Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

La minute « GLAMF » ou le destin contrarié du SCPLF.

Le blog « Myosotis Dauphiné Savoie » sous la plume de notre frère Fidèle d'Amour nous fait part dans un article des nombreux rebondissements quant aux relations entre le Suprême Conseil pour la France (SCPLF de la GLAMF), la GLAMF  et la GLNF. 

Je ne souhaite pas ici revenir sur les faits. Certes, on peut estimer que les « coups montés » d'un certain Alain Juillet à l'encontre d'un nouvel assistant grand maître (le précédent fut « radié » par Claude Beau, puis revenu, puis démissionné ….) ne laissent rien présager de bon pour l'avenir de cette jeune obédience dont les loges sont, finalement, muselées d'une part par les maisons du rite et d'autres part par une structure pyramidale non-démocratique (trop de nommés, mon frère) appelée « obédience ».

Bref, les décisions ne les concernent pas ou si peu que, finalement, c'est à se demander si cette mascarade appelée GLAMF va prendre fin un jour.

La GLAMF est un joujou pour une poignée d'individus qui se sont «réfugiés » de peur de perdre la fameuse sacro-sainte régularité anglaise dans des obédiences régulières dont même la GLUA. C'est tout vous dire.

C'est à ce moment que je dis : « mais que fiche la GLUA ? ». Puisqu'elle n'a pas l'air de se soucier de ces « irréguliers » notoires, enregistrés dans ses rangs, dont la moralité est à la hauteur de leurs faits d'armes (une scission, une série de coups pour virer d'autres frères, …), elle va bien accepter de me recevoir comme membre. Non ? Je suis bien plus jeune, charmante et tout et tout que ces tristes sires (en français dans le texte).

En plus, moi, je lis de vrais livres avec du vrai papier et écrit par des vraies personnes. Eux, c'est moins certain. En tout cas, s'il y a un livre qu'ils ne lisent pas c'est bien un recueil de chants sur la vertu des francs-maçons. Ils ont l'air mais pas les paroles. Mieux encore : j'ai tout compris aux règles de régularité ... et je doute que même l'actuel Souverain Grand Commandeur du SCPLF, honorable membre de la GLUA, puisse en dire autant. On peut même s'interroger au sujet de Alain Juillet ou de Dominique Moreau. 

C'est néanmoins une honte (oui, oui mon bon monsieur, une véritable honte!) qui continue à se jouer sous nos yeux humides de tant en rire. Au moins, cela fait se marrer les irréguliers et surtout les "irrégulières", ces soeurs que même la croyance en dieu ne sauvera pas de leur "irrégularité biologique". Alors, vous trouvez juste idiots, Messieurs, cela nous amuse.  Voilà à quoi ressemble "votre" franc-maçonnerie .... 

Alain Juillet s'imagine être face à une rébellion d'un Suprême Conseil … Un Suprême Conseil qui se rebelle ? Moi, je veux voir ça. Parce que là, cela prête à rire. Ce qui conduit à imposer un collège au nouvel assistant grand maître (on ne les compte plus tant la fonction semble être fâcheusement explosive) que Dominique Moreau et Alain Juillet ont tenté de vouloir faire démissionner en montant un coup qui, semble-t-il, a foiré. Ils ont si peu de moralité qu'ils ont été jusqu'à exposer leurs plans par écrit .... A moins qu'ils n'aient réussi et que c'est un autre qui a pris la fonction pour se voir imposer un collège (?).

La question que se pose (si on veut appeler cela se poser une question) est "to be irregular or not", comme on le dit chez nous. A ma gauche, le camp qui veut un rapprochement après avoir dit tout le contraire de l'inverse de l'opposé. A ma droite, ceux qui restent sur leurs positions, bien ancrés mais franchement pas mieux affranchis que les premiers. 

Qui gagnera dans cette longue lutte sans merci et où tous les coups, même les plus bas, sont permis? Aucun.

