Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLFF : Besson et le blog "Sous la Voûte Etoilée" (Contremoulin)

La TGL (Tenue de Grande Loge) de la GLFF de janvier 2017 restera, pour bien des sœurs, celle où aucun débat ne fut possible. Marie-Thérèse Besson a pris le parti de les éviter. Des députées se sont vues recalées à l'oral et sont retournées bredouilles dans leur loge respective. 

Une TGL (Tenue de Grande Loge) est justement organisée pour permettre aux loges de débattre. C'est un moment important dans la vie de l'obédience qui y prépare son convent. Rappelons aussi que la GLFF est les loges - le convent ou la TGL - et pas le Conseil Fédéral. Ce dernier doit être à leur service, exécuter leurs décisions, mettre en place les actions votées comme tenir compte des remarques qui leur sont faites. Aujourd'hui, le mode de gouvernance adoptée par Marie-Thérèse Besson fait que que "rendre le pouvoir aux loges de la GLFF" est devenue une urgence. 

Un événement a, pourtant, amusé – si on peut dire – les sœurs députées de la GLFF. Il fut déclenché par Marie-Thérèse Besson, elle-même. 

Notre frère Gérard Contremoulin et son blog « sous la voûte étoilée » a été le sujet d'une friction au sein de la TGL. Il va être particulièrement fier que sa petite personne soit mentionnée dans ce haut lieu où la féminité est requise.

Marie-Thérèse Besson, dans son discours, a souhaité avertir les sœurs – certainement pour éviter que celles-ci s'informent de trop – des « blogs maçonniques » qui sont, comme vous le savez, dangereux et néfastes pour la franc-maçonnerie. Personnellement, je suis habituée à ce genre de propos qui ne font que démontrer le déclin de ladite franc-maçonnerie et à un de ses principes fondamentaux : combattre et refuser tout dogmatisme, ne vient pas des loges mais de dignitaires d'obédience, plus accrochés à leur petit pouvoir qu'aux intérêts généraux de leur obédience. 

Les sœurs de la GLFF, bien moins.

Ainsi, consternées et surprises, elles ont signalé à la Grande Maîtresse de la GLFF, Marie-Thérèse Besson, un article intitulé ""Pour MT Besson, le FN n'est pas FM compatible" sur le blog de Gérard Contremoulin, frère du GODF du blog "sous la voûte étoilée"

Sous ce titre racoleur, Marie-Thérèse Besson donne son opinion politique personnelle et politicienne « au nom de la GLFF » déclarant que le Front National n'est pas FM-Compatible. Cet article la présente en photographie avec un signe religieux ostentatoire. Je m'étais inquiétée, de mon côté, de cet article et surtout de cette photographie dans mon article "les chantiers de la Maçonne pour 2017"  En sus des articles de grands médias, déjà cités, on retrouve Marie-Thérèse Besson et sa croix aussi ici,

L'article apparaît confus : on ne comprend pas bien si le développement qui suit est son avis ou celui de Gérard Contremoulin, qui a été contraint, malgré tout, de préciser qu'il reprenait les propos de Besson lors d'un salon du livre quelques jours après avoir publié cet article. 

Cet article provoque un certain mécontentement du côté des loges de la GLFF : il s'agit d'une "manifestation publique engageant la GLFF" dans deux domaines où les loges de la GLFF sont intraitables : politique et religieux. Il s'agit, suivant l'article 15 des RG de l'obédience, d'un manquement maçonnique. 

Je me suis demandée,  par ailleurs, ce que fichait la « Commission de la Laïcité ». Elles sont, en effet, les premières à bondir lorsqu'elles soupçonnent une Grande Maîtresse nier publiquement (ou non) les principes les plus élémentaires de neutralité religieuse. On les a connu faire des scandales pour moins que cela, envoyant des lettres assassines aux grandes maîtresses pour rappeler quelques principes évidents. 

En voir une arborant une croix bien trop visible, sur un blog mais aussi sur des médias traditionnels,  a dû tellement les choquer qu'elles doivent, toutes, être hospitalisées suite à une attaque cardiaque. Je ne vois que cette explication pour expliquer ce silence un peu trop coupable et aussi ostentatoire que la croix de Besson. 

