Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : Quand Charuel parle de « la Maçonne » lors dans un congrès régional.

On se souvient qu'en 2016, le conseil fédéral de la GLDF avait voté (oui, c'est un vote) de ne pas participer à la biennale de Bordeaux si je participais à une table ronde ayant pour thème « Franc-maçonnerie 2.0 ». Jusqu'à présent, si j'avais expliqué les faits, je n'avais pas publié ces documents qui appartiennent à mon dossier en vue d'une éventuelle procédure contre la GLFF.

Voici d'ailleurs ce que l'on peut lire dans le compte-rendu de cette fatidique réunion.  

J'ignore si des courriers ont été envoyés aux obédiences. Toutefois, on sait que la seule qui a suivi la GLDF est ni plus, ni moins Marie-Thérèse Besson, grande maîtresse de la GLFF. La GLFF n'a jamais démenti. Pris la main dans le sac, notre duo Besson et Charuel me vouent une animosité farouche. Si la réaction de Marie-Thérèse Besson ne s'explique pas rationnellement. celle de Philippe Charuel, grand maître de la GLDF, s'explique par son fort sentiment d'importance et sa crainte de voir apparaître quelques sombres secrets qu'il aimerait cacher aux frères de la GLDF. 

Le blog "la Maçonne" a toujours défendu la GLFF et, même, continue à le faire. Je considère les soeurs de la GLFF autant victimes que moi de ce type d'abus. Toutes peuvent se trouver - pour une opinion, un livre, un article - "interdites" par la GLDF aidée par une grande maîtresse de leur obédience... L'idée m'est parfaitement insupportable. 

J'avais ainsi entendu parler que, lors d'assemblées (des congrès régionaux), Philippe Charuel avait dévoilé mon identité et promis ma radiation dans le cadre d'une procédure disciplinaire.

Voici le passage. Il apparaît page 8 du compte-rendu d'un document titré « CONGRES REGIONAL OUEST COMPTE RENDU vendredi 8 – samedi 9 AVRIL 2016 ».

Ceci m'oblige à produire un démenti officiel. 

Il s'agit d'une réponse à un commentaire 

« Le F:. Orateur : Tu parlais des blogs. Je ne sais pas si la politique du silence est la meilleure concernant le blog « la maçonne », animé par une sœur connue (Anne Doutrepierre) toujours très renseignée sur les décisions du Conseil Fédéral et ses délibérations. Je crois qu'à certains moments tu as été traîné dans la boue. À un moment donné il faut répondre car trop c'est trop.

 

Le T:.R:.G:.M:. : Elle ne s'appelle pas Anne Doutrepierre mais Anne-R*** M*** et fait partie d'une loge de Saint Dié, dans les Vosges. Une procédure judiciaire est engagée contre elle par la G:.L:.F:.F:. qui a demandé sa radiation, pour des faits qui n'ont rien à voir avec son blog, notamment des injures proférées contre des sœurs de sa propre loge. On ne rentrera pas là dedans ce n'est pas notre affaire, on n'a pas à faire d'ingérence. Je n'ai pas le privilège d'être le seul malmené. C'est à vous tous qu'elle s'en prend. Certains d'entre nous se font un plaisir d'envoyer des informations à ce blog. Mon voyage à Ar Vreur est expliqué dans ce blog. Le frère d'Ar Vreur qui a renseigné ce blog a même signé et précisé sa fonction dans la loge. Je ne m'abaisserais pas à répondre à ce genre de pratique. Il y a quand même quelques blogs qui disent des choses intéressantes, comme celui de notre frère Contremoulin, issu du G:.O:.. »

 

Oui. Je sais. C'est du lourd. Non. Je n'ai pas insulté les sœurs de ma loge.

Si je l'avais fait, une procédure disciplinaire aurait été, effectivement, ouverte. Je ne risquais pas d'insulter qui que ce soit, étant absente - du fait de déplacements professionnels – 

Par contre, la loge Dionysos ne me convoquait plus depuis mai 2014, aux tenues, comme aux assemblées générales de l'association. Même les informations aussi bénignes que l'organisation des agapes ne m'étaient pas envoyées ! La loge avait tout simplement décidé de me supprimer de la liste des membres sans autre forme de procès …. En décembre 2014, Gertrude, vénérable de la loge, constatant que cette méthode si particulière ne lui suffisait pas à assouvir son ressentiment, a fait voter aux sœurs de la loge de me demander de démissionner … Gertrude avait accusé, alors, le conseil fédéral d'avoir menacé la loge de démolition si elles ne le faisaient pas !

Que Philipe Charuel ne s'inquiète pas : cette partie de l'histoire est actée depuis des lustres sans qui que ce soit n'ait démenti. 

Aucune procédure disciplinaire n'a été ouverte contre moi. La seule qui a failli l'être concerne directement mon blog. N'ayant rien à me reprocher, l'idée fut abandonnée par Marie-Thérèse Besson, Grande Maîtresse de la GLFF – après m'a-t-on raconté avoir consulté un avocat. Ceci est aussi acté et n'a jamais été démenti ou éclairci par le conseil fédéral de la GLFF. 

Par contre, Gertrude, vénérable de la loge Dionysos alias Chiboulette, est connue dans la région pour ses « pétages de plomb ». Une plainte la concernant a été envoyée aux alentours de mars 2016 au conseil fédéral de la GLFF d'une soeur qui a été agressée. Le conseil fédéral a aussi en main plusieurs lettres d'elle insultant des soeurs. Autant préciser que le conseil fédéral n'en a rien à fiche et n'a pas bougé le petit doigt pour ces soeurs ainsi agressées. 

Celles et ceux qui me connaissent savent que j'ai l'insulte plutôt difficile mais un bon sens de la répartie qui peut vexer des personnes particulièrement susceptibles. Gertrude est l'une de celle-là. 

