Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLAMF : la crise

Par notre frère Vabadus.

Au Colloque public sur le 240ème anniversaire du Grand Orient de France (1773-2013), qui s’est déroulé jeudi 28 novembre 2013 il y avait manifestement beaucoup de V.I.P du microcosme des dignitaires maçonniques. On notait en effet la présence de l’historien Roger Dachez, du GM Marc Henry et de Louis Trébuchet, pour la GLDF, Cécile Revauger écrivaine et sœur ainsi que quatre anciens Grands Maîtres du GODF : Guy Arcizet, Jean-Michel Quillardet, Jean-Robert Ragache et José Gulino.

François Koch, journaliste à l’Express également présent, note dans son compte-rendu de la soirée sur son blog La Lumière

« Lors de cette fête anniversaire, l’ambiance était donc zen et positive. Que d’attouchements, de caresses, d’embrassades, de sourires ! Daniel Keller se montrait heureux du succès de la soirée. Marc Henry s’affichait de fort bonne humeur. Il n’a pas entendu, lorsqu’il est monté au 8ème étage pour le cocktail offert, des dignitaires lire dans leur boule de cristal maçonnique : « Dans deux ans, la GLUA reconnaîtra à nouveau la GLNF, et la GLAMF éclatera, une majorité de ses frères rejoignant la GLNF, une minorité la GLDF. » L’avantage avec une prévision aussi précise, c’est que l’on saura dès 2016 si elle était visionnaire. Ou farfelus. En tout cas, voilà de quoi froisser la GLAMF, et réjouir la GLNF, alors qu’elle va fêter le 7 décembre son 100ème anniversaire. Encore un anniversaire ! » "article sur le blog la Lumière"

Depuis cette fin année 2013 que s’est-il passé ?

En 2014, la GLNF a retrouvé la » reconnaissance » de la GLUA et la CMF est morte. Depuis ces évènements, la GLAMF est un bathyscaphe qui tourne en rond dans une mer d’encre de seiche ! Ce week-end son GM a démissionné après une lutte acharnée avec les dignitaires internes du REAA. En clair le Suprême Conseil, grand vainqueur, a eu sa peau. Mais ces luttes au niveau des hommes traduisent en fait une lutte entre deux grandes tendances qui se présentent ainsi

  • les « Anciens » théistes, venus de la GLNF, traditionnalistes de la Régularité et de la Reconnaissance de la GLUA, à qui les GM Juillet et Beau avaient fait miroiter eux aussi « la chimère anglo-saxonne » !

  • les « Modernes », théistes ou déistes, minoritaires, qui étaient représentés par le GM Beau démissionnaire, adepte du Rite Français, et qui sont partisans de l’ouverture et des intervisites

À la fête du GODF en 2013, il se disait donc que « Dans deux ans, la GLUA reconnaîtra à nouveau la GLNF, et la GLAMF éclatera, une majorité de ses frères rejoignant la GLNF, une minorité la GLDF. »

Les deux ans sont passés et nous y sommes. Toutes les convulsions internes qui turbulent la vie de la GLAMF depuis des mois et la crise qui vient de survenir laisse à penser que l’obédience risque bien d’éclater !

À suivre donc…

GLAMF : la crise

Partager cet article

Commenter cet article

Désap. 11/10/2016 13:04

La Glamf n'éclatera pas et affirmera son encrage dans la maçonnerie régulière, encrage qu'elle n'aurait jamais dû quitter
les mages en seront pour leurs frais, telle a toujours été leur destinée

TS 16/10/2016 12:43

TS 10/10/2016 11:19

aurais tu les numéros de l'euro million de ce vendredi .