Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

En établissement mon recours pour la GLFF, je faisais le point sur différents documents en ma possession dont un compte-rendu du conseil fédéral qui faisait part du vote de ce dernier de ne pas participer à une manifestation maçonnique parce que je m'y trouvais (les pôvres !).

Des recours en justice maçonnique à la pelle.

Ce document fait en sus mention de deux situations inquiétantes dont je vous livre la copie et mes commentaires personnels :

1) - Tout d'abord, cinq frères sont envoyés en « Comité de Conciliation et de Décision » pour « affirmations mensongères ». Ces derniers ont adressé un courrier à Philippe Charuel. Ils ont, ensuite, envoyé ce courrier (dont on ignore d'ailleurs la teneur exacte), à d'autres frères.

Crime majeur : à la GLDF, les frères sont interdits de communiquer entre eux et visiblement n'ont pas le droit non plus d'écrire à leur Grand Maître. A moins que celui-ci souhaitait que cette correspondance soit tenue cachée par ses frères. Elle doit le mettre dans une posture bien compliquée, puisque notre monarque Charuel a décidé que ces frères "mentaient".

Accusation bien ridicule : on imagine mal des frères écrire à leur grand maître, lui faisant certainement des reproches et ceci en lui mentant ... et ensuite diffuser "leurs mensonges" à plusieurs frères ! Le Roi Charuel 1er, manquant d'arguments, n'a finalement que cela comme défense.

Extrait du CF du 23 mars 2016

Extrait du CF du 23 mars 2016

2) - Le deuxième cas est plus détaillé et montre combien les frères de la GLDF sont mal barrés.

Un député, accessoirement président d'un congrès, a envoyé un email aux députés de sa région. Il s'agit d'une correspondance privée entre députés qui ne concerne en rien le conseil fédéral. La délation étant ce qu'elle est, cet email a été transmis à celui-ci.

Ce frère donne son opinion sur les modifications apportées à des règlements et des rituels, mais aussi sur, ce qu'il appelle, la « tenue funèbre mixte », là-dessus pour son argumentation, il met en lien ou cite des blogs maçonniques, seules sources d'information disponibles du fait de la carence du conseil fédéral à communiquer et permettre des échanges harmonieux. Comme le 1er cas le montre, échanger avec le Grand Maître est passible d'une mise à l'index. A mon avis, je suis dans la liste de ce frère. Il demande de voter contre cette modification de la tenue funèbre « mixte ». Ce frère est envoyé en justice maçonnique.

Le conseil fédéral l'accuse d'avoir utilisé un terme non approprié : "tenue mixte". En utilisant des liens sur les blogs, il est accusé d'être "déloyal" ... expression qui signifie qu'il n'est pas soumis, au conseil fédéral et qu'il a encore toute sa tête.

Lorsque Alain Graesel prend la parole, c'est juste pour me faire halluciner. Il savait que j'allais avoir ce compte-rendu ou quoi? En 2016, la GLDF découvre l'usage des technologies modernes. Il était temps. Il demande que le conseil fédéral réfléchisse à "des règles" ... Parce que je suis sympa, je vais lui rappeler que des règles existent déjà et qu'il suffit d'avoir un bon code pénal sous la main comme il le verra dans cet article

Cela fait en tout et pour tout, 6 frères qui, pour avoir donné leurs opinions, en l'espace de deux votes du conseil fédéral qui sont envoyés en justice maçonnique. Du jamais vu en franc-maçonnerie !

Extrait du CF de la GLDF du 23 mars 2016

Extrait du CF de la GLDF du 23 mars 2016

Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser.

Françoise Giroud

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

Petit point de droit pour sa majesté Charuel 1er : la protection de la correspondance privée des frères de la GLDF.

Alain Graesel souhaite connaître les règles en vigueur du fait des technologies modernes de transmission de message que l'on appelle "courriel". Pour lui, des frères qui communiquent entre eux, c'est un "débordement". Pour la loi, c'est un échange d'opinion normal qui ne peut être interdit. Surtout, ces emails sont privés.

