Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

« Le GADL'U, le Grand Architecte ET l'Univers. » (Tome 2) de Michel König

Le suspens ayant assez duré. Voici la présentation du Tome 2 d'une série de deux volumes, rédigée par Michel König, ayant pour thème central : le GADL'U, dont je vous avais présenté le premier opus.

 

 

« Le GADL'U, le Grand Architecte ET l'Univers. » (Tome 2) de Michel König

Le GADL'U, dans ce qui est ce dernier volume, à moins qu'un troisième est en voie d'apparition, nous présente le concept-symbole, de son origine remontant à Newton et Désaguliers jusqu'à celui cultuel, adopté par la Grande Loge Unie d'Angleterre. Michel König nous livre ainsi une analyse de ce qui est, pour lui, un enfermement du GADL'U , s'éloignant de ce qui fut la franc-maçonnerie des « Modernes ».

La seconde partie de son livre est une surprise, Michel König nous propose une étude de ce symbole, renouant avec Newton, « symbole de la connaissance éclairée sur la foi aveugle », en le reliant aux découvertes et aux sciences contemporaines. L'Univers serait âgé de 13 milliards et 819 millions d'années, une journée durerait, alors, 8 milliard d'année. C'est la création de cet Univers, reprenant à la fois les découvertes et les théories les plus avancées, que l'auteur nous fait explorer, Il nous réapprend à le regarder, non plus comme un fouillis de savoirs mêlés à des croyances, mais comme ce qu'il est : mystérieux, appelant à la quête constante, où philosophie, métaphysique et sciences sont nécessaires pour mieux l'appréhender.

Michel König désire, ici, réhabiliter le GADL'U, non pas comme « Etre suprême », mais comme il fut dès son origine : affirmation de la recherche constante de la vérité, lien forçant la reconnaissance de l'être humain, être créateur, le plaçant dans l'Univers, tout en relevant le gâchis qu'en a fait la Grande Loge Unie d'Angleterre et les « Anciens », faisant de ce concept une réponse théologique, bien pensante.

"Le GADL'U, le Grand Architecte ET l'Univers" (Tome 2) de Michel König ne laissera personne indifférent. Son originalité, sa bienveillance et son ouverture à l'Univers permettra, à beaucoup d'entre nous, de quitter le GADL'U – cette divinité étouffante – pour le retrouver face au cosmos.

 

 

« Le GADL'U, le Grand Architecte ET l'Univers. » (Tome 2) de Michel König

Pour vous procurer ce livre :

Partager cet article

Commenter cet article

Michel Konig 24/09/2016 14:18

Merci ma TCS, pour cette recension.
Alors que beaucoup de FF.°. qui déclarent avoir beaucoup aimé le 1er tome butent sur le second, tu en as compris le sens et l'intention. Montrer en fin de compte que la cosmologie moderne est un humanisme (le principe anthropique participatif) et que l'Univers recèle assez de mystères pour qu'il ne soit pas besoin d'en rajouter avec un ésotérisme de bazar.

La Maçonne 24/09/2016 15:28

Merci Michel ! Cela ne me fut pas trop difficile, cela correspond à ma propre démarche (en étant moins scientifique et douée que toi). Je pense que pour "appréhender" au mieux ce type de démarche est d'avoir fait soi-même un travail d'éloignement à son propre système religieux et culturel ... même si on est athée. Cela ne vient pas "de soi".

Bilboquet 27/07/2016 12:08

Bonjour,
Je n'ai pas encore lu les deux livres en question, mais la question m'intéresse. Dans mon obédience (la GLB) nous travaillons à LGDGADLU. Beaucoup de mes FF:. se disent agnostique ou athée. Personnellement je suis protestant et pratiquant. Le problème du GADLU, pour autant que je sache, n'a jamais posé un problème pour les futurs maçons, car on leur a toujours expliqué que ce symbole, comme tout symbole est à leur libre interprétation. Ces interprétations libre ont aussi provoqué il y a bien des années, que le GLB perdait sa reconnaissance vis-à-vis des Ob:. dit "régulières". En tout cas entre les FF:. du GLB il y a eu toujours des relations excellentes entre ceux qui croyant d'une ou autre manière (la non-croyance est aussi ... une croyance!).
L'histoire de la FM nous montre comment ce symbole a disparu de certains courants maçonniques. Il faut rappeler que ce fut Frédéric Desmons, un pasteur cévenol, devenu Président du Conseil de l'Ordre (GOF) qui a fait supprimer ce symbole. Cela ne l'a pas empêché de rester un chrétien protestant, même s'il n'avait plus de fonction de pasteur. notez aussi qu'un pasteur n'est pas ... un prêtre. Pour tout information je conseille de lire le livre excellent de Daniel Ligou: Frédéric Desmons et la FM sous la 3e République. Ce livre a été ré-édité par Théolib, une organisation ... protestant libéral!

lionel maine 28/07/2016 10:35

Avec ce type de raisonnement, la non-violence est aussi ... une violence !