Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

A quoi sert la franc-maçonnerie (ou l'initiation) ?

A quoi sert la franc-maçonnerie (ou l'initiation) ?

Oui. J'ai osé poser cette question absolument – comment dire ? - pourrie – tant elle est galvaudée et finit toujours par laisser celle ou celui qui lit les réponses dans un monde de perplexité.

Tous les francs-maçons, d'ailleurs, ont leurs réponses : construire un monde meilleur, travailler sur soi, se confronter à la différence, … Toutes ses réponses sont d'ailleurs justes et même positives. Ils vous feront derechef la liste de ce qui pollue leur loge ou leur obédience : goût du pouvoir, machine obédientielle trop lourde, politique obédientielle, des loges qui ne marchent pas si bien que cela … et la « méritocratie » qui relève bien souvent de l’imbécillité ou d'une émission de télé-réalité (ce qui revient au même). Puis, il y aura les considérations sur le GADLU (qui est dieu, pas dieu, autre chose, ce que l'on veut), le rituel, la mixité ou la non-mixité … Quitte à expliquer à un profane ce à quoi sert la franc-maçonnerie autant passer une plombe à leur expliquer ce qu'est le symbolisme. Au secours ! Une chose est sûre : la franc-maçonnerie ne sert pas à répondre aux questions les plus simples.

Ce n'est pas de savoir à quoi sert la franc-maçonnerie qui importe, mais de savoir à quoi sert l'initiation. La franc-maçonnerie n'est, en effet, utile que parce qu'elle est initiatique.

Une fois n'étant pas coutume, je vais répondre brièvement et de manière définitive à cette question. L'initiation permet le bonheur.

On n'a pas le sentiment en lisant certains articles que cette promesse de bonheur soit franchement une réussite pour tout le monde. Certainement, parce que ces frères et ces sœurs cherchent le bonheur, là où il ne se trouve pas. Ils espèrent le trouver comme dans le monde profane :

  • L'épanouissement de soi. La réussite professionnelle et personnelle (activité de loisirs, par exemple) sont considérées comme permettant l'individu à « gagner » son bonheur. Cette course à la réussite conduit à considérer l'autre comme un rival, à le haïr et à l'envier. Solitude, frustration, en sont les réponses.
  • Le bonheur comme projet politique. Le rôle du politique n'est pas de faire le bonheur de tous. D'ailleurs, comment pourrait-il le traduire pour tous de manière satisfaisante ? Comment définir le bonheur et même le forcer ? Les églises (c'est-à-dire les religions) ont les même prétentions, qui dans le salut des âmes ou dans des prescriptions organisant la vie des autres, souhaitent les conduire au bonheur. Il s'agit là d'une illusion, voir d'une démarche conduisant forcément au totalitarisme comme toutes les idéologies.

Ainsi, le bonheur semble devenir une illusion, laissant la place au seul confort de vie et à l'inquiétude de le perdre. D'une chose obtenue, le désir suivant conduit à l'ennuie. Le bonheur est devenu une marchandise, un dû, dont on désespère obtenir le remède.

La franc-maçonnerie n'est pas une méthode d'épanouissement de soi, version new age (elle va fêter ses 300 ans !), ni un projet politique, ni une religion de substitution.

L'initiation maçonnique propose tout autre chose pour celles et ceux qui veulent faire de leur initiation quelque chose d'utile (pour eux).

Si la passivité apparente, voir l'immobilisme, de la franc-maçonnerie – par la répétition de son rituel, par exemple – peut rebuter, l'initiation apporte, au contraire, la mobilité. Elle transforme ce qui vous semblait a priori négatif ou susceptible de l'être pour le rendre positif. Le doute n'est plus synonyme de faiblesse ou de peur, mais devient une force. Le "connais toi toi-même" n'est pas une méthode d'épanouissement mais un véritable moyen de se (re) découvrir et de renouer avec soi.

