Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : CONSTITUTION OUTRAGÉE, CONSTITUTION MARTYRISÉE, MAIS CONSTITUTION LIBÉRÉE !

Cette semaine sera l'occasion de revenir sur le dossier CMF (GLDF & GLAMF).

Je laisse, bien volontiers, la parole à notre frère Vabadus qui a vécu l'affaire de l'intérieur.

Je reprendrais la série d'articles que je vous avez promis (le premier opus étant déjà publié) pour un regard, certes extérieur, mais à l'intention des soeurs et frères de toutes obédiences qui n'ont pas eu, à l'époque, l'occasion de suivre les nombreuses péripéties de la Confédération Maçonnique de France - morte née - 

Ne trouvez-vous pas qu'il fait un peu froid? Installez vous bien confortablement. 

 

L’AVEU TARDIF DU GM CHARUEL NE RÉSOUD RIEN

Quand il est élu Grand Maître de la GLDF en 2015 P Charuel signale qu’il a été « Conseiller fédéral pour la première fois il y a 17 ans et qu’il a servi sous 5 Grands Maîtres dont notamment A-N Dubart et M Henry ».

De 2010 à 2013, il a été dans le « bloc opératoire de l’affaire Bâle » car Grand Officier sous Dubart et Henry, les grands promoteurs de ce qu’il va désigner sous le vocable de « CHIMÈRE ANGLO-SAXONNE ».

Or pendant ces 3 années Philippe Charuel comme tous ces collègues de l’exécutif ne moufte pas Dubart lance sur la mer des chimères le Titanic de Puteaux. Ainsi le GM Charuel en sait plus que beaucoup d’autres sur les causes et les effets de cette dernière crise vécue par la GLDF en 2012-2014, mais il se tait ne voulant pas que l’on qualifie les actes commis par ses deux prédécesseurs de « violation de la Constitution ».

Nous allons expliquer pourquoi il y a eu violation de la Constitution. Pour cela il faut se souvenir que l’objectif de Dubart et d’Henry consistait bien comme le proclamait l’Appel de Bâle, à faire en sorte que la GLDF prenne la place de la GLNF ce qu’a confirmé le GM Charuel à l’Expresss même si ensuite s’est greffée la CMF !. Or remplacer a un sens bien précis. Si un médecin est absent pour maladie il est n’est pas remplacé par un chaudronnier mais par un autre médecin cela va de soi.

Dans cette affaire on n’a vraiment pas insisté sur les caractéristiques de la GLNF que devait obligatoirement adopter la GLDF pour la remplacer. Si on saisit ce qu’était et ce que demeure l’ADN de la GLNF on comprend pourquoi il y a eu violation de la Constitution!

 

LES 7 POINTS PARFAITS DU MODÈLE D’ADN DE LA GLNF

Les GM Dubart et Henry voulaient donc que la GLDF devienne une obédience PIEUSE avec la même ADN que celle de la GLNF. Les 7 points parfaits de la GLNF qui sont en jeu dans cette affaire sont les suivants :

-1 - La GLNF respecte les règles de la «régularité » de la GLUA

-2 - La GLNF respecte les règles de la « reconnaissance » de la GLUA

-3 - Le Théisme est le fondement religieux de la GLNF

-4- La démarche initiatique à la GLNF vise au mysticisme

-5- Le gouvernement de l’obédience est théocratique anti-démocratique

-6- Le Grand Maître est le trait d’union entre les Frères et Dieu

-7- Les Frères de la GLNF doivent se soumettre ou se démettre

 

On a beaucoup insisté lors de la crise sur les points 1 et 2 et surtout sur le problème des intervisistes. Il convient maintenant de découvrir les autres aspects référencés 3 à 7.

LE THÉISME EST LE FONDEMENT RELIGIEUX DE LA GLNF

Cette obédience est ainsi faite depuis plus de 100 ans et elle n’est pas prête de changer de genre : c’est une obédience pieuse.

Elle fonde sa nature sur le fait que le GADLU est Dieu, « D-ieu » comme l’écrit Emmanuel son porte parole officieux. Voici comment elle présente son THÉISME :

« Les questions de théisme, ou de déisme, posées aujourd'hui à propos de cette croyance en Dieu, Grand architecte de l'Univers, font l'objet de réflexions nourries dans les Loges maçonniques. Il faut noter que les Grandes Loges traditionnelles régulières comme la GLNF optent clairement pour le théisme et la croyance en une Volonté divine révélée. Le "support" de la révélation divine n'est pas a priori fermé mais toutefois il est, sinon explicité, du moins figuré par la présence du Volume de la Loi sacrée ouverte pendant les travaux maçonniques.  –

Le Théisme implique :

La Transcendance et l'Immanence

Que Dieu est le Tout Autre.

Que Dieu est en tout.


