Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Burkini: réponse aux journalistes qui se moquent de la France.

Burkini: réponse aux journalistes qui se moquent de la France.

Les français sont les seuls au monde à s’enflammer pour une histoire de vêtements .. . des chaussures aux longueurs de jupes. Ah ! les jupes que je ne saurais encore écrire à leur sujet !

Passons aux choses sérieuses. Attaquons-nous aux vrais problèmes. Parlons des burkinis. Pour tous ceux qui ne sont plus en vacances, ce sera un moyen de préparer celles de l’année prochaine par une saine méditation. Pour les autres, un moyen de les faire revenir plus tôt. Na !

On peut tout dire sur la France et les français. Ils mangent des grenouilles et des escargots, ont plus de 1600 fromages et autant de vins pour les accompagner. Ils ne crachent pas pour autant sur une bonne bière, tout en ayant inventé les défilés de mode (merci à Jeanne Paquin !). Ils raffolent de la choucroute ou du cassoulet, qu’ils savent même adapter en mode « halal » ou « casher » comme ils sont tout à fait capables de mettre des lardons dans un couscous. Ne tuez pas la messagère !

Forcément, une histoire de burkini – qui se résume par « que porter à la plage ? » - ne peut que passionner les foules, bien plus que des considérations bassement matérialistes comme le cours de la bourse ou les jeux olympiques. Outre-Manche et Outre-Atlantique … et même Outre-Rhin … bref, outre quelque part, on s’étonne, se moque. Les français sont des grands incompris. Voilà, c’est dit.

Nous sommes tous un peu (grands) couturiers, en France. Un peu futiles. Nous avons le goût de l’inutile et de l’insensé. Que même nous serions un peu fasciste. Ben voyons !

Les français sont les premiers à rire des polémiques qui naissent outre- quelque part – Tiens, sur Facebook, ce sont des tableaux de maîtres qui sont censurés à cause d'un sein de femme dénudé ! D’ailleurs, notre jeu préféré à nous, les français, est de mettre « l’origine du monde » de Courbet – qui au passage n’a fait que cela de correct - sur notre profil Facebookien pour se marrer quand il est censuré. "Le mien a tenu une semaine ! " Nous avons adopté plein de rock-stars rien que pour leurs fessiers.

Un burkini, forcément, ne choque pas nos pudibonds amis mais néanmoins anglo-saxons parce que c’est un peu leur truc à eux aussi de cacher le corps des femmes. N'est-ce pas?

Burkini: réponse aux journalistes qui se moquent de la France.

Les français ont tués dieu – mille et une fois – et plus qu’il ne faut. La laïcité n’est pas l’argument le mieux choisi et le mieux compris. En effet, considérer le burkini comme un signe ostentatoire religieux est une erreur, à moins d'estimer que tout ce qui relève de l'obscurantisme est religieux.

Le moindre grain de sable de nos plages est laïque … et si vous voulez croire que c’est un dieu qui l’a placé là, libre à vous … mais personne ne vous y contraindra. En France, cela n’a pas vraiment d’importance. Le sable existe. C’est la seule vérité. Un peuple qui sait tuer dieu aussi bien devrait mériter plus de respect. Même les américains n'y sont pas arrivés. On se moque moins, là.

La nudité – ou semi-nudité – c’est l’égalité mis en pratique tous les étés au bord de n’importe quelle flaque d’eau que ce soit la Méditerranée ou un lac à Trifouillis-les Oies. Une tenue d'Adam et Eve, bon enfant. Notre sens de la fraternité ne nous oblige pas à nous foutre tout nu n’importe comment … Des communes (St-Raphaël, St-Tropez, Toulouse, Perpignan, etc) ont interdit que les vacanciers se promènent dans les rues en maillot de bain et torses nus depuis de longues années. Personne n’a ricané sur New-York Times. Ah ! Quand on a besoin d’eux, pour de vraies grandes causes, ils ne sont plus là, les journalistes ! J’ai un sombre secret que je me dois révéler au monde entier : les nudistes sont parqués dans des camps en France. Toujours pas un journaliste anglo-saxon pour sauver la France de sa futilité et de cette incommensurable atteinte à une liberté fondamentale.

Burkini: réponse aux journalistes qui se moquent de la France.

Le burkini, à la plage, n’est pas une tenue décente et encore moins égalitaire. En effet, on nous montre des dames chaudement revêtues se baignant … mais les messieurs, comment sont-ils habillés ? Existe-il un burkini pour les hommes ? Je vais vous apprendre quelque chose : oui. Ces messieurs devraient cacher leurs genoux et leur nombril … ce qui les obligeraient à porter un caleçon long en sous-vêtement et un caleçon de bain ample par-dessus. Je suis bien en peine de trouver des photos qui montrent des hommes musulmans ainsi habillés.

