Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Maçons tradis, maçons réacs ? Réacs à l'insu de leur plein gré ?

Avec un peu de retard sur mon programme de publication, voici un nouvel article de notre frère Vabadus. Pour ne pas changer nos habitudes, les illustrations ne font référence à aucune personne existante ou ayant existé. 

ET SI JEAN-LAURENT TURBET AVAIT RAISON ?

Le 19 février 2013 JL Turbet écrivait ceci sur son blog

« Il faut bien le dire, les frères du Grand Orient de France qui s’expriment notamment sur les réseaux sociaux (et ils sont nombreux), ne cachent pas leur « irritation », pour ne pas dire plus, face au projet de confédération des grandes loges régulières françaises en cours de constitution. Les articles se multiplient et fusent pour tenter – vainement, mais pour tenter tout de même – de démontrer que le Rite Ecossais Ancien et Accepté aurait été usurpé par la Grande Loge de France (évidemment le « vrai » propriétaire du Rite serait le GODF, comme si un rite pouvait être une propriété…), que celle-ci est définitivement « irrégulière » de par sa naissance (position défendue conjointement avec la GLNF), qu’il y a une franc-maçonnerie « libérale et adogmatique » d’un côté (celle du Grand Orient de France) et une maçonnerie réactionnaire, symbolâtre, et tournée sur elle-même (celle de la Grande Loge de France) ».

 

Allons au delà de la 12ème réaction névrotique contre le GODF enregistrée depuis le début de l’année 2013 sur le blog de Jean-Laurent Turbet. Attachons nous au fait qu’il qualifie la GLDF de « réactionnaire » ?

Ce goal, ce gardien rigide de la notoriété de son obédience sur les blogs aurait-il marqué un but contre son camp car personne avant lui, n’avait affirmé que la GLDF était « réactionnaire » ! Et si Turbet avait raison ?

Cela incite à s’interroger si oui ou non on peut trouver un état d’esprit et des démarches réactionnaires dans la Franc-Maçonnerie française.

Réactionnaire - définition. 

Le terme est apparu pendant la Révolution française pour désigner les forces s'opposant aux changements opérés par les révolutionnaires !

Un réactionnaire est un partisan de la réaction politique, mouvement antimoderniste s'opposant aux évolutions, aux innovations ou aux changements sociaux qui ne découlent pas des principes traditionnels auxquels il est attaché. Adeptes de la tradition plutôt que du progrès, le réactionnaire perçoit le présent comme décadent et peu glorieux. Il souhaite alors un retour en arrière vers un passé qu'il idéalise.

Ils trouvent les moyens de leur expression aussi bien dans ce que l’on appelle la facho-sphère ou à Valeurs Actuelles. Les personnalités françaises les plus réactionnaires sont : Finkelkraut, Tiliniac, d’Ormesson, Sardou, Zemmour, Michel Houellebecq, JP Pernaut etc. ! On trouve notamment des réactionnaires à l’extrême droite, chez les catholiques tradis. Ces derniers viennent de remporter une victoire politique avec l’élection de François Fillon qu’ils ont soutenu.

La GLNF

La GLNF est à classer dans la catégorie des obédiences pieuses et « régulières ». L’identité de l’obédience se définit donc à l’aide de sa "LA RÈGLE EN DOUZE POINTS" dont nous avons retenu les 6 premiers :

1- La Franc-Maçonnerie est une fraternité initiatique qui a pour fondement traditionnel la foi en Dieu, Grand Architecte de l’Univers.

2- La Franc-Maçonnerie se réfère aux "Anciens Devoirs" et aux "Landmarks" de la Fraternité, notamment quant à l’absolu respect des traditions spécifiques de l’Ordre, essentielle à la régularité de sa juridiction.

3- La Franc-Maçonnerie est un Ordre auquel ne peuvent appartenir que des hommes libres et respectables, qui s’engagent à mettre en pratique un idéal de paix, d’amour et de fraternité.

4- La Franc-Maçonnerie vise ainsi, par le perfectionnement moral de ses membres, à celui de l’Humanité toute entière.

