Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : la circulaire n°19 du 12 novembre 2009.

 

Devenue à mon corps défendant une spécialiste des circulaires de la GLDF, en voici une qui ne manque pas de piquant au regard des actualités « disciplinaires » et de « formulaires » de la GLDF.

La circulaire n°19, que je transmets à l'édification des masses, puisqu'elle n'est pas respectée par Philippe Charuel et son conseil fédéral, datent du 12 novembre 2009. Elle est relative aux règles concernant la gestion des listes de membres, les courriels (et leurs transferts), et - en gros - rappelle quelques règles d'usage. 

Elle fait suite à une réunion organisée par la CNIL. Celle-ci se serait inquiétée, selon cette circulaire, de la gestion des listes de membres des obédiences en 2009. 

La CNIL aurait « stigmatisé » (bigre!) les serveurs pas assez sécurisés des obédiences. Nous étions en 2009. La GLDF fut piratée en 2015, y compris de liste de membres.   

La CNIL n'a certainement pas "stigmatisé" assez fort ! Elle note l'existence de transferts de courriels « sans autorisation de ses expéditeurs ». Plus loin dans cette circulaire, on peut même lire  au titre des règles émises par la GLDF : « Aucun nom de maçon ne devra apparaître sans que son titulaire n'ait au préalable donné son accord à l'expéditeur ; aucun transfert de courriel ne peut être réalisé sans que l'expéditeur « originaire » ait expressément donné son accord. »

Or, le Conseil Fédéral « reçoit » non seulement des « transferts de courriels » sans autorisation de leurs auteurs "originels" mais aussi sanctionnent ces auteurs de ces courriels pour délit « d'indélicatesse » à l'endroit de Philippe Charuel. 

Ces courriels entrent dans le cadre de la correspondance privée. Il faut croire que leurs usages (transferts) par des tiers auraient été signalé à la CNIL avant 2009 … 

« En conséquence, la CNIL a enjoint à chacune des obédiences présentes de rappeler à tous leurs membres :

- que la collecte, la conservation, ainsi que le transfert de données personnelles se trouvent rigoureusement encadrés par la loi et pénalement protégés,

- que l'appartenance à la franc-maçonnerie constitue une donnée sensible au sens de la loi et qu'elle obéit à des critères de protection particulièrement stricts,

- qu'il appartient à chaque obédience de veiller à la bonne application de la collecte, de la conservation ainsi que du transfert éventuel des données entre ses membres,

- et qu'il appartient concomitamment à chacun de ces derniers d'assumer sa propre responsabilité concernant les actes reprochés. »

Si c'est la GLDF qui le dit … et que pour une fois je tombe d'accord avec une circulaire de la GLDF, je ne vais pas cacher mon bonheur. 

« Cela dit, par référence tant à nos principes fondamentaux qu'à la pratique de notre justice maçonnique,

il convient de rappeler :

- d'une part que le Chapitre I de la Constitution de la Grande Loge de France dispose : « chaque Franc-Maçon est libre de faire ou de ne pas faire état de sa qualité, mais il ne peut dévoiler celle d'un Frère »,

- d'autre part, que l'article 236 des Règlements Généraux qualifie de délit maçonnique « tout manquement prémédité à la Constitution... ».

C'est vrai ? La constitution de la GLDF dit cela ? Je vais donc pouvoir déposer une plainte contre Philippe Charuel pour le dévoilement de ma véritable identité puisque ceci est contraire au Chapitre 1 de la Constitution de la Grande Loge de France ...

Cette circulaire 19 conclut : « En toute hypothèse, toute personne dispose d'un droit de regard, de modification, ainsi que de suppression quant aux données le concernant et faisant l'objet d'une liste. »

Ainsi, cette circulaire n°19 montre que :

  • la CNIL s'est déjà inquiétée - sans d'ailleurs obtenir trop de résultats - de la gestion et de la protection des données personnelles par les obédiences, 
  •  la GLDF - et son actuel Conseil Fédéral - dont le grand orateur - ne sont pas sans ignorer les principes de base : respect des identités des frères, respect de leurs correspondances privées, ...  respect des "données sensibles" (secret d'appartenance) des membres de l'obédience. 

Inconséquence, incompétence ou résultat d'un petit groupe se sentant "au dessus des lois" ? Peu importe.  

Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez contacter la CNIL - ses coordonnées sont sur ce lien -  Vous trouverez un très intéressant article mettant en cause le Parti Socialiste (PS) pour une mauvaise sécurisation des informations de ses adhérents. 

 

 

 

 

 

A lire (ou relire) de toute urgence : 

Partager cet article

Commenter cet article

Sator 01/11/2016 19:39

Recel de documents piratés

La Maçonne 01/11/2016 20:41

Un blog relève au regard de la loi des mêmes devoirs et droits qu'un média traditionnel. Mes sources sont donc protégées.
Or, comme il fut souvent dit ici - et ailleurs - tous les frères de la GLDF ont accès à toutes les circulaires ... .

Condorcet 01/11/2016 14:25

Il me semblait que dans la constitution de la GLDF l'obédience se devait d'obéir aux lois de notre pays. Cela veut-il dire que des demandes et préconisations de la CNIL l'actuel C.F. de la gLDF s'en fout. ?
Une attention particulière devrait être accordée à ces tocades successives et mouvantes de dignitaires en mal de pouvoirs pendant qu'eux mêmes s'astreignent à s'extraire des lois de la République. Faites ce que je dis pas ce que je fais. Dans leur tête ils doivent se dire que c'est folie de donner de la salade à un âne qui se contente de chardons. Helas et depuis quelques années beaucoup de députés de la GLDF se contentent de chardons. Grace à eux le monde profane dans ce qu'il a de pire est de retour à la GLDF puisqu'il est basé sur la défiance à l'égard des FF et de leur liberté de penser puisqu'on en vient à vouloir les ficher. Triste époque.

caraid 01/11/2016 12:44

Drôle de période 2009/2012 … Elle revient aujourd’hui. C’est à la même période qu’il a apparu le « délit d’indélicatesse » dans les RGx. Le GM actuel ainsi que plusieurs CC FF éteint en ses temps là au CF ! Ils sont de nouveau présents aujourd’hui. Ils croient que la GLDF leur appartient. Ils sont là pour exercer un pouvoir qu’ils n’ont jamais eu dans leur vie profane. Un défouloir en somme sur des FF. Faute de leurs « échecs » profanes.