L'article 226-15 du code pénal modifié par la loi N°2013-1168 du 18 décembre 2013 dispose: « Le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d'en prendre frauduleusement connaissance, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d'intercepter, de détourner, d'utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie électronique ou de procéder à l'installation d'appareils de nature à permettre la réalisation de telles interceptions. »

Pour ce qui est des correspondances par voie électronique, le principe est annoncé dans l'article 1 : « Le secret des correspondances émises par la voie des communications électroniques est garanti par la loi. Il ne peut être porté atteinte à ce secret que par l’autorité publique, dans les seuls cas de nécessité d’intérêt public prévus par la loi et dans les limites fixées par celle-ci. »

L'article 9 al 1 du Code Civil dispose quant à lui : « Chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé. ».

L'utilisation des courriels permettent, de plus en plus souvent, des attaques à la correspondance privée par des "détournements" de ceux-ci. Qu'est-ce une correspondance privée? Le Tribunal de Grande Instance de Paris 17ème chambre, chambre de la presse, 2 novembre 2000 l'explique en présentant les dispositions de l’article 433-9 du code pénal : « toutes relations par écrit entre deux personnes identifiables, qu'il s'agisse de lettres, de messages ou de plis fermés ou ouverts constitue une correspondance couverte par le secret. »

L’envoi de message électronique de personne à personne constitue de la correspondance privée. Toutes relations par écrit entre deux personnes identifiables, (lettres, messages, plis ouverts ou fermés) constitue une correspondance couverte par le secret. Les e-mails privés échangés relèveront du secret des correspondances privées au sens de l'article 8 de la Convention Européenne des droit de l'Homme ; 9 du code civil protégé par l' article 226-15 du code pénal.

Autrement dit que ces frères utilisent un courriel ou un pigeon voyageur, le conseil fédéral détient, frauduleusement, une correspondance privée : celle de ce frère qui s'adresse aux députés de sa région, qui fut détourné tout aussi frauduleusement et que le conseil fédéral utilise.

Ils ne peuvent pas reprocher à ces cinq frères, auteurs d'un courrier qu'ils ont envoyé à Philippe Charuel, de le diffuser comme ils le souhaitent. Ils en sont les seuls auteurs. Cette diffusion entre aussi dans le domaine de la correspondance privée et, donc, de la vie privée de ces cinq frères.

En sus de détenir frauduleusement des courriers personnels et de vouloir empêcher que les frères communiquent entre eux, soit déjà deux atteintes aux droits fondamentaux : l'une à la correspondance privée et l'autre à la liberté d'opinion, le conseil fédéral utilise ces courriers, de manière diffamante et insultante, contre leurs auteurs en menant des opérations de représailles.

Ainsi, les conseillers fédéraux et surtout sa majesté Charuel 1er risquent un an de prison et 45 000 Euros d'amende. Cela calme tout de suite.

Voilà pour un rappel des règles élémentaires dont avait besoin Graesel ... Cela calme tout de suite. Ce qui me semble être un "débordement" est l'utilisation frauduleuse d'emails qui ont été détournés par des frères pour contraindre d'autres frères.

Comme "nuls n'est censé ignorer la loi" ...

"Dans le cochon tout est bon" dit-on par chez moi. C'est ce que considère aussi le Roi Charuel 1er et les conseillers fédéraux qui n'hésitent pas à envoyer en "justice maçonnique" des frères pour leurs travaux maçonniques, leurs courriers, leurs réflexions, ....

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

« La Maçonne » : un service complet.

Je suis face à un choix éditorial déchirant : soit couvrir médiatiquement ces procès à la mode soviétique ou les prévenir en apportant une assistance aux frères de la GLDF afin de le leur éviter de tels désagréments.

Une stratégie est donc à mettre en place d'urgence. Il y a toutes les chances que le Roi Charuel 1er et ses Copains Formidables, c'est-à-dire les Conseillers Fédéraux irresponsables qui font des « votes favorables » pour l'utilisation frauduleuse de correspondances privées, sévissent encore deux ans. J'ignore le nombre de dossiers ouverts contre des frères cette année pour cette raison. Je les estime à une 20aine suivant mes recoupements. Il y en certainement bien plus.

Ceux dont j'ai connaissance, comme pour ces six frères, relève du même scénario :

  • Un ou plusieurs frères témoignent de son désaccord sur l'organisation de la GLDF, son mode de gouvernance, la place occulte du Suprême Conseil, une quelconque modification, ceci par email à d'autres frères, pensant que cette correspondance restera du domaine privé. Ces échanges sont normaux dans un état de droit quoiqu'en pense le Roi Charuel 1er.