La Révélation (par les Ecritures et par la Nature).

L'Alliance de Dieu avec les Hommes (Noé).


La relation personnelle et intime de l'Homme avec son Créateur.


L'Amour de Dieu pour l'Homme et de l'Homme pour Dieu

Le désir de faire librement la Volonté de Dieu en réalisant son Plan Divin sur Terre.

Que l'Homme a été créé à l'image et à la ressemblance de Dieu.


Que l'Homme n'a pas sa fin en lui-même, mais qu'il tient son "telos" par Révélation divine. 


Que l'usage de la Raison par l'Homme pour connaître Dieu à partir des Créatures et de la Création est légitime mais insuffisante.


Que la Tradition se fonde sur la Révélation. »

 

Dans un autre paragraphe le DÉISME est fondamentalement rejeté : « car considéré comme «  le système de ceux qui, rejetant toute révélation, croient seulement à l'existence "nécessaire" de Dieu dans le monde et à la "religion naturelle". Dans le déisme, Dieu est un concept qui répond à des formes académiques dont on se contente de reconnaître l'existence en tant qu'être suprême, mais sans révélation. Le Déisme génère : le relativisme. le syncrétisme et l'agnosticisme (qui considère que Dieu ne peut pas être connu). ».


 

LA DÉMARCHE INITIATIQUE À LA GLNF VISE AU MYSTICISME

La GLNF se caractérisait ainsi sur son site internet :

« La voie initiatique symbolique

On peut définir une voie religieuse, une voie mystique et une voie initiatique. La voie religieuse, par le sacrement, permet la mise en relation du divin avec l'humain, directe et globalisante. Elle ne nécessite pas d'autre qualification que celle du sacerdoce. C'est la voie du plus grand nombre.

La voie mystique ne requiert pas de qualification de type initiatique, et même parfois des qualités inverses. La voie mystique est une révélation directe, par une grâce spécifique de Dieu dans l'homme, permettant à celui-ci une fusion aboutissant à un anéantissement dans la lumière divine avec perte de son identité personnelle. Cette voie est la voie des moines Théophores et du prophétisme. La voie initiatique est toute autre, elle nécessite des qualifications physiques, morales et spirituelles. Elle est illuminative et progressive. Elle aboutit à un abord de Dieu au travers l'un de ses attributs (ou de plusieurs), en Franc-Maçonnerie le Grand Architecte et Son Plan Divin. Elle peut être artisanale, chevaleresque ou monacale. Elle procède par transmission d'une virtualité. La réalisation se fait par un cheminement aboutissant à la voie mystique plus qu'à la voie religieuse. »

 

Le Petit Robert donne du mysticisme la définition suivante :

« Union intime avec le principe de l'être. » Dans les monothéismes, ce principe est Dieu, et le mysticisme se manifeste par des contemplations quasi extatiques de l'être divin, ou par une relation profonde de communication avec lui »

LE GOUVERNEMENT DE L’OBÉDIENCE EST THÉOCRATIQUE ANTI-DÉMOCRATIQUE

Dans un entretien avec le GM Servel le journaliste de l’Express tente de comprendre le fonctionnement de la GLNF. Il écrit ceci :

« La démocratie n’a pas sa place dans un ordre. » Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF, a accepté de m’expliquer les raisons de cette conviction profonde.

Jean-Pierre SERVEL

1. La démocratie a des effets pervers. Elle provoque des divisions. La loi du plus grand nombre exclut les minoritaires. « Je ne veux pas de campagne électorale avec son lot de promesses et de controverses. En loge, la parole circule mais on ne débat pas«, explique Jean-Pierre Servel.

2. Pour éviter ces effets pervers, la GLNF pratique la désignation consensuelle à tous les niveaux, du Vénérable Maître (de la loge) au Grand Maître (de l’obédience). »

 

Pour compléter cette conception de la gouvernance en vigueur depuis longtemps au sein de la GLNF on va se référer à ce que disait le Grand Orateur Servel (l’actuel GM) prononçant le 1er décembre 2007 à destination du nouveau GM STIFANI (celui qui sera viré quelques années plus tard par ce même SERVEL !). Voici des extraits de cette allocution, texte inédit qu’il est recommandé de lire dans sont intégralité :

« Me permettrez-vous, Très Respectable Grand Maître, dans cette dernière planche, devant la Grande Loge, de m’interroger sur ce que nous appelons votre «élection » et sur votre Autorité ?

Mais, est-ce bien d’une élection qu’il s’agit ? Est-ce à la suite d’un processus démocratique que vous êtes aujourd’hui à la tête de notre Ordre ?

Il y a nécessairement, dans un Ordre, une certaine immanence de la fonction de Chef Suprême, laquelle ne saurait avoir pour fondement, me semble-t-il, l’ensemble des critères habituels d’une élection profane.

