Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La tuerie d'Orlando et les autres.

La tuerie d'Orlando et les autres.

Les USA ont connu de nombreux massacres de masse ces dernières années. Il y en a plus de 300 par an, toutes par arme à feu, chaque année aux USA. La tuerie d'Orlando, avec ses 49 morts, offre pour caractéristique d'être homophobe tout en étant la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis. Et cette histoire est déjà bien longue : le premier massacre classé dans cette catégorie date de 1966.

Une attaque contre la liberté ? C'est bien comme tel qu'il faut présenter ce dernier crime de masse. C'est cette liberté de danser, s'amuser, et tout simplement vivre qui est menacée. Le débat contre les armes est, certes, utile aux USA, au vu des chiffres. Or, quelque soit la législation en vigueur, un tueur en masse, autrement dit un terroriste, trouvera toujours des armes.

La tuerie d'Orlando a tout aussi été aveugle que celle du Bataclan ou plus tôt, en 2015, que celle de Charlie Hebdo. Elle fut perpétrée par un présumé terroriste que l'on affiche radicalisé, bien que cela soit contesté. Entre un tueur de masse plus classique que connaît les USA et celui-ci, la frontière est floue.

Une des dernières tueries de masse qui ont marqué l'opinion publique fut celle de l'école primaire de Sandy Hook en 2012, faisant 27 victimes dont 20 enfants, sans que l'on puisse comprendre, à ce jour, les motivations de l'auteur. On se souvient aussi de la tuerie, en décembre 1989, de l'école polytechnique de Montréal faisant comme victimes : 13 étudiantes et une secrétaire, et 14 blessés, classé parmi les crimes sexistes. Plus marquant, non pas à cause du nombre des victimes, mais de l'âge des tueurs qui est de 11 et 13 ans, est la tuerie de Jonesboro en Arkansas de mars 1998, avec plusieurs victimes « de leurs âges ».

La liste de ces massacres est longue. Ils sont tous inexplicables. La vie humaine deviendrait-elle une valeur qu'il faudrait réapprendre ? Si Orlando est le signe que la conception américaine de la liberté est menacée, les autres « mass shooting » sont autant de cris d'alarme, celles des victimes et de leurs proches.

La tuerie d'Orlando et les autres.

Partager cet article

Commenter cet article