Même s’ils le faisaient, ce ne serait pas suffisant. Si les hommes musulmans (je veux dire salafistes, bien entendu) portaient la même tenue que leurs conjointes, mères ou filles, je serais la première à comprendre cette pudeur toute emprunte de religiosité et également partagée par l’un et l’autre sexe de cette grande religion.

Les «journées piscine spéciales pour les femmes » ne sont pas demandées pour les hommes, qui semblent s’octroyer le privilège de pouvoir se baigner, en tenue de bain classique en toute mixité et proximité féminine … Si les femmes se couvrent le corps de la tête aux pieds, avec des sacs à patates pour cacher leurs formes, les hommes musulmans semblent bien adopter la mode occidentale des jeans, caleçons et t-shirt moulant. La pudeur des femmes n’est pas le motif. Elles ne sont pas plus pudiques que d’autres. Elles sont seulement – et c’est beaucoup – la propriété de leur père, frères ou conjoint.

Ce n'est pas stigmatisé les musulmans de considérer qu'il devient de plus en plus difficile d’accepter qu’une partie de la population en France soit considérée comme des sous-humains, si impures qu’il leur faudrait une tenue de cosmonaute pour aller à la plage, des journées spéciales pour aller à la piscine. Peut-être devrions-nous accepter des séparations dans les transports en commun, dans les magasins et dans les rues – genre apartheid – pour elles !

Des femmes vivent dans des ghettos partout dans le monde. Des femmes vivent dans des ghettos en France. Leurs ghettos se portent sur leur tête. Cela saute aux yeux – et comment cela serait-il autrement ? – bien plus sur les plages qu’ailleurs grâces aux burkinis.

S’opposer au burkini, comme d’ailleurs à toute forme de voiles, voilages et rideaux, n’est pas une atteinte à leur liberté fondamentale à elles, mais signifient de s’attaquer aux privilèges que se donnent encore des hommes en France et dans le monde sur le corps et l’esprit des femmes. Je ne crois pas que ce soit futile ou inutile.

S’attaquer à cela, les français savent même le faire sur une plage … Moi, je dis que c’est fort.

L’été prochain on s’attellera à la situation des femmes en Arabie Saoudite. Il faut voir grand. Le plus difficile sera de se trouver un maillot de bain de circonstance.

Burkini: réponse aux journalistes qui se moquent de la France.

Partager cet article

Commenter cet article

Titi 01/09/2016 18:17

En réponse au burkini, je propose le "bur cul nu"
où seule la tête est voilée !!

poppeck 25/08/2016 12:55

Cet article explique tout sur le retour en arrière des libertés de ces femmes .

uneSoeur 24/08/2016 14:24

Bonjour,
Ne pensez-vous pas que l'obscurantisme existe aussi dans notre "belle" communauté ? Est-ce que les FF qui ont tenu, et tiennent des propos désagréables voire injurieux sur les SS, ne pourraient-ils pas vider leur sac une fois pour toute ?! que nous puissions les ......comprendre! Notre FM ne va pas bien en terme de cohabitation hommes/femmes, rites, etc....... il y a du boulot derrière notre porte. Bien Fraternellement

Jean-Michel 24/08/2016 10:37

Dans cette problématique l'analyse est complexe.
Mon point de vue est qu’indépendamment de la religion, ce fameux burkini est en tout premier lieu une atteinte aux femmes.
Mais ce qui m'exaspère au plus haut point ce sont ces discours de bien-pensance de certains élus politiques, alors que leur exemplarité de comportement vis à vis des femmes au sein de l'assemblée est plus que douteuse. Quand on connait les pinces-fesses, mains baladeuses, et autre discours bien connoté, quand on entend des cris de poules dans l'assemblée nationale lors d'une discours d'une élue femme...bref, à un moment il faut se taire.
Mon point de vue est que tout cela est très loin d'être une vague médiatique en faveur des droit des femmes, mais bien une contre provocation à une autre provocation sous de faux prétexte religieux. On ne s'en sortira pas comme ça en réagissant au niveau des pâquerette.
Il y a autant d'obscurantisme dans la politique, que dans la religion selon moi.
Il suffit de regarder ce que dénonce Céline Pina au sujet du salon de la femme Musulmane, où en arrière cours les prêcheurs vous expliquent pourquoi on peut battre sa femme, où la posséder selon le bon désir de l'homme. Elle dénonce les acoquinement de nos politiques avec les salafistes pour de simples raison électorale.
L'indignation doit être dans les deux sens, sinon c'est une totale incohérence, et dans ce cas là on se tait, et vouloir commencer à interdire les choses dans l'espace public est une sombre erreur qui montre bien que nous avons échouer dans l'éducation aux valeurs de la république.
Et alors que penser de cette vague d'interdiction de l'allaitement en public qui a lieu en Amérique du Nord?
C'est pour moi encore plus terrible qu'un vêtement de plage, mais alors où sont les journalistes pour dénoncer cela dans des démocraties bien établies?
http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/02/20120228-173141.html
http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2015/10/03/006-allaitement-bebe-lait-gaspe-groupe-femmes.shtml
https://www.youtube.com/watch?v=IhPJ_voiEPk
http://www.lopinion.fr/video/polemique/autres-hommes-politiques-accuses-harcelement-sexuel-102389

