Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

« Jamais sans mon GADLU »

Poséidon.
Poséidon.

Les obédiences adogmatiques ont officiellement comme principe de base « la liberté de conscience », permettant à chacun de croire ou de ne pas croire en dieu, sous la forme qu’il souhaite. La franc-maçonnerie, rappelons-le, n’est pas un substitut de religion. Ainsi, la question du GADLU s’il est nécessaire ou non, s’il faut l’invoquer ou non, ne devrait pas se poser. Ce qui signifie que sa présence ou son absence dans un rituel ne devrait causer aucun émoi. Le rituel étant considéré comme outil permettant de construire une démarche personnelle et intime, il ne peut être vu et ressenti comme une cérémonie religieuse, c’est-à-dire un texte figé et immuable. Nos rituels ne le sont pas. Figés et immuables. Ils sont le résultat de plusieurs milliers de transformation, ajouts, suppressions, et découpage. Oui, découpage. Le 2nd degré que nous pratiquons est issus d’un découpage des deux autres avec quelques ajouts.

Ils ne sont pas tombés du ciel, non plus. Ils ont été rédigés par des êtres humains comme vous & moi qui n’étaient ni « grands prêtres », ni « guides spirituels ». Ils ne peuvent être lu et compris de manière « littérale ». En gros, ils sont des symboles – je dirais même que le rituel à lui seul, sans même l’avoir ouvert, est un symbole ! Tout ceci mis bout à bout leur retire la valeur transcendantale que l’on veut leur donner.

On peut tortiller l’affaire dans tous les sens l’invocation au GADLU est récente. Elle ne remonte pas à la Tradition Maçonnique. S’il est mentionné dans différents textes, les francs-maçons du 18ème siècle lui préféraient « dieu », trop désireux d’appeler un chat : un chat. Il n’apparait réellement lorsque les francs-maçons ont arrêtés d’être tous « religieux », l’expression « Grande Architecte de l’Univers » étant plus générale. Je ne reviendrais pas sur les définitions déisme et théiste que vous retrouverez sur ce blog. Simplement, le GADLU – s’il a un sens mais uniquement dans ce cas – il ne l’a que si on croit à un « principe créateur » qui peut être le dieu des religions monothéiste, comme la grande Gaïa … En résumé, il ne peut convenir à un athée qui n’a point de « principe créateur » à part l’humanité (et cela aussi peut se discuter longuement, ce que je sais faire aussi).

La présence d’un GADLU pour une obédience qui se dit libérale, adogmatique et garantissant la « liberté de conscience », même si elle n’impose pas une signification, peut paraitre pour le moins anachronique d’autant plus que l’invocation elle-même a subi autant d’ajout que de suppression dans l’histoire des rituels – en particulier de celui du REAA – Le Droit Humain n’invoquait pas le GADLU, pourtant héritière tout autant que la GLDF, de la Grande Loge Symbolique Ecossaise et du Suprême Conseil historique (ou de celui qui se veut l’être). Le Droit Humain l’adopta sous la pression des loges anglaises (tiens, tiens?) et de la théosophe Annie Besant.

Est-ce que la GADLU est nécessaire dans une démarche initiatique ? Naturellement, non. Pourquoi le serait-il ? L’initiation n’a rien à voir avec le religieux et la spiritualité qui en découle. Ceux et celles qui ne peuvent s’en passer – et souffriraient de son absence dans certains rituels – ont un problème mais pas celui qu’ils croient. Rien, en effet, ne leur interdit d’avoir la démarche qu’ils souhaitent. Par contre vouloir le maintenir voir même l’imposer dans des rituels où il ne serait pas, comme l’ont fait les théosophes du Droit Humain à une époque pas si reculée que cela, est vouloir imposer une démarche, une démarche bien entendu au minima déiste. Ce qui signifie que la notion de liberté de conscience est corrompue dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, il est de vouloir faire de la franc-maçonnerie une sorte de religion avec un dieu de substitution auquel, en tout bon profane, on lui aurait trouvé un nom.

Il est temps de continuer la réflexion. Qu'est-ce que ces amoureux du GADLU veulent nous dire (à part que c'est dans la tradition) ? Qu'est-ce cette "Tradition"? Pourquoi est-il signifiante alors que la franc-maçonnerie travaille à "l'amélioration de l'humanité" pas à celui du GADLU, ce qui laisse penser que l'on se passe justement de "traditions"?

Encore pleins d'articles en perspective ? C'est top, non?

En attendant ces grands moments, vous pouvez relire les quelques articles que j'ai écrit et qu'un frère de la GLNF a écrit (pour ce blog) sur le théisme, le déisme, l'athéisme ...