5- La Franc-Maçonnerie impose à tous ses membres la pratique exacte et scrupuleuse des rituels et du symbolisme, moyens d’accès à la connaissance par les voies spirituelles et initiatiques qui lui sont propres.

6- La Franc-Maçonnerie impose à tous ses membres le respect des opinions et croyances de chacun. Elle leur interdit en son sein toute discussion ou controverse politique ou religieuse. Elle est ainsi un centre permanent d’union fraternelle où règne une compréhension tolérante et une fructueuse harmonie entre des hommes qui, sans elles, seraient restés étrangers les uns aux autres.

La GLNF se définit également par la vocation mystique de la démarche initiatique tournée vers un Dieu révélé.

Elle propose différents rites à vocation religieuse.

Elle interdit toute discussion politique et donc à caractère sociétal. En fait le présent et l’avenir de la Société, les valeurs de la Civilisation présentes sont des sujets de réflexions interdits dans ses temples où l’on vient pour « prier et communier ensemble » comme le disait Serge Moati évoquant ses souvenirs heureux d’initié à la GLNF dans les années 80.

En conséquence, elle s’interdit de prendre position sur les faits sociétaux et d’appeler ses membres à manifester.

Sa seule relation visible avec la Société est la charité à travers une Fondation qui correspond à ce que les obédiences « régulières » anglo-saxonnes nomment « Les Charities ».

En résumé la GLNF a une seule vocation, c’est d’offrir à ses membres les moyens utiles à une démarche initiatique mystique égocentrée. Elle exclut de son champ d’action le progrès de «l’Humanité ».

Le GODF

 

Depuis longtemps le GODF définit son identité d’obédience libérale et adogmatique ainsi :

« La Franc-maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l'étude de la morale et la pratique de la solidarité ; elle travaille à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'humanité. Elle a pour principe la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience. Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l'appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle attache une importance fondamentale à la laïcité »

Elle offre à travers l’emploi de différents rites, y compris mystiques (RER) les moyens d’une démarche initiatique pour ses membres.

Et au delà du perfectionnement de ses membres elle étudie et agit pour le perfectionnement de l’Humanité. A cet égard elle prend souvent position à travers des communiqués, colloques, conférences, et manifestations. Cela lui est reproché par ses détracteurs, généralement des obédiences pieuses qui condamnent ses engagements « POLITIQUES ».

Le GODF se défend ainsi, dans son Communiqué du 2 août 2010, à propos du discours de Grenoble du président de la République. 

"Une Obédience Maçonnique n’est pas un parti politique et ne doit pas le devenir.

Or, le Grand Orient de France n’est pas une Obédience comme les autres, elle associe à une initiation maçonnique traditionnelle une implication sociétale. Son parcours républicain l’a amené à construire la République, ses valeurs, ses principes, voilà pourquoi il intervient dans le débat public. Ni courtisan, ni partisan, le Grand Orient de France se doit de prendre position sur les sujets essentiels touchant à la République sociale, laïque et démocratique." 

On peut considérer que le GODF avait une attitude réactionnaire ces dernières années dans la mesure où il refusait la mixité de même en analysant ledit "parcours républicain" qui n'a pas permis d'octroyer aux femmes des droits sociaux et politiques sous la 3ème République. 

La GLDF

Du fait de ses ambiguïtés, pour comprendre le fonctionnement de la GLDF il faut analyser les contradictions entre ses définitions FORMELLES et sa façon de vivre, c’est à dire le RÉEL.

Formellement l’identité de la GLDF se définit par les articles suivants de sa Constitution

« Chapitre I : LA FRANC-MAÇONNERIE UNIVERSELLE ET SES PRINCIPES 

La Franc-maçonnerie est un ordre initiatique traditionnel et universel fondé sur la Fraternité.

Elle constitue une alliance d’hommes libres et de bonnes mœurs, de toutes origines, de toutes nationalités et de toutes croyances. La Franc-maçonnerie a pour but le perfectionnement de l’Humanité. A cet effet, les Francs-Maçons travaillent à l’amélioration constante de la condition humaine, tant sur le plan spirituel et intellectuel que sur le plan du bien-être matériel.

Ils respectent la pensée d’autrui et sa libre expression.