Marceau F 22/08/2016 08:50

Effectivement, l'obscurantisme relève du religieux mais pas forcément l'inverse...

En dehors de ça, j'aimerais rappeler que ces journaux anglo saxon qui nous moquent sont les mêmes qui nous moquaient parce que la France ne croyait pas aux armes de destruction massive en irak

Henri Golant 21/08/2016 11:27

Leurs ghettos se portent sur la tête. Magnifique sentence exprimant l'esclavagisme auquel sont soumises les femmes musulmanes - pas toutes - fort heureusement pour celles qui y échappent.
Pour les quelques rares maires qui ont fait interdire le port du burkini dont la motivation était d'empêcher un trouble à l'ordre public, je dis qu'ils ont fait leur travail et c'est tant mieux. Pour les autres dont le besoin n'est que de montrer qu'ils existent par les médias tant leur travail au plan de leur commune est inexistant, j'ose espérer qu'aux prochaines élections, ils seront sanctionnés pour leur absence d'actions au profit de leur municipalité.
Comme mon alias le suggère, l'humour est ma façon d'appréhender les évènements. Je propose aux femmes libres et audacieuses le burkunu : le dit burkini ajouré aux fesses et à la poitrine et qu'elles le portent ostensiblement en avertissant les médias de leur action pour montrer aux djihadistes que la femme française a conquis la liberté de son corps et que son arme contre les bombes et les fusils c'est l'humour et son corollaire, l'intelligence.

Bilboquet 19/08/2016 11:44

Bien dit et ... approuvé !

Ergief 19/08/2016 00:02

Ma TCS ,
Récemment. Nathalie Kociusko Moriset, qui n'est pas toujours d'une grande subtilité, a eu sur ce sujet, et pour une fois au moins, une belle formule:
"Même avec des barreaux peints en rose une prison reste une prison".

FeuduSoleil 18/08/2016 13:40

Voile, burka, burkini, silence radio des associations féministes. Curieux, non ?

La Maçonne 18/08/2016 16:34

La réaction des féministes françaises lors de l'annonce de vente de vêtements "islamiques" a déjà été médiatisé en mars de cette année.
Il y a cependant des femmes, musulmanes, au Maroc par exemple, féministes, qui s'opposent au burkini comme d'ailleurs à tout voilage.
Ne pas oublier que le burkini / Burka est quand même issu de mouvance salafistes - autant dire intégriste -

Ici la réflexion d'une canadienne :
http://www.journaldemontreal.com/2016/08/18/pourquoi-le-burkini-me-choque