  • Les "irréguliers" n'en veulent pas du fait d'une absence générale du sens le plus élémentaire de démocratie (trop de nommés, trop de nommés) et pour s'éviter de voir des problèmes qu'ils n'ont pas encore entrer dans leurs loges (en dehors de la GLDF qui n'a d'ailleurs signé aucun traité d'amitié avec la GLAMF), 
  • Les "réguliers" n'en veulent pas parce qu'ils sont "irréguliers".

Oui, je sais - cela aurait inspiré une tragédie à Corneille lui-même. La GLAMF est condamnée à l'errance. 

.

D'une crise à l'autre.

On tomberait presque de sa chaise si il n'y avait pas cet étonnant courrier du Souverain Grand Commandeur du SCPF (GLAMF) – mais comme on est habitué à tout et n'importe quoi on ne tombera pas, hein ? - on va même lire cela tranquillement au fond de son fauteuil. 

Revenons au début du début – une sorte de genèse.

Alors que la GLNF était au fond du gouffre et que la crise battait son plein, le Suprême Conseil Pour la France (aujourd'hui à la GLAMF) a décidé de quitter la GLNF la voyant perdre ses relations avec plusieurs Grandes Loges Régulières dont la GLUA. Le Suprême Conseil a simplement quitté le navire, sans se retourner, sans même tenter de son côté chercher des solutions pour aider les loges bleues.

Il faut dire que dès 2011, Stifani « suspendait » les relations entre la GLNF et le Suprême Conseil. Il est à souligner aussi que les problèmes relationnels (au vu de cette circulaire en date du 2 août 2011 adressée aux frères de la GLNF) remontaient à l'ancien Grand Maître Foellner. (lire ici cette circulaire).

 

Cette circulaire notait : « La perte programmée de la reconnaissance de la GLNF ne sera pas sans conséquence sur les relations internationales du Suprême Conseil pour la France. En effet, il y a lieu de rappeler que les membres d’un Suprême Conseil reconnu régulier par les autres Suprêmes Conseil doivent être membres d’un Corps maçonnique régulier. »

Ce qui signifie que celui-là avait déjà compris l'essentiel. C'est la régularité (et ses reconnaissances) de l'obédience qui font celles des juridictions des hauts grades et pas l'inverse. 

En avril 2012, soit un peu moins d'une année plus tard, le même Suprême Conseil pour la France, avec le même Souverain Grand Commandeur Fauque, décidait de rejoindre la nouvelle obédience : la GLAMF appelant les frères de la GLNF à la rejoindre. Le Souverain Grand Commandeur écrivait ainsi :

« Cette situation largement prévisible, a été anticipée par de nombreux Frères qui se sont regroupés pour construire une nouvelle Grande Loge régulière en France dans le respect des « landmarks » fondateurs et avec la volonté de rétablir sur le territoire, les conditions de renaissance d’une maçonnerie initiatique traditionnelle. Cette initiative a rencontré l’adhésion d’un grand nombre de Frères, tous rites confondus. Le projet s’est finalisé récemment donnant naissance à la Grande Loge Alliance Maçonnique Française (GL-AMF) qui sera consacrée par ses Loges fondatrices le 28 avril prochain. Cette obédience totalement souveraine permettra à tous ses membres la pratique régulière des trois degrés symboliques dans tous les rites reconnus de la maçonnerie universelle. Créée régulièrement et respectueuse des critères de fonctionnement de la maçonnerie régulière, la GL-AMF est un corps maçonnique régulier. A ce titre, elle est légitimement fondée à demander la reconnaissance des Grandes Loges régulières étrangères au sein de la Franc-Maçonnerie mondiale des deux hémisphères. » (lire ici la totalité de cette déclaration)

Pas mal pour une juridiction de hauts grades censée ne pas s'occuper des affaires internes des loges bleues? Vanter ainsi la constitution d'une obédience, appeler les frères à la rejoindre, et même aller jusqu'à supposer à sa prochaine "reconnaissance", n'est-ce pas un tantinet irrégulier? 

