Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLAMF : un blogueur en justice maçonnique.

Couronne royale, Kahuripan, 10ème siècle, Java Est, Indonésie. Or et pierres précieuses.
Couronne royale, Kahuripan, 10ème siècle, Java Est, Indonésie. Or et pierres précieuses.

C’est le blogueur de Myosotis Occitan qui publie sur son blog une lettre en date du 4 avril 2016 de son obédience la GLAMF signé par le Grand Maître Claude Beau et le Grand Secrétaire, lui apprenant sa suspension « à titre conservatoire » et une procédure en justice maçonnique. Il est accusé « de dénigrer » son obédience et la Maison du Rite Ecossais Ancien & Accepté dans un de ses articles.

Je suis, bien entendue, de tout cœur avec ce frère dont le blog est la seule source d’information fiable destiné aux frères de la GLAMF. C’est, en effet, sur ce blog que nous découvrons certains aspects des règlements généraux de cette obédience qui se veut démocratique.

En effet, il dénonçait l’article 7 des Règlements Généraux qui déclare en substance : « Aucun Membre de l’Association ne peut, par le moyen de quelque support que ce soit et sous quelque forme que ce soit, émettre auprès de quelque public profane ou maçonnique que ce soit, des propos dénigrant la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française ou l’un de ses Membres et d’une manière générale s’interdit toute attitude ou situation de nature à troubler le fonctionnement de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française ou de porter atteinte à son image ou à sa réputation ainsi qu’à celles de ses Membres. »

La définition de « dénigrer » n’est pas précisée, comme ce qui consiste « à porter atteinte à l’image ou à la réputation » de la GLAMF ou à un de ses membres. Il évoquait, alors, une atteinte évidente aux libertés d’expression et d’opinion de la part de la GLAMF. Nous ne pouvons qu’être d’accord, d’autant plus que c’est cette disposition archaïque de la GLAMF qui est utilisée contre lui. Myosotis Occitan a publié le 5 février 2016 un article qui serait la cause de cette action en justice maçonnique. Je dois avouer que nous n’y comprenons peu de chose. Il s’agit d’une affaire interne de la GLAMF qui semble habituée à de tels faits. La particularité du système de la GLAMF est de « nommer » par divers truchements des frères à différentes fonctions. L’histoire ne dit pas combien de frères sont nommés. Je n’ai jamais réussi, personnellement, à en faire le compte : au moins une bonne 50aine* ! Il n’y a en fait que le Grand Maître et le trésorier qui sont élus par le convent.

Ainsi, un certain Patrick B fut nommé à la Présidence de la Chambre de Justice (par Alain Juillet). Ce dernier nomme, parmi les membres de cette Chambre, deux individus dont on ignore exactement qui ils sont. Le blog Myosotis Occitan affirme qu’ils ne sont pas des membres de la GLAMF. Alain Juillet affirmait, quant à lui, qu’il s’agissait de frères mais qu’ils siégeaient en utilisant des pseudonymes de manière, certainement, à ne pas être reconnu par les loges et leurs membres. Ceci annonçait de grands moments de béatitude pour cette Chambre de Justice. http://le-myosotis-occitan.over-blog.com/2014/09/la-majorite-c-est-moi.html

Suite à une plainte qui semblait déranger Patrick B, celui-ci rend un jugement qui fut par la suite annulée par le Conseil des Sages. Ce Patrick B, arrivé en fin de mandat (ils sont nommés mais cela reste des CDD !), est nommé depuis 2015 comme DGMA – ce qui signifie en langage clair : Délégué Grand Maître Adjoint. En conclusion de son article, notre blogueur demande que lors des AG (congrès) les loges puissent poser des questions. Diantre ! Une telle demande mérite, en effet, le suspension des droits maçonniques de son auteur !

On ne voit rien qui « dénigre » spécifiquement la GLAMF, les frères de l’obédience étant dans un système fermé où rien ne filtre n’y sont pour rien, à part « laisser faire ». Rappelons aux dirigeants de la GLAMF qu’ils ne sont pas « une obédience ». Quant aux « dénigrements » des membres, signalons que ce Patrick B a, en sa qualité de Délégué Grand Maître Adjoint, les moyens d’établir un démenti, a un droit de réponse. Rien ne montre que ce blogueur déforme les faits, mente ou invente une histoire. De même, comme l’usage le veut, le nom est tronqué et les documents incriminants ce Patrick B et/ou la GLAMF et/ou la Maison du REAA (on ne voit pas où, mais bon …) ne sont pas transmis par le blogueur laissé à la libre consultation des seuls frères de la GLAMF sur leur espace privé.

Il me faut aller plus loin pour comprendre ce qui est reproché à ce frère et, donc, à ce blog. Sachez qu’il appartenait aux blogs « Myosotis » de l’ère stifanienne. Il a toujours soutenu la CMF (Confédération Maçonnique de France) – mais a été un de ceux qui ont fait « tourner » une pétition visant à destituer de ses fonctions Alain Juillet. L’essentiel de l’accusation de ce blogueur est : un REAA un peu trop encombrant, un Alain Juillet qui se prend pour Bonaparte, un Claude Beau qui reste sur la même lignée, et des « nommés » (certains peuvent être même des élus) qui se croient tout droit sorti de la cuisse de Jupiter … . Il dénonce un retour aux méthodes stifaniennes. On le croit sur parole : il y était. Il montre du doigt des congrès fait en 3 heures (Assemblées Générales), sans ordre du jour dans lesquels les loges n’ont pas le droit à la parole et, donc, au débat. Bref, il évoque une obédience guère démocratique, coutumière des luttes de pouvoir.

