Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Humanisme n°311 « Reinstituer la République »

Humanisme n°311 « Reinstituer la République »

J'ai peut-être un gros retard de lecture. Or, le dossier de ce numéro de « Humanisme », revue officielle* du Grand Orient de France, semble être (presque) prophétique devant la triste exhibitions des politiques de ces derniers jours suite à l'attentat de Nice : Réinstituer la République.

Vous avez dit « jeune » ? de Léo Romand-Monnier ouvre ce numéro par une réflexion sur la « jeunesse », voir le jeunisme, mettant le doigt sur ce qui fait mal : le totalitarisme.

« La Vie a-t-elle une valeur » est une question-piège que se pose Jean-Louis Coy, auteur d'un article dont on risque de ne pas partager foncièrement le point de vue. Est-ce que notre société se disperserait-elle en multipliant les valeurs ?

 

Le dossier lui-même « Réinstituer la République » fait appel à plusieurs contributions que vous retrouverez dans le sommaire présenté sur le site de Conform Edition. Je me contenterais de vous commenter dans ce recensement les articles qui méritent une intention toute particulière.

Il existe plusieurs manières de lire une revue : dans l'ordre d'arrivée des articles, ordre voulu par le comité de publication ou dans le désordre. Généralement, je choisis le désordre. Ce que je n'ai pas fait cette fois. En effet, le premier article de ce dossier « Malaise dans la démocratie », entretien avec Jean-Pierre Le Goff, qui présente son dernier livre du même titre, édité aux Editions Stock.

Malaise, sûrement, et ce n'est pas l'exercice de linguistique signé par Annouck Drogou qui y répondra. Non plus « la vertu républicaine selon Montesquieu », du professeur de philosophie Didier Carsin, qui s'il sait rappeler ladite vertu des hommes de biens et en faire une critique éclairée. Or, cette vertu, ce « renoncement à ses propres intérêts » est semble-t-il, dans nos sociétés contemporaines, contraintes par la majeur partie de la population, qui aimerait au contraire que la République s'intéresse plus à elle. On serait plus à l'aise avec la « République permanente » de Condorcet, analysée par Charles Coutel dans son article « La synthèse condorcétienne : l'idée d'une République permanente ». On hésite, même, à « réinstituer la République » en lisant la contribution historique sur la IIIème République de Joshua Adel « Quand l'idée républicaine était un mot vide de sens ».

Par contre, vous serez bien plus enthousiasmé par les deux analyses qui se suivent. « Controverse et consensus : le recul du débat entre francs-maçons » de Jean-Pierre Sakoun, qui a le mérite de nous expliquer, pourquoi le débat d'idées en franc-maçonnerie devient si difficile, tant et si bien qu'il est devenu inexistant. « La République éclatée » de Marc Riglet est, tout autant que le précédent, un article majeur, non pas parce qu'il expose des idées nouvelles, mais parce qu'il ose les rassembler sous un même titre évocateur. Cette série d'article se conclut, après deux articles sur l'école, par une proposition de travail : « repenser la République » par un collectif de loges et un entretien de André Bellon, président de l'Association pour une Constituante.

Ce 311ème numéro d'Humanisme mérite que vous vous y attardiez. Même si vous n'êtes guère friand de cette idée que ces grands hommes du « Siècle des Lumières » avaient réponse à tout, ce qui semble être la « ligne éditoriale » de cette revue, il est, néanmoins, un numéro utile à une compréhension des choses. 

 

Humanisme n°311 « Reinstituer la République »

* Son directeur de publication est Daniel Keller, Grand Maitre du GODF.

Partager cet article

Commenter cet article