Nous savons, aujourd'hui, que la GLAMF  n'avait aucune chance pour voir ce rêve se réaliser. En effet, cette perte de reconnaissance de la GLUA ne faisait pas de la GLNF une obédience « irrégulière » mais simplement "pas reconnue". Une nuance que toutes les soeurs ont compris depuis l'origine de leurs obédiences respectives. 

De plus, si elle avait une chance aussi infime soit-elle, la GLAMF l'a perdu en s'associant  avec la GLDF.  Cette erreur a été fatale. En un mot, en un seul, suivant les « us et coutumes » de la « tradition maçonnique », le Suprême Conseil pour la France s'est mis lui-même en « irrégularité » dès le départ en quittant une obédience régulière pour rejoindre une autre « irrégulière ».

La suprême réécriture de l'histoire du SCPLF.

 

La véritable « rupture » des relations entre le SCPLF et la GLNF datent en réalité de 2014 (!!) soit bien deux ans après la fondation de la GLAMF et le départ du SCPLF à la GLAMF. 

Le Suprême Conseil pour la France comprenait, alors, des frères membres de la GLAMF, d'autres membres de la GLNF. Ces derniers étaient minoritaires. La GLNF a demandé (puisque telles sont les règles communes des réguliers) à ses frères de quitter le SCPLF (qui prévoyaient de fusionner avec le SCDF de la GLDF).

Ces frères ont fondé un nouveau Suprême Conseil (le fameux SCNDF dont on aurait aimé un nom un chouia plus créatif).

En un mot, la GLAMF gardait le SCPLF avec quelques membres en moins. Ce qui était, du fait des circonstances, une solution tout à fait honnête. On pouvait croire (mais nous sommes de grands naïfs dans le monde des « irréguliers ») que cela allait permettre aux uns et aux autres de continuer leur petit chemin. Ce ne fut pas le cas à l'époque et cela ne l'est toujours pas. 

Ce 23 janvier 2017, le nouveau Souverain Grand Commandeur, Henri Lustman écrit donc :

« Récemment, un certain nombre de nos membres appartenant aux loges symboliques d’une obédience aujourd’hui hostile et attiré par des promesses alléchantes alternant avec des menaces de sanctions, a choisi de quitter notre Juridiction au mépris des serments prêtés pour rejoindre une organisation dite de Hauts Grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté, créée en toute illégitimité, en toute irrégularité.

Tous ceux qui, en toute liberté, avaient de rester dans nos ateliers , méritant toute notre estime par le respect de leurs valeurs, sont aujourd'hui mis en demeure de nous quitter sous peine de radiation immédiate de leur obédience qu'ils fréquentent.

Je n’ai pas ici à m’attarder sur des comportements inqualifiables sur le plan maçonnique qui portent atteinte à l’image du Rite, mais je veux dire à tous nos Frères qui demeurent fidèles à leurs engagements de na pas se laisser intimider. »


 

A titre personnel, autant vous dire (mais cela vous vous en doutiez déjà), je trouve que ces affaires de « régularité » sont fondamentalement lassantes. Or, ils sont – et on ne cessera jamais de nous le rappeler pauvres de nous – plusieurs millions à considérer la chose très sérieuse.

D'expérience, cette régularité "anglaise", au lieu de rassembler, d'unir des frères et des sœurs de tout horizon, quelques soient leurs croyances ou leurs incroyances, leurs cultures, leurs origines sociales, leurs envies et leurs désirs, voir même leur couleur de peau (on connait Prince Hall) ne font qu'au contraire de les diviser sans pour autant mieux régner.

