Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Encore une histoire de jupe.

Encore une histoire de jupe.

Les lectrices et les lecteurs les plus anciens de ce blog sont en train de se dire « c’est pas vrai, elle nous remet cela ! ». Elles et ils se souviennent d’un certain nombre d’articles sur le sujet … Je râle, ronchonne, et surtout milite pour la « journée de la jupe » pour les garçons et les filles.

En mai 2014, des lycéens de l’Académie de Nantes ont manifesté contre le sexisme en jupe. Discrètement, peu médiatisées, des journées de la jupe s’organisent dans les lycées et collèges. Une association HeJ (Homme en Jupe) bat le pavé et les réseaux sociaux.

Pour pouvoir manifester avec brio et un minimum d’élégance, encore faut-il que ces messieurs trouvent une jupe à leur convenance. Si c’est pour porter la jupette écossaise de mon enfance, vous en conviendrez toutes et tous : autant ne pas parler d’une émancipation et encore moins d'une révolution.

Des créateurs m’ont entendu. C’est une manière de dire. Zara a sorti en 2014 la jupe-pantalon pour homme. Ce que nous, les femmes appelons : « jupe-culotte », mais bon on ne va pas faire du mauvais esprit. En gros, cela ressemble à une jupe, sans en être une. L’honneur des messieurs qui l’essayeraient en catimini dans leur boutique préférée – rien que pour voir comment c’est – est donc sauvé.

La marque américaine Utilikilt a, quant à elle, transformé la jupette écossaise en jupe pour honnête homme. Une boutique en ligne (the corner) a ouvert une gamme de vêtement intitulé « no gender » qui, pour le coup, souhaite ainsi régler le problème de l’exiguïté des armoires en proposant une gamme de vêtements unisexe, robes et jupes sont inclus comme des joggings informes. Quant à Givenchy, en 2015, la célèbre marque a présenté sa collection « jupes pour hommes », créant la surprise. La jupe pour homme restera le terrain d’exploration de la « haute couture » ou ne sera pas.

La principale revendication des hommes en jupe est : son confort et la diversité du choix vestimentaire. La mode masculine est triste et ennuyeuse. Ceci nous le savions. Quant au confort de la jupe, comment dire ? Bien des femmes qui me lisent doivent soulever un sourcil surpris, faute d’une préparation psychologique nécessaire. En effet, la jupe – à moins d’adopter un modèle ample, long, bref qui ne ressemble à rien – ne l’est pas. Confortable.

Mes souvenirs de la jupette écossaise ne sont pas les meilleurs. Oui, maman, c'était moche et en plus ça gratouillait ! Pour toutes les autres jupes qui ont suivies et qui me restent, dans ma vie, ce n’est pas franchement ce qualificatif qui me viendrait en tête. Je ne souhaite pas la jouer « je vois des complots partout », mais n’y-a-t-il pas dans ce discours du prétendu confort de la jupe, une manière de nous renvoyer à nos jupons?

Alors que les hommes souhaitent montrer leurs mollets velus, des grandes enseignes sortent des gammes « islamistes » : allant du maillot de bain couvrant aux hidjabs. La mode fut longtemps de suivre tous les mouvements émancipateurs des femmes, militant pour la liberté des corps. Aujourd'hui, ces mêmes créateurs en enferment d’autres dans des carcans de tissus colorés. Elles touchent un débat politique et religieux de manière irresponsable ... juste pour augmenter leurs ventes. Une question me turlupine : ces enseignes sont-elles à contre courant?

Encore une histoire de jupe.

Partager cet article

Commenter cet article

O'Nortonkilt 24/05/2016 17:20

Pour porter le kilt, je peux le dire : c'est un vêtement confortable, qui tient au chaud les parties du corps qu'il recouvre. Certes le mien n'est pas pure laine, mais il ne me grattouille nulle part. Et bien sûr, c'est un vêtement ample !
J'ai essayé un modèle léger en coton, par temps chaud : c'est génial, bien mieux qu'un bermuda. En fait, le gros avantage pour nous, les hommes, c'est l'absence d'entrejambe. Ça ne se ressent pas tant que ça, mais ça fait un bien fou.

hector 21/04/2016 11:13

la jupette écossaise grattouille !
je comprends (enfin) pourquoi la maçonne préfère le rite français ! C'est la faute à sa mère ......

Condorcet 20/04/2016 07:37

Au REAA il y a belle lurette que certains portent la jupe, ...pardon le Kilt. Quant aux enseignes qui enferment, sous couvert de mode, les femmes dans la tradition religieuse intégriste, mon épouse a décidé de ne plus y aller.