Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Politique :  En mai, ne faites pas ce qu'il vous plaît.

S'il fallait résumer l'apport des aînés pour les plus jeunes générations, cela se résume à cette vérité. Toute une génération de jeunes hommes et de jeunes femmes ne connaissent que le vote « utile », le vote « barrage », pour contrer  le Front National. Ceci depuis 2002, soit 15 ans.

Cela a commencé avec (ou à cause de?) Lionel Jospin, donné pourtant vainqueur par les organismes de sondage, qui n'obtenant que 16,83% des voix fut devancé par Jean-Marie Le Pen et Jacques Chirac. Une mobilisation nationale a permis l'élection de Jacques Chirac pour 80% … Un score unique dans une démocratie, sauf les bananières.

Depuis lors, le spectre nationaliste est brandi à chaque élection … Pourtant, alors que j'avais encore un nom et un visage, j'avais prédit cette « montée » du front national au 1er tour dès les premiers mois de mandat de François Hollande alors qu'il trompait les français en leur faisant croire à une négociation de ce qui fut un énière plan d'austérité avec l'Europe. Le 49.3 pour faire passer  la loi remodelant le code du travail, une courbe de chômage qui stagne, des augmentations d'impôts, de taux de TVA, …. j'en oublie sûrement, François Hollande et ses gouvernements ont continué à tromper les français sur des engagements socialistes. Condamner Benoît Hamon est bien trop simple et facile. 

Que François Hollande donne son avis, il en a parfaitement le droit, qu'il fasse la leçon … cela a un petit côté agaçant … surtout lorsque l'on se souvient que ce même François Hollande a défendu un projet de loi de « déchéance de nationalité » dont l'invention est à porter au crédit de Le Pen père. Il a contribué à dédiaboliser les opinions du Front Natonal.  En sus d'assumer la propre dégringolade du PS, il porte aussi la responsabilité de la montée de l'extrême-droite.

Le premier parti de France en 2012 est devenu un des derniers partis, de ceux dont on regarde les résultats les longues soirées d'hiver quand on a rien d'autres à lire. Avec ses 6%, il peut craindre aux prochaines présidentielles de devoir s'autofinancer comme le Parti Communiste en 2002. Ce dernier affichait aux présidentielles de 1985 avec Georges Marchais un résultat au 1er tour de 15,35%, il est descendu à 8,64% en 1995 (Robert Hue) et 3,37% en 2002 (Robert Hue) pour les Présidentielles.

Si les élus de Gauche ont la décence de ne pas appeler à voter pour Marine le Pen, après avoir largement contribué à son ascension, les élus de Droite sont bien plus divisés. Les fameux soutiens boueux de Fillon sont en cause : Boutin, une coordinatrice de la campagne de Fillon espérant une cohabitation « le Pen - Baroin », ….Tout un programme, en fait. 

Les obédiences adogmatiques avaient un rôle à jouer ces 15 dernières années : porter une réflexion sur la montée de l'extrême-droite, travailler à empêcher cette percée, … et avoir un regard plus objectif sur une droite décomplexée portée aux dernières élections par François Fillon qui n'a pas hésité à s'associer à des mouvements aussi douteux, nationalistes, ou encore anti-laïcité que « Sens Commun ». Les obédiences avaient un devoir : défendre leurs valeurs dont le front national est l'antithèse. Au lieu de cela, nous avons droit d'un côté par le GODF, de l'autre la GLDF, à des communiqués appelant à voter « utile ». 

Il est aussi temps de s'interroger, très sérieusement et agir en conséquence, concernant ces « maçons » qui ne cachent même pas leurs affinités avec le Front National, comme ce grand maître adjoint de la GLDF, qui like, comme ci-dessous, le mur public de Marion Maréchal-le Pen !  Il a été présenté dans un article de Jean-Laurent Turbet qui citait les noms de l'équipe de conseillers fédéraux de Philippe Charuel. On ne peut pas conclure sur son orientation politique, mais tous ceux qui utilisent régulièrement le réseau social facebook, pourront s'interroger lorsque l'on sait qu'il n'a "liké" que quatre pages. 