UneSoeur 18/08/2016 11:05

Bonjour,
En complément de ce bel article voici l'édito de ce jour des NouvellesNews :
ÉDITO Burkini pour noyer de gros poissons, par Isabelle Germain
C’est la polémique incontournable de l’été. Un concours de zizi sur le dos des femmes… qui envenime le sujet. plageCet été, des femmes s’exposent sur les plages en burkini et réveillent la polémique ouverte au mois de mars dernier, lorsque des marques de vêtements ont mis ces nouveaux costumes sur le marché. Tout part à vau l’eau dans un savant jeu de chaises musicales de victimes – de racisme ou de terrorisme. Les femmes, concernées au premier chef, sont juste les instruments de la polémique. En Haute-Corse, à Sisco, une bataille entre une famille maghrébine et de jeunes Corses a d’abord été rapportée par la presse locale comme étant causée par le port du burkini. Puis il a été dit que l’objet du courroux était l’occupation de l’espace ou des photos de femmes prises par les jeunes Corses et par des touristes. Bref c’est confus. Toujours est-il que, dans la foulée, les maires de plusieurs villes allant de la Corse au Pas-de-Calais ont interdit le port du Burkini sur les plages avec des arguments qui semblent parfois mettre de l’huile sur le feu. Thierry Migoule, directeur général des services de la ville de Cannes explique au Parisien : « Il ne s’agit pas d’interdire le port de signes religieux à la plage, mais les tenues ostentatoires qui font référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre ». Sur France TV info, il ajoute que se baigner sans se découvrir, est, à ses yeux, « un signe ostentatoire d’adhésion à un mouvement qui nous combat, au jihadisme. » Voilà qui ressemble fort à un concours de zizi instrumentalisant les femmes sur un mode « tu leurs mets le burkini, je les oblige à l’enlever et on va voir kikalaplusgrosse ». En attendant, ce sont les femmes qui sont verbalisées, condamnées et pas les prêcheurs décidant de ce qu’il doit advenir de leur corps. En jouant la carte du rapport de force, ces maires offrent un boulevard aux promoteurs de la Burqa et autres tenues dites « pudiques » pour se placer en victimes. Le risque est de fausser le débat en mettant dans le camp des racistes et antimusulmans toute personne opposée au port de vêtements dissimulant le corps des femmes pour le soustraire à la concupiscence supposée des hommes. Et faire taire les arguments contre la burqa. Faut-il rappeler qu’être contre la burqa ou même le voile ce n’est pas être hostile aux femmes qui le portent mais au symbole que ces vêtements représentent pour les droits des femmes ? On peut être contre à la pauvreté mais pas contre les pauvres, être hostile à la prostitution mais pas aux prostituées, souvent victimes de traite des êtres humains… Faire du contrôle du corps des femmes un sujet de rapport de force entre hommes politiques est assez contre-productif. C’est à l’école, dans les œuvres culturelles, dans les médias d’information nourrissant l’imaginaire collectif qu’il faut parler d’égalité des sexes. Sans arrière-pensée politicienne. (A noter : pendant ce temps des parlementaires manœuvrent en douce pour éviter la loi sur le non-cumul des mandats, une loi qui permettrait à davantage de femmes d’être élues)
Source : http://www.lesnouvellesnews.fr/burkini-noyer-de-gros-poissons

evy 18/08/2016 09:58

"leur ghetto se porte sur leur tête..." merci la maçonne de m'avoir fait comprendre que cette polémique sur le burkini n'est pas si futile qu'il n'y parait à première vue...
mais quand même...
le symbole de la tolérance à l'ignorance de l'autre, la tolérance à la passivité du monde, la patience d'attendre que les conscience se réveillent sans heurts et sans violence, c'est également notre truc, nous maçons, non?

La Maçonne 18/08/2016 10:44

Notre truc est de défendre les droits humains, la dignité humaine, l'égalité, la fraternité ...dans la réflexion et l'action. Pas vraiment d'attendre "que cela se passe". ... Quant aux consciences censées se réveiller, c'est mieux avec des petits coups de pouce....

Condorcet 18/08/2016 09:24

En voulant me baigner dans une piscine municipale, je me suis vu refuser l'entrée parce que je portais un short de bains, et non un slip de bains. Mais pour le burkini il n'y avait pas de problème. Si donc on me refuse l'entrée de la piscine pour des raisons d'hygiène, ce que je peux comprendre, l'argument ne tient plus lorsqu'il s'agit d'accepter un burkini et nous sommes donc bien là dans une dérive d'acceptation du religieux dans un espace public.
Le problème posé est bien celui de l'égalité homme-femme, et il est intolérable de constater que des femmes sont habillées avec des sacs à patates pendant que leur conjoint se pavane en short à leur côté. Si ils veulent justifier l'acoutrement de leur conjointe alors qu'ils commencent eux par montrer l'exemple en en faisant de même.
Mais on connait la chanson, faites ce que je dis pas ce que je fais.
Quant à la maçonnerie, dont certains adeptes se targuent qu'elle porte la lumière, ils feraient bien de reviser leur position intégriste lorsqu'ils parlent des femmes avec souvent des propos qui rejoignent l'outrance des dogmatiques. La maçonnerie n'est plus ce qu'elle était cad en avance sur son temps. Aujourd'hui comme certains intégristes elle passe son temps, au moins pour certaines obédiences, a défendre un dogme éculé et donne ainsi une forme de caution à tous les intégrismes.

betty 18/08/2016 09:18

Que les pays étrangers s'occupent de leurs problèmes et évitent de faire de la morale à la France. Ils ne sont pas très clean chez eux.