Si le recours à des formes démocratiques de désignation, dans les sociétés humaines, est sans doute le modèle le plus enviable et dont la généralisation est recherchée, il n’en est pas ainsi dans un Ordre initiatique.

La question doit être posée de savoir s’il est concevable que la désignation de l’autorité Spirituelle de l’Ordre et l’attribution de ses pouvoirs puissent, en quelque sorte, venir « d’en bas ».

Illusion, bien sûr. Il ne faut pas oublier, d’abord, le pouvoir, voire le devoir du Vénérable en Chaire de préparer sa succession et de désigner celui qui lui paraîtra avoir les qualités requises pour devenir un des Chefs de l’Ordre, avec l’accord du Comité de Loge.

Lorsque cet a priori est défaillant et que plusieurs candidats se présentent à l’élection, je considère déjà qu’il y a une rupture dans la Tradition et une douteuse évocation de l’agitation du monde profane.

Mais qu’en est-il au sommet de la hiérarchie maçonnique ?

Il en est ainsi également.

Dans un Ordre rigoureusement hiérarchisé comme le nôtre, toutes les prérogatives viennent nécessairement «d’en haut ».

C’est là toute la différence entre «le Maître élu »qui n’est rien, à propos duquel j’ai pu dire parfois qu’il s’agissait d’une «coquille vide »et le «Maître installé »qui obtient du Grand Maître la qualité et les prérogatives de Vénérable Maître futur de la GLNF. »


 

LE GM EST LE TRAIT D’UNION ENTRE LES FRÈRES ET DIEU

D’où vient l’Autorité du GM ? Le Grand Orateur Servel précise :

« La source de l’autorité. De qui tenez-vous les pouvoirs qui sont les vôtres à partir de cet instant ? Quelle est la source de votre autorité ? Dans ce domaine il faut aller plus loin encore. Les hommes n’y sont pour rien. Le fondement de votre autorité c’est le respect de la Tradition. Le but de votre autorité, c’est de perpétuer la Tradition. »

« Ainsi le Grand Maître, ultime trait d’union entre les hommes et ce qui les dépasse, ultime trait d’union entre les hommes et Dieu, Grand Architecte de l’Univers, est-il à la fois la plus haute autorité de l’obédience et le plus fidèle serviteur de la Tradition »

.

LES FRÈRES DE LA GLNF DOIVENT SE SOUMETTRE OU SE DÉMETTRE

 

Le Grand Orateur Servel précise encore dans son allocution :

« Il y a six ans, dans une première planche consacrée précisément à la Fidélité, j’avais écrit : « La Fidélité n’est ni routine ni passéisme, elle est la continuité de l’essentiel ».

C’est la continuité de l’essentiel que vous avez assurée, mes bien aimés Frères, et j’ajoutais : « en Maçonnerie, si l’on n’est plus d’accord, il faut savoir partir tout simplement, sans bruit, sans trahir».

 

CONSTITUTION OUTRAGÉE, CONSTITUTION MARTYRISÉE

On peut signaler 3 actes qui peuvent être qualifiés de violation de la Constitution de la GLDF lorsque la gouvernance tente, en secret et sans mandat des Députés de la GLDF, de dépouiller l’obédience de ses habits pour lui faire revêtir ceux de la GLNF (voir ci-dessus). Il y a eu en effet violation de la Constitution lorsque les GM ont voulu :

substituer le caractère d’obédience adogmatique pour la qualité d’obédience dogmatique ; la GLDF devenait une institution pieuse

2° effacer de la Constitution le Principe de Liberté absolue de conscience par la croyance en un Dieu révélé.

 

ACTE 1

Comme l’a révélé le GM Marc Henry en 2014 dans la circulaire n° 35, de 2012 à 2014 le GM A, N Dubart a discuté avec les représentants de 5 Grandes Loges Régulières (celle d’Autriche, de Belgique, d’Allemagne, du Luxembourg et de Suisse),  Un scénario pour lancer le chantier conduisant au remplacement de la GLNF, a été établi avec la précision d'une horloge suisse. Il débutera avec « Bâle ».

Cette démarche a été réalisée en secret et sans mandat des Députés de la GLDF. Or ce secret est mal gardé car voici ce qui circule sur les blogs en décembre 2013, commentaire sur le  blog  Myosotis Dauphine Savoie :

« Barat ayant joué un rôle capital dans la faillite de la tentative orchestrée par Singer, Segal et d'autres d'obtenir la reconnaissance américaine en 2003 en 2004, il mettrait actuellement des bâtons dans les roues à l’actuel GM de la GLDF en vue d’un rapprochement de celle-ci avec la GLUA quand celle-ci aura retiré à la GLNF sa reconnaissance et que la GLDF ne sera plus en accord d’amitié avec le GO. «

ACTE 2

Après l’Appel de Bâle en juin 2012, de septembre 2012 à juin 2014 les représentants de la GLDF négocient avec des représentants de puissances maçonniques françaises les conditions des changements à opérer pour obtenir la reconnaissance de la GLUA.