Ajout du 06 mai 2017 : Le conseiller fédéral en question a supprimé son "like" au page FB suvantes :  Marion Maréchal-Le Pen, Rock Star (qui le rendait pourtant sympathique) et à au média "Brut" suite à la publication de cet article. 

Quel peut être la crédibilité des obédiences appelant aux « votes utiles » dans de telles circonstances? Comment peut-on dire aux français qu'il faut faire barrage au Front National si nous ne savons même pas le faire nous même au sein de nos associations ? Plus exactement, si certaines obédiences de la famille "adogmatique" ne sont pas claires, comment faire croire que nous sommes capables de défendre nos propres valeurs et les porter à l'extérieur? 

Lorsque l'on a aucune accointance avec elle, il est évident que voter Marine Le Pen relève d'un délire. Maintenant que l'on sait qu'elle a choisi pour Premier Ministre Nicolas Dupont-Aignan, on sombre dans le ridicule ! 

Je comprends les mouvements des lycéens et étudiants en colère face à ce non-choix. Nous n'avons pas d'excuse à leur fournir. Pas de leçon à leur donner. Cela fait 15 ans que nous étions prévenus que « cela allait arriver ». Quinze ans où on a fermé les yeux sur les accrocs de la gauche comme de la droite faisant le jeu du clientélisme de politiques désireux de capter des voix au Front National. Quinze ans que l'on ne dit rien. Quinze ans que l'on ne bouge pas. Quinze ans, même, que l'on laisse certains se décomplexer dans nos loges et obédiences. 

Emmanuel Macron, ancien ministre de l'économie de François Hollande, banquier, jamais élu, a claqué la porte instituant une division au parti socialiste. Au moins, celui-là, on ne pourra pas le traiter de « professionnel » de la politique. Il est assez amusant que des socialistes en toute bonne foi aient voté pour lui, alors qu'il compte comme soutien Bayrou (le MoDem) et « les élus proches de Borloo » pour reprendre l'expression pudique d'un article de Marianne, qui si le journaliste avait un minimum de culture politique saurait les appeler par leurs noms : « les valoisiens » (ou le Parti Radical Valoisiens) dont il a été président. 

C'est, en effet, au centre droit que se situerait Emmanuel Macron, ou bien au centre Gauche. Ce qui revient au même (ou presque). Rien de terrible et surtout rien de révolutionnaire sauf pour les plus jeunes et les moins avertis. En effet, ce sont ces « centristes », embastillés au sein des deux grands partis : Parti Socialiste avec Hollande et UMP avec Sarkozy dans des « rassemblements », afin d'éviter des candidatures concurrentes, qui sortent de l'ombre derrière Emmanuel Macron. Avoir voté Macron, c'est avoir voté Chirac sans Bernadette, Pasqua sans rugosité, Giscard d'Estaing sans la particule. Bref, c'est boire une bière sans alcool. On a le goût, point l'ivresse si, toutefois, on admet que l'on pouvait atteindre cet état avec Chirac ou D'Estaing. 

Quant à sa majorité au parlement, il faudra compter sur une majorité difficilement obtenue avec Les Républicains et le centre droit (UDI, MoDem) et quelques survivants du PS. Mélanchon, n'ayant pas les relais suffisants localement pour présenter des candidats aux législatives, aura pourtant un poids légitimé par ses résultats face au Parti Socialiste. Ce dernier devra se recomposer en tentant de trouver un modus operandi acceptable, même si Valls le condamne déjà à un enterrement sans fleur ni couronne.

Mais est-ce vraiment que le parti socialiste que l'on enterre et pas, avec lui, la Vème République qui vient de montrer sa limite? Homme du système, Macron ne révolutionnera ni la Vème République, ni même une boîte à mouchoirs, qu'il réussisse à obtenir une majorité ou non.

