Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Critica Masonica n°8 (mai 2016)

la Beaumelle
la Beaumelle

Critica Masonica, revue indépendante, devenue rapidement incontournable tout en sachant faire des choix éditoriaux des plus inattendus, a sorti son numéro 8 en mai 2016. Reconnaissable entre mille par sa couverture jaune et son papier épais, ce numéro 8 est une promesse tenue. S'il y avait un thème, mais il n'y en a pas, ce serait les « maîtres de l'occultisme ou assimilés et l'histoire de la pensée».

Il débute, tout naturellement, avec un article « un mythe contemporain : les illuminati » de Stéphane François. Celui que vous connaissez pour avoir doté Critica Masonica de son premier numéro spécial « Extrême-droite et ésotérisme » souhaite revenir sur le mythe complotiste en retraçant son origine. Les « Illuminati » appartiennent aux corpus des théories du complot des plus extravagantes. Ce que nous découvrons ici ce sont les origines de ces constructions délirantes et ce qu'elles rejettent.

Philippe Michel continue sa « Genèse du rituel du REAA » couvrant pour cet article la période allant de 1875 à 1936. La première partie de cette genèse est présentée dans le numéro 7 de Critica Masonica. Destiné aux cherchants et cherchantes du REAA, mais aussi d'autres rites, cet article leur fera découvrir les nombreuses particularités et modifications du REAA au fil des années comme ses apports à d'autres rites, dont ceux de la célèbre GLSE (Grande Loge Symbolique Écossaise). Il faudra attendre 1923 pour trouver le rituel actuellement pratiqué … c'est tout vous dire !

Alain Bellet a choisi de présenter un auteur oublié Laurent Angliviel de la Beaumelle – oublié non pas à cause de son patronyme mais parce qu'il fut l'adversaire de Voltaire – Dénoncé par ce dernier, il fera même deux séjours à la Bastille pour ses idées un peu trop « révolutionnaires » au goût du grand Voltaire mais certainement plus par jalousie. Précurseur de la laïcité, républicain 50 années avant la révolution, La Beaumelle est très certainement cette référence moderne qui nous manquait et qu'il est nécessaire de découvrir.

L'initiation traditionnelle
L'initiation traditionnelle

Ils sont trois auteurs Yves-Fred Boisset, Michel Léger et Christine Tournier a nous tracer dans cet article l'histoire d'une revue, « L'Initiation », fondée par Papus (Gérard d'Encausse) alors qu'il n'avait que 23 ans.

Refusé à la GLDF par deux fois, il fut initié en Angleterre et ramena avec lui le rite de Memphis-Misraïm. Papus est surtout connu pour avoir fondé un ordre martiniste avec Peladan et Stanislas de Guaïta. Cette revue connue une histoire mouvementée mais existe toujours. Elle est actuellement en ligne sous le titre de : l'Initiation Traditionelle, site sur lequel vous pouvez aussi télécharger une ancienne série de 1888 à 1912.

Critica Masonica n°8 (mai 2016)

C'est un long article que nous présente Adon Qatan « La Gnose : le mot et la chose. Histoire d'une révolution spirituelle. Première partie. » qu'il me sera difficile de présenter en quelques lignes. Adon Qatan s'est donné pour mission de parcourir l'histoire – je dirais même la grande histoire – de la gnose et pour être exacte des gnoses. Les gnostiques furent dépréciés mais aussi massacrés, ce qui rend la recherche historique délicate. Cet article passionnant nous fait découvrir un autre auteur, décédé en 1992, qui écrivit « l'Invention de Jésus », ce qui inspire à Adon Qatan une définition de la Gnose. Des gnostiques nous découvrons autant une histoire d'hommes qu'une pensée remontant bien avant notre ère, au début du christianisme … du moins, si Jésus a existé. Cet article est purement jubilatoire.