Ils ne communiquent aucune information sur l’objectif poursuivi aux membres de la GLDF. Ces négociations ont eu lieu en secret et sans mandat des Députés sur l’objectif RÉEL poursuivi. Or l’objectif est bien clair ainsi que le plan pour y parvenir comme cela est décrit par Roger Dachez, négociateur de la LNF, partie prenante des négociations :

« La GLDF a groupé autour d’elles quelques Obédiences qui pouvaient accepter les Basic Principes anglais (clairement évoqués dans l’Appel de Bâle) afin de se joindre à elle. Je sais de quoi je parle – à la différence de certains commentateurs –, car j’étais du nombre ! Je puis donc certifier que les rencontres avec des représentants qualifiés du groupe de l’Appel de Bâle portaient clairement sur le calendrier de cette reconnaissance : en quelques mois, la Confédération bouclée, reconnaissance par les cinq Grandes Loges européennes puis, dans la foulée, dès la fin 2013 (!), présentation par ces dernières du dossier de reconnaissance de la Confédération par la GLUA en 2014. »

 

ACTE 3

Le GM de la GLDF rencontre en secret, sans mandat des Députés, le GM de la GLNF afin de lui proposer la constitution d’une Grande Loge Unie Régulière.

Aucune infirmation sur ces discussions n’a été transmise aux membres de la GLDF. Seul le GM Servel en parlera publiquement lors d’un entretien à Franc-Maçonnerie Magazine (voir ci-dessous). Notons que le Grand Maître Marc Henry va rencontrer le GM Servel accompagné des 5 GM européens et sans Alain Juillet GM de la GLAMF, partie prenante dans la CMF. Ça montre que la CMF un an après l’Appel de Bâle est une opération d’enfumage et l’on voit par ailleurs que le GM de la GLDF a pour chaperons les 5 GM européens.

 

INTERVIEW DU GRAND MAITRE DE LA GLNF PAR FRANC-MACONNERIE MAGAZINE : « LA REGULARITE AVANT TOUT ». voir blog Myosotis Dauphine Savoie nov 2013

La journaliste Hélène Cuny directrice de la publication de Franc-maçonnerie magazine, a réalisé une interview de Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF, occasion pour lui de faire un point exact de la situation de l’obédience qu’il dirige.

« HC : À propos de la « régularité », que pensez-vous de la position des cinq grandes loges régulières vis-à-vis de la confédération ? Avez-vous rencontré le grand maitre de la GLDF ou celui de la GLAMF ?

JPS : Nous n’avons pas rencontré Alain Juillet, grand maitre de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, car nous sommes un peu en froid, certains membres étant partis en indélicatesse et puis, subsistent encore des blessures entre frères. En revanche, j’ai rencontré Marc Henry, grand maître de la Grande Loge de France, ainsi que les grands maitres des 5 grandes loges régulières à Genève en juin dernier. J’ai eu une longue discussion avec elles, mais qui aujourd’hui conduit à une impasse. Il faut se rappeler que la Grande Loge Unie d’Angleterre, tout en ayant retiré la reconnaissance, a affirmé que la GLNF restait l’obédience régulière en France, et que les loges et les frères étaient réguliers. Je soutiens l’idée d’une adhésion au principe d’une Grande loge Unie Régulière, mais je vois mal comment la GLNF pourrait en être écartée. De plus, j’ai toujours immédiatement ajouté que cela supposait que toutes les composantes fussent elles-mêmes régulières. Les 5 grandes loges considèrent qu’un pas énorme a été franchi par les obédiences françaises dans le cadre de cette confédération. Or c’est le pas vers la régularité qui est important, et il me semble que notamment pour prendre un point précis, cela impliquerait et les grands maitres des 5 loges sont d’accord sur ce point, une rupture des liens entre la GLDF et le Grand Orient de France, ou la Grande Loge Féminine de France, obédiences considérées comme irrégulières au sens où l’entend la GLUA. Tant que ces liens ne sont pas coupés, la GLDF reste irrégulière et ceux qui acceptent de la visiter comme la GLAMF, sont elles-mêmes irrégulières. »

« EN VÉRITÉ JE VOUS LE DIT »

"La formule évangélique,"En vérité je vous le dis", sert aux faux-jetons à transformer les vrais mensonges en fausses vérités." Pierre Dac

A partir de 2012, la direction de la GLDF va jouer en surface une petite musique au « tempo molto moderato, quasi adagio » afin de dire aux Frères de la GLDF : « N’ayez pas peur, je veille sur vous !». Et en sous-sol cette direction va jouer du Wagner ! En clair : en surface on va dire qu’on ne change pas l’ADN de l’obédience et dans les négociations on vise l’objectif de faire basculer cet ADN dans le théisme !!