Entre les interprétations journalistiques de son programme et le texte du programme (cliquez ici) lui-même, je vous laisse juger par vous-mêmes. Je crois que les journalistes et moi, nous ne lisons pas la même chose depuis plusieurs mois.

Pour la laïcité, par exemple, nous trouvons les mêmes choses qu'ailleurs : formations des imans (par l'état français !), des agents de l'administration, implication de l'école, liberté de culte, fermeture des lieux de cultes prônant la haine et la radicalisation, etc. Pour lutter contre le chômage et l'exclusion, les propositions sont aussi celles que nous avons entendu par d'autres que lui : diminution des cotisations patronales et salariales, prime à l'embauche de personnes de quartier défavoriser, ... Différentes aides pour les travailleurs indépendants (artisans, auto-entrepreneurs) sont aussi présentés. Quant au chapitre consacré à la vie politique et publique, je demande à voir s'il va réussir à passer le non-cumul des mandats, par exemple ou encore interdire aux parlementaires d'embaucher un membre de leur famille comme assistant. Bref, je n'y trouve rien de foncièrement inacceptable bien que l'on puisse s'autoriser à discuter de la validité du projet comme de certaines de ses propositions dont plusieurs apparaissent même plutôt naïves. Des promesses, toujours des promesses ? 

J'espère, qu'un jour, cette jeune génération qui est sortie dans la rue, que ceux encore qui ont ont eu 18 ans en 2002, pourront connaître le plaisir de voter inutile ou tout simplement "blanc". Bref, de faire l'expérience d'un véritable vote républicain. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

onestpasdupe 04/05/2017 12:40

Le second grand maitre a retiré son like depuis hier. Il a certainement écouté le débat. Ma chère maçonne vous avez réussi a ramener une brebie égarée: pour combien de temps?

La Maçonne 06/05/2017 19:17

Merci. Je vais apporter la précision en fin de cet article. Je ne sais pas si j'ai mis un débat au coeur de la GLDF et des obédiences en général - Il semble évident que le fait de "liker" une page appartenant à une personnalité d'extrême-droite c'est compris par tout le monde comme étant incompatible avec la FM.
Cela ne change rien au fait que cela a été "liké" .... et que ce n'est pas mon article qui changera l'idéologie de fond du likeur.

Henri Han 02/05/2017 04:22

Un FM ne s'abstient pas, il vote blanc ou noir. Acceptation ou rejet. Je ne m'abstiendrai pas de voter mais je ne voterai pour aucun des candidats restants et ne voterai pas blanc qui n'est pas pris en compte. Je voterai Nul qui est comptabilisé dans les votes exprimés.
J'ai établi mon propre bulletin – Je vote nul comme le sont les candidats – lettres blanches sur fond noir.
Et ma réflexion/proposition est de modifier la constitution pour toutes les élections pour que le candidat(e) élu ait obligatoirement la majorité de 50% de tous les suffrages exprimés, ce qui n'est pas le cas actuellement et qui incitera chaque électeur/trice à voter.
La constitution de la 5ème instituée par un homme et pour lui-même a atteint ses limites, il est temps de la changer et c'est au peuple et à ses représentants qui ne soient pas que des politiques de l'établir.
Un énorme chantier de réflexion à mettre en place.
Les FM ont leur place sur ce chantier à condition de balayer la poutre qu'ils ont dans leur œil avant que de vouloir balayer la paille qui est dans l'œil de leur voisin.
Sinon, au temps élire un âne qui brait et qui ne fera pas pire que personne… Hi Han !

espoir 30/04/2017 14:28

Un Franc Maçon ne s'abstient pas

La Maçonne 01/05/2017 11:28

Ben voyons ! Et c'est écrit où?
Un franc-maçon est responsable de ses votes et ses décisions comme n'importe quel citoyen. Il a les mêmes droits et les mêmes devoirs que n'importe qui. Par contre, notre devoir aurait été de défendre nos valeurs et ne pas attendre comme le péquin moyen la dernière minute pour constater que le vote nationaliste existe (d'ailleurs, il existe aussi de membres d'obédience).
Entre ceux qui estiment être au dessus des lois et ceux qui veulent restreindre les droits des maçons et maçonnes du fait de leur initiation, on est mal barré !