Cependant, comme je l'avais expliqué par ailleurs, la notion de « régularité » et de « reconnaissance », la logique est à la portée de n'importe qui. Il suffit de respecter un certain nombre de règles (sans tenter de les bidouiller comme à tenter de le faire la GLAMF et la GLDF). 

La GLUA comme d'autres obédiences font alors le constat que celle-ci fonctionne suivant les « bons » critères. Elle a ainsi le statut officiel d'obédience régulière sans pour autant être reconnue. Si cette obédience est dans le bon fuseau horaire (seule sur son territoire, par exemple), elle obtient par la suite la « reconnaissance », c'est à dire un bout de papier dûment signé et tamponné de la GLUA qui lui dit que c'est sa nouvelle copine « pour la vie » (c'est long la vie, comme le disait si bien Barbara dans une de ses chansons), tant qu'elle continue à respecter les règles de « régularité ». 

Ainsi, en lisant ce courrier de ce Souverain Grand Commandeur, force est de constater qu'il a passé plusieurs dizaines d'années sans avoir rien compris à cette logique. Il s'insurge au sujet de la GLNF (qui a retrouvé sa « reconnaissance »), la qualifiant d'hostile.  Ce qui est choquant est d'une part d'accuser les frères de la GLNF de ne pas respecter leur serment. Lequel ? Parce que des serments, j'imagine qu'ils en ont leur dose ! 

Quitte à raviver les moments douloureux, en cherchant bien, je suis sûre qu'il existait dans le traité d'amitié entre le SCPLF et la GLNF quelque clause interdisant au Suprême Conseil de s'associer, de rejoindre, d'accepter des membres d'une obédience « irrégulière » et certainement d'éviter d'en fonder une. Or, la GLAMF – quoique l'on puisse en dire – est tout cela en même temps. Ce qui en soit n'est pas un mal – j'en connais plein d'autres comme elle ! - mais c'est un peu gros de reprocher à d'autres ce que l'on s'est permis dans les grandes largeurs. 

Il estime la fondation du nouveau SCNDF comme irrégulier (entendre par là au sens anglais). C'est bien plus le départ du SCPLF de la GLNF qui l'est. Si les frères de la GLNF veulent fonder leur petit SC, cela ne regarde finalement qu'eux. Ils n'ont pas besoin d'avoir la permission du Souverain Grand Commandeur d'un SC qui n'est plus membre de la GLNF.

Pour fonder le sien, la GLFF (Grande Loge Féminine de France) l'a voté lors d'un convent. Après avoir "emprunté" les 3 premiers degrés à la GLDF, son problème à l'époque était de trouver une obédience qui accepterait de transmettre les hauts grades à des femmes - surtout à des "femmes seules" - car avant toute chose une soeur de la GLFF est une femme seule. Ceci pour dire que si la GLFF y est arrivé quelques 50 ans plus tôt, je ne vais pas prétendre que les frères de la GLNF ne vont pas réussir dans leur entreprise! Cela leur est même plutôt facile ! 

Dans les deux cas, cela s'appelle la « liberté d'association » soit fonder l'association que l'on souhaite ou rejoindre l'association que l'on veut. A savoir qu'une association a le droit de « choisir ses membres », c'est d'ailleurs pour cette raison que la GLAMF comme la GLDF, y compris la GLNF et leurs juridictions de hauts grades ne reçoivent pas de sœurs et de frères d'autres obédiences. 

Si ce Souverain Grand Commandeur souhaite ouvrir une jurisprudence maçonnique, rien ne le lui interdit d'ouvrir son Suprême Conseil aux frères du GODF, aux sœurs et aux frères du Droit Humain et même aux sœurs de la GLFF. De devenir un Suprême Conseil multi-obédiences, en somme. Pourquoi ne le fait-il pas ? Quant aux frères qui sont « entre les deux, mon cœur balance », une question se pose : s'ils sont si bien avec la GLAMF, pourquoi ne rejoignent-ils pas une de ces loges ? 

Des valeurs ?

