Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GODF : un nouveau Grand Maître et une première déclaration.

GODF : un nouveau Grand Maître et une première déclaration.

Un article publié que vous retrouverez ci-dessous, annonçant l'élection de Christophe Habas, comme Grand Maître, nous apprend la position « officielle » du GODF sur le « burkini ».

Christophe Habas, nouveau Grand Maître du GODF, craignant que « la confusion dans l'esprit des français sur ce que c'est ou n'est pas la laïcité», français qui sont traités d'idiots au passage, considère que le port du burkini ne doit pas être interdit.

Sans vouloir reprendre mon article précédent, il y a deux solutions :

  • Soit on l'accepte et avec lui l'obscurantisme qui va avec, comme le fait Christophe Habas. Il acceptera tout autant, du fait de ses arguments, puisqu'il s'agit « d'affaires individuelles » pour le citer, des « journées spéciales » pour les femmes dans les piscines, les Salons ou des livres intégristes dans lesquels on explique que battre sa femme est un fait normal, les harcèlements et les menaces que subissent les jeunes filles qui refusent de se voiler, ... Cette liste est, bien sûr, non exhaustive.

  • Soit on le refuse et on travaille à réfléchir à mieux intégrer dans nos sociétés une partie de la population, c'est-à-dire des femmes musulmanes, comme ne veut pas le faire Christophe Habas et le GODF.

L'erreur de Chritophe Habas est d'en faire une question de laïcité et donc de religion, alors qu'il s'agit d'une question de société; domaine que le GODF ne maîtrise absolument pas au même titre que les droits des femmes.

Le GODF a milité pour soutenir la crèche Baby Loup qui a licencié une femme pour le port d'un voile, alors qu'il n'est nullement interdit dans les entreprises privées et ne l'est toujours pas. Il s'agissait bien d'une « affaire individuelle » qui n'avait rien à voir avec la burqa.

Pour ce qui concerne la vision apocalyptique du Front National et d'une certaine "droite décomplexée", il a, bien sûr, raison. Entre ceux qui fantasment sur une "guerre civile", d'autres qui amalgament le burkini avec le terrorisme ou avec une "identité nationale", l'idée nauséabonde d'une France aryenne "blanche et chrétienne", il y a de quoi. Or, ce n'est toujours pas une question de laïcité mais du racisme.

Ce ne sont pas les français qui risquent avoir l'esprit embrouillé, mais bel et bien les frères et les sœurs du GODF après – ce qui me semble être – une belle marche arrière de la part de leur nouveau Grand Maître.

GODF : un nouveau Grand Maître et une première déclaration.

Partager cet article

Commenter cet article

philippe 29/08/2016 01:34

@MMCCSS et FF
A nouveau le blog « isere-savoie-leman » se fait le defenseur des theses du front national
Son moderateur Th.Schw(qui ne modere rien) est tout a fait sensible aux theses du Front National c’est pourquoi une telle audience(publication de tract etc…) est donne au pretendu Frere northlight qui en fait n’est qu’un vehicule de l’extreme droite
L’ouverture de la boite de pandore et la possibilite pour ces macons defroques de faire la publicite de l’extreme droite doit etre condamne tres severement

GILDA DEROUET 28/08/2016 14:36

Il existe plusieurs regards pour analyser une problématique. Les points de vue, sociétal, politique, féministe, social, religieux,… sont autant de réponses qui enrichissent la réflexion.
J’ai lu la position de Christophe Habas et ai trouvé ses propos intéressants même s’ils me paraissent insuffisamment développés.
Je voudrai, à mon tour, exprimer un autre point de vue. Dans les moments de tension économique ou politique, se sont toujours les femmes qui trinquent.
Les viols et les massacres sont le lot quotidien des femmes au moment des guerres ou à la fin de celles-ci. Elles sont les premières à payer.
Aux moments de paix, dans un contexte économique difficile, elles sont à nouveau les premières à payer.
Aujourd’hui, nous avons tendance à oublier qu’il s’agit de femmes qui subissent l’opprobre et non les imams intégristes, porteurs d’une parole meurtrière et avilissante pour les femmes.
Ces femmes portent le burkini sur la plage.
Si problème il y a ou questionnement, il peut être envisagé sous différents angles, sans nier pour autant le point de vue de l'Autre.
Mais n’oublions pas, encore une fois, que se sont d’abord les femmes qui trinquent.
L'apprentie

La Maçonne 27/08/2016 15:03

A lire aussi dans Marianne : "http://www.marianne.net/agora-burkini-fausse-question-laique-vraie-question-politique-100245223.html" signé par Catherine Kintzler.
Je la laisse rappeler à son GM les limites de la laïcité.
En attendant, elle fait peu ou prou la même analyse que moi.

Condorcet 27/08/2016 14:52

Décidément cela commence mal après trois années correctes du précédent G.M. Ici comme ailleurs la F.M. est mal barrée.

Claude LLANTIA 27/08/2016 16:51

L'habit ne ferait-il plus le moine?

carikell 27/08/2016 12:40

déja les pieds dans le tapis...........

Duterroir 27/08/2016 12:30

Quand on veut faire porter à la mule laïcité tous les problèmes qui surgissent du fait de l'intégrisme musulman (qui se cache souvent, ma chère maçonne, courageusement derrière ses nanas + ou - manipulées ou forcées d'obtempérer), on fait fausse route, cette affaire qui sent (mais si!) la provoc à plein nez relève de l'accueil, de l'intégration, que sais-je encore, mais clairement pas du principe de laïcité.

Arsène 27/08/2016 08:24

Il commence bien le camarade avec sa crise d'islamo-gauchisme.
Pauvre de nous...