Condorcet 30/04/2017 13:52

Si nous en sommes arrivés là, c'est qu'il y a des responsables. Qui a mis sur orbite le front national? Dans quel but et pourquoi?
Qui a trahit le résultat du référendum de 2005? Qui a laissé des zones complètes de nos campagnes en déshérences, plus de poste, plus de perception, plus de trésorerie, plus de gendarmerie ou de commissariat de police dans beaucoup de communes on peut se faire trucider il n'y a plus de gendarmeries ouvertes après 20 heures, plus d'école, plus de services dans les sous-préfecture, plus de lignes de chemin de fer, et pour faire la moindre formalité administrative il n'est pas rare de devoir parcourir maintenant 40 Km A/R pour faire établir une carte grise par exemple au moment même ou l'on nous bassine avec la cop 21 pour lutter contre le réchauffement climatique, et que dire de la déclaration des impôts par internet là où il n'y a pas d'internet.

La République est devenue aux abonnés absent sur une grande partie de notre territoire pas étonnant que d'autres occupent le terrain la nature ayant horreur du vide.
Le résultat du vote a été sans appel, les villes boboïsées ont voté pour les partis traditionnels, les territoires délaissés par la République de nos villes et de nos campagnes ont voté FN.

En dehors des partis politiques, les obédiences dans leur majorité n'ont pas eu de débats à la hauteur de leur histoire, j'ai le sentiment qu'elles ne proposent plus rien. Les jeunes qui viennent de manifester en criant ni Le pen ni macron sont peut être les plus éclairés de nous tous.

La Maçonne 30/04/2017 14:03

Nos loges sont aussi implantées en zone rurale. De là, il ne sort rien. A croire que nous n'initions que des personnes appartenant "au système" et qui ne souhaitent rien remettre en cause ...
Nos obédiences ont été en dessous de tout - en particulier ces dernières années - A part des luttes de pouvoir interne, et sortir de temps en temps des projets bidons, elles ne font rien. Pour exemple, des loges de la GLFF ont mis sur le tapis l'interdit d'appartenir à des associations politiques d'extrème-droite en vue d'un projet de réforme de nos constitutions et d'être claires au niveau de la justice maçonnique ... Le projet est bloqué depuis deux ans et le sera encore une troisième année. Quant à des travaux sur le sujet, autant dire que c'est rapé pour la décennie.

Stephane 30/04/2017 12:07

+1

Je me permets simplement de contribuer à la réflexion sur la Laïcité, qui est en France, en stand-by sur les idées de la IIIème république (comme tout le reste de l'idéologie politique d'ailleurs).

xm 30/04/2017 10:36

Comme je comprends, le dignitaire de la GLDF n'a pas Marion Le Pen dans ses amis mais à mis un j'aime sur sa page.

C'est grave.

Ma Sœur, as-tu des preuves sérieuses de ce que tu avances? Son Facebook a éventuellement été piraté.

Je me fais l'avocat du diable.

La Maçonne 30/04/2017 10:46

Oui, j'ai la preuve ... J'ai flouté la photo et le nom par respect pour sa fille qui commente son mur FB régulièrement mais j'ai l'original de la photo d'écran.

Condorcet 30/04/2017 07:34

Bravo pour cet article qui remet les pendules à l'heure. Depuis des decennies nous sombrons dans le conformisme béat des obédiences et la niaiserie politique dans les prises de position, On se contente de rappeler quelques grands principes qui sont aux antipodes de la réalité du terrain, sinon comment expliquer le vote FN dans les quartiers populaires? Dans ces conditions les jeunes ont totalement raison ni Le Pen ni Macron.