  • Malheureusement, dans leur liste de diffustion, il y a une « bonne âme » qui transmet cette correspondance au conseil fédéral, la détournant, espérant que l'auteur soit durement réprimandé.

  • Le conseil fédéral s'en empare, le grand orateur fait un « réquisitoire » (on appréciera l'expression) expliquant que ces frères tiennent des propos indélicats vis-à-vis du monarque, sont déloyaux vis-à-vis de la GLDF, sont faux ou mensongers. Il fait voter aux conseillers fédéraux, dont le sens critique semblent être réduit à peau de chagrin, un recours en chambre de conciliation. Comme on l'a vu, ils ne peuvent se prévaloir d'être destinataires de ces courriers, recevant l'information par un délateur - qui risque aussi le même traitement pénal - détournant une correspondance pour nuire à d'autres frères, comme ils ne peuvent pas utiliser cette correspondance - ce qui relève aussi du pénal.

  • Généralement la loge rejette la demande de mise en justice maçonnique faite par le conseil fédéral. Le Roi Charuel 1er fait un appel de la décision de la loge. Un « Jury Fraternel » se réunit, organisant un procès soviétique. Il arrive que subissant des pressions de son côté, des menaces et pour "se faire bien voir", elle abandonne le ou les frères.

L'objectif de ces méthodes, qui ressemblent aux pires heures de notre historie, est de faire régner la terreur au sein de l'obédience, en interdisant aux frères de communiquer entre eux et surtout d'émettre une critique quelconque sur le menu du soir.

Le Roi Charuel 1er est très susceptible. J'ignore s'il a des motifs sérieux. Pour tenter d'empêcher toutes communications entre frères, il doit avoir des choses à cacher. A moins qu'il ne souhaite avoir les pleins pouvoirs sur les loges et les frères. De toute manière, la GLDF risque de se faire condamner en pénal ... et Charuel avec elle.

C'est bon à rappeler, un Grand Maitre n'est QUE l'exécutif. Il est censé de ne décider de rien sans l'accord des loges. Malheureusement, il est force de constater une dérive dans la séparation des "pouvoirs" de la GLDF, y compris en matière de "justice maçonnique", avec dans l'ombre, ce qui ne facilite rien, un Suprême Conseil qui manque passablement de recul, partie-prenante des affaires des loges bleues.

Le courage est une vertu qui est la mieux oubliée en franc-maçonnerie. Je sais combien ces frères se sont sentis trahis et abandonnés par les leurs.

Je suis, de mon côté, radiée de mon obédience. Merci qui ? Aucune pression ne peut m'être faite ... Autant que les frères de la GLDF en profitent ... comme d'ailleurs les soeurs de la GLFF sauront le faire de leur côté.

Un blog a les mêmes droits et les mêmes devoirs qu'un média traditionnel. Ainsi, il a le devoir et l'obligation de protéger ses sources. Il ne peut pas non plus être attaqué pour « délit d'opinion ».

C'est pourquoi, j'invite les frères de la GLDF à m'envoyer leur communication.

  • Leurs communiqués auront plus de lecteurs qu'une liste de diffusion. Ils savent très bien que mon blog est lu par de nombreux frères de la GLDF un peu partout en France.

  • Ils seront ainsi protégés des représailles de la part du Roi Charuel 1er. ... Leur anonymat sera assuré. Je fournis même les pseudonymes ! Regardez mon avatar : je suis une tombe.

  • L'impact sera maximum ... Pour bouger les lignes, rien de tel que tout le monde sache de quelles lignes il s'agit.

  • Comme l'objectif de Charuel 1er et de son conseil fédéral est d'interdire aux frères de communiquer entre eux, voir même ils ne supportent pas que l'on s'adresse à eux directement, ces frères qui manifesteront leurs désaccords auront respectés les volontés de leur monarque adoré et de ses si loyaux conseillers ... à la lettre !

Plus aucun "débordement" ne pourra être reproché par Graesel, aucun moyen pour ceux dont la délation est une seconde nature de transférer des messages, l'échange entre frères redeviendra possible via les commentaires et les informations dont ils disposeront ... je vais finir par devenir d'utilité publique.