Et les calembredaines commencent lors du déjeuner de fin de Convent qui a suivi l’Appel de Bâle et elle continuent au Conseil Fédéral de fin juin 2012 avec les déclarations du Grand Chancelier : « Le déjeuner qui a suivi a permis d’engager avec ces TTRRGGMM d’intéressantes discussions sur notre attitude présente et à venir dans les discussions consécutives à la Déclaration de Bâle et à la Déclaration en retour de notre Conseil fédéral, validée par le Convent.

A ce sujet, il est essentiel que tous les Conseillers fédéraux, dans le cadre de leur mission d’inspecteurs de Loges de leur région, soient extrêmement clairs quant à ces discussions : nous n’en sommes qu’au stade de l’ouverture effective, nous n’avons pas été demandeurs, nous n’avons donc aucune raison d’aller à Canossa et d’oublier notre histoire, tant au plan national que local. Pour ce qui est de la question du Volume de la Loi Sacrée, qui n’est pas nécessairement pour nous la parole révélée du Dieu d’une religion ou d’une autre et de celle des relations entre le SCDF et la GLDF, dont l’indépendance est consacrée depuis 1904, il n’y aura guère matière à question substantielle ni à discussion.." »

Cela s’est poursuivi le 12 juillet 2012 par la circulaire n°7 aux Frères de la GLDF signée par le GM Henry et le passé GM Dubart, indiquant qu’il a été rappelé aux Frères européens:

« - que la Grande Loge de France travaille a la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, en présence du Volume de la Loi Sacrée ouvert sur l’autel des Serments.

 - que le Symbole du Grand Architecte de l’Univers émane du Convent Universel de Lausanne de Septembre 1875.

 - que ce concept, pour les Frères de la Grande Loge de France, n'implique aucune croyance particulière.

 - que le Volume de la Loi Sacrée, réintroduit sur |’autel des Serments par notre Convent en 1953, est la Bible, en tant que symbole de la Tradition.

 Aucune interprétation dogmatique ne peut être conférée ni à l'invocation au Grand Architecte de l’Univers ni à la présence du Volume de la Loi Sacrée ouvert au Prologue de Jean dans les Ateliers de la Grande Loge de France.

 Ces principes fondamentaux sont ceux du Rite Ecossais Ancien et Accepté et ne peuvent être remis en cause. ».

 

Dès septembre 2012 le Grand Chancelier indique aux Conseillers Fédéraux où se trouvent les éléments de langage pour une bonne tenue de camouflage: « Dans le cadre en particulier du processus européen en cours, et du remodelage total du paysage maçonnique français qui s'annonce, le Grand Chancelier invite tous les membres du Conseil fédéral, ainsi que tous les Officiers des Loges de la GLDF à strictement s'en tenir aux termes de ce qui est porté dans cette circulaire n° 7. Tout le reste doit être considéré comme rumeur, spéculation ou calomnie. Ceci vaut notamment pour les propos sur ce sujet que les Conseillers Fédéraux peuvent être amenés à tenir lors des installations de Loge auxquelles ils président. »

D’un autre côté en février 2014, Alain Juillet Président de la CMF, répondant  à Baltimore au Président de la commission des Grands Maîtres américains qui lui demandait si la GLDF était véritablement prête à respecter les règles internationales de la régularité dira ceci : « qu'il n'y avait aucune raison de ne pas croire en la volonté de la GLDF et que le premier convent régional montrait que plus de 80% des frères y étaient favorables ». A noter que Alain Juillet était accompagné de J-C Zambrovski, Grand Chancelier de la GLDF.

En septembre 2014 F Koch le journaliste de l’Express constatera encore :

« Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup ! » La formule (d’Aubry visant Hollande, lors des primaires socialistes de 2011) semble s’appliquer à merveille à la situation du débat autour de la Confédération et de la GLDF. »

Voici ce que dira JP Servel en février 2015  au blog Hiram.be, à propos de ces camouflages de la GLDF:

« Récemment la GLDF n’avait pas mis à l’ordre du jour les vraies questions. Elles n’y étaient pas toutes car il restait tout de même le problème de la croyance en Dieu, même si les 5 mettaient surtout l’accent sur les inter-visites. Mais la GLDF dont le Grand Maître a l’honnêteté intellectuelle de dire qu’elle est composée de Frères qui ne sont pas tous croyants, ne peut pas imposer la croyance en Dieu. On n’oblige pas quelqu’un à croire sur une injonction ! »

Il fallait effectivement avoir fumé de la corde à noeuds pour penser que l’on obligerait des Frères à croire en Dieu sur injonction !