S'il ne souhaite pas s'attarder « sur le comportement inqualifiable sur la plan maçonnique qui nuit à l'image du rite », moi je vais le faire. Ce qui nuit véritablement « à l'image du rite » fut, tout d'abord, la posture durant plusieurs années du Suprême Conseil Pour la France, soit lors de la crise de la GLNF, et par la suite, dans la conquête de la reconnaissance d'une « régularité ».

La GLDF a certes des responsabilités. Néanmoins, ce Suprême Conseil en porte la plus grande partie. 

L'autre point qui est une véritable atteinte aux valeurs de la franc-maçonnerie, aux qualités humaines que l'on peut s'attendre à trouver au delà des différences « réguliers » et « irréguliers », est le blog « Mysostis Isere Savoie », condamné par toutes et tous pour être devenu un repère d'extrémistes de droite, d'individus qui ont que l'insulte comme arguments, qui est connu pour s'être répandu en commentaires sexistes et antisémites.

S'il veut utiliser l'argument de l'image, libre à lui – or, avec un tel blog, officieux et officiel de la direction de la GLAMF, son argument a perdu d'office en crédibilité tout autant à l'extérieur qu'à l'intérieur de la GLAMF.

Le Suprême Conseil pour la France a joué en 2012 et a perdu en 2014. Il a embarqué des frères et des loges dans une aventure sans, aujourd'hui, émettre un seul regret, une seule excuse et encore moins une seule explication. Je peux, d'ailleurs, retourner le compliment autant à la GLDF (dont l'actuel Grand Maître) qu'à Alain Juillet et Dominique Moreau « aux commandes » depuis le début de la GLAMF.

Le SCPLF a perdu les reconnaissances des principales juridictions du REAA, dont les juridictions américaines qui, pour le REAA, donnent la bonne ou mauvais note. Ces pertes ne sont pas « commentées ». Rien sur le site du SCPLF ne le laisse entendre. Rien dans ce courrier ne le suggère non plus. 

Si ce Souverain Grand Commandeur veut se rendre utile et faire appel « aux valeurs » comme « à l'image », voir même ses engagements, il sait maintenant par quoi commencer.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Apprenti 22/02/2017 23:52

Bonjour
Initié à la GLAMF il y a deux ans, je suis troublé par ces articles et les commentaires ci dessous.
Je suis là pour apprendre.et pour écouter.
Mais j'adhère à une obédience dont on m'a toujours dit que l'es dirigeants son exemplaires. Et le doute est permis
Et la je doute. Merci à ce blog

cotisant 24/02/2017 13:09

@apprenti
a toi mon BAF de te faire une idée .
@désap
je connais bien ton point de vue , désap , j'ai lu tes commentaires ici et ailleurs ou tu as toujours donné une vision de la maconnerie conforme a ce que nous sommes et j'ai vu aussi les injures dont tu as été l'objet sur un autre blog ,
j'avais bien lu et compris , ce que tu défends , je voulais simplement attiré ton attention sur les postures et les intérets des 33éme du SCPLF qui sont a l'origine de "nos" divisions et sur le comportement de certains ABRUTIS qui ont chauffé la salle MARCEL CERDAN , et qui continuent a faire de la propagande , espérant ainsi trouver grâce aux yeux des "MIGRANTS GLUA" du SCPLF .
sache quand mème que cette situation de "MIGRANTS" ne va ps rester longtemps en l'état , beaucoup de FF de LLRR demandant leur départ !!!
je t'embrasse