Au demeurant, dire que je traîne Philippe Charuel dans la boue est un chouia exagéré. Je ne fais que raconter et analyser ses hauts faits maçonniques avec documents à l'appuie. 

Ces frères comme Philippe Charuel, grand maître de la GLDF, sont bien mignons, mais ils oublient, un peu trop facilement, l'article 1er de leur constitution. Il est l'heure de leur rappeler certains passages. 

« La Franc-maçonnerie a pour but le perfectionnement de l’Humanité.

A cet effet, les Francs-maçons travaillent à l’amélioration constante de la condition humaine, tant sur le plan spirituel et intellectuel que sur le plan du bien-être matériel.

Les Francs-maçons se reconnaissent comme Frères et se doivent aide et assistance, même au péril de leur vie. Ils doivent de même porter secours à toute personne en danger.

Dans la recherche constante de la vérité et de la justice les Francs-maçons n’acceptent aucune entrave et ne s’assignent aucune limite.

Ils respectent la pensée d’autrui et sa libre expression.

Ils recherchent la conciliation des contraires et veulent unir les hommes dans la pratique d’une morale universelle et dans le respect de la personnalité de chacun.

Ils considèrent le travail comme un devoir et un droit.

Les Francs-maçons doivent respecter les lois et l’autorité légitime du pays dans lequel ils vivent et se réunissent librement.

Ils sont des citoyens éclairés et disciplinés et conforment leur existence aux impératifs de leur conscience.

Dans la pratique de l’Art, ils veillent au respect des règles traditionnelles, us et coutumes de l’Ordre.

[...]

Chaque Franc-maçon est libre de faire ou de ne pas faire état de sa qualité, mais il ne peut dévoiler celle d’un Frère. »

La GLDF doit être bien fragile pour imaginer qu'un seul blog – d'une sœur qui plus est – peut lui être d'un quelconque danger. Je ne fais qu'une chose : respecter mes engagements et ce qui constitue l'équivalent de cet article de la GLDF pour la GLFF. Si Charuel en faisait autant, il n'y aurait rien à raconter à son sujet. 

 Entre le vote du conseil fédéral indiqué en introduction et ce dévoilement de mon identité, il y aurait quelques soucis majeurs avec le respect de ce très intéressant article, qui est constitutif des statuts de la GLDF. La GLFF possède le même respect pour l'identité d'une soeur comme de son opinion et de son expression (elle lutte contre le dogmatisme) dans ses constitutions comme d'ailleurs toutes les obédiences au monde.

Je ne peux qu'être choquée par ce dévoilement de mon identité de la part d'un grand maître – d'autant plus retranscrit en toutes lettres dans les actes d'un congrès régional ! Charuel montre ainsi qu'il ne respecte pas les Traditions maçonniques dont la GLDF se targue d'être un exemple en son genre (sans jeu de mots). 

 Question subsidiaire : est-ce que la GLFF a des accords judiciaires avec la GLDF ?

Ce que raconte Philippe Charuel, grand maître de la GLDF, est purement et simplement mensonger, en sus d'être diffamant. Je ne l'accuse nullement d'avoir inventé une histoire pour arranger ses petites affaires auprès de son auditoire. Je pense que cette fable lui a été raconté par une tierce personne. 

En avril 2016, comme il n'a jamais existé de procédure disciplinaire (et à la GLFF, une telle procédure ne met pas que trois mois pour trouver une conclusion !) à mon sujet, il ne pouvait donc pas prédire que la GLFF avait décidé de me radier .. Du moins, la loge Dionysos. 

La loge Dionysos ne l'a voté que le 7 juin 2016 ! Le motif serait pour « manque d'assiduité » (selon l'article 158 des RG de la GLFF). La loge n'a pas été fichue d'établir une notification motivée. Oui, vous avez compris, j'ai été radiée pour ne pas m'être rendue à des tenues auxquelles je n'étais pas convoquée ! Le conseil fédéral l'accepte ... et on se demandait pourquoi. 

Qui a dévoilé mon identité à Philippe Charuel ? Les seules qui pouvaient l'informer sont les conseillères fédérales. Et encore ! Je suis sûre que plus de la moitié ignorait tout de mon nom en ce début avril 2016. Mes nombreux courriers adressés à la GLFF (il devait déjà en avoir trois) n'étaient pas présentés au conseil fédéral.

Il faut être une des proches de Charuel comme avoir des intérêts communs à me voir radier pour en discuter. Et surtout avoir une certaine confiance en lui pour espérer qu'il ne crie pas mon nom sur tous les toits ! 

Ce document est une pièce essentielle d'un point de vue juridique pour ce qui me concerne. J'ai la preuve d'une entente entre Besson et Charuel. Je peux ainsi démontrer que Marie-Thérèse Besson avait décidé de tout faire, même d'engager la GLFF dans une radiation illégale, pour pouvoir me radier à titre de représailles. C'est d'ailleurs tout le sens de la réponse donnée à ce frère Orateur par Charuel. Inutile de s'enquiquiner, les gars, Besson s'en charge ! On va réussir à la faire taire !  J'ai aussi la preuve de propos diffamants et mensongers à mon sujet ... Qu'ils sortent de la bouche d'un grand maître ne pourra que démontrer la portée du préjudice qui m'a été fait.

Au final, plus d'une année plus tard, n'étant plus membre de la GLFF, je ne sais pas s'ils y ont gagné quelque chose ...  A mon avis, non. Je compte sur Gérard Contremoulin, comme il semble si bien apprécié par notre duo de choc,  pour leur poser la question. Qu'est-ce qu'il en pense? 

 

 

 

 

 

 

 

Voici pour la photographie du passage en question cité dans cet article 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article