MAIS CONSTITUTION LIBÉRÉE !

Après de multiples actions des Frères de la GLDF et notamment de la Loge AR VREUR, de l’historien Roger Dachez, des blogueurs dont La Maçonne et des alertes du GODF et de la GLTSO, les Députés de la GLDF vont trancher dans le vif. Au Convent de juin 2014 ils vont rappeler au GM Henry le respect des grands Principes de l’obédience et défendre la Constitution notamment sur le principe du GADLU !

En guise de cruelle conclusion, Roger Dachez dira:

"Et c’est du reste l’un des grands problèmes de cette affaire : on a, plus ou moins délibérément, menti aux Frères. Lorsque leurs yeux se sont ouverts – notamment grâce aux échanges d’informations sur les blogs – et qu’ils ont pu prendre la parole, tout s’est finalement réglé assez vite. "

et le Titanic de Puteaux va couler dans une chimère de glaces !

 

À LA TROISIÈME FOIS LE COQ SE MIT À CHANTER

Un ami à qui j’avais fait lire mon projet de présent texte me disait que le titre qui convenait le mieux c’était « FORFAITURE » car c’était le terme utilisé par Gaston Monnerville pour qualifier selon lui « la violation de la Constitution » par de Gaulle.

Le Sénat avait même fait un triomphe au Frère Monnerville lorsqu’il affirma: " Dans sa récente allocution télévisée, le Président de la République a dit : " J’ai le droit ! ". Avec la haute considération due à ses fonctions, mais avec gravité, avec fermeté, je réponds : " Non, monsieur le Président de la République, vous n’avez pas le droit. Vous le prenez ! ".

Il me disait encore que si le Président Hollande avait été surpris à négocier EN SECRET avec Madame Merkel et quatre autres dirigeants de pays européens, le changement de texte de la Constitution française en vue de l’instauration d’une VIème République il aurait été mis en examen devant la Haute Cour de Justice pour : « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».

 

Je lui ai alors fait remarquer que juridiquement s’entend, le mot forfaiture a disparu de notre code pénal. L'article 166 qui disposait que  " tout crime commis par un fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions est une forfaiture " a été abrogé par la reforme du code pénal le 1er mars 1994.

 

Mais je lui ai ajouté que ce n’était pas l’aspect juridique qui m’intéressait dans cette affaire car après tout cela concerne les Frères de la GLDF. Si ces derniers restent amorphes face à cette violation de leur Constitution par conformisme d’appareil, c’est leur droit le plus absolu. Et si dans quelques années, il y a une nouvelle tentative de faire tomber la GLDF du côté où elle penche, les Frères de cette obédience assumeront la responsabilité prise par ce déni de la réalité qui aura encouragé la récidive et ils ne pourront se plaindre !

C’est SURTOUT sur le plan des VALEURS MORALES qu’il faut situer cette affaire car on est en Maçonnerie, dans une GLDF où l’on fait toujours grand cas des serments, des parjures et des Évangiles. Or il y a eu manquements aux devoirs de leurs charges de la part de Grands Maîtres : ils n’avaient pas le Droit mais il l’ont pris, au mépris des Droits de leurs Frères. Ces derniers avaient placé leur confiance en eux afin qu’ils soient les garants du respect de leur Constitution or ils ont renié par trois fois leurs engagements. Et à la troisième fois le coq se mit à chanter !!

 

Vous pouvez retrouver tous les articles de notre frère Vabadus en suivant le lien ci-dessous. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

uneSoeur 20/12/2016 17:55

@condorcet : je suppose que tu t'adresses à moi. Au moins, 2 procédures judiciaires sont en cours, dans lesquelles je ne suis pas impliquée mais que je suis au plus près ! je n'en dirais donc pas plus pour l'instant, mais saches que je n'ai pas pour habitude d'inventer ou/et polémiquer, le moment viendra...

uneSoeur 09/12/2016 16:13

Bonjour,
Quelques intervenants cherchent une Obédience libérale : moi aussi. Mais s'il vous plait ne pensez pas que la GLMF est votre refuge ! allez voir ce qui s'y passe de plus près. La liberté de parole est sanctionnée par l'éloignement de celui ou celle qui ose ! bien sûr si elle n'est pas en accord avec l'équipe "dirigeante". Créons là cette Obédience libérale ! avec des verrous de sécurité à l'entrée, car le ver est dans le fruit et le fruit, en règle générale, est bien atteint. Merci à La Maçonne de ne pas censurer les interventions dénonçant ces tristes réalités.

condorcet 12/12/2016 06:20

MTCS Tu en dis trop ou pas assez...Tu peux donner des exemples concernant les restrictions à la liberté de parole.