Article IV de la Déclaration de Principes de la Grande Loge de France :

La Grande Loge de France ni ses Loges ne s'immiscent dans aucune controverse touchant à des questions politiques ou confessionnelles. Pour l'instruction des Frères, des exposés sur ces questions, suivis d'échanges de vues, sont autorisés. »

Organisation réelle : le tour de passe-passe. 

On vient de voir avec les articles fondateurs ci-dessus que l’obédience à deux finalités claires sur un plan formel:

  1. Ordre initiatique s’adressant à l’Homme

  2. Perfection de l’Humanité

On va voir que par un tour de passe passe, type jeu de bonneteau, on va faire disparaître l’objectif de « perfection de l’Humanité ».

Pour cela on va s’appuyer sur l’interdiction de discuter de sujets politiques (voir article IV ci-dessus). dans les loges sauf exceptions. De façon constante la gouvernance de l’obédience pilonne les membres de la GLDF d’un message clair : «la GLDF n’est pas le GODF, elle ne fait pas de politique ».

Point besoin des philosophies grecques, comptemporaines ou des Lumières pour s’interroger sur les Valeurs de la Civilisation à venir.

Point besoin de débattre avec d’autres pour construire un avenir commun avec une conception partagée du progrès. On renvoie le Frère de la GLDF à son état de citoyen lui permettant de s’impliquer dans toutes formes d’organisation et de manifestation visant les valeurs de la Cité.

 

Par ailleurs l’obédience va limiter sa propre expression sur les sujets « sociétaux » : pas de communiqué, pas de défilé.. Ainsi par exemple, il n’y aura aucune implication publique de la GLDF début 2013 au moment où les débats sur la loi sur « Le mariage pour tous «  font la une des journaux. Pour montrer néanmoins que les sujets sociétaux  ne laissent pas la GLDF indifférente on crée une structure « Franc-Maçonnerie et Société » afin de :

-« Mener une réflexion sur des thèmes de la vie sociale, économique et culturelle, en toute indépendance de tout groupe et en totale autonomie ».

-« Emettre des propositions sur des sujets de fond mais aussi d'actualité qui préoccupent les citoyens de façon à participer à l'amélioration constante de la société ».

On a en quelque sorte externalisé l’objectif « de perfection de l’Humanité ». 

 

Ainsi fonctionne le tour de passe! Il s’agit de qualifier de «politique «  toute discussion en Loge sur « le perfectionnement de l’Humanité », car le « politique » est INTERDIT ! En fait ce tour de passe passe est dérivé de la méthode « Le Lay », nom de cet ancien PDG de TFI qui avait affirmé :

" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ”business”, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).

En clair on ne pollue pas le cerveau des téléspectateurs de programmes de haute intensité intellectuelle afin d’obtenir un temps maximum disponible pour la pub payante et ainsi TFI est rentable. TF1 ne fait pas de la télévision (face visible) mais du fric pour ses actionnaires (face cachée) !

De la même façon en GLDF, en laissant le sort et le progrès de l’Humanité à la porte du Temple, on dégage du temps libre du cerveau des membres afin qu’ils consacrent ce temps à la démarche initiatique.

MAÇONS TRADIS, MAÇONS RÉACS

Comme pour les cathos tradis il va être enseigné que les sources de la Maçonnerie sont chrétiennes et que l’obédience et le Rite doivent observer la Tradition de la façon la plus pure. Ainsi la tradition écossaise d’une part et à la tradition immuable religieuse de la FM du XVIII ème siècle d’autre part, constituent à la fois un patrimoine et une source d’inspiration pour la GLDF. C’est pour cette raison qu’elle se bat contre le GODF pour affirmer qu’elle est la seule légitime dépositaire de ce patrimoine qui fonde son identité. L’autre source d’inspiration est constituée par les Évangiles d’où le lien avec l’affirmation des sources chrétiennes de la FM.

Point besoin de PHILOSOPHER finalement ni de pratiquer le DOUTE car le REAA et les Évangiles apportent toutes les réponses utiles à la démarche initiatique qui consiste à trouver le divin en soi.