L'initiation permet de construire une richesse intérieure pas à pas. Elle permet d'être doué (encore plus) pour le bonheur tout en sachant le définir pour soi.

A quoi sert la franc-maçonnerie (ou l'initiation) ?

Partager cet article

Commenter cet article

Hibou 24/10/2016 08:06

La F.M.: est réellement une école de vie formidable par ce qu'elle propose à ses adeptes.
Les êtres humains sont aussi magnifiques
le problème est que les hommes n'évoluent que s'ils ' le décident '
on rencontre des dérives dans tous les domaines de nos vies
familiales, professionnelles, sociales, sportives, culturelles, politiques etc...
depuis 24 ans j'ai failli démissionner 100 fois, mais à chaque fois les paroles de mon parrain me revenaient : le chemin maçonnique est celui que tu choisi et les autres ne sont que des miroirs pour te montrer ce qui est dans la lumière et ce qui est dans l'ombre.
A toi seul de choisir sans jugement ce que tu veux faire.
es-tu parfait pour critiquer le comportement des autres ?
quand tu vis une crise, le problème n'est pas les autres ou l'ordre... mais toi.
Après toutes ces années c'est devenu d'une réelle évidence.
Même dans un monastère religieux il y a des querelles parfois graves.
il faut juste se rappeler que ce n'est pas l'outil qui est en cause mais celui qui se tape sur les doigts. Mais la remise en question personnelle ( l'initiation... qui dure une vie ) est une démarche si pénible que nous préférons transférer nos faiblesses ailleurs.
L'initiation maçonnique comme toute démarche sur soi est un engagement personnel.
Sur un chemin soit on marche, soit on s'arrête et on repart, soit on abandonne en disant que la route est mauvaise, que le temps ne s'y prête pas, que ceux qu'on croisent font du bruit.
L'initiation..?
juste une question de choix.

hector 15/10/2016 11:02

Excellent article ! ! ! ! !
il y a 30 ans, 15 jours après mon initiation, le plus ancien passé VM de ma loge qui vivait à près de 1000 km est venu en visite .
il nous a pris à part, mon jumeau et moi même et nous a déclaré: " La maçonnerie est quelque chose de formidable" et il a développé le sujet.
Puis il a repris " le seul problème, c'est les maçons ! il y a des égos démesurés, des recherches de pouvoir..... N'entrez pas dans ces jeux la ! ! !"
l'expérience me confirme ces propos ....................................

maçon espagnol 15/10/2016 14:16

ça fait quelques mois que j'ai rencontré des FF de la GLNF, et lorsque je parlais avec leur VM il m'a dit: " la FM c'est toi et moi". Tres bien dit

Lebeau 14/10/2016 15:14

Deux plans: le personnel et le collectif.Personnel: je ne peux parler des autres, mais elle m'a permis de trouver ma place dans le monde, de relativiser, et donc d'en devenir serein, quant à moi-même et aux autres.
Collectif: ce sera forcément limité tant que nous persisterons à nous "taire" officiellement. Je reste persuadé qu'à l'époque où nous sommes, nous devons intervenir dans le débat général, et pas seulement à coups de communiqués des grands maîtres. Pour ce faire, nous devons agir en intervenant dans LE politique; j'ai bien écrit "LE" et non "la", ce qui signifie répandre des valeurs de qualité universelle, en gros, nos principes de base. nous devons communiquer sur nos valeurs aussi bien localement que nationalement. Nous retrouverons là un but susceptible de nous transcender et de mieux évoluer.