A la GLFF, on ne plaisante pas avec la laïcité. Il fut, en effet, un temps où les loges avaient travaillé sur la loi interdisant « les signes ostentatoires religieux » dans les écoles, où sa commission laïcité menait de sérieuses et solides réflexions, … Mais cela semble être le passé – un beau passé –  La commission Laïcité est muette. Quant aux soeurs, qui se disaient, encore hier, les grandes défenderesses de nos principes - faisant tout un cinéma pour tout et pour rien - elles prouvent, dans leur silence, qu'elles usurpaient la laïcité plus que ne la défendaient, retournant leurs vestes au gré des pouvoirs du palais.

Lors de la TGL, il fut demandé, pourtant, à Marie-Thérèse Besson de faire le nécessaire pour supprimer cette photographie et les propos qui y sont tenus qui seraient d'elles (ou pas). En effet, elle est garante de l'image de la GLFF et possède, à ce titre, un droit à l'image. 

Il lui fut rappelé aussi les principes de lois en cas de conflit avec un média qu'ils soient un blog personnel comme celui de Contremoulin ou traditionnel comme un journal. Ils sont simples : la GLFF a le droit de demander des rectifications à tout article sur tout blog et média, Si celui-ci comprend des erreurs ou lui semble être inadapté, source de confusion, voir même diffamant,  la GLFF peut présenter un démenti (bien sûr argumenté) ou un droit de réponse. 

Marie-Thérèse Besson, certainement prise au dépourvu, promet de le faire. Justement, dit-elle, elle a un rendez-vous avec Gérard Contremoulin, du blog « Sous la Voûte Etoilée » la semaine suivante. (tiens, tiens). Elle n'hésitera pas à demander les modifications sinon la suppression de cet article. 

Un mois plus tard, l'article est toujours là – la photographie exposant le signe ostentatoire religieux aussi. Sauf que ... 

 

Gérard Contremoulin, comme je l'ai déjà remarqué, n'est pas un adepte du droit de réponse. Champion de la polémique, il déteste être pris en faute. Il a un autre défaut : c'est un légitimiste, sorte de papillon de nuit qui aime se brûler les ailes aux chandelles du pouvoir s'il lui semble obtenir un semblant de reconnaissance. Il en oublie ses propres principes qui paraissent bien élastiques. Son jugement est, disons-le, obscurci. 

Est-ce qu'il apprécierait, lui, de voir un de ses grands maîtres s'afficher avec une croix sur un torse velu sur mon blog? Même le grand maître de la GLNF n'oserait pas le faire ! Est-ce qu'il ne crierait pas au scandale? C'est exactement ce qui s'est produit lors de la TGL de la GLFF.

Puisque j'y suis, je peux citer un autre de ses problèmes : il estime que les modalités de fonctionnement du GODF sont idéaux. Il rêve de pouvoir les imposer aux autres obédiences. Ainsi pour lui, la petite politique politicienne doit être le credo de toute obédience. D'ailleurs, on sait bien que les grands maîtres du GODF n'hésitent pas à faire passer leurs opinions personnelles avant celles des loges et des membres du GODF sans jamais les consulter. 

Gérard Contremoulin n'a pas mesuré les conséquences d'un tel article sur les loges de la GLFF, qui contrairement à celles du GODF, ne se cachent pas derrière une prétendue souveraineté, mais souhaitent appartenir intégralement à la vie de leur obédience comme à veiller à l'image de celle-ci.  Elles veulent le débat pas des déclarations ostentatoires d'une de leurs grandes maîtresses. 

Il a publié un article qui est considéré par les loges comme nuisant à l'image de la GLFF . Lui qui croyait rendre service à Marie-Thérèse Besson a obtenu le résultat contraire. Lui qui prétend « ne pas s'occuper des affaires des obédiences qui ne touchent pas le GODF » est la cause d'une tension interne au sein de cette même obédience. Pire encore, il est  complice du manquement maçonnique de Besson. 

De même, celle qui voulait présenter son opinion sur des blogs (estime-t-elle que les sœurs de la GLFF sont des idiotes?) s'est trouvée compromise par une publication qui, à mon avis, lui paraissait parfaite et idéale selon son point de vue. D'ailleurs, n'avait-elle pas rendez-vous avec Gérard Contremoulin la semaine suivante (selon elle), soit une semaine après le convent ? 

