Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Quand l'union se fait dans les églises

Quand l'union se fait dans les églises

Suite à cette dernière série d'attentats, dont la dernière ayant conduit à la mort d'un prêtre Jacques Hamel (86 ans), le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a demandé aux imams et fidèles musulmans de se rendre ce dimanche à la messe dans une église proche de chez eux, en signe de solidarité. De nombreux musulmans se sont ainsi rendus à la messe ce dimanche matin. Une victime sur trois du 14 juillet, à Nice, était musulmane. Les musulmans sont, dans le monde, les premières victimes de terroristes islamiques comme le témoigne une série d'attentats en Arabie Saoudite, dont le dernier a eu lieu à Médine, faisant deux morts.

 

Cependant, franc-maçonne, je suis consternée par les propos qui commencent à fleurir dans le monde politique, repris sur les réseaux sociaux, amplifiés et détournés, fantasmant sur une « guerre civile », sans qu'il n'existe, pourtant, deux factions qui se confrontent. D'autres, par le biais d'analyses perverses et nauséabondes, demandent des actions de représailles sur une population en fonction de leurs origines et de leurs religions. Il faut croire que toutes ses années après la Seconde guerre mondiale, de droits de l'Homme, de démocratie et de paix, n'ont servi à rien. « Les envies de repli et les envies de vengeance ne seront pas une réponse. »  (Fédération Française du Droit Humain, Communiqué du 28 juillet 2016)

La frustration, la fatalité mais aussi risposter par le fanatisme à un autre fanatisme ne sont pas des solutions. C'est céder au populisme, aux discours qui souhaitent diviser la France, aux amalgames et à l'ignorance. Ce sont des réactions simplistes.

 

Quand l'union se fait dans les églises

La Franc-maçonnerie a pour but « le progrès de l'Humanité et de l'amélioration de soi ». Elle refuse tout dogmatisme, prône la paix et la tolérance, la quête constante de la Vérité et de la Justice. Il serait bon que certains francs-maçons s'en souviennent derrière leur écran.

Ce sont des religieux, des hommes et des femmes de la rue, des anonymes, qui nous ont montré un chemin de paix, qui sont allés à la rencontre de l'autre, lui tendant la main en fraternité. Il n'y a pas plus beau exemple de combat silencieux et humble contre la haine et la violence.

Quand l'union se fait dans les églises

Partager cet article

Commenter cet article

Ergief 04/08/2016 09:06

Lionel Maine nous alerte avec raison sur un excès d'angélisme à l'égard des églises dont les doctrines (dogmes?) sont trop souvent à des années lumière du message d'amour et de paix de Jésus, tel que le rapportent les évangiles, et du christianisme des origines, celui du 1er siècle. Il serait également judicieux de relire le Coran et en particulier la Sourate 9 qui incite à la plus grande prudence à l'égard d'une religion de conquête dont l'ambition est ouvertement de s'étendre partout dans le monde et par tous les moyens. De plus ce texte est souvent en contradiction absolue avec lui même et sans doute définitivement avec la culture "occidentale" judéo - chrétienne et grecque. Certes il est nécessaire (urgent) de renforcer le dialogue entre religions pour maintenir la concorde entre leurs ressortissants réciproques mais contrairement à ce que l'on veut nous faire croire ce n'est possible que sur le plan humain. Au niveau de la spiritualité tout les sépare. D'un côté l'on a un Dieu d'Amour et les sources de la démocratie, de l'autre un Dieu guerrier dont l'objet est de régir la société des hommes dans tous les domaines de leur vie. Les musulmans dans leur majorité placent (à minima) implicitement la Charia au dessus des lois du pays où ils vivent. Dialogue certes mais vigilance sans complaisance impérativement.
Un frère qui se réclame du christianisme des 1er siècles, d'avant le Concile de Nicée et vous conseille de relire les évangiles, officielles ou apocryphes, ainsi que le Coran (traduction Chouraqui) qui plusieurs siècles après vient prôner une régression spirituelle et sociétale.

Bilboquet 01/08/2016 06:58

Bien chère Maçonne,
C'est tout-à-fait vrai, car malgré que le dialogue entre religions est difficile, elle se fait depuis des années. Dès la fin de la seconde guerre mondiale, les différents formes du christianisme ont réalisé à quoi a abouti la haine des juifs prêchée dans les églises ! Depuis des années existe des dialogues avec le monde musulman et les églises. L'église catholique a depuis Vatican II un groupe de dialogue avec ... les athées (ceci est ignoré par 99,9 % des personnes qui se disent athée !). Certains diront que l'Eglise (quelque soit la dénomination) essaye de faire de la récupération, mais même s'il y en a qui ont cela dans leur tête, la grande majorité ne le fait pas.
Pour commencer le dialogue entre qui que ce soit d'ailleurs, il faut que chaque participant laisse tomber tout a priori envers l'Autre et d'accepter celui-ci tel qu'il est sans arrière-pensée de quelque nature qu'il soit. Il faut laisser tomber toute forme de soi-disant supériorité.
Ce n'est pas facile du tout, des susceptibilités surgissent à tout moment et il faut beaucoup de patience l'un envers l'Autre, mais c'est possible ... et l'enrichissement est énorme. Notez aussi que la philosphie et les religions procèdent exactement de la même manière de penser. D'ailleurs remarquez que les grands philosophes ont eu comme base ... la religion et les religions ont toujours utilisé les instruments de réflexions de la philosophe.
Merci encore de nous avoir appelé ou rappelé à ... l'Ordre !
Un F:. impliqué dans ce dialogue inter-religieux entre Juifs et Chrétiens et Musulmans et Chrétiens

lionel maine 01/08/2016 11:05

Il s'agit même d'une attribution particulière de la "Congrégation pour la doctrine de la foi" , dénomination, depuis 1965, de la non moins célèbre ... inquisition romaine et universelle.
S'il vous plaît,cher "BILBOQUET",ne nous prenez pas, nous les athées qui, non seulement le disons, mais surtout le cultivons, pour plus stupides que vous semblez le penser dans vos diverses contributions.
Merci.