COTISANT 21/02/2017 16:07

bonjour désap ,
je pense au contraire que la maconnerie " dite réguliere " n'est pas source de division , ce qui est source de division ce sont les propos et les postures de certains pour justifier leurs actes qui sont a la base de la manipulation d'esprit faible ? non?
quand tu lis les proses d'un marin de BD sur un blog que tu connais bien , c'est a mourir de rire , il encense l'ancien et le nouveau commandeur du SCPLF qui se foutent de sa gueule en les envoyant au casse pipe GLAMF , pendant qu'eux vont se réfugier a la GLUA , je crois que tout est dit non? un gamin de 7 ans aurait au moins posé la question ? non?
pour ma part j'ai toujours pensé que le fait d'etre dans une GLR avait un sens au sens initiatique , traditionnelle , mais c'est mon point de vue et je respecte ceux ou celles qui ont fait un autre choix qui leur convient .
la maconnerie ne nous décevra jamais , les macons(nes) oui car ils ou elles gardent les vices .
c'est la différence entre l'initiation virtuelle et réelle .
je t'embrasse

Désap. 23/02/2017 09:04

Mon Cher Cotisant,
Je pense que tu m'as mal lu,
je considère également que c'est bien la maçonnerie dite française ou libérale ou adogmatique ( ?? comme si la maçonnerie pouvait être dogmatique ??) qui divise, celle du GODF pour être clair.
Relis-moi, je dis bien que la maçonnerie dite GLUA ("dite" parce qu'il n'y a pas de maçonnerie unetelle ou unetelle, il y a LA Maçonnerie, basta !) qui rassemble 90% des maçons dans le monde.
Pour tout le reste je partage aussi ton avis et pour tout te dire chez moi des discussions collégiales sont en cours pour revenir à la maçonnerie régulière ...
Un détail tout de même, pour ce qui est de la différence entre l'initiation virtuelle et réelle, je me permets de te renvoyer à Guénon ... bien que la GLNF ou tout autre GLR soient indéniablement sur la bonne voie, c'est un peu plus compliqué que cela puisque ceci attrait à l'individu lui-même comme tu le sais.
Je t'embrasse mon BAF.

Désap. 20/02/2017 12:48

"D'expérience, cette régularité "anglaise", au lieu de rassembler, d'unir des frères et des sœurs de tout horizon, quelques soient leurs croyances ou leurs incroyances, leurs cultures, leurs origines sociales, leurs envies et leurs désirs, voir même leur couleur de peau (on connait Prince Hall) ne font qu'au contraire de les diviser sans pour autant mieux régner"

C'est tout de même assez extraordinaire de lire une chose pareille, extraordinaire un tel manque d'objectivité.
Mixité mise à part, la régularité "anglaise" rassemble 90% des maçons du monde, inclus certaines GGLL féminines non reconnues mais très officiellement considérées régulières.
Parmi ces 90% de maçons, c'est un maçon / un avis sur le GADL'U, et à quelques très rares exceptions près comme la Suède et 3 GGLL américaines, toutes les GGLL régulières et reconnues du monde expriment l'absolue liberté de concevoir le GADL'U.
Ah oui, en effet il y a le GADL'U. Mais celui-ci n'est pas une "entité" religieuse extérieure à la maçonnerie comme le prétend le grand rassemblement maçonnique français rassemblé autour de lui-même, le GADL'U est un symbole faisant partie intégrante du corpus symbolique maçonnique et tient lieu de clef de voute de l'édifice maçonnique.
Qui décida de l'en extraire, d'en faire en "entité" extérieure ? C'est bien le GODF en 1877.
Le GODF a-t-il référé de son intention de modifier le corpus maçonnique aux autres GGLL ?
Jamais ! il a fait ceci de son coin, décréta unilatéralement une nouveau corpus symbolique, décision unilatérale qui, comme toute décision unilatérale, provoque ??? la division !

La régularité anglaise rassemble 90% des maçons du monde, et c'est elle qui divise ?
Etre maçon n'est pas un droit, il me semble qu'il y a des enquêtes, on se réserve bien le droit d'accepter ou refuser tout candidat ?
Etre maçon implique de respecter un corpus dont le GADL'U fait partie ; je dis bien le GADL'U, je ne parle pas d'autre chose à l'image des Basic Principles de 1929 qui ne font référence à strictement aucune notion autre que ... maçonnique.
N'avez-vous pas un peu l'impression qu'il y a en France un léger problème de discernement tout de même ?