Mes lecteurs et lectrices s'amuseront aussi de savoir qu'elle visait un tout autre blog …. le mien. Elle espérait, peut-être, ainsi s'assurer que les loges et les soeurs de la GLFF lui fournissent une sorte d'approbation concernant ma radiation et en particulier "L'affaire de Bordeaux", qui n'est, au final, que la partie visible de l'iceberg.  Amusant aussi de savoir que le rappel à la loi qui lui fut faite n'est ni plus ni moins ce que je présente dans le cadre de mon recours, y compris dans les courriers précédents,  et de ma plainte contre elle (article 18) pour ses agissements.

La suite ne manque pas de piquant ... 

 

Une rectification fut apportée dans cet article : dans le titre comme dans le début de l'article. Le  terme "FN" fut remplacé par Contremoulin pour l'expression "extrême-droite". Contremoulin se garde bien de mentionner qu'il fut contraint d'apporter ces changements. Tant et si bien que cela ne saute pas aux yeux et celles qui l'avaient lu lors de sa publication ne la voient pas !

Le rendez-vous entre le blogueur et la grande maîtresse anti-blog s'est bien déroulée. L'honnêteté intellectuelle (mais il faut croire que cela est une vertu rare ces temps derniers) aurait nécessité que Gérard Contremoulin signale - et la demande de modification, comme la modification elle-même. 

Malheureusement pour Besson et pour lui, que ce soit "extrême-droite" ou "Front National", cela ne change rien ... Il s'agit toujours du même manquement maçonnique. La confusion entre le titre, le passage mentionnant Besson et le reste de l'article est aussi toujours présent. 

Pour moi, Sarkozy, ou maintenant Fillon, sont d'intéressants représentants de l'extrême-droite comme je l'ai, d'ailleurs, expliqué dans un de mes articles que vous pouvez trouver ici. Je suis certaine que Besson ne partage pas cet avis comme d'ailleurs bons nombres de maçons et maçonnes.

Ainsi, si je la prenais au mot, sa radiation serait acquise pour ses relations passées avec des représentants de l'UMP (qu'elle a tenté de cacher) et son fond idéologique que des blogs d'extrême-droite ont applaudi, comme je le présente dans cet article GLFF : Besson, des crucifix et l'extrême-droite et encore celui-là GLFF : la fable de Marie-Thérèse Besson. Les opinions de Besson ne sont pas plus FM-compatible, à mes yeux, que  celles de Marine le Pen, elle même ! C'est tout dire !

Il aurait été nécessaire, ainsi, qu'elle développe ce qui, selon la GLFF et non pas selon sa propre opinion, est "l'extrême-droite" et qu'est-ce qui est - toujours selon la GLFF - "FM compatible". 

Exercice ô combien difficile, parce que pour pouvoir le faire, il faudrait permettre un débat - ce qu'elle ne permet pas - et on sait qu'elle n'aime pas les opinions contraires aux siennes comme mon expérience personnelle le prouve. Le danger, pour Besson, est que ce débat finisse pas considérer que la question relève bien plus de l'éthique, de valeurs ou de principes, parfaitement bien inscrits dans les textes de l'obédience ... que d'une étiquette politique. Les déclarations de Valls concernant les Roms, il y a quelques années,  sont contraires à nos valeurs, peu importe l'étiquette politique de Valls. 

Le convent pourra reprocher, en dehors du fond,  à Besson qu'elle a accepté la reprise de propos, vagues, volés dans un salon du livre, publiés sur un blog maçonnique, modifiés en cachette, auxquels on peut donner n'importe quelle interprétation engageant la GLFF. 

La photographie de Besson avec sa croix, qui n'est pas GLFF-Compatible - et là, aucune soeur de la GLFF ne le niera ! - n'a pas été retirée. Certainement qu'il ne fallait pas (trop) montrer que l'article était modifié - ou alors, comme je le soupçonne, cette photographie fut remise à Contremoulin par Besson elle-même. Obtenir le retrait de cette photographie, sans  officialiser cette demande par un écrit,  est impossible.