Est-ce du dénigrement ? Non. Il rêve d’autre chose : d’une obédience qui respecte ses membres. Ce n’est pas grand-chose. C’est déjà beaucoup. Je sais de quoi je parle.

La gouvernance totalitaire de la GLAMF – comment l’appeler autrement ? – semble considérer qu’elle ne peut être critiquée. Il faut avouer que ce blog « Myosotis Occitan » tombe mal : il démontre le caractère peu démocratique de cette obédience qui tente de se faire une place au milieu d’obédiences adogmatiques et libérales, qui attachent une certaine importance à la notion de démocratie.

C’est prendre le problème à l’envers. Pour éviter de telles critiques, le mieux serait de l’être : démocratique. C’est-à-dire supprimer les nominations des copains engendrant des luttes de pouvoir, faire des assemblées générales de plus de 3 heures dans lesquelles les frères et les loges peuvent décider de l’avenir de leur obédience, permettre à chacun de s’exprimer, d’informer correctement les loges … Pour éviter d’être critiquer, le mieux serait de ne rien faire de critiquable ou qui pourrait l'être. C’est tout simple, non ?

Les libertés d’opinion et d’expression ne sont pas négociables.

Vu les actualités qui touchent bien des obédiences, il est à craindre une recrudescence de ces « procédures de justice maçonnique » pour délit d’opinion, délit qui existe uniquement dans les dictatures. Ce blogueur est une des victimes d’une obédience qui s’estime être une monarchie intouchable. Nous ne pouvons pas l'abandonner.

Si la GLAMF et ses dirigeants souhaitent faire taire ce blogueur en le suspendant de ces droits maçonniques et en le menaçant de radiation, il est bon de les informer qu'ils n'y arriveront pas. Ils viennent simplement de prouver qu'ils sont bien ce que ce frère dénonce.

GLAMF : un blogueur en justice maçonnique.

* un commentateur m'informe qu'il y aurait 74 "nommés" à la GLAMF. Cela laisse songeur et songeuse, non? Ce même commentateur me signale que cette information date de 2013 et qu'il faut tenir compte d'une certaine inflation.

Hommage à Charlie Hebdo

Partager cet article

Commenter cet article

José MARCH 17/04/2016 10:16

Toutes les VERITE ne sont pas bonnes à dire
Mais si on ne les dit pas on laisse prospérer l'erreur et le mensonge

cincinnatus 15/04/2016 11:33

My god, que reste t'il de cette Maçonnerie qui m'avait séduit et à laquelle j'ai quand même consacré une vingtaine d'années ?
Comprenez vous pourquoi je me suis retiré sur l'Aventin et n'en redescendrai plus!
Pitoyable, tout cela est pitoyable, comment des braves gens, censés, bienveillants, ouverts sur les autres , et n'ayant pour seul objectif que de s'améliorer peuvent il encore y croire?
Un retour à 1723 est plus que nécessaire!

templum 10/04/2016 10:55

TC Soeur,
de l'aveu même d'un "combattant" GLAMF de la première heure... je cite:
- "la GLAMF n'existera plus avant la fin de l'année..."
Chiche!
et mes excuses aux FF qui la composent.
Tant de mépris à l'origine pour leurs FF GLNF pour en arriver à une telle GL "exemplaire" à ce point, mérite bien un épilogue aussi nauséeux.

Condorcet 10/04/2016 10:47

Décidément cette affaire comme d'autres montre que la maçonnerie n'est plus adaptée à notre époque. La philosophie de tolérance comme la méthode sont bonnes, mais la maçonnerie va finir par disparaître du fait de l'attitude de dirigeants d'obédiences et de leur anachronisme de pouvoirs qui sont ceux d'une autre époque et d'un autre âge. Certains vont même se gargariser qu'ils sont les représentants de la véritable maçonnerie, outre la suffisance, ils ne précisent pas laquelle, 1813 ou 1724.? Voilà qui change tout. Par ailleurs il y a l'esprit et la lettre, distinction que sait faire l'intelligence mais qui est inaccessible aux dogmes et aux dogmatiques.

Frédéric 09/04/2016 21:39

La Maçonne, tu m'amuses bien !
J'entrevois au travers de tes lignes le temps que tu as du investir à connaître les arcanes de tous ces rituels et organes de direction : bonne "connaissance" de tout ce qu'il faut bien appeler un satané fourbi architectural, sans jeu de mot.
Mais pourquoi participer au processus de putréfaction spectaculaire en cours?
Rien n'est jamais acquis..la pierre...

La Maçonne 09/04/2016 21:45

Ce frère mérite notre intention et notre soutien, comme d'ailleurs tous les frères de la GLAMF.
Ce sera celui-là et d'autres qui pourront (peut-être) sauver cette obédience de la putréfaction dont tu parles.

BRUCE 09/04/2016 16:46

ma TCS ,

pauvre Myosotis Occitan , espérons que les FF soutiennent sa démarche .

par contre , je ne savais pas que les FF de la GLAMF avaient des pseudos ,c'est fun , c'est la maçonnerie du xxi s .
.