« Jamais sans mon GADLU »

Partager cet article

Commenter cet article

Ergief 12/04/2016 10:39

ERRATUM Suite message précédent: l'ouvrage de P. Langlet s'intitule "Les sources chrétiennes de la légende d'Hiram" et pas de la " FM".
D'autre part la Franc-maçonnerie "est" une religion au sens de "religare" parce qu'elle rassemble les Hommes autour d'idéaux communs.

Ergief 12/04/2016 10:13

"Concernant Dieu et la Religion: Par sa Tenure un maçon est obligé d'obéir à la Loi morale et s'il comprend bien l'Art il ne ne sera jamais un Athée stupide ni un Libertin irrerligieux..." . Tout est dit dans ce texte. La FM est de source et de tradition judéo - chrétienne et l'on ne doit rien y changer si l'on veut se réclamer d'elle. Les allusions, voire les emprunts directs à la Bible sont légion dans nos différents rituels. Lire par ailleurs l'excellent ouvrage de Philippe Langlet :"Les sources chrétiennes de la Franc Maçonnerie".
En conclusion: si l'on considère la FM comme une voie initiatique vers la transcendance il n'y aucun problème avec le GADLU. En revanche, si l'on y voit un simple chemin d'amélioration de l'homme il n'est pas necessaire d'avoir recours aux pratiques maçonniques. Il existe d'autres méthodes de développement personnel plus adaptées, qui éviteraient sans doute bien des conflits et guéguerres indignes que nous vivons aujourd'hui.
Mais comme disait ma grand mère :"on ne peut pas avoir a la fois le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière". Faut choisir...

La Maçonne 12/04/2016 11:05

J'ai lu ce livre qui est très bien .. .Mais en rien l'auteur ne dit "qu'il faut rester dans les sources judéo-chrétiennes pour rester franc-maçon" (ce qui signifie que la franc-maçonnerie est loin d'être universelle).

Pinpin 11/04/2016 16:56

Si, en fm, nous abordons cela sous l'angle de la croyance nous tombons dans un extreme abêtissement. Par contre nous sommes interpelles par la nécessité de coherence du scenario maconnique. Sans gadlu, il devient bancal. Ne faut il pa l'accepter comme un personnage imaginaire indispensable ?

Tufat idurar 12/04/2016 20:48

groussier a dépouillé le RF de toutes les bondieuseries qui se sont greffées dessus, c'est pour cela qu'il n'y a pas de gadlu, pas d autel des sermons mais le plateau des sermons, pas d'épais flamboyante ( qui peut faire penser aux chérubins mais aussi à la vajra hindoue) mais une épée rectiligne ....

pinpin 12/04/2016 18:13

Le RF n'est pas sans gadlu en mode regulateur 1801 et non groussier. En mode groussier il est remplacé par une paraphrase.

La Maçonne 11/04/2016 17:33

Le RF ne m'a jamais semblé "bancal" où que j'ai vu le pratiquer. Je ne crois pas que la question se pose comme cela : si le RF ne l'invoque pas, il peut "exister" pour celles et ceux qui le veulent.

Tufat idurar 10/04/2016 21:35

Perso, je travaille à l idéal de perfectionnement, je n'ai aucune trace de gadlu dans le rituel et cela me va très bien. La maçonnerie met a ma disposition des outils qui sont la preuve du génie humain et glorifie la personne humaine bâtisseuse et constructrice et m'incite vers la construction de ce temple de l'humanité en m améliorant pour améliorer l humanité. Par ailleurs, est il possible de s'ouvrir à une quelconque spiritualité en admettant un dogme ou un principe créateur qui lui ressemble ? Ma réponse est négative sur ce sujet.

brumaire 09/04/2016 14:46

GADLU, pas GADLU? That is THE question...
Au DROIT HUMAIN, on a tous les choix, précisons, les loges ont tous les choix: Progrès de l'Humanité seul,Gadlu seul, Progrès de l'Humanité & Gadlu, Gadlu & Progrès de l'Humanité. C'est vu comme dans Rabelais (Ils parlaient et mouraient, ils mouraient et parlaient, etc...) Avant, on travaillait à la gloire de l'Humanité, remplacée par le progrès: on n'arrête pas ce dernier...
Les ''accessoires'' dont parle Condorcet sont peu usités, du moins en France, et plus présents chez nos FF /SS anglo saxons, et surtout, aucune demande de croire à quoi que ce soit.