En effet, si elle lui fut remise par Besson, Contremoulin n'est pas responsable du "manquement maçonnique" de Besson ne faisant que publier ce qu'on lui a remis. Sans demande officielle et argumentée, il peut refuser cette modification qui, remettrait, en cause sa propre crédibilité. Si au contraire, ce n'est pas le cas, il peut arguer que cette même photographie a été publiée sur des médias traditionnels, hantant internet, et qu'il l'a tout naturellement "récupérée" (voir lesdites provenances dans mon article les chantiers de la Maçonne pour 2017).

Gérard Contremoulin aurait, d'ailleurs, dans ce cas indiqué cette provenance. Si Marie-Thérèse Besson lui demande à lui un tel retrait, il faudrait qu'elle fasse la même demande à ces journaux.

Cette photographie a un autre intérêt. Gérard Contremoulin n'est pas autre chose qu'un frère du GODF. On ne peut pas lui reprocher son manque d'attachement à son obédience. Prouver ainsi, même indirectement, que la défense de la laïcité par le GODF est bien supérieure à ce que peut produire sa rivale féminine qu'est la GLFF, c'est du pain béni (si j'ose dire) pour lui.

Il montre ainsi, - et c'est adroit de sa part - que la GLFF est, disons-le, "à la traîne" pour ne pas dire "bien en retard" - Qu'heureusement le GODF est là pour lui souffler quelques idées .... en toute bienveillance, bien sûr. Même la plus élémentaire neutralité religieuse est impossible pour la GLFF: la preuve en photo ! 

En dehors de ce beau cadeau que Besson lui fait, ruinant des années de travail de la GLFF sur la laïcité, son image d'obédience laïque, voir même sur la qualité des réflexions des soeurs (et je n'ose même pas parler du livre sur "la laïcité" que Besson a préfacé vantant la déclaration de principes! ),  il s'est aussi permis à loisir de rappeler la "tiédeur" de Besson sur la question de l'extrême-droite lors de son interview sur le blog "la Lumière" (François Koch) estimant qu'il s'agissait là d'un "progrès", d'une grande avancée pour cette pauvre GLFF bien à la ramasse ! Voir même (et il est même sincère) il oeuvre à montrer que les mentalités bougeaient dans cette obédience rétrograde. 

Or, ce qu'il oublie est que Besson n'est pas la GLFF. Elle n'est là que pour représenter l'obédience - et on devra conclure qu'elle le fait mal. Autrement dit, ce n'est pas la GLFF qui est "à la traîne", tout droit sortie du 19ème siècle, mais Besson. 

Savoir se faire sa propre opinion, c'est finalement  être une maîtresse maçonne accomplie. Une soeur maçonne, respectueuse des autres et d'elle-même, n'a nullement besoin de déclarations tonitruantes sur un blog tenu par un frère du GODF pour savoir que les opinions nauséabondes de l'extrême-droite n'ont pas droit de cité au sein d'une obédience maçonnique comme la Grande Loge Féminine de France. 

Si des soeurs estimaient que cet article de Contremoulin allaient faire "bouger les choses"  - sans que je remette en cause leur sincérité -  il s'avère qu'il est contre-productif.   Marie-Thérèse Besson a soigneusement sabordé le message que vous souhaitez voir défendre avec une seule photographie. 

Dans ce cas, il est assez visible que Marie-Thérèse Besson n'a pas compris que l'extrême-droite menace une somme de valeurs dont la franc-maçonnerie est porteuse. L'une d'entre elle est la laïcité ...  le droit à chacun d'avoir la religion, la croyance de son choix, le "vivre ensemble", la réunion de tous autour d'un même idéal de société, sans discrimination ... demandant une neutralité religieuse et la séparation des religions avec les affaires de l'état. Tout est symbole, mes soeurs.

Si vous avez été choquées par les propos de Fillon sur ses "valeurs chrétiennes", on peut l'être tout autant par cette photographie ...  Je vous invite à lire ce que dit Contremoulin sur Fillon (dans le même article !).  Opinion que je partage totalement (d'ailleurs). 