HuelPoat 15/02/2017 20:27

Quelle tristesse de lire des lignes à charge d'une telle violence, alors que les FF qui travaillent au sein de cette obédience vive l’harmonie et la concorde.
Un bon site maçonnique devrait ce préoccuper de rassembler ce qui est épars et non pas apporter du trouble à la confusion...

zomerlliw 19/02/2017 00:22

tu sais ce que l'on dit mon BAF charité bien ordonné commence ..... je trouve au contraire que les lignes de notre S sont très perspicaces et devraient te faire réfléchir a la notion de violence que tu dénonces .
il y a un vrai probleme au SCPLF , je crains bien que cet épisode lui soit FATALE
quand au blog infame , et les propos que dénoncent notre S , il faut lire les propos de la lumière du nord , d'un écrivain ( hihihihi) et ceux du modérateur qui est d'une objectivité , d'une honnêteté , que dis je d'une probité sans égale
des Francs maçons qui sont des erreurs de CASTING digne d'un grand navet

HuelPoat 16/02/2017 13:37

Et à l'émetteur et au transfereur...

La Maçonne 15/02/2017 21:16

Si j'ai bien compris; tu fais référence au blog "isere-savoie" (Myosotis) de la GLAMF.

Maçon espagnol 15/02/2017 19:50

Pour les sœurs francaises qui ont un croyance en Dieu ou une vision plus traditionnelle, moins sociétal, elles trouveront, si cela c'est son désirs, les grandes lignes suivantes: The order of Women Freemason(www.owf.org.uk) et Honorable fraternity of Ancient Freemasons(www.hfaf.org). Sur elles, la GLUA a dit qu'elles sont totalement regulieres mais... pas reconnues

Maçon espagnol 15/02/2017 18:59

Bonjour à Tous,
Je ne comprends pas encore comme le SGC peut être à la GLUA, à la GLAMF et au SCPLF tout au même temps. Et sans rougir!!!

zomerlliw 19/02/2017 15:25

quand on a pas d'amour propre , ca ne pose aucuns problemes ,le pire ce sont les idiots qui les écoutent raconter que les autres sont jaloux , méchants et cons de ne pas être a la GLAMF
la se pose la vrai question , a t on a faire a des gens intelligents pour écouter de telle connerie ?
bref les cons ça ose tout disait AUDIARD , ben il fallait oser , eux sont membres de la GLUA , quand ils disent aux autres de rejoindre une obédience irrégulière , je suis MDR

La Maçonne 15/02/2017 21:17

Moi, non plus. Ce que je ne comprends pas surtout est comment il peut faire la leçon aux autres.

Condorcet 15/02/2017 15:15

Tous ces sûprèmes conseils sont incorrigibles...J'entends pas là les hommes qui dirigent ces boutiques et non les institutions elles mêmes -quoique - ils sont tellement assoiffés de notoriété et de respectabilité, -qu'ils ne doivent pas possèder dans le monde profane-, qu'ils en sont à se dénigrer entre eux -en toute fraternité bien sur - et à embrasser des comportements de politiciens de bas étages sous couvert de rassembler ce qui est épars - mdr.
Ensuite, dans leur médiocrité, ils viennent donner des leçons afin d'asseoir leur autorité, tantôt c'est sous forme d'interdits tant la liberté des FF et des LL voire des obédiences leur fait peur, tantôt c'est sous forme de modification des rituels afin de conforter leur autorité, modification qui intervient tous les quatre matins sous le couvert de toujours plus de pureté et d'authenticité mais qui n'a en réalité qu'un seul objectif la soumission des FF et des loges.
Tous ces braves gens qui se prennent pour les hauts grades ne sont en réalité que des petits magouilleurs qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas et la médiocrioté en prime sans parler du racisme à l'encontre du sexe opposé...Pitoyable pour des gens qui se prétendent être des grands. Ils ne doivent pas savoir ce qu'est l'exemplarité et l'éthique de comportement.