 

Analyser comme nous l’avons fait ci-dessus, le modèle GLNF et le modèle que tentent d’imposer les docteurs de la Foi à la GLDF, c’était analyser le modèle des obédiences pieuses. Ainsi cela a permis de mettre en évidence que cette intrication entre la Tradition et la Religion, les Rites les plus purs et les Évangiles, conduit bien à un retour en arrière vers un passé idéalisé. Ce passé contient les vérités immuables guidant spirituellement les dévots vers le Très-Haut. Telle est l’attitude réactionnaire en milieu maçonnique.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Astérix 19/12/2016 10:21

Tant que la GLDF ne prend pas l'eau on pourra toujours faire confiance aux marins pompiers de Marseille pour écoper la facture. Quant à ceux qui quittent le navire ils ne sont pas fautifs ce sont les hommes de la passerelle qui ont changé de cap en trafiquant les données et les instruments de bord.

Nabucco 19/12/2016 00:19

Mon cher DEP ... j'ignorais ce détail , 3000 FF seraient partis de la GLDF en 2016 Hum !... possible , personnellement j'en fais parti .... et pour ces départs représentant 10% des effectifs il serait demandé une participation exceptionnelle de 30€ par F restant ... voyons 31000 x 30 = 930.000 € ...fichtre ! jolie somme ... et pourquoi faire ?... à part la CMF et la maison de l' Eccossisme , des chantiers jeunesse de-ci de-la dont on ne voit pas les résultats ...des invitations hasardeuses du style Barouin puis Juppé comme au PMU ... enfin une politique répressive envers les opposants , tous ces mauvais FF qui envoient des Emails à d'autres FF (souvent de leur loge) ou qui écrivent dans les blogs , comme le tiens ma chère Maçonne je ne vois pas en quoi la GLDF a amené un plus à la FM...

La Maçonne 19/12/2016 10:12

930 000 € pour rembourser des cafés aux "conférenciers" !
J'espère que cette augmentation des capitations a été refusées par les loges (ou le sera). Elles n'ont pas à payer les c... de leurs dirigeants.
Avant tout, il leur faudra changer de "système" ...
J'avais déjà lu une intervention sur cette baisse d'effectif de la GLDF. J'en étais à - 2000. Cela ne m'étonne, de toute manière, pas.

DEP 18/12/2016 12:26

On a vu au convent les dégat de cette politique dans les loges de la GLDF. Il a été annoncé 31000FF au lieu des 34000. Une contribution exceptionnelle de 30€ a été proposé pour compenser cette perte de 3000FF.

Jabba 17/12/2016 19:49

Salut et Fraternité !
Les analyses de Vabadus sont frappées au coin du bon sens ,avec des sources historiques authentiques,
En ce qui concerne la saga de la CMF, que Philippe Charruel a déclarée morte, de même que la "chimère anglo-saxonne " qui ne reste qu'une chimère, il a raison de rappeler que , n'en déplaise à Marc Henry, jamais le GODF ni son GM alors Daniel Keller, ne se sont mêlés de cette affaire, restant sur une position tout à fait neutre, voire même éloignée, tant le débat était en dehors des préoccupations de l'Obedience, laquelle avait une fois pour toute dit à la GLUA ce qu'elle pensait de la pseudo régularité et de la pseudo reconnaissance (voir les ecrits de Alain Bauer). D'une manière générale les FF du GODF s'en fichaient ! Et c'est bien imaginatif que de leur prêter une quelconque puissance , alors que Roger Dachez a bien appuyé la où cela fait mal : l'aveuglement du Conseil fédéral sur la réalité de l'attitude de la GLUA.
Bref, on ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
Mais les préjugés sont tenaces et dès qu'il y a des problèmes à la GLDF, c'est évidemment la faute au GODF ! Pendant ce temps les FF de Paris et des régions des Loges des deux Obédiences maçonnent ensembles dans la plus grande fraternité !
Mais les dégâts dans les Loges de la GLDF ont été considérables : la moitié au bord de la scission, un discours inaudible entre le CF et les FF, une Juridiction montrée du doigt comme instigatrice occulte, etc.
Puissent les vieux demons être chassés définitivement !
Frat