Si vous souhaitez faire bouger les lignes, faire en sorte que la GLFF adopte un texte permettant d'ouvrir des procédures disciplinaires contre des "soeurs" (notez les guillemets), qui flirtent dangereusement avec des opinions de l'extrême-droite, d'ors et déjà, je vous invite à relire le pacte social - il y aurait à mon avis ce qu'il faut - Il est surtout nécessaire, maintenant, puisque vous avez l'occasion de le faire, de montrer aux autres soeurs votre détermination à défendre, d'ors et déjà, les "déclarations de principe" - Que pourrait valoir une telle modification de la constitution si, d'ors et déjà, vous êtes incapables de défendre ce qui existe?  Ce n'est pas parce que Besson est grande maîtresse qu'elle est exemptée de les respecter. Ne pas faire respecter les premiers principes, ne permettra pas plus de faire respecter les prochains - à moins de vouloir faire un mille-feuilles et se donner bonne conscience. 

Le choix du silence n'est pas un option possible.  Je vous le dis, en toute sincérité, ne pouvant pas être plus radiée que je ne le suis : un tel message doit être clair et pour cela, il faut être clair avec son fond idéologique comme son éthique. 

Je demande à nouveau : que fiche la "Commission Laïcité"? En à peine deux ans, ce qui faisait de cette commission la porte-parole des loges en matière de laïcité, est absente du débat.

Cette photographie montre, à tous et à toutes, qu'une simple neutralité religieuse, que l'on croyait acquise, est toujours un combat même au sein d'une obédience comme la GLFF qui a inscrit la "laïcité" dans sa déclaration de principes.  

A force de vouloir faire croire aux soeurs et aux loges que "tout va bien", on se rends surtout compte "que tout va mal". 

"La Grande Loge Féminine de France proclame sa fidélité à la Patrie, ainsi que son indéfectible attachement aux principes de Liberté, de Tolérance, de Laïcité, de Respect des autres et de soi-même." (extrait de la Déclaration de Principes de la GLFF)

Pour les loges et les soeurs qui souhaitent agir, qui ne souhaitent pas que leur "Déclaration de Principes" soit une farce, une série de mots creux, que l'on respecte leurs votes et leurs projets, et qui estiment que Besson et son conseil fédéral a dépassé les bornes, le pacte social est un trésor.

L'article 18 (de la constitution) permet l'énoncé de plaintes contre les conseillères fédérales (individuellement ou collectivement),  Ainsi, une loge comme n'importe quelle soeur peut prendre sa plus belle plume et présenter ses réflexions directement au conseil fédéral et demander la mise en application de l'article 20 de la même constitution.  Le tout pourra, ainsi, être débattue lors du prochain convent. 

Il est temps, après deux années d'absurdité et de propos, de comportements néfastes pour les intérêts de la GLFF, que les loges reprennent le pouvoir et mettent le conseil fédéral devant ses responsabilités.  Il est temps de défendre la GLFF, ses loges, ses soeurs, contre les attaques de Marie-Thérèse Besson vis-à-vis de tous les fondamentaux maçonniques que portent l'obédience.

 

 

 

Je suis fière - quant à moi - de souligner que des loges de la GLFF ont  demandé le retrait de cette photographie, la modification de cet article sinon sa suppression, lors de la TGL de janvier 2017.

Je suis fière de retrouver, dans cette demande, l'obédience qui fut la mienne.

Une obédience fière de son message. 

 

Je remercie ces loges de la GLFF d'être, malgré la période difficile qu'elles traversent, toujours en accord avec leurs valeurs et leurs principes dont ceux de la laïcité, de refuser au sein de leur obédience tout dogmatisme, qu'il soit religieux ou politique. La GLFF est faite par des femmes libres pour des femmes libres. 

Bravo, mes sœurs, vous êtes toujours aussi merveilleuses ! Vous ai-je déjà dit combien je vous aimais?  Gardez cette indépendance d'esprit !