Pour les frères de la GLDF qui seraient dans une mauvaise posture, je les invite à me contacter. Ils peuvent bénéficier du soutien du « Collège des Invisibles » qui est en train de rassembler plusieurs dossiers de frères de la GLDF pour une action commune.

Vous pouvez les contacter, aussi, sur leur toute nouvelle page FB (il suffit de cliquer sur l'image).

A lire ou relire le dernier communiqué du Collège des Invisibles.

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

Un bonus de « la Maçonne » .

Revenons à cette « Tenue Funèbre mixte » dont l'expression choque autant. On se demande si c'est le terme « Tenue » ou « Mixte » qui dérange. C'est certainement l'association des deux. User une telle terminologie lorsque l'on est un frère de la GLDF est une hérésie passible d'un bûcher.

Il ne s'agit pas d'une « tenue » mais d'une cérémonie pour laquelle la GLDF (mes sources me disent le Suprême Conseil) ont adapté un pseudo-rituel. Le texte de cette cérémonie n'indique ni ouverture ni fermeture des travaux au REAA comme il se devrait et comme la plupart des obédiences font dans ce type de cas. Les usages habituels sont supprimés (se mettre à l'ordre, les trois piliers, etc), histoire que les soeurs ne découvrent pas les symboles qu'elles connaissent déjà.

Il ne s'agit pas de permettre aux sœurs de participer à une tenue, mais à continuer à les prendre pour des idiotes en jouant sur les mots. La meilleure preuve : dire qu'il s'agit d'une tenue mixte conduit un frère à une procédure disciplinaire.

Cette cérémonie funèbre n'est donc ni une avancée, ni une ouverture aux sœurs. Pour donner le change, elles sont autorisées à revêtir leurs décors. C'est le McDonald's de la franc-maçonnerie : « Venez comme vous êtes ».

Les frères de la GLDF, s'ils acceptent ces modifications, n'auront ainsi plus droit à une véritable « dernière » tenue pour dire au-revoir à l'un des leurs. Cette modification consiste à profaniser un événement important pour la vie d'une loge et de mépriser ce qui est, normalement, le dernier voyage d'un des nôtres. Le dernier voyage initiatique – qui est souhaité le plus tard possible – qui nous fait passer toutes et tous à l'Orient Eternel. Pour les frères de la GLDF, ce ne sera qu'un simulacre au même titre que la fameuse cérémonie spéciale pour les sœurs.

Le féminisme n'est pas de réduire les droits des hommes. Il n'a pas fallu limiter le droit de vote aux hommes pour le permettre aux femmes. Les soeurs ne demandent donc pas que l'on ré-écrive un rituel qui donnait entière satisfaction pour qu'elles soient reçues, mais simplement d'être reçues en ajoutant une simple phrase.Cette cérémonie funèbre mixte est un recul digne de la franc-maçonnerie d'adoption dans ce qu'il y a de pire.

Il y a un petit détail qui est ignoré et qui démontre la supercherie faites aux soeurs : les loges auront le choix d'utiliser l'un ou l'autre rituel. La cérémonie si par malheur le frère a dans sa famille des soeurs, la tenue s'il a la chance de ne pas en avoir ... C'est vrai que punir un frère pour avoir permis que les femmes de sa famille deviennent elles-aussi franc-maçonnes jusque dans sa tombe est tout un symbole !

A force de rédiger "des spéciales pour les soeurs", la GLDF ne fait que réinventer la maçonnerie d'adoption dans ce qu'il y a de pire.

Refuser cette cérémonie funèbre sera, à mon avis, un vrai geste fraternel et de soutien à l'endroit des sœurs que les frères de la GLDF pourront leur faire.

D'arrêter de les prendre pour des dindes.

La GLDF risque-t-elle le pénal ?

Partager cet article

Commenter cet article

Yasfaloth 30/08/2016 17:46

Et bien écoute : bon courage :p)
Manifestement vous avez du temps et de l'argent à perdre... vous en avez de la chance !