Hibou 08/12/2016 08:22

Merci pour ce retour sur " l'affaire " GLDF/CMF, quelle belle tranche de l'histoire maçonnique française ! Quel bel exemple pour nos frères profanes qui nous lisent.
Merci de nous rappeler cet épisode nauséabond qui a failli couler la GLDF a entraîné de nombreuses démissions et a failli en provoquer volontairement des milliers .
A cette époque peu de frères consultaient les quelques blogs maçonniques mais grâce à l'information de ces blogs personne ne peut plus rien cacher, ni ignorer.
En fait la Franc-Maçonnerie est dans le même état que la politique de notre pays.
Ce qui tient la maçonnerie ce sont les frères de toutes les loges malgré la pression de certaines obédiences étouffantes devenues de véritables machines de guerre.
Non les frères ne sont pas toujours lucides car souvent liés amicalement ou " hiérarchiquement " avec les membres ' responsables ' qui s'élisent entre eux pour garde la main mise sur les organes de contrôle.
Drôle d'époque qui coïncide très bien avec la crise politique, celle de l'écologie, de notre monde dégradé, dont nous ne sommes que le reflet.
Tout est symbole mais il serait bon de réveiller celui de la Lumière.
Merci à vous pour ce vaccin de rappel à la vigilance.
Fraternité à tous et ouvrons l’œil.

Nabucco 07/12/2016 22:47

oui MTCF Lionel

Lionel MAINE 09/12/2016 16:21

Bonsoir mes Frères,
Connaissez-vous "Lithos-Confédération de Loges" en Belgique ?
Le projet de cette "Obédience" , âgée de dix ans maintenant, est très intéressant.
Bon week-end.

Nabucco 07/12/2016 22:44

Oui MTCF Lionel recréer la GLSE ou rechercher une obedience Libera

Nabucco 07/12/2016 22:42

Mon TCF Condorcet comme le disait le passé GM M Henri il faut savoir fermer une porte ?...pour moi c'est un grand Clac !... j'ai démissionné de la Gldf , je ne supportais plus toutes ces carambouilles , manipulation des textes pour faire taire un F.°. , une loge ... et rendre l’obédience de plus en plus régulière . Dommage j'aimais bien ma R.°. L .°. "va penseiro.."
Alors mon très cher F Lionel recréer la GLSE oui pourquoi pas , je recherche comme Condorcet une obedience Libera

Nabucco 07/12/2016 01:42

Ah ! mon TCF Vabadus ,ton article me laisse songeur...non pas qu'il soit inexact dans les faits qu'il rapporte ... certains je les aient vécus en direct comme F député de ma Loge ... mais par rapport à ceux qui les ont mis en oeuvre . Tu rapportes les propos du GM P Charuel qui le jour de son élection déclarait "qu'il avait élu au CF pour la première fois il y a 17 ans et servi 5 GM ..." 5 GM ? moi j'ai toujours eu l'impression de l'avoir connu au CF ... comme G Se ou G O, bref toujours prêt... d'autres sont comme lui , toujours présent au poste , je pense à un avocat du Mans qui est toujours la aujourd'hui au CF .. . Bref comment font ils ?...la constitution de la GLDF prévoit un temps maximum au mandat , un délais de carence ... Étonnant j'ai l'impression que la GLDF qui est une association de loges est devenu un ordre avec un mode de fonctionnement digne de la GLNF .
je pense qu'il serait intéressant de revoir la fonction de député d'une Loge et lui enlever tout le coté honorifique qui lui est afférant : cordon blanc , siéger a l'orient toute l'année comme une vulgaire potiche etc...Surtout le limiter dans le temps .Peu remplissent leur mission , notamment lors de reformes importantes comme il y en a eu entre 2010 et 2014 ...alors il ne faut plus s’étonner .Gilles Kepel dans un de ses livres qui vient de sortir "la Fracture" parle de :" Forfaiture intellectuelle " l'action des intellectuels qui se sont déchaînés contre Kamel Daoud suite a un article écrit par lui après les agressions sexuelles de Cologne... Forfaiture intellectuelle ... voila qui irait bien à certain de nos recents passés et actuel GM
Kenavo

Lionel MAINE 06/12/2016 17:09

Et si l'on reconstituait la Grande Loge symbolique écossaise ?

TS 16/12/2016 11:46

@NABUCCO
c'est quoi un fonctionnement "digne de la GLNF "
je crois qu'il serait nécessaire avant d'écrire quelque chose de bien savoir de quoi on parle , sans cela on passe pour une buse !
la GLNF , comme les autres obédience a des règles et des statuts , personne n'est obligé de rester si cela ne lui convient pas , une simple lettre de démission et c'est fait . mais vu le nombre apparemment beaucoup sont plus préssé d'y entrer que d'en partir !