Condorcet 09/04/2016 10:44

Je connais une obédience, où chaque modification de rite sous couvert de plus grande authenticité, est l'occasion d'amoindrir la liberté des maçons dans leur loge tout en augmentant le dogmatisme de l'obédience. Tout cela a commencé il y a une dizaine d'années pour celle à laquelle je pense.Le Gadlu est une chose dont tout le monde avec un peu de tolérance pourrait se contenter, sauf qu'il y a les accessoires si je puis dire. La bible, il y a quelques années volume de la tradition que l'on pouvait ouvrir en plusieurs endroits symboliques, est devenue volume de la loi sacrée ouverte au prologue de Jean, ouverture ou fermeture ?
La régularité et la reconnaissance qui affirme que le GADLU c'est Dieu et non un principe créateur,
Les tentatives pour faire la distinction entre les réguliers et les irréguliers qui avaient toujours fréquentés nos loges, ouverture ou fermeture?
Les sœurs qui ne peuvent plus plancher dans une tenue en qualité de sœur mais qui peuvent le faire en qualité de profane, ouverture ou fermeture? Ridicule surement.
Je pourrai allonger la liste de tout cet enfermement dogmatique et ridicule destiné à donner de la suffisance à certains qui sont content de trouver la maçonnerie pour se donner de l'importance là où ils ont été incapables d'en avoir d'en le monde profane.
Bref, quand on enferme les individus dans le dogme, outre le pouvoir de ceux qui en profitent ou pensent en profiter, il faudra venir m'expliquer ce qu'est devenue la tolérance dans tout cet enfermement et ce que devient la liberté de conscience. A persévérer diabolicum dans cette voie, je pense que des obédiences qui étaient le phare de la pensée il y a encore quelques dizaines d'années, vont avoir du souci à ce faire quant à leur recrutement.

Fredmontaigne 09/04/2016 08:38

Bonjour la Maçonne. Suis assez d'accord avec Hector. Si mon Frère, catho ou musulman pratiquant se retrouve dans l'invocation "aux progrès de l'humanité ET au GADLU", quel est le souci pour moi l'athée ? Perso, seul l'humanité compte mais cela contribue à vivre ensemble en loge... C'est pas si mal, non ?

hector 08/04/2016 11:14

La Franc-Maçonnerie est au dessus de toutes les religions et dogmes !
Elle n'a que faire de l'appartenance des Sœurs et Frères à telle ou telle croyance.
Elle a donc inventé le GADLU qui est le chapeau qui recouvre toutes ces choses et qui permet ne bonne entente en loge sur des points qui, ailleurs, sont des causes de frictions .....

La Maçonne 08/04/2016 12:15

Je ne sais pas si la FM est au dessus des religions. C'est surtout qu'elle n'a rien à voir avec les religions.
S'il était fait pour calmer les esprits, autant s'en passer...parce que c'est relativement bien loupé.

YaKa 08/04/2016 10:12

" Touche pas à mon Gadlu " je me suis fait écharpé sur FD pour avoir dit " Quoi ? Le Gadlu est mort et on ne m'a pas prévenu ? " . Un frère n'avait pas apprécié que j'émette ce genre de réflexion. Était-ce parce que j'étais jeune apprenti ? Était-ce réellement une atteinte à ses croyances ? Lui avais-je retiré son doudou ? Aucune idée, mais il a réussi à me dégouter d'intervenir avec humour ... voire même d'intervenir sans humour. La seule réponse que j'ai eue ( en résumé ) était que j'étais étonné de ce manque d'ouverture ( à l'humour ) alors que dans une partie réservée à l'humour de ce forum de nombreux maçons racontaient des blagues crasses, sexistes ... et j'en passe ... mais là, on pouvait se la lâcher, la soupape, c'était pour du rire.
Après quelques années de maison, je peux dire que le Gadlu n'est pas mort vu que pour certains il n'existe pas. Qu'il est présent pour d'autres et que sa disparition soudaine soulèverait bien des questions ( enlevé par les Farcs ? Qui le remplacera durant son absence ? ).
Comme tu le soulignes, Anne, c'est un DES symboles de notre ordre. À chacun de choisir s'il en a besoin ou pas. Mais que cela soit une source de discorde, c'est une fois de plus vouloir rester figer sur des textes anciens dans le seul but de se prétendre détenteur de la seule vérité.
Ma vérité à son égard n'est pas celle des autres , elles ont toutes droit de citer.
Mieux, elles sont complémentaires.

Lucis 08/04/2016 09:48

Attention la Maçonne, tu fais du REAA centré.
Il existe de nombreux rites en France et dans le monde dont les rituels n'ont pas changé, ou très peu, au cours des siècles.
Exemple : le RER, mais ce n'est pas le seul.
Et puis se référer à plus grand que soit pour progresser et aller vers le bien, le beau et le juste, n'a jamais fait de mal à personne.
Donc si ça peut aider où est le problème du moment que nous sommes libres de choisir le rite que nous nous souhaitons pratiquer (il existe même des LL. rectifiées à la GLFF).

La Maçonne 08/04/2016 12:19

Le RF a beaucoup changé au fil des épiques.
Il y a, au contraire, peu de rites qui n'ont pas bougé. Certains ont même plusieurs versions comme York De figer les rituels est récent.