Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Droit Humain : Journée Mondiale du Droit à l'avortement (communiqué)

Ce 28 septembre, c'était la journée mondiale du droit des femmes à l'avortement. Inutile de préciser que ce droit fut défendu à l'Assemblée Nationale par Simone Veil décédée depuis peu. La Fédération française du Droit Humain, en cette journée particulière, a souhaité communiqué rappelant ainsi les luttes passées comme présentes pour permettre aux femmes en Europe de choisir leur maternité. 

Avec plusieurs jours de retard, j'ai souhaité partagé ce communiqué. 47 000 est le nombre de femmes qui meurent chaque année des suites d'un avortement fait dans des conditions précaires là où il est interdit.

Les associations anti-IVG sont de plus en plus virulentes. Des militants anti-IVG appelés les « survivants » ont acheté le nom de domaine simoneveil.com, aujourd'hui plus accessible, pour faire une propagande anti-IVG. Récupération de la mémoire d'une militante, informations mensongères et trompeuses, sont les méthodes de ces individus. Cette association s'était faite remarquée par une campagne d'affichage illégale dans les rames du métro parisien durant les présidentielles. 

La campagne #cecinestpasuncintre, mise en place par le Planning Familiale, est toujours ouverte. Cette journée mondiale ne devrait pas faire oublier la contraception, toujours organisée et choisie par les femmes. Bref, toujours de leur responsabilité. Bonne nouvelle, des essais cliniques concernant la contraception masculine semblent aboutir en vue d'une commercialisation prochaine ... ou presque. Une fois que ces messieurs accepteront d'avaler la pilule. 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mumu 02/10/2017 06:43

Bonjour !
Je vous lis, vous suis, vous approuve ou pas. Mais aujourd'hui je suis scandalisée.... et je vous le dis gentiment. Moi, femme de la génération contraception et avortement. Bref, nana de 65 ans, je ne peux laisser écrire ou penser que la contraception doit devenir une affaire masculine.et que si "ces messieurs acceptent d'avaler la pilule" tout sera parfait dans le meilleur des mondes.
1) ET NOTRE LIBERTE DE FEMMES BORDEL ! Quelle belle avancée que d'avoir un mec contracepté si NOUS ne le sommes pas (ou alors je rêve de constater que les femmes sont fidèles et liées à leurs hommes comme des sangsues). Comme d'hab, on souhaite à nouveau laisser les hommes décider. Il nous faut GARDER CETTE RESPONSABILITÉ qui nous concerne au premier chef.
2) Et puis, la contraception est remise en question, pour des histoires médicamenteuses, légitimes ou pas je n'en sais rien (rôle des labos ???) et on souhaiterait que nos amoureux aient les mêmes soucis que nous. Belle preuve d'amour que celle-ci....
Bonne journée la maçonne. Souvent merci mais là quoi NON, ne tombez pas dans cette bêtise soit-disant féministe que je constate amèrement chez les jeunes femmes de mon entourage.

La Maçonne 02/10/2017 11:54

L'idée est qu'un enfant se décidé à deux, ainsi qu'un rapport secuel, que ce sont les femmes qui prennent tous les risques concernant la prise de pilules et d'hormones de synthèse, que ce sont encore elles qui sont montrées du doigt lorsque par hasard elles tombent enceintes et décident d'un ivg avec le fameux '"y'a la pilule et y faut être responsable" ...et que tout cela pour 6 jours de fertilité par mois pour les femmes contre un 100% pour les hommes.
Et bien oui, les jeunes femmes n'acceptent pas non plus cette inégalité lorsqu'elles sont en couple et font certainement plus confiance, dans ce domaine, à leur compagnon que leurs aînées dont je suis.
Quant à la preuve d'amour, là je ne comprends pas - en quoi laisser des générations de femmes sous contraceptif oraux seraient de l'amour et un choix responsable, si la seule excuse est que nos pauvres amoureux n'ont pas à partager les risques médicamenteux?
Il existe des moyens de contraception alternatifs pour ces messieurs qui s'appellent préservatifs. Comme le disait Malthus, l'abstinence est encore un moyen de contraception éprouvé.