Vigilance et persévérance.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

breant 02/03/2017 20:03

Il me semble qu'il y a une confusion d'interprétation de l'adogmatisme par rapport aux obligations laïques dans l'administration publique ; en loge nous ne sommes pas soumis aux usages de la fonction publique ; l'adogmatisme maçonnique concerne avant tout l'absence de dogme de référence pour la loge et l'obédience mais cela n'empêche pas chacune et chacun d'avoir ses propres références y compris de se référer à un dogme mais ces croyances restent personnelles et ne s'imposent pas aux autres ; l'obligation dont tu parles c'est celle de ne rien imposer mais la liberté de penser et de croire reste entière. Dans le corpus maçonnique, nul part il est dit qu'on ne doit pas porter des symboles religieux en loge ; que chacun ait ses croyances ou ses non-croyances n'empêche pas de travailler ensemble du moment que chacun et chacune se respecte : faut-il rappeler que la franc-maçonne et le franc-maçon sont des êtres libres dans une loge libre !

La Maçonne 02/03/2017 21:17

Il n'y a aucune confusion ...
Bien au contraire, c'est même très simple.

- Je ne suis pas catholique ni chrétienne, des milliers de soeurs de la GLFF sont comme moi.
- La GLFF a une déclaration de principe dans laquelle la laïcité est une des valeurs représentatives de l'obédience. La laïcité n'interdit pas de croire ou ne pas croire mais d'imposer aux autres une religion. Ce que fais Besson. Elle impose à la GLFF SA religion.
- La GLFF a travaillé a la loi sur les signes ostentatoires religieux. Elle a été auditionnée par le parlement. Avec une GM qui s'expose avec une croix, autant dire que l'obédience n'est plus crédible.
- les loges ont demandé à Besson de retirer cette photo et cet article. Ce qu'elle a promis de faire.

Conclusion : Besson est parjure à la déclaration de principe, a commis publiquement une controverse religieuse et politique engageant l'obédience, et a menti en racontant qu'elle "allait supprimer la photo" lors d'une TGL.
Tu peux tordre la question dans tous les sens ... Ce sont les loges qui décident, pas Besson.

breant 01/03/2017 13:33

Pourquoi tant de haine ma TCS ?
La franc-maçonnerie n'impose-t-elle rien d'autre que le respect mutuel ?
Marie-Thérèse Besson a le droit de porter une croix : quel est le problème ? La laïcité est d'abord le respect mutuel et la tolérance envers les croyances de chacun et de chacune !
Pourquoi tant de haine à vouloir "éliminer" de la FM cette grand maîtresse qui a le courage d'affirmer une ligne rouge ?
Que tu sois dans le conflit avec elle est une chose mais de là à vouloir régler des comptes c'est un peu triste !
Tu as une belle personnalité et ta capacité à animer les débats est remarquable mais ne pourrais-tu pas t'oublier un peu ?
Bon courage et avec toute ma fraternité !

La Maçonne 02/03/2017 10:13

Comme tu l'as compris, la "neutralité religieuse" - ce qui s'appelle aussi dans le jargon maçonnique l'adogmatisme - est une obligation.
Elle n'a absolument pas tracé une ligne rouge ... Fort heureusement, d'ailleurs pour la GLFF! qui avait déjà tracé cette ligne rouge depuis son origine ...Ne pas oublier que la GLFF fut fondée après la 2nde guerre mondiale et qu'elle fut une de ces obédiences qui a vérifié les activités des soeurs durant la 2nde guerre mondiale.
Je ne suis absolument pas dans le conflit avec elle .... c'est elle qui l'est ... et de toi à moi, celle qui a tout fait pour éliminer une soeur de la GLFF et de la FM, c'est elle et la soeur en question, c'est moi.
Cela ne risque pas de s'oublier.