Condorcet 15/10/2016 09:55

A Lebeau...Tout est dit en si peu de mots. Bravo. Mais pour ce faire il faut être un maçon libre dans une loge libre...Ce qui semble de moins en moins accepté dans certaines obédiences.
Par ailleurs, certains grands officiers en sont à "la" et non au "le"...Ils ne sont pas à la hauteur de beaucoup de FF ou de SS qualifiés de base. Le problème c'est qu'ils sont élus et souvent soumis aux tocades de SC.

pyramd 15/10/2016 09:46

Tout à fait d'accord.
C'est d'ailleurs ce que demandaient certains manifestants à la manif "charlie".
Helas, la FM s'est laissée infiltrer par l'ensemble des tendances de la société jusqu'aux plus ignobles. Ainsi, sans réaction, on en lit certains défendre l'épuration ethnique des serbes, d'autres défendre l'assassinat des "fichés S".
Il est impératif de nous donner pour l'extérieur une crédibilité de notre comportement interne qui de nos jours est connu publiquement.
Comment, vu la densité des affaires d'escroquerie, détournements, abus de confiance apparaître crédibles ?
Nous symbolisons normalement à l'extérieur des images de droiture, équité, liberté, fraternité, ouverture d'esprit, bien veillance, générosité, altruisme, audace, authenticité (rappel de nos outils, exhortations).
Et si nous nous nous montrons complaisants aux failles à ces principes, nous ne sommes plus crédibles.
Il faut pour celà accepter d'être insolents car le problème est avant tout dans les structures qui ont banalisé ces dérives.
Chaque FM sait que s'il revient aux valeurs maçonniques, il peut redresser la barre mais pour cela il faut OSER se débarasser d'une veritable plaie : la soumission de principe à l'organisation. Et là, çà coince ?
LaMaconne a franchi le pas ! Elle peut expliquer comment elle survit sans problème et même comment son caractère "maçon" s'approfondit au contraire car il reconquiert le terrain profane qu'avait pris la soumission à l'organisation.
Que craignent donc les FM ?

uneSoeur 14/10/2016 11:31

Bonjour,
Bravo ! j'adhère absolument complètement à cette explication. L'initiation aide à avoir du discernement, à s'en tenir à l'essentiel, contribue au bonheur, absolument !

Binah 14/10/2016 21:07

Beaucoup de francs-maçons, très peu d'initiés.
D'un coup d'œil (celui dans le triangle isocèle appelé delta lumineux), seuls quelques-uns les repèrent.
Ils se déplacent tels des Hermès au milieu de la quantité maçonnique.

pyramd 14/10/2016 11:23

Oui, il faut OSER se poser des questions dérangeantes et qu'hélas beaucoup acceptent par conformisme et paresse !
- A quoi sert la FM ?
- La FM serait-elle une secte ?
- A quoi servent les organisations maçonniques ?
- L'initiation, une réalité ou un cinéma ?

Faute de s'interroger et examiner sérieusement, argumenter, les affirmations comme "la FM ne sert à rien", "c'est une sorte de secte", " les obédiences ne servent à rien", "l'initiation est du bidon"
sont tout aussi crédibles que les affirmations contraires.
Pour que la FM serve à quelque chose, il faut evidemment examiner :
- les attentes de notre humanité, de chacun de nous.
- qu'est-ce qui y répond hors FM ?
- Qu'est-ce que la FM peut apporter de spécifique (merci à LM de proposer cette réponse convaincante) ?
- Comment l'appliquons-nous aujourd'hui ?
- Répondons-nous aux attentes ?
Et évidement comment faire mieux ?
du pain sur la planche(ou "faire de nouveaux progrès") impliquant de balayer tout conformisme, soumission de principe, utilisant tous nos outils de droiture, liberté, égalité, bienveillance, force, précision.
2017, année du tricentenaire est justement l'occasion de s'interroger.

Pierre-Philippe Baudel 13/10/2016 23:32

"L'initiation maçonnique propose tout autre chose pour celles et ceux qui veulent faire de leur initiation quelque chose d'utile (pour eux)". Tout est dit ! Et, bien dit. Ou presque, car à cela convient-il à coup sûr d'ajouter qu'il ne pourra aussi se faire qu'à partir d'une cérémonie d'initiation digne de ce nom, laquelle devra être relayée par des réunions d'instruction en correspondance avec le Rite d'accueil.