Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Droit Humain : soutien les femmes polonaises, le "lundi noir"

Juliette Binoche (en soutien)
Juliette Binoche (en soutien)

Les polonaises, ce lundi 3 octobre, ont décidé de manifester contre la loi anti-avortement.

Ce projet de loi bénéficie du soutien des organisations "pro-vie". Il prévoit une restriction du droit à l'avortement, d'ors et déjà pas des plus brillants en Europe.

En effet, la loi permet des avortements uniquement dans le cas de viols et d'incestes, de mise en danger de la santé de la mère et/ou de malformations de l'embryon. Ce nouveau projet souhaite limiter l'IVG dans le seul cas où la vie de la mère serait en danger. Il prévoit aussi une peine de 5 ans de prison pour les femmes et toutes personnes les ayant aidé à avorter.

En sus, de vouloir limiter les IVG, le gouvernement actuel souhaite aussi limiter l'accès à la procréation assistée.

En France, la fondation Lejeune a publié et distribue dans les lycées privés des "manuels anti-avortements" faisant la critique manifeste des droits des femmes, usant et abusant de contre-vérités scientifiques.

De la Pologne en passant par la France, et sans oublier l'Espagne, c'est-à-dire dans tous les pays du monde, les droits des femmes sont menacées par des mouvements politiques conservateurs et d'extrême-droites. Encore aujourd'hui, 47 000 femmes, dans le monde, meurent des suites d'un IVG clandestin.

La préservation des droits et l'obtention de ces derniers pour toutes les femmes des pays européens doivent être une priorité.

Droit Humain : soutien les femmes polonaises, le "lundi noir"

Lundi 3 octobre 2016 : journée de grève des femmes en Pologne – communiqué du bureau du Conseil National

Pour manifester leur opposition au projet de loi interdisant l’avortement, les femmes polonaises sont en grève aujourd’hui lundi 3 octobre. Selon ce projet, actuellement étudié par le Parlement polonais, toute femme qui avortera, ainsi que les personnes qui l’y aideront, seront passibles d’une peine de cinq ans de prison.

L’interdiction de l’avortement en Pologne constituerait un recul sans précédent dans le monde en matière de droits des femmes à disposer librement de leur corps. Il est connu de tous que ces interdictions entrainent des pratiques clandestines donc dangereuses pour la santé des femmes, ou des actes effectués à l’étranger, donc réservés aux plus fortunées.

Le Bureau du Conseil National de la Fédération française du DROIT HUMAIN, Obédience maçonnique mixte et internationale, rappelle que le droit à l’avortement est une avancée importante pour les droits des femmes et pour la société tout entière. Il soutient les femmes polonaises dans leurs actions et s’associe aux mouvements de solidarité avec elles.

Site du Droit Humain

Partager cet article

Commenter cet article

Bilboquet 04/10/2016 10:18

Bien qu'en retard d'une journée, je soutiens sans restrictions !