Papygrincheux 23/02/2017 15:50

J'ai l'impression que tu te délectes en fustigeant cette Grande Maîtresse, je dois admettre que de mon côté je me suis délecté à la lecture de tes commentaires fraternels la concernant!
Même si en tant que Frère de la GLDF depuis 4 ans (après 40 au GODF), j'observe que les gesticulations des dignitaires ne changent guère quelle que soient l'obédience, le rite, ou…le sexe. Je m'abstiendrai de commenter en en rajoutant une louche le comportement de celle qui fait l'objet de ton courroux. J'observe cependant que tu ne dis pas un mot sur l'influence éventuelle du Suprême Conseil de la GLFF, il faut donc subodorer qu'il n'en a aucune et reste inactif…étonnant!
Tu émets un avis sur notre F:. Gérard C. et là je dois dire que je te trouve très indulgente: Pourquoi ne pas dire carrément qu'il sait habilement faire preuve, en fonction de la "cause" qu'il défend de rigueur ou de duplicité ou pour tout dire d'une mauvaise foi à toute épreuve et à géométrie variable. Il suffit de se remémorer, ce n'est pas si éloigné dans le temps même si le temps efface tout, les péripéties qui ont marqué au GODF pendant une décennie voir plus les péripéties des modifications de l'art.57 puis de la mixité pour en arriver à l'adoption dans des circonstances très discutables d'un article dit "interprétatif", satisfaisant pour les faux culs et dont ce cher Gérard s'est félicité, avec la plus parfaite mauvaise foi car désormais le GO ne laisse plus piétiner devant la porte de ses temples la moitié de l'humanité…
Mais là je déraille et deviens hors sujet…C'est du réchauffé, de l'histoire ancienne! Quoi que…Il ne s'interroge même plus, au nom de la laïcité et des principes de la République sur le caractère exclusivement féminin du recrutement de la GLFF! Mais ça peut venir, avec lui tout est possible, et son contraire aussi.
Bravo ma sœur, reste égale à toi même! Je pense, comme toi, que la GLFF est une belle obédience et pourtant, bien que deux de mes proches en soient membres, j'ai honte pour elle qu'elle ait cru devoir te radier.
Si l'occasion m'en est donnée (qui sait?) je ne manquerai pas de t'apporter une petite dose de poil à gratter pour entretenir ton stock!
Fraternellement.

uneSoeur 22/02/2017 11:17

Bonjour,
Compte tenu du populisme entré dans nos loges, toutes obédiences confondues, il faut parler de courage qu'ont ces loges de la GLFF de combattre ceux et, en l'occurrence, celle(s) qui mettent à mal les valeurs fondamentales pour lesquelles nous sommes fières d'appartenir à la FM. Une Obédience qui n'accepte pas les blogs est une secte, tout comme une politique qui n'accepte pas les journalistes s'appelle une dictature.

Christophe 21/02/2017 11:34

Je te trouve bien sévère avec notre ami Gérard. Il a fait son boulot, bien ou mal, ce sont ses lecteurs qui le "jugent" (quel vilain mot). Et finalement, cet article de son blog semble avoir fait bouger des lignes. Qu'il l'ai changé sur la marge, ce n'est pas choquant: nous le faisons tous.
Dès lors, il me semble que ce blog d'opinion, comme d'autres, a joué son rôle de révélateur et de miroir. Que cela ne plut pas à certains, et notamment à certaines de l'Obédience placée sur la scène, tant mieux. C'est très utile, la réalité peut naître de la confrontation. Tout le problème est de savoir si ces blogs sont dans une bulle informationnelle, uniquement pour ses aficionados, où s'ils représentent une certaine transversalité. C'est difficile de juger de cela. Mais je pense que celui de Gerard, le tien et d'autres ont quelques caractéristiques de ce genre. (Il y a des blogs qui ne l'ont manifestement pas: ils restent dans une bulle bien fermée et présentent des fakenews sous l'apparence de la vérité (à la Trump!).)
J'avoue que la photo de MTB ne m'avait pas choqué, je pensais qu'elle mettait un bijou de haut-grade comme j'en vois souvent. Je ne trouve pas cela extra, mais cela fait partie des coutumes de certaines et certains, tant que la tolérance est là. Il semblerait, à te lire, que ce ne soit pas le cas, et que ce bijou pourrait refléter une réalité plus prosaïque?
Ceci dit, la bijouterie maçonnique est quelque chose de très florissant, homme et femme!

La Maçonne 22/02/2017 16:33

Contrairement à lui, je ne lui interdis pas de publier ce qu'il veut. Il sert effectivement de révélateur mais pas dans le sens que lui aimerait.
Ce n'est nullement un bijou de HG - même les HG au sein de la GLFF sont très sévères lorsqu'il s'agit de laïcité....elle représente les loges bleues de toute maniere. Si elle est dans les HG - ce dont je doute vu ses difficultés avec l'initiatique - (ou alors, la GLFF a de vrais problèmes) - elle n'a même pas à s'identifier comme telle ...Besson est plus chrétienne comme maçonne.