Lionel Maine 29/08/2016 16:20

Ma Très Chère Sœur,
Bonjour,
Je n'ai aucune leçon à te donner, simplement, je puis témoigner de 27 ans de vécu en Grande Loge de France.
J' y ai connu deux "C.C.D" ; l'un dans une Loge sœur, l'autre, en ma Loge Mère, se terminant en appel devant le Jury fraternel.
Crois-moi, ces procédures n'ont rien d'inquisitorial et , toutes les garanties du Droit y sont respectées.
Personnellement, mon comportement aurait pu , deux fois, me valoir d'être traduit en C.C.D; à chaque fois, par Fraternité, mes Frères s'en sont abstenus.
Au risque de t'étonner, avec le recul, peut-être avons nous eu tous tort; la vie de ma Loge aurait certainement été apaisée plus rapidement en son temps et, mon cheminement personnel aurait été clarifié beaucoup plus tôt.
En outre, je puis t'affirmer que, pendant les trois années de grande Maîtrise du Frère Alain-Noël DUBART, un important travail de "mise en conformité" des Règlements généraux avec les Lois de la République a été réalisé.
Je me permets donc de te dire que je trouve ta manière de qualifier l'actuel Grand Maître d'indécente et, pire encore, ton assertion de fascisme concernant la Grande Loge de France, totalement déplacée.
Enfin, le vrai problème est peut-être en amont ; ne faudrait-il pas expliquer au candidat qu'il postule à l'entrée dans un Ordre et, pas simplement dans une Association Loi 1901 "banale" ?
Fraternellement.
Lionel.

La Maçonne 29/08/2016 17:39

Si je comprends bien, tu suggères qu'il faut prévenir les profanes qui entrent dans la GLDF qu'elle ne respecte pas la loi française?
J'espère que tu plaisantes, là ? Une obédience N'est QU'une association loi 1901 comme une autre, installée sur le sol français, se devant respecter les lois françaises et même les directives européennes comme la convention des droits humains. Si elle ne le fait pas, soit elle devient une escroquerie, soit une secte. Un choix à faire, certainement douloureux pour toi. Mais il sera à faire si cela continue dans ce sens.

Bernie 29/08/2016 10:45

Un " détail" : FrançoisE Giroud....

xm 30/08/2016 23:00

En droit, il n'y a pas diffamation par correspondance privée confidentielle et la notion est large. Cela implique même les correspondances divulguées par un destinataire. La cour de cassation l'a encore rappelé récemment.

Et que dire de propos non injurieux et non diffamatoires.

La Maçonne 30/08/2016 17:17

Désolée Yasfaloth, j'ignore quels sont les documents qui ont été piratés.
Ces documents publiés sont laissés à la disposition des 30 000 frères de l'obédience, ils ne sont donc pas considéré comme "privé" ... tu ne découvres donc rien. Mais, rassurés toi, le "chiche" est dans les tuyaux ... Ma bande de copains masques sont attachés aux faits pas au nombril de Charuel et encore moins au tien.

Yasfaloth 30/08/2016 16:04

Dit elle... celle qui utilise et publie sur son site des documents piratés...

Tu sais quoi, vous devriez porter plainte contre la Gldf, toi et ta bande de vengeurs masqués, tu apprendrais sûrement plein de chose sur le droit des associations et sur la légitimité d'un règlement intérieur. Tu apprendrais aussi quelques trucs sur ce qui relève du privé et du public, et sur ce qui constitue, ou pas, une fraude ("frauduleusement"), et ce qui relève de la "mauvaise foi" ou pas dans la prise de connaissance de courriels !

Chiche ?

La Maçonne 30/08/2016 14:37

Loïc
Penses tu qu'un juge en France ou que qui que soit accepté ce genre de "défense" ? N'avez vous pas dans vos serments le respect de la loi et de votre pays ? Penses tu que le fait d'être un "ordre initiatique" vous permet d'être au dessus des lois? Supérieurs à un état, au parlement français - les législateurs élus par les citoyens dont toi ? Non. Jamais. Parce que le jour qui semble être arrivé où les francs maçons se considèreront au dessus des lois de leur pays, ce ne sera plus la franc maçonnerie mais une secte - et la pire qui soit !

Loïc 30/08/2016 13:46

MTCS,
Je partage en tous points la réponse de notre Frère Lionel. Et effectivement, la FM, en tout cas tel qu'un sectaire ou un affreux déiste comme moi peut la concevoir, n'est pas une simple association, une amicale ou une auberge espagnole : c'est un ordre initiatique. Mais enfin, chacun son point de vue, dès lors que l'on observe un minimum de respect et de mesure, ce dont tu es a priori incapable lorsque tu parles de la GL...
Bien frat.