'il a voulu faire plus fort et oui pourquoi pas : un haut , très haut patronage de la ministre de l'éducation ...
pour le reste ce n'est pas trop grave ce sont les capitations des SS.°. et des FF.°. d'en bas qui paierons l'addition

Arsène Mutin 05/04/2016 15:51

Bonjour ma TC sœur.
J’ai le grand regret de te dire qu’encore une fois, tu n’as rien compris !
C’est comme quand le SCDF t’envoie un communiqué capital sur le regroupement des degrés du REAA et que tu le transformes en poisson d’avril ! Comment veux-tu ensuite que les FF de la GLDF, et même d’ailleurs, s’y retrouvent ?
Là, pour le colloque, je t’explique :
C’est la GLDF qui a tout bon et le ministère de l’éducation qui a tout faux.
La ministre ne souhaitant pas présider ce colloque, a écrit à la GLDF « je veux patronner » qui est la nouvelle orthographe simplifiée de « je veux pas trôner ». La suite coule de source.
Tu penses bien que si la GLDF était responsable de cette bévue, son directeur de la communication aurait mis un point d’honneur à la prendre pour son compte et à présenter ses excuses sur son blog.
Et puis, dis-donc, ce colloque quel succès ! 600 personnes prévues, 900 présentes, 300 debout dans le hall ! Et qui ont toutes appris des choses insoupçonnées : « la jeunesse est l’avenir du monde ». Celle-là il fallait la sortir.
Bon, redevenons un peu sérieux (mais pas trop).
Visiblement les principales victimes de cette gaffe du parrainage ne partagent pas ma version sur son origine : « quelqu'un à la GLDF s'est senti pousser des ailes… » (Cabinet de la Ministre) « une regrettable initiative strictement personnelle » (GM de la GLFF).
Le GM de la GLDF ferait mieux de se dénoncer tout de suite, sinon des mauvais esprits vont croire qu'il s’agit du directeur de la communication.
Bise pour toi et salutations fraternelles pour tous.
Arsène

La Maçonne 05/04/2016 20:27

Bref, ils sont aussi bons en orthographe que moi.
Elle est sympa avec ses copains, la GM de la GLFF... "C'est pas moi! C'est eux!"
Un / une GM est le seul à représenter l'obédience. La moindre des choses dans ce type de colloque est d'avoir le contrôle de la communication.
Pour une GM qui veut avoir le contrôle de mon blog, cela la fiche plutôt mal.