Condorcet 07/12/2016 17:43

MTCF certains y pensent de plus en plus, les uns afin de reconstruire la GLSE, d'autres pour rejoindre une obédience telle la GLMF plus libérale dans tous les sens du terme tout en travaillant très sérieusement et en laissant une grande liberté au sein de ses loges.
Je pense que cette année maçonnique va être décisive, et tout particulièrement au sein de la GLDF, elle va être celle d'une grande clarification pour beaucoup d'entre nous. Les démissions sont dans l'air pour nombre de nos FF et je viens encore d'apprendre ce jour qu'un frère devait remettre sa lettre de démission à son véné vendredi.
A force de vouloir nous imposer - sans aucun respect de la constitution et des RG voire en la tortillant - une vision quasi théiste et dogmatique de la GLDF, il va bien se produire le moment où il va falloir faire un choix d'hommes libres qui n'acceptent plus le coup d'état permanent de dignitaires qui ont fait de leur obédience leur chose et non celle des Loges et des FF. Comment expliquer autrement la pérennité de quelques caciques à la tête de l’obédience. La place doit être bonne.
Comment se fait-il que l'on retrouve toujours les mêmes à la tête de la GLDF, les mêmes qui ont manipulé sans aucune fraternité les députés et les FF, dont un certain avocat comme le dit dans les commentaires l'intervenant Nabucco, plus soucieux de se conduire en manipulateur politique que comme un F qui met en toute transparence toutes les cartes sur la table.
Que dire également des FF députés qui se laissent manipuler sans mot dire, telles des potiches comme le dit encore Nabucco, et ce au regard d’une telle situation?
Que dire d'une obédience qui s'accommode au plus haut niveau de la transmission de documents privés par des corbeaux, et ce sans même prendre la mesure des risques qu’ils prennent sur le plan pénal?
Ou bien ils sont inconscients ou bien ils n'ont plus les pieds sur terre pour prendre le risque d'engager leur obédience dans des procédures profanes ce qui finira bien par arriver.
Quoiqu’il en soit nous sommes nombreux qui ne sacrifieront pas à la nouvelle orthodoxie théiste de la GLDF ni a son nouveau catéchisme qui repose sur le bon vouloir du prince et de ses courtisans.
Seul l’homme libre capable de souveraineté personnelle tout en créant dans le respect d’autrui ses propres normes est capable de bonheur. La soumission totale ou partielle imposée par d’autres qui se prennent pour phares alors qu’ils ne sont que des lampes torches constitue l’antithèse en bornant l’horizon de FF qui recherchent la réflexion des grands espaces et se veulent être libres.

caraid 05/12/2016 22:45

Mon TC VABADUS. Merci pour ce récit assez fidèle. Néanmoins quelques remarques. Tout d’abord pour ce qui est du GM MH élu en juin 2012 au Convent après l’annonce des pourparlers avec les 5 Européens dit l’appel de Bâle. Le GO descendant de charge propose aux Députes de donner « mandat » au GM descendant aussi AND pour poursuivre les négociations entamés (depuis 2009 par AND et ses gardes rapprochés) avec ces 5 Européens avant même l’installation du nouveau GM MH. Les Députes qui venaient d’élire une nouvelle équipe, donnent ce mandat aux descendant !!! Une aberration dans la vie de l’obédience. L’ENFUMAGE est déjà bien là… et il à continue jusqu’à la fin et après... Le nouveaux GM élu n’est mis au courant (en partie) car beaucoup de choses lui ont été cachés pendant des mois… Bien sur le nouveau GM élu n’était pas leur candidat souhaite !! Après bien sur les choses n’ont jamais fonctionné comme cela aurait du. La méfiance et trahisons était le « maitre mot »
Acte 2 C’est toujours AND et l’ancien GO AP qui sont dans les négociations. MH n’ayant pas mis fin assez vite à leurs mission donné par les Députes. L’actuel GM, AP, et plusieurs membres de l’actuel CF sont revenus à nouveau dans les affaires. Le G Ch de l’époque est Jean-Jacques Zambrowski et non J-C. Zambrowski. Quant à Roger Dachez à quitter la CMF en Mars 2014 après un désaccord avec le CF de la GLDF suite à un article paru au Point Histoire. La GLDF quitte l’IMF dont Dachez est le président depuis sa création (depuis elle est revenue)
Sur la fin de ton article je suis en accord total. Mais si le « Coq se mit à chanter « les FF de la GLDF ne l’ont pas entendu, car les acteurs de cette dite « chimère » sont revenus aux affaires de nouveau du GM aux importants co-responsables de l’époque 2009/2012… Les FF de la GLDF n’ont que les dirigeants qu’ils méritent. Ils ont tous les moyens de les recaler lors qu’ils se présentent au Convent. Et ils continuent à faire ce qu’ils veulent avec les Règlements et autres !!! La mémoire de l’Homme est bien fragile…