templum 15/02/2017 14:42

TC soeur,
comme toujours excellente analyse (et je parle en connaissance).
Perfide comme je suis, je te conseillerai de t'intéresser à la prise de pouvoir au SCPLF par JL Fau...et le limogeage de Serge P... prélude à tout ce qui allait suivre. (un roman rose).
ce jour-là je passai l'audition des futurs 32...bonjour l'ambiance!
Tu as raison de souligner que le SCNDF (le TGV bien sûr) a été créé par un TILL bien dans sa peau: impossible de continuer avec des pairs totalement figés dans leur orgueil et ne voulant pas admettre que tout était perdu (du point de vue de ce que nous nommons la"régularité/reconnaissance").
La GLUA se f... éperdument des hauts grades mais la GLNF ne veut pas se voir reprocher un jour d'être "en amitié" avec des Grd Juridictions comportant des FF de GL "mon reconnues".
Tout ça, bien sûr, dans le monde particulier de "ceusses qui veulent rester entre eux".
Discutable? certainement! mais où serait l'intérêt d'une FM stérilisée?
Tu as tout à fait raison de rappeler le serment des FF de la GLNF.
à eux de vouloir ou pas le respecter.
Juste une précision à l'égard de ceux qui mettent en avant la loi de 1901 par rapport aux règlement des GL et à l'interdiction (sic) des visites "ailleurs":
- un ancien GMP du midi a été exclu pour d'autres motifs mais le cas est similaire.
il a été réintégré par la justice AU SEIN DE l'ASSO mais interdit de loge (!!!).
un peu comme un membre d'une association de jeux de boules...il ne peut pas entrer sur le terrain...le juge ne se mêlant pas de la vie de l'asso.
Imagine un entraineur étant obligé par la justice d'utiliser un joueur..
Je sais, c'est triste! mais faut savoir ce que l'on veut. Si l'on n'arrive pas à obtenir le but recherché, on va ailleurs.
Il n'y a pas d'institution plus "élevée" qu'une autre.
Fraternellement.

Padawan 15/02/2017 13:44

Puisque tu fais toi-même la nuance entre irrégularité et non-reconnaissance en écrivant :
« En effet, cette perte de reconnaissance de la GLUA ne faisait pas de la GLNF une obédience « irrégulière » mais simplement "pas reconnue" »….« Il suffit de respecter un certain nombre de règles (sans tenter de les bidouiller comme à tenter de le faire la GLAMF et la GLDF) »
peux-tu stp préciser ce qui, à ton avis, rendrait irrégulière la GLAMF, voire la GLDF? Quelles sont les règles, et quelles sont celles qui ont été bidouillées ?
A noter que ma question est simplement due à ma curiosité, et comme toi je trouve ces affaires de « régularité » lassantes et m’en contre-fiche royalement.

Oscar 20/02/2017 11:54

Il est très facile de répondre :
La GLAMFf est irrégulière car elle ne respecte pas les Basic Principles N° 1 - 2 - 4 et 5.
Les BP sont au nombre de 8!

La Maçonne 15/02/2017 21:19

Ce n'est pas à moi qu'il faut demander mais à la GLUA ! Personnellement, je m'en fiche un peu. Les fameuses règles sont les règles en 8 points (dont l'essentiel repose sur une croyance obligatoire en dieu c'est-à-dire une maçonnerie dite théiste que n'est pas la GLDF et que refuse d'être la GLAMF).

Lionel MAINE 15/02/2017 13:11

Et si la vérité résidait dans le RER, pratiqué ... à la SNCF ?

josé 19/02/2017 23:13

impossible ils ont déjà un trains e retard...