« Vivre sa vie ? Autour des débats de la réception de Krishnamurti en France » de Denis Andro nous fait traverser un pan particulier de l'histoire de la franc-maçonnerie. Après Papus, Jésus (avec ou sans les esséniens), La Beaumelle et les Illuminatis, il manquait de ce numéro de Critica Masonica à l'appel Annie Besant qui fait d'ailleurs une très courte apparition dans cet article. On la retrouve en plein trip – l'auteur m'excusera de l'expression – messianique, messie qu'elle découvra (plutôt son acolyte et compagnon de toujours Charles W Leadbeater) au bord d'une plage et portant le nom de Jiddu Krishnamurti. Pour lui, elle fonda l'Ordre de l'Etoile de l'Orient qui avait pour but d'éduquer son jeune protégé afin qu'il soit bien armé pour devenir le messie qu'il ne pouvait qu'être. Or, le nouveau messie s'échappa, s'émancipant de la théosophie pour débuter une nouvelle vie. L'article que nous propose Denis Andro n'est pas de retracer les événements biographiques de Krishnamurti après sa libération salvatrice pour l'humanité, mais de nous faire découvrir son influence dans la pensée de ceux qui l'ont rencontré, croisé, côtoyé ou lu en France. On découvre ici tout un espace de l'histoire de la pensée et l'existence de cherchants : Thérèse Brosse, Carlo Suarès, Ludovic Réhault, …

« Franc-maçonnerie et bouddhisme » de Christophe Richard est de ces articles qui ne laissent pas indifférents. L'auteur, lui-même bouddhiste et franc-maçon, nous fait découvrir les nombreux points communs entre les deux spiritualités, tout en nous éclairant sur le bouddhisme, qui n'en demeure pas moins une religion, apparaissant en France dans les années 70.

« Guénon, trois fois non ! » de Stéphane François aura le don d'exaspérer les guénoniens qui peuplent nos temples. Trois fois non, pourquoi ? Stéphane François nous l'explique. Anti-historique, anti-démocratique et anti-scientifique, Guénon est un auteur réactionnaire, plus inspiré par une culture fermée et catholique, rejetant le siècle des Lumières pour lui préférer le Moyen-âge. Il est néanmoins temps de sortir une partie des francs-maçons et francs-maçonnes de l'impasse guénonienne, inspiratrice de l'extrême-droite la plus dure. Ici, Stéphane François complète le numéro spécial que Critica Masonica nous a déjà livré.

Critica Masonica n°8 (mai 2016)

Arrivé à la 137ème page, je suis certaine que vous avez un petit creux, envie d'une sucrerie … Critica Masonica y a pensé aussi en vous proposant un article sucré signé par Diotime « L'architecture pâtissière de Carême ». Né en 1784, Carême, issu d'une famille de 14 à 25 enfants, fut abandonné par son père en pleine rue. Il devint « gate-sauce ». A 16 ans, il fit ses débuts chez le pâtissier Sylvain Bailly. C'est donc l'histoire d'un homme parti de rien, qui d'analphabète devint érudit, devenant un célèbre cuisinier, spécialiste des entrées froides et le « maigre » (c'est-à-dire la cuisine du carême) mais surtout qui se distingua par l'architecture monumentale et originale de ses pâtisseries. Diotime, l'auteur, propose le récit de la vie de Carême, en ajoutant des couches de chocolats, tout en nous faisant découvrir la table et les idées du 18ème siècle.

« Un éditeur historique : interview de Bernard Renaud de la Faverie. » Juste avant les notes de lectures qui bouclent traditionnellement tous les numéros de Critica Masonica, c'est une de ses rares interviews que nous propose Critica Masonica. Bernard Renaud de la Faverie est le directeur des éditions Dervy. Il fut aussi responsable de la librairie ésotérique « la Table d'Emeraude » située au 21 rue de la Huchette à Paris. Par ce jeu de questions/réponses, il nous présente un regard sur le métier de l'édition et en particulier sur les livres « ésotériques » mais aussi maçonniques.

Critica Masonica nous offre, comme à son habitude, un numéro riche, soigné où l'érudition n'est pas considérée comme un mal du temps. Sachant s'imposer dans un monde où les revues sont plus souvent conformes à des obédiences, elle ne peut que séduire un public exigeant. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de lire un de ses numéros, ce numéro 8 est tout à fait propice à une découverte.

Critica Masonica n°8 (mai 2016)

Pour toutes les informations concernant l'achat des numéros 7 et 8, ainsi que le numéro spécial, suivez le lien.

Si vous avez un gros retard de lecture ou souhaitez offrir toute la collection, vous pouvez vous procurez tous les numéros pour 140 €.

Pour suivre, Critica Masonica, la revue, rien de mieux que de suivre le blog "Critica masonica" en suivant toujours le lien en dessous :

Les deux derniers articles de "la Maçonne" sur les publications de Critica Masonica